lutopium

Archive for the ‘Guerre’ Category

Éviter la crucifixion

Posted by lutopium sur 11 avril 2009

« … Comprennez-moi bien: les relations entre l’Amérique et la communauté musulmane, le monde musulman, ne peuvent pas et ne seront pas seulement influencées par notre opposition au terrorisme. Nous désirons atteindre une entente en respect de nos intérêts mutuels. Nous écouterons attentivement, nous tenterons d’éclaircir les incompréhensions et nous rechercherons une entente. Nous serons respectueux, même lorsque nous ne serons pas d’accord. Nous confirmerons notre appréciation profonde pour la foi islamiste en reconnaissant sa contribution dans l’évolution de notre monde depuis des siècles et ce, même dans mon propre pays. Les États-Unis ont été enrichis par la contribution des américains musulmans. Plusieurs américains comptent des musulmans dans leurs familles et d’autres ont vécu dans des pays à majorité musulmane. Je le sais parce que je suis l’un d’eux… » – Discours de Barack Obama devant le Parlement Turc, le 6 avril 2009.

Je suis de ceux qui croient que ce pays peut jouer un rôle extrêment important en Afghanistan. Comme le souligne Le Figaro dans son édition du 6 avril dernier, «la Turquie a une valeur ajoutée évidente pour les Américains qui veulent renouer avec le monde islamique. La diplomatie turque, qui repose sur le concept « zéro conflit avec nos voisins« , a conduit Ankara à se rapprocher de l’Iran et de Damas, à parrainer des négociations de paix indirectes entre Israël et la Syrie, à favoriser la coopération afghano-pakistanaise… Les Turcs sont bien placés pour servir d’intermédiaires dans de nombreux dossiers prioritaires de Barack Obama

Les liens historiques avec l’Afghanistan remontent aux années 1930 quand la jeune République turque avait apporté son soutien à la construction de l’État afghan. L’engagement actuel de l’armée turque en Afghanistan s’inscrit dans le cadre de cette longue tradition. Au mois d’août, la Turquie doit prendre, pour la troisième fois, le commandement de l’Isaf, la force internationale de l’Otan. Neuf cents soldats turcs, qui ne participent pas à des opérations de combat, sont actuellement engagés à Kaboul et dans sa région. »

Lors de sa fondation en tant que république, la Turquie s’est assurée de séparer l’État de l’emprise de la religion. Cette décision historique pourrait inspirer une partie de la société civile afghane de reconstruire leur pays dans le respect de la loi et de l’égalité. Il est primordial pour cette partie du monde de consolider les croyances religieuses et les règles fondamentales du vivre-ensemble afin de mettre fin à ce conflit qui a déjà fait des milliers de victimes. Les disciples de Sayyid Qutb pourront continuer de tourner le dos au mode de vie occidental mais devront accepter que l’application de la sharia ne fait aucun sens. Pour contrer efficacement les délires de certains talibans, les Afghans doivent accepter l’aide internationale. La Turquie pourrait certainement modifier le cours des choses. Si les américains ne parviennent pas à former adéquatement l’armée afghane – celle qu’on appelle parfois « l’armée du hachisch », peut-être les turques auraient-ils plus de succès à rallier les Afghans déterminés à se donner un véritable pays.

Mieux que quiconque, Barack Obama peut contribuer à rallier la communauté internationale. Il a l’opportunité de faire oublier ses prédecesseurs. Il semble être prêt à déployer beaucoup d’efforts pour qu’on oublie celui qui baignait dans le mensonge permanent. Il démontre une approche pragmatique, contrairement à l’ancien président démocrate qui a perdu la confiance de ses concitoyens en pratiquant l’adultère. De plus, il devra être prudent lorsqu’il donnera les directives à son armée qui n’hésite pas à tuer des civils en justifiant la guerre contre les terroristes. Il ne pourra pas protéger les voleurs de Wall Street indéfiniment car les honnêtes gens perdront confiance en son habileté à calmer les ambitions des maîtres de l’économie qui court-circuitent les efforts de paix mondiale.

S’il peut respecter quatre des dix commandements du décalogue, il pourra peut-être contribuer à modifier le cours de l’histoire.

Illustration: omphale – Flickr

Publicités

Posted in Guerre, Politique | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Obama et l’Afghanistan: la tradition américaine

Posted by lutopium sur 9 avril 2009

Ce billet est publié simultanément sur le blogue collectif « Les 7 du Québec ». Vous êtes invités à laisser vos commentaires sur ce site.

