lutopium

NON M. Harper

Les blogueurs québécois qui ont décidé de se joindre à ce réseau virtuel s’opposent à l’élection d’un gouvernement conservateur majoritaire.  Nous vous invitons à leur rendre visite afin de mieux comprendre les enjeux qui sont reliés à la mise en place du programme politique de Stephen Harper.  Malgré la couverture médiatique à laquelle nous avons accès, nous sommes convaincus que cette formation politique a un agenda caché qui sera néfaste pour l’environnement, les droits des citoyens, la justice sociale, les institutions publiques et la lutte contre la pauvreté.  Les blogueurs politiques présentés ici tenteront de vous présenter des points de vue différents ainsi qu’une multitude d’arguments qui vous aideront à prendre une décision éclairée lorsque vous serez appelé à voter le 14 octobre prochain.  Votre vote est important!

Blogues politiques:

À mon humble avis

Anarcho-Pragmatisme

Blogue à part

Bon Blog Bad Blog

Borges Blogue

C’est soblogue!

Hou Hou Blog

La Plaine

La tête à Papineau

Le blog de Manx

Le blogue de Raymond Viger

Le blogue de Sim

Le bloCgue du Bloc Québécois

Le Canard Réincarné

Le carnet résistant de Renart L’Éveillé

Le Satellite Voyageur

L’Équilibriste

Les tribulations d’un mouton marron

Libre pensée de la Seigneurie

L’ignorance est la nuit de l’esprit

Mes preuves d’humeur au monde

Mouvement des Jeunes Communistes du Québec

Pour que demain soit

Québec radical

radiCarl.net

Reactionism Watch

Tout sauf Harper

Un Montréalais d’origine

Vaudreuil-Soulange: les fédérales 2008

Lutopium

Blogues sympatisants:

7 jeudis

Au rhythme de mon coeur

Blogue L’Éponge

Ça te dit quelque chose?

Ecolo NOVO

Groovy Moi!

Journal à quatre mains

Julie Bélanger

La chambre d’écoute

Le blogue de Maxime Jobin

Le blogue d’un Parpaillot

Le blogue du Prof Solitaire

Le carnet d’Ysengrimus

Le mur de Bièrelin

Les pages de Chanelle

Neil Obstat et Cie

Noisette Sociale

Plaisir ad lib

Regardez la musique

Simplement, le blogue de Gaétan Bouchard

Volvox

Zones grises

Si vous désirez joindre ce réseau de blogueurs qui s’opposent aux ambitions du Parti Conservateur, svp m’en faire part par courriel à l’adresse lutopium@gmail.com ou en laissant un commentaire au bas de cette page.  Merci!

188 Réponses to “NON M. Harper”

  1. AUX URNES PROGRESSISTES!
    S’ils obtiennent un mandat majoritaire, les conservateurs pourraient interdire l’avortement et saper les valeurs sociales et écologiques des Québécois et des Canadiens. Dans ce contexte, les progressistes doivent s’unir pour contrer les conservateurs.
    Dans chaque comté, je crois qu’il serait de mise de supporter le candidat progressiste ayant le plus de chance de l’emporter sur le candidat conservateur.
    Bien que fédéraliste, je vais soutenir Paule Brunelle, candidate du Bloc québécois à Twois-Wivièwes, parce que c’est la seule candidate progressiste qui puisse battre les conservateurs dans mon comté.
    Donc, logiquement, je voterai pour le Bloc québécois le 14 octobre prochain.
    Je demeure convaincu que le Canada est la meilleure option pour préserver le fait français en Amérique et en faire une langue respectée sur tout le continent. Cependant, ce n’est pas le temps de mener ce débat. C’est le temps de s’unir, avec le plus fort à gauche, pour battre l’union de la droite.