Encore une fois, les récentes positions de l’administration Obama refroidissent l’ardeur des cercles progressistes américains. Alors que les dernières semaines nous ont fait découvrir la réaction de la Maison Blanche face aux énormes difficultés que traverse l’économie américaine et mondiale, voilà que la stratégie envers l’Afghanistan se précise, provoquant encore une fois l’éloignement de cette gauche qui n’est pas nécessairement fidèle au parti démocrate.

Beaucoup de progressistes américains ont appuyé l’équipe Obama lors des élections de l’an dernier. Non seulement voulaient-ils couper définitivement les ponts avec le style néoconservateur, un grand nombre d’américains ont cru à de nouvelles idées, une nouvelle approche, la fin d’un mauvais rêve et l’apparition de tous les espoirs. Lorsqu’Obama s’est approché du pouvoir, on avait l’impression que le programme du « Project for a New American Century » serait relégué aux oubliettes, qu’on s’en inspirerait pour écrire un film d’horreur de série B, que les américians pouvaient maintenant passer à autre chose..

Cependant, Barack Obama ne trahit pas les positions qu’il avait confirmées lors de la campagne présidentielle. Il a toujours proposé d’augmenter les effectifs militaires en Afghanistan tout en poursuivant la lutte contre les mouvements terroristes. Les grands discours philosophiques en ont impressionnés plusieurs, on a peut-être manqué l’essentiel du message…

Après avoir très modestement célébré le cinquantième anniversaire de l’OTAN, Obama n’a pas réussi à convaincre l’Europe de participer plus activement aux opérations militaires. On peut comprendre que pour un bon nombre d’Afghans, c’est une occupation américaine plus importante que jamais et ce, sous l’égide dépassée d’une force inter-continentale qui n’a plus sa raison d’être. Pour des raisons politiques et, certes, des idéologies religieuses, plusieurs d’entre eux ont lutté contre l’envahissement de l’URSS. Aujourd’hui, pour des raisons similaires, d’autres se joignent à leurs frères et leurs pères pour résister aux américains.

Obama a donc décidé d’ajouter 20,000 soldats à la force de frappe américaine. Plusieurs activistes et analystes politiques, normalement sympatiques aux idées progressistes, ont interrogé la stratégie de l’administration américaine. Sur les ondes de Democracy Now!, Noam Chosky nous rappelait que le prestigieux Foreign Affairs suggérait récemment que « les États-Unis doivent réorienter leur stratégie afin d’impliquer sérieusement l’Iran, l’Inde, la Russie et la Chine afin qu’ils participent à la mise au point d’une solution régionale. » L’article de Barnett Rubin et Ahmed Rashid soulignait également que cette solution doit prévoir un espace dans lequel les Afghans pourront discuter et s’entendre sur l’avenir de leur pays et le partage des pouvoirs.

Dans une entrevue qu’il accordait au magazine The Nation, Lakhdar Brahimi, ancien représentant de l’ONU pour l’Afghanistan et le Pakistan, précise que « …les Afghans savent très bien faire la distinction entre une force militaire amie et une force d’occupation. Au début, la Force internationale de sécurité et d’assistance (ISAF) était perçue comme une force amie; la population la soutenait et elle n’était l’objet d’aucune attaque. Mais je crois que l’OTAN, depuis 2003, ne s’est pas très bien comportée, et un nombre croissant d’Afghans la considérent aujourd’hui comme une force d’occupation. »

L’Afghanistan n’est pas un pays avec une tradition islamiste homogène ou une culture prédominante. Nous sommes loin d’un consensus au sein de la population et les forces en présence sont nombreuses. Il faudra donc trouver un équilibre entre la soif de faire la promotion de la sacro-sainte démocratie et notre inconfort devant l’impopularité de notre mode de vie occidental. Comment pouvons-nous refuser aux Afghans le choix de vivre autrement? Nous devons d’abord assurer la paix et la tranquilité au peuple afghan. Lorsque la confiance sera gagnée, nous pourrons tenter de les convaincre que la charia ne fait aucun sens. En espérant que cette tendance gagne du terrain ailleurs sur la planète.

Si Obama ne fait laisse pas entrevoir de sérieux progrès prochainement, une autre partie de la gauche américaine pourrait sombrer dans le désespoir.

Photo: johnnyrafoss – Flickr / Vidéoclip: bande annonce du documentaire « Rethink Afghanistan » de Robert Greenwald

Posted in Guerre, Politique | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Problèmes de gars

Posted by lutopium sur 2 avril 2009

Ce billet est publié simultanément sur le blogue collectif « Les 7 du Québec ». Vous êtes invités à laisser vos commentaires sur ce site.

Il y a quelques semaines, j’apprenais qu’un jeune homme de la région avait perdu la vie dans un accident de la route. Je connais son père, que je cotoie à tous les étés dans notre ligue amicale de softball. Selon le service de police, l’alcool et la vitesse pourraient être à l’origine de l’accident. L’explication semble plausible. Il était quatre heures du matin et la petite Subaru Impreza roulait à toute vitesse dans une zone limitée à 50 kilomètres à l’heure. Le jeune homme était assis sur le siège du passager. La voiture a frappé un arbre de plein fouet. On a constaté son décès peu après son arrivée à l’hôpital.

Après avoir témoigné notre sympathie à la famille, plusieurs joueurs de la ligue se sont retrouvés ensemble, ce qui est plutôt rare au mois de mars. La confrèrerie estivale est rapidement réapparue. Évidemment, les gars avaient besoin de parler de l’accident. Les causes, les hypothèses, les cas similaires, le « pourquoi ».

« De 2000 à 2004, 14 082 personnes ont perdu la vie dans un accident de véhicule à moteur au Canada. De ce total, 3 417, soit près du quart (24 %), avaient de 15 à 24 ans. Quel que soit le groupe d’âge, les taux de mortalité étaient systématiquement plus élevés chez les personnes de sexe masculin que chez celles de sexe féminin. Les jeunes hommes de 15 à 24 ans étaient particulièrement exposés au risque, le taux de mortalité chez eux étant de 22,8 décès pour 100 000 comparativement à 8,8 décès pour 100 000 chez les femmes du même âge. » – Statistiques Canada

Problème de gars. La vitesse, le culte du char. Se défoncer avec l’alccol et les drogues et conduire son char. Autour de la table, les gars se regardent, avec un air coupable et un désir de rédemption.

Et la violence? Un autre problème de gars? Elle est partout. Dans les sports, les jeux vidéos, les guerres aux quatre coins de la planète. Les militaires, les chefs d’état, les terroristes, les tueurs… une affaire de gars. Elle est également conjugale la violence. Faut bien avouer que la plupart du temps, les femmes sont victimes de notre violence.

« … L’étude a montré que les auteurs d’un homicide ou d’une tentative d’homicide sur le conjoint étaient en majorité des hommes (82 %), comparativement à 18 % qui étaient des femmes. La proportion d’auteurs d’homicide sur le conjoint qui étaient des auteurs récidivistes de violence conjugale était 3,5 fois plus élevée que celle de leurs homologues féminines. » – Statistiques Canada

Parmi nous, un travailleur social nous rappelle que même si les décès liés au suicide sont en baisse au pays, il est plus fréquent chez les hommes.

« Surveillance de la mortalité par suicide au Québec : pour l’année 2006, 1136 personnes sont décédées par suicide au Québec, dont 883 hommes et 253 femmes. » – Institut national de santé publique du Québec

On s’est promis de réagir à toute situation où la violence est banalisée. Certains parlent des matches de hockey, des combats de boxe. D’autres dénoncent les jeux vidéos. Counter Strike.

À chaque fois où l’occasion nous est donnée, il faut court-circuiter les facteurs qui peuvent justifier la violence. Il faut arrêter d’adorer les chars et d’associer la vitesse à un sport, un exploit. Nous sommes tous un peu responsables de ce lavage de cerveaux. De petits gestes peuvent faire la différence. Entre gars.

Photo: realtimeart – Flickr

Posted in Éducation, Guerre, Santé | Tagué: , , , , , , , , , , | 25 Comments »

Le messie

Posted by lutopium sur 15 janvier 2009

Alors qu’on annonce que les attaques contre la bande de Gaza ont fait plus de 1,000 morts, un haut responsable du ministère israélien de la Défense a indiqué à l’AFP qu’«Israël ne se sent pas sous pression pour mettre fin à l’opération à ce stade. La seule vraie issue que nous voyons se présentera lorsque Obama arrivera à la Maison-Blanche». Il n’est pas le seul à en mettre lourd sur les épaules du prochain président américain, j’en connais un bon nombre autour de moi qui ont une espérance quelque peu démesurée envers Obama et qui semblent croire qu’il apportera paix et amour au Moyen-Orient. Un messie.