    Gaétan Bouchard
    Chroniqueur indépendant

    Textes:
    DEHORS LES SUCEUX DE BALUSTRES!
    http://blogsimplement.blogspot.com/2008/09/dehors-les-suceux-de-balustres.html

    MÊME JÉSUS VOTE POUR LES CONSERVATEURS!
    http://blogsimplement.blogspot.com/2008/09/mme-jsus-vote-pour-les-conservateurs.html

  2. ebondo said

    J’embarque.

    Il ne faut pas oublier que le Bloc n’est pas officiellement un parti de gauche. C’est comme le PQ, moitié droite, moitié gauche avec un discours plus social, mais encore.

    Sauf qu’une telle initiative ne peut-être qu’appuyée. Comptez L’équilibriste dans le groupe.

  3. Moi aussi j’en suis!

  4. Je ne sais pas si je vais embarquer, mais je me rappelle avoir un écrit un billet qui pourrait très bien faire l’affaire

    LA PERTINENCE D’UN ÉTAT INDÉPENDANT
    http://www.ledetracteur.com/2008/05/01/la-pertinence-dun-etat-independant/

  5. Alex said

    Hé ben, voilà ! J’entre dans le groupe aussi ! L’icône est mise sur mon blogue.

  6. J’ai pris la liberté de mettre l’icône dans le coin supérieur DROIT (douce ironie) sur mon blogue. À défaut d’écrire un long texte explicatif sur le sujet… mais ça viendra peut-être 😉

    Bravo pour l’initiative!

  7. Mohamad Ali said

    Si un gvt Conservateur majoritaire est elu a Ottawa, ne soyez pas surpris de voir nos soldats en Irak. Et si, God forbid, McCain gagne le presidentielle americaines, on pourra dire adieu au Canada canadien.

  8. Mohamad Ali said

    P.S. Meme Dieu n’aime pas les neo-cons.

  9. lutopium said

    Merci Gaétan, Eric, Renart, Le Détracteur Constructif, Alex et Noisette Sociale pour votre support et votre engagement citoyen. De petits gestes peuvent faire changer les choses… Passez le mot, il nous manque encore des noms connus…

  10. lutopium said

    @Mohamad Ali: ouais, l’OTAN va être occupée si McCain, Sarko et Harper se retrouvent dans l’air du temps…

  11. Hey Lutopium! As-tu reçu mon courriel?

  12. lutopium said

    Salut Jimmy. Je viens d’y répondre, désolé pour le délai. Comme je t’explique dans ma réponse, mon ordi a récemment crashé et j’utilise maintenant Linux (Ubuntu) et ce n’est pas encore tout à fait à point. Mais c,est cent fois mieux que Windows! Très heureux que tu te joignes au réseau… Bonne campagne!

  13. Je joins ma voie [et mes blogues] à ce regroupement:

    http://soblogue.com

    http://ecolonovo.com

  14. lbds said

    Ok mon blog n’est pas sur la politique, mais campagne électorale oblige il y aura certainement quelques articles politiques… Je supporte le mouvement. Un gouvernement conservateur majoritaire me fait trop peur. Allez tous aux barricades!!!

  15. Emmanuel said

    J’embarque ! Félicitations pour l’initiative !!

  16. Matthias said

    Merci pour le commentaire sur mon blogue, bonne initiative!
    NON à Harper!

  17. Si vous voulez pas de Harper, votez Libéral, c’est la seule alternative. Voter Bloc est un gaspillage et en plus, ça nuit au Québec.

  18. Parfaitement d’accord pour soutenir un mouvement NON à Harper. Parce que le gouvernement de M. Harper tente de fermer le seul site d’injection supervisé en Amérique du Nord, l’Insite de Vancouver. La cour a rendu un jugement pour que le site d’injection demeure ouvert. Malgré tout, le gouvernement Harper va aller en appel pour le faire fermer.