On peut toujours espérer. Je sais ce que c’est l’utopisme… Cependant, considérant que le Parti Démocrate et les nombreux lobbies militaires et pétroliers ne cessent de lui souffler dans la nuque, Obama devra composer avec les attentes de la communauté internationale et les intérêts du monde industriel.

S’adressant aux Palestiniens avant qu’ils participent aux élections de 2006, Barack Obama déclara qu’il serait toujours aux côtés d’Israël si le pays se sentait menacé. Il a rejeté l’idée de dialoguer avec le Hamas, préférant le Fatah, qui a finalement perdu le « contrôle » de la bande de Gaza. Comme sénateur, il appuya la législation américaine qui coupa les vivres au Hamas… Si la trève n’est pas endossée de part et d’autre, il sera difficile faire mieux que Clinton au Camp David…

On impose sans doute de trop grands souliers à Barack Obama. De plus, avec les livraisons d’armes en direction d’Israel et de l’Iran, c’est à se demander si la stratégie israélienne ne cache pas une certaine ambition à ébranler sérieusement ceux qu’on soupçconne de financer le Hamas. Situation fort dangereuse s’il en est une.

Photo: jcninternationalnews – Flickr

Posted in Guerre, Politique | Tagué: , , , , , , , , | 5 Comments »

L’insolubilité religieuse

Posted by lutopium sur 10 janvier 2009

Alors que les québécois se demandent si la meilleure façon de fêter l’arrivée d’une nouvelle année est d’avoir les yeux rivés sur le téléviseur tout en étudiant l’évolution de l’humour dans leur pays, le conflit israélo-palestinien sombre de plus en plus dans l’impasse. La grande majorité des gens s’entendent pour dénoncer la mort des civils dans la bande de Gaza et imposer un cesser-le-feu immédiat. Ce que je trouve étrange c’est cet entêtement à vouloir choisir son camp. Certains appuieront Israël inconditionnellement alors que d’autres défendront le Hamas sans retenue… Parfois, j’ai l’impression que nous analysons l’actualité comme s’il s’agissait d’un match de hockey…

Prenez les blogues politiques québécois par exemple. Est-ce que quelqu’un pourrait m’expliquer pourquoi les blogueurs qui se disent de la droite appuient Israël? Si on se fie au plus récent palmarès de TLMEB, sur les 30 blogues politiques les plus populaires, 13 d’entre eux ont une tendance vers la droite. La plupart affichent leur appui à l’état hébreu. Quelles sont les raisons qui motivent Antagoniste, Majorité Silencieuse, David Chrétien, Bleu Québec, Christian Rioux, Geloso-Breguet et autres à promouvoir les intérêts d’Israël? Certains d’entre eux affichent même un icône pour confirmer leur position et d’autres vous invitent à signer une pétition pour officialiser votre appui… Les blogueurs conservateurs canadiens et américains sont également solidaires à la cause israélienne. Et on apprend ce matin que cette tendance dépasse le mouvement underground: « la majorité des journaux canadiens-anglais se sont rangés derrière Israël… », nous apprend Manon Corneiller dans les pages du Devoir. Et que dire de ce député canadien profitant de son émission de télévision pour alimenter les préjugés?

Comme d’autres blogueurs politiques, je ne ressens pas le besoin d’appuyer l’un et d’accuser l’autre. Fondamentalement, nous supportons les peuples israélien et palestinien qui se retrouvent victimes d’agendas politiques et de croyances fondamentalistes moyenâgeuses. Je trouve fort dommage que les civils soient la cible de l’armée israélienne et du Hamas et que, des deux côtés, la propagande déforme la réalité. Nous devons tous questionner nos conclusions avant d’endosser l’un ou l’autre camp. Est-ce qu’un appui envers Israël est justifié par une certaine haine envers les peuples arabes? Associez-vous inconsciemment les gestes du Hamas aux attentats du 11 septembre 2001? Appuyez-vous le peuple juif car leur religion est apparentée au christianisme? De l’autre côté, ressentez-vous un inconfort envers le peuple juif? Croyez-vous que tous les israéliens sont sionistes? Apparentez-vous l’état d’Israël au gouvernement américain?

Depuis le début de la campagne « Cast Lead », je prend le soin de consulter les grands quotidiens nord-américains ainsi que les sites Al Jazeera et Jerusalem Post. Impossible pour moi d’appuyer le gouvernement israélien ou le Hamas. Le seul constat qu’on peut facilement poser c’est qu’il est inacceptable que des civils soient sacrifiés pour permettre l’application d’une stratégie politique tout en refusant de travailler sérieusement à adopter les solutions qui sont déjà sur la table. D’un point de vue athée, ce conflit est totalement absurde. Si les êtres humains étaient en mesure de diluer leurs croyances religieuses, nous n’en serions pas là.

Si vous avez dix minutes devant vous, je vous invite à lire ces deux papiers avant de couler votre opinion dans le béton:

An Unnecessary War, par Jimmy Carter

Gaza: Where are the Peacemakers? par Ali Elhajj

Illustration: M.F. Hussain – therumpelstiltskin – Flickr

Posted in Guerre, Médias, Politique | Tagué: , , , , , , , , | 72 Comments »

Quand les hommes vivront d’amour…

Posted by lutopium sur 29 novembre 2008

« Certains politiciens attirent l’attention sur l’Économie et affirment que le temps est mal choisi. Je crois qu’ils ont tout compris de travers. On ne peut pas se permettre d’attendre plus longtemps. Le réchauffement climatique est un problème qui ne fera qu’empirer. Plus on retarde, plus les solutions seront coûteuses. » James Blunt, auteur-compositeur britannique.

« Aujourd’hui, la question n’est plus d’encourager l’industrie ou l’agriculture, ou bien de faire des grands travaux, mais de créer de l’emploi en rendant la planète plus vivable, plus durable. La crise que nous traversons est en fait une chance formidable de changer de paradigme – et d’allouer beaucoup plus de ressources à l’environnement. 1929 avait donné naissance à l’État-providence moderne; 2008 doit déboucher sur l’État écolo moderne. » Philippe Thureau-Dangin, éditorialiste au Courrier International.

Posted in Élections québécoises, Environnement, Guerre, Québec solidaire | Tagué: , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Le magasin de Walter et les réalités de la droite

Posted by lutopium sur 17 octobre 2008

Pour Walmart, $22,000 par année c’est trop!

Wal-Mart a annoncé jeudi la fermeture de son atelier automobile rattaché au magasin de Gatineau, où les employés s’étaient syndiqués et venaient d’obtenir une première convention collective.

Le géant du commerce de détail a justifié sa décision en affirmant qu’il ne pouvait accepter « une convention collective irréaliste » qui comprend des augmentations de salaire pour ses cinq employés du garage… qui auraient entraîné une hausse des prix de 30 pour cent pour les clients du garage.

Le directeur des affaires corporatives de Wal-Mart pour le Québec, Yanik Deschênes, affirme que les salaires de ces employés seraient ainsi passés de 8,75 $ l’heure à 11,36 $ l’heure.  Je boycott Walmart depuis des années… et vous? Article complet chez matin.qc.ca.

Un gourou de la droite canadienne ne croit plus aux conservateurs

Suite à un billet lancé par David Frumm, ancien conseiller de George W. Bush, un ancien exécutif de la coalition canadienne National Citizens (dont Stephen Harper fut le président de 1998 à 2002) déclare que les conservateurs ont raté leur rendez-vous avec le pouvoir et qu’ils n’auront pas une troisième chance. Toujours très actif au sein de la droite canadienne, Gerry Nicholls prédit même l’élection de Bob Rae comme Premier Ministre aux prochaines élections.

La droite n’occupe pas tout le terrain religieux.

« Peu importe s’ils prennent de bonnes ou de mauvaises décisions, les gens qui occupent l’espace économique s’enrichissent constamment tout en pénalisant les travailleurs et les consommateurs. Les stratégies prudentes d’investissement sont remplacées par un gambling financier sans vergogne, créant ce que certains appelent « l’économie de casino » où les dopés de Wall Street s’arrachent les profits tout en laissant des risques catastrophiques se pointer à l’horizon, en pleine face de tous les acteurs du monde financier. Que devons-nous penser des bénéfices extraordinaires alloués aux dirigeants des entreprises financières surtout lorsque le salaire du travailleur moyen se détériore? Assistons-nous à la plus grande tricherie morale qu’on puisse imaginer? »

Un point de vue chrétien progressiste sur la crise économique. Sur le site des Sojourners.

Il vous rappelle quelqu’un le pingouin?


Manifestation contre l’invasion de l’Afghanistan

Un rappel: demain (samedi le 18 octobre) à 13h00 à la sortie du métro Radisson.