    2 billets qui résument pourquoi nous devons dire NON au gouvernement de M. Harper.

    http://raymondviger.wordpress.com/2008/07/08/downtown-eastside-et-le-insite-site-dinjection-supervis-de-vancouver/

    http://raymondviger.wordpress.com/2008/08/21/site-dinjection-supervise-le-ministre-de-la-sant-du-qubec-yves-bolduc-main-dans-la-main-avec-le-gouvernement-harper/

  19. @Christian Rioux,

    Voyons donc, les libéraux sont un parti complètement défait et ça me flabergaste de voir que 25% des gens sont willing de leur donner leur vote.

    Je ne veux pas faire un Jack Layton de moi, mais ce dernier a raison, il est rendu l’alternative crédible (sic) aux conservateurs.

  20. Bonsoir à tous,

    Français intéressé par la Québec ou québécois soucieux de comprendre la politique française ? Vous voulez partager votre héritage politique en le confrontant à d’autres manières d’appréhender les choses ? Le blog « Québec radical »(http://quebec.jrgblog.com) est fait pour vous !

    Grâce à ce site web, prenez part à la vie de la nation dont vous héritez ou que vous avez choisi d’adopter, en exprimant vos points de vue sur l’actualité québécoise, canadienne, française et internationale.

    Florent M.

    PS : « Québec radical » n’a rien à voir avec un quelconque groupuscule fasciste, néo-nazi, identitaire ou tout ce que vous voulez. Le radical-socialisme est une philosophie politique universaliste, humaniste, laïque et progressiste et nous combattons toutes formes de discriminations.

    (pour Lutopium : tu verras que Linux est très simple à utiliser, d’autant plus que tu as opté pour une distribution Ubuntu. « Libres »… jusque dans les tréfonds de nos ordinateurs.)

  21. Zed Blog said

    Connais-tu ceci?

    http://www.avantdevoter.com/index.php

    et ceci?

    http://www.jminforme.ca/pageune/article/article/413844

    ?

    Je ne pourrais pas voter libéral, qui va de toute manière entrer ici comme dans du beurre… Ici, je me demande si on sait qui est Harper.

    Stratégiquement, je compte bien voter pour le Bloc, même si c’est peru d’avance car ici, où c’est, ce fut et ce sera libéral….. peu importe les scandales, les fraudes, quoi que ce soit.

    Je ne me sens pas bien en ce moment de mettre une affiche contre Harper. J’en mettrais plutôt une contre la droite et il ne resterait plus personne pour qui voter. Layton s’affiche avec une dame emballée en ce moment. Ce serait chouette, on pourrait avoir une ville séparée en deux : une grande partie pour les monsieurs et une autre, bien fermée, pour les affaires, là, tu sais, les handicapées de la nature, les erreurs, que dis-je les fautes impardonnables… Piscines, gymnases pour madames seulement… : le paradis quoi. Et plein de jeunes vierges pour les monsieurs.

    Ça fait que tu vois, mon décor, il n’a rien de harpérien. Je me demande où sont leurs affiches, je n’en ai vu aucune à ce jour. Il faut leur donner ça, ils sont réalistes, en l’occurence…

    Donc oui pour la stratégie, mais celle en laquelle je crois est celle-là.

    Et bravo pour contribuer à mobiliser les gens.

    Parmi le groupe de blogueurs dont je fais partie, on s’y est mis aussi.

    Laisse-moi du temps pour réfléchir au sujet de la petite pub. Pour le moment, je ne peux m’empêcher de penser à combien elle doit faire sourire les libéraux, ostensoir.

    Zed

  22. lutopium said

    @Lbds: Bonne nouvelle… pourrais-tu nous indiquer l’adresse de ton blogue. Merci,

    @Emmanuel: J’ajoute ton blogue immédiatement… merci et bonne campagne!

    @Mathias, Christian, Tym Machine et Florent: vous n’indiquez pas si vous joignez le réseau ou non… J’espère que vous vous ajouterez à la liste! Peu importe

    Merci à tous pour votre visite et passez le mot!

    Pour ceux qui ne savent pas envore pour qui voter, je vous invite à visiter les blogues politiques mentionnés ci-haut…

  23. lutopium said

    @Michel Monette et Raymond Viger: comme vos commentaires incluaient plus d’un hyperlien, leur affichage nécessitait une approbation – voilà, c’est fait! Heureux d’apprendre que vous joignez la gang!

    @Zed: (idem pour l’approbation) merci pour les liens, le premier semble fort intéressant… Je vais aller m’y promener en revenant du boulot ce soir. En espérant que tu changes d’idée et que tu te joignes au groupe… Bonne campagne!

  24. ysengrimus said

    Inscrivez-moi au nombre des sympathisants.

    http://ysengrimus.wordpress.com/

    Paul Laurendeau

  25. Ben oui, c’est ça! Et c’est Harper qui crée les ouragans (il y en avait même avant sa naissance). Franchement, j’aime mieux un leader crédible comme Harper qui remet les syndicats et les zartistes à leur place qu’une larve comme Dion ou un BS de la CSN comme Duceppe. Au moins, celui qui veut remettre les zartistes et les syndicats à leur place me respecte plus, moi et mon portefeuille, que la larve et le BS.

    En passant, Harper a clairement dit que la mission de combat en Afghanistan prendrait fin en 2011 quoiqu’il advienne. Je n’ai pas de raison de ne pas le croire, puisqu’il a respecté toutes ses promesses, contrairement aux commandités et taxeux libéraux et aux BS de l’inutile Bloc (oups, c’est vrai, eux-autres, ils ne peuvent pas, car ils ne prendront jamais le pouvoir!). Continuez à jouer les conspirationnistes frustrés de voir votre p’tit party gau-gauchiste et étatiste prendre fin! Le reste du Québec va faire la révolution du bon sens à votre place. Franchement, vous perdez votre temps, car il n’y a plus personne qui vous écoute, vous et la Clique du Plateau.

    Au fait, arrêtez de penser, comme les BS de l’inutile Bloc, que vous parlez au nom d’une majorité de Québécois, car ce n’est pas le cas. Je suis Québécois, tout comme vous, et vous ne parlez pas en mon nom. Moi, je parle en mon nom personnel uniquement, car je suis assez fort et courageux pour le faire. Je n’ai pas besoin de la p’tite madame de la CSN, des zartistes subventionnés mur à mur, de vous ou des BS de l’inutile Bloc pour le faire à ma place.

  26. Allo Lutopium,

    D’abord merci pour le message laissé sur mon blog.
    Ensuite, j’adhère à ta démarche de regroupement, alors sens-toi bien libre d’ajouter mon blog à ta liste. 😉

    Enfin, j’aimerais dire que la situation est grave. Nous sommes face à un choix de société. Et de notre point de vue ici à tous, il faut faire barrage aux réformistes-conservateurs.

    Je suis nouvellement citoyen canadien et Libéral et je comprends que l’histoire, les sensibilités culturelles, les désirs de décentralisation font en sorte que le parti et/ou le leader libéral ne soient pas l’option numéro un des Québécois aujourd’hui. C’est pourtant le parti du centre qui est en adéquation avec les valeurs du Québec. C’est le parti du centre qui a fait ses preuves en matière économique et qui pourra porter à Ottawa nos préoccupations modernes et nécessaires comme l’environnement ou la justice sociale.

    J’en appelle à votre jugement. Regardez les propositions qui vous sont faites. Dépassez les images, la vieille histoire – souvent réduite. Et réfléchissez.

    En 2002, aux élections présidentielles en France, nous avons dispersé le vote du centre et de gauche en faveur de plusieurs candidats. Résultat : ce sont les leaders de la droite et de l’extrême droite fasciste qui sont arrivés en tête pour le deuxième tour.