Posted in Économie, Élections canadiennes 2008, Guerre, Parti Conservateur, Parti Libéral, Politique, Uncategorized | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 25 Comments »

Les ambitions militaires de Stephen Harper

Posted by lutopium sur 30 septembre 2008

Si un citoyen veut connaître la position officielle du Parti Conservateur sur la guerre en Afghanistan, ce n’est pas sur le site officiel du parti qu’il y trouvera les réponses. En effet, il n’y a aucune information sur la participation du Canada dans ce conflit ou de détails concernant les objectifs de la mission sur le site qui présente les engagements des conservateurs.

Il faut dire que les enjeux reliés à la guerre en Afghanistan font rarement surface au cours de cette période électorale. À l’exception de répéter que le retrait des troupes canadiennes surviendra en 2011 ou de lancer de vagues commentaires qui confirment que la situation s’améliore, la participation du Canada dans ce conflit ne fait pas partie des enjeux importants de la campagne électorale.

Pourtant, le gouvernement conservateur a l’intention d’augmenter ses dépenses militaires et semble vouloir transformer la longue tradition pacifique de l’armée canadienne vers une intégration aux stratégies belliqueuses des États-Unis. Même si ce virage a été lancé à l’époque de Paul Martin, les conservateurs nous donnent l’impression qu’ils endossent l’invitation des américains à se joindre au Norcom, à l’établissement d’une présence militaire permanente au Moyen-Orient et en Asie tout en collaborant étroitement avec l’OTAN qui semble planifier une deuxième guerre froide contre les russes. Je me demande parfois si l’empressement de protéger les régions arctiques ne fait pas partie d’une stratégie visant à augmenter la pression politique envers la Russie, tout comme celles exercées par les américains en Europe de l’Est et dans certains pays de l’ancienne U.R.S.S.

Il est important pour les canadiens et les québécois de connaître les ambitions du gouvernement fédéral en ce qui concerne la participation de l’armée canadienne dans les conflits militaires, les missions de paix et les opérations humanitaires. Un rapport de l’Institut Rideau publié la semaine dernière confirmait que nous sommes loin d’un consensus au sein de la population: 62% des québécois (52% des canadiens) désirent que les budgets militiaires proposés par Stephen Harper soient révisés à la baisse. Cette proportion atteint 73% chez les sympatisants du Bloc Québécois. Lorsque vient le temps pour un pays d’endosser un budget militaire frisant les 500 milliards sur 20 ans, il est essentiel de lancer un débat public.

En solidarité au peuple afghan, nous ne pouvons simplement nous retirer et encourager une guerre civile. Cependant, en tant que leaders mondiaux des initiatives humanitaires, les canadiens devraient exiger le retrait des troupes de l’OTAN et la prise en charge de la reconstruction de l’Afghanistan par l’Organisation des Nations Unies. Tant et aussi longtemps que les américains feront sentir leur présence dans ce pays, il sera impossible d’en arriver à une entente avec les groupes locaux qui pourraient ramener une certaine stabilité dans ce pays déchiré par la guerre depuis plus de 30 ans. Il est de notre rôle de faire la promotion d’une solution pacifique par le biais de négociations au lieu de poursuivre ces bombardements sans fin en espérant se débarrasser des soi-disant « terroristes ». On le sait très bien: les alliés d’hier sont les ennemis d’aujourd’hui… pourquoi ne pas tenter le retour vers la concertation?

« Par leur présence en Afghanistan, les États-Unis sont en train d’attiser le retour des talibans – comme en Irak où leur présence attise la prétendue insurrection. Une forte proportion de la population afghane est ulcérée par la présence des troupes états-uniennes, qu’elle déteste profondément… Si les afghans souhaitent que des troupes étrangères soient déployées dans leur pays, ces troupes, en tout cas, ne doivent pas comprendre des troupes états-uniennes ni être sous le contrôle des États-Unis par OTAN interposée, ni comprendre des troupes de quelque autre grande puissance… » – Gilbert Achcar – La poudrière du Moyen-Orient

À lire: Le Canada dans la guerre d’occupation en Afghanistan

L’OTAN doit se retirer de l’Afghanistan

Photo: MRRD / NABDP Afghanistan – Flickr

Posted in Élections canadiennes 2008, Guerre, Parti Conservateur, Parti Libéral, Politique | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 14 Comments »

Pourquoi je vote contre les idées de droite

Posted by lutopium sur 23 septembre 2008

À la suite de la publication de mon billet « Le mirage des réductions d’impôt de Stephen Harper », un lecteur a poussé la réflexion un peu plus loin que l’argumentaire politique en nous amenant sur un territoire philosophique intéressant. Je crois que ce visiteur, dont le prénom est Kevin, est un fidèle participant au blogue libertarien Le Québécois Libre. Il débute son commentaire de cette façon:

« … Belle façon de dire « le monde c’est tout des caves sauf moi parce que je ne suis pas influençable ». Au fait, c’est vraiment rêver en couleur que de croire que « tout le monde est égocentrique alors que c’était l’inverse autrefois ». Je doute qu’il y ait jamais eu un « mouvement d’altruisme généralisé », tout le monde vit pour sa propre vie… et c’est bien normal remarquez. Même quelqu’un qui se dit avoir une « conscience sociale » le fait en bonne partie pour se flatter l’égo et se sentir lui-même généreux. L’altruisme désintéressé n’existe pas vraiment, ce qui ne veut pas dire que le monde est complètement mauvais… »

Premièrement, je n’ai jamais dit que la majorité des gens étaient des caves. J’ai simplement dit que l’avènement de la télévision couplé à notre obéissance à surconsommer contribuaient à répondre positivement à un lavage de cerveaux collectif. Je suis convaincu que le désintéressement pour la politique et l’attrait pour les ragots et le divertissement sont une résultante directe d’une information biaisée qui ne cherche qu’à présenter l’évasion et le rêve. De plus, suite à des scandales qui n’en finissent plus de voir le jour et à une corruption politique qui ne semble pas vouloir disparaître, les citoyens sont extrêmement cyniques et se sentent impuissants face aux pouvoirs politiques et économiques.

Pour ce qui est de la coexistence de l’égoisme et de l’altruisme au sein de cette planète, il faut chercher l’équilibre. Évidemment, tout le monde veut vivre heureux. Nous voulons tous profiter du paradis sur terre. Mais je suis persuadé qu’il est possible de s’épanouir tout en respectant le droit pour les autres d’en faire autant. Je crois que les philosophies et les politiques de la droite rejoignent principalement les sentiments égoistes: la guerre en Afghanistan afin de venger les victimes du 11 spetembre 2001 et protéger les nord-américains contre les méchants terroristes qui se cachent partout. Pourquoi ne pas investir nos efforts dans le rapprochement avec les Talibans? Pourquoi ne pas leur faire sentir que nous ne sommes pas des américains impérialistes mais plutôt des canadiens pacifiques? Tant que l’armée américaine sera présente sur le territoire afghan, il sera extrêmement difficile d’établir un climat de paix et le retour de la démocratie. Mon côté altruiste me permet d’espérer que tous les afghans pourront un jour vivre sereinement.

Pourquoi la droite espère-t-elle qu’un jeune de 14 ans accusé de meurtre soit envoyé en prison pour la vie? Pourquoi cherche-t-on à punir au lieu de chercher des solutions pour la réinsertion? Pour avoir l’illusion de se protéger soi-même avant de chercher des solutions pour aider autrui? Pourquoi la droite fait-elle la promotion des réductions d’impôt, visant plutôt l’instauration d’une approche utilisateur-payeur? Le fait-elle pour se dissocier de la solidarité citoyenne afin d’avoir accès à ce qu’elle mérite de mieux au détriment d’un partage avec les moins fortunés?

Pourquoi les conservateurs s’entêtent-ils à pousser encore plus loin l’exploration pétrolière et l’utilisation effreinée des énergies fossiles? Pour sécuriser ce droit sacré à utiliser leurs voitures et leurs véhicules récréatifs quand ça leur plaît? Ne préfère-t-on pas faire la promotion de la décroissance et de la réduction des gaz à effet de serre? Pourquoi cherche-t-on encore à profiter au maximum de la croissance économique? Par égoisme, bien sûr.

Je ne suis pas parfait, ça va de soi. Mais j’ai décidé de changer mon rythme de vie et d’adhérer à des idéaux qui protègeront l’existence des êtres humains et la survie de nos enfants. C’est pour ça que je vote à gauche. C’est pour ça que je ne voterai jamais à droite. C’est non à Harper. Et plus tard, ça sera non à Charest, Dumont et tous les autres qui s’agenouilleront devant l’autel de la croissance économique.

« Il faut arrêter de croire que tout ira mieux quand les hommes se donneront la main. Parce qu’il y en a qui ne veulent pas desserrer la main de leur portefeuille. Les couches privilégiées ne veulent pas se remettre en cause et lâcher leurs intérêts. La crise est grave. Mes mots sont en rapport avec mes convictions. Nous sommes à un moment historique qui peut mettre en danger les sociétés humaines. » – Hervé Kempf

Photo: Aaron Escobar – Flickr

Posted in ADQ, Élections canadiennes 2008, Environnement, Guerre, Parti Conservateur, Parti Libéral, Politique | Tagué: , , , , , , , | 21 Comments »

Sommes-nous islamophobes?

Posted by lutopium sur 15 juin 2008

Il y a de ces souvenirs qui s’accrochent à nos mémoires individuelles et collectives…  Mon enfance, et peut-être la vôtre, a été enrobée d’émissions pour enfants, de films de Walt Disney et de dessins animés de toutes sortes.  J’étais, je suis encore, un grand fan de Bugs Bunny et des Looney Tunes.  Autrefois amusants, ces personnages nous rappellent aujourd’hui le contexte historique dans lequel ils ont pris formes et personnalités.

Je me souviens de Popeye, ce courageux matelot qui tentait de nous faire croire que les épinards rendent invicible même s’il faut les avaler d’un coup, directement de la canne de conserve si possible.  Un des épisodes nous transportait dans les contes des mille et une nuits et notre héros américain devait se mesurer à Ali Baba et ses quarante voleurs.  Mes yeux d’enfants ont bien capté le message : les arabes étaient méchants et sans merci.  Gloire à Dieu, Popeye veillait au grain.  Une autre image bien classée dans les tiroirs de l’incompréhension.  Dans mon patelin des années soixante et soixante-dix, c’était Hérouxville.  Il n’y avait que des catholiques-blancs-francophones dans ma petite banlieue.  C’est à la télévision qu’on découvrait le monde!

Les réflexions paternelles alimentaient ce germe d’inexplicable.  Mon père semblait être au courant de tout.  Il prétendait même connaître des gens qui arrivaient de ces contrées lointaines.  Lors d’une traditionnelle balade en voiture, j’aperçois l’enseigne d’un vendeur de chars : Lahoud Automobiles.  À ma grande surprise, mon père est au courant de toute l’histoire derrière ce concessionaire Volkswagen!  J’ai retenu de ses paroles que ces gens faisaient partie d’un groupe étrange, ils n’étaient pas des canadiens-français, ni même des anglais.  Selon lui, ils représentaient la « pire » espèce : les syriens.  Un peu plus tard, j’ai appris que la famille Lahoud était d’origine libanaise, ce qui confirmait que mon père atribuait une trop grande importance aux commérages.  Trop tard, le dommage était fait.  Pas surprenant qu’il soit devenu un disciple d’André Arthur…

Comment ai-je réagi aux attentats de l’OLP aux jeux olympiques de 1976?  Quel impact ont pu avoir les caricatures de Yasser Arafat présentées par les Bleu Poudre?  Pourquoi ai-je douté de l’innoncence de Maher Arar lorsqu’on a découvert son incroyable histoire de déportation et de torture?

On ne peut pas nier que l’incompréhension que manifestent les nord-américains envers le monde arabe est pire que jamais, surtout depuis les évènements du 11 septembre 2001.  Avez-vous remarqué le nombre grandissant de blogues politiques « de droite » qui affichent des logos qui prônent un support incontesté envers Israel et même la promotion de la guerre contre les talibans?  Comment expliquer la réaction de millions d’américains qui sont clairement inconfortables avec le passé religieux de Barack Obama?  L’aspirant à la présidence des Etats-Unis n’a même pas été en mesure de court-circuiter le débat.  Il le sait très bien : impossible de coucher à la Maison Blanche si vous êtes associé de près ou de loin à Mahomet.  Seuls les chrétiens peuvent devenir le commandant en chef de l’armée américaine.  Surtout lorsque ses généraux et lieutenants sont en guerre contre le terrorisme, encore incarné aujourd’hui par le fantôme des conflits internationaux : Ben Laden.  Leur promotion de la « démocratie » et du libre-marché est incompatible avec le dialogue, il faut écraser ces gens qui refusent l’évangélisation néoconservatrice.

Avez-vous entendu parlé d’un antidote à ce lavage de cerveau?

Photo : Spiff 27 – Flickr

Posted in Éducation, Guerre, Médias, Politique | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 10 Comments »