    A ce moment là, comme ici, des mouvements d’opposition se sont formés. Pensons-y. Si vous hésitez parce que vous trouvez que Stéphane Dion n’est pas assez charismatique, je vous dirais : est-ce que c’est ça le plus grave ? Si c’est à cause de la loi sur la clarté, je vous dirais : il y a 2 principes en droit international qui s’opposent : le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes versus l’intégrité et la souveraineté d’un État. Le débat n’est pas tranché. Le kosovo a été reconnu en vertu du premier. L’intégrité de la Géorgie en vertu du second. La loi sur la clarté répond au second mais offre une possibilité pour accepter le premier. C’est un compromis dans un débat épineux. Dion avait une légitimité à agir ainsi si l’on considère le second principe. Bref, je comprends la frustration des québécois souverainistes. Mais c’est un débat qui nous dépasse et que l’ONU devrait trancher. Alors, pouvons-nous dépasser cette question le temps de cette menace réformiste et nous regrouper autour de valeurs communes ?

  27. Je me joins à l’initiative.

    Le prochaine fois, ce sera « NON à Charest », tant qu’à moi!

    Oups…

  28. Les consommateurs sont en droit de savoir…

    De : M. Sylvain Laporte
    32 boulevard Antonio Barrette
    Notre- Dame- des- Prairies Québec, Canada J6E 1E3
    Tél.: 450-752-3524
    Par la présente, je tiens à vous décrire une situation vécue il y a exactement onze ans.
    J’étais un producteur d’œufs d’incubation qui, le 7 janvier 1997, a acheté des poussins en provenance des Etats-Unis, poussins qui, à mon insu, étaient porteurs de la leucose aviaire, c’est-à-dire la leucémie du poulet. Mon travail était de les engraisser et produire des oeufs mais il s’est avéré que ces derniers étaient en fait porteurs de la même maladie et ce toujours à mon insu. Ces œufs ont été envoyés dans des incubateurs à la Coopérative fédérée; une fois éclos mes poussins ont été engraissés par d’autres aviculteurs pour ensuite se retrouver dans la chaîne alimentaire via la division Olymel Flamingo et finalement dans vos assiettes.

    . M. Etienne Tessier, vétérinaire de la Coopérative Profid’or, a osé me cacher la vérité pour ne pas « m’énerver », en mai 1997.
    . Mme Francine Dufour, vétérinaire de la Coopérative fédérée, m’a appris que mes poussins avaient été porteurs de leucémie neuf mois plus tard, c’est-à-dire le 18/09/97.
    . J’ai rencontré, en présence de Mme Huguette Bellerose, M. Gilles Baril, sous-ministre de la Santé en janvier 1997 alors que M. Lucien Bouchard était Premier ministre du Québec et Mme Pauline Marois, ministre de la Santé. M. Baril a depuis ce temps quitté le Canada et M. Bouchard n’a rien fait dans mon dossier ; ce dernier est aujourd’hui négociateur pour la Coopérative fédérée.

    . J’ai aussi contacté Mme Christine Bakke, le 28/04/06, qui travaille à l’inspection des aliments. Cette dernière m’a affirmé que la leucose aviaire était une maladie endémique, à craindre une pandémie.

    Ci-dessous la liste de toutes les personnes qui furent informées de cette situation et les dates à laquelle je leur ai fait parvenir une lettre par courrier recommandé :

    . M. André Boisclair, ministre de l’environnement à cette époque via M. Pierre Laporte d’Environnement-Québec, en novembre 1997
    .( Le gouvernement fédéral de M. Jean Chrétien, au pouvoir en janvier 1997, via Agriculture Canada, en novembre 1997)
    . Mme Martine Mercier, présidente du Syndicat des producteurs de poules de reproduction qui aujourd’hui est première vice-présidente de l’Union des producteurs agricoles, le 18/02/98
    . M. Louis Dufour, Ministère de l’Agriculture du Québec, en mars 1998
    . La Coopérative fédérée du Québec, mise en demeure envoyée le 20/04/98. Le 02/06/99, j’ai dû prendre la décision d’arrêter toute procédure judiciaire contre cette dernière étant donné ma situation financière et le manque total d’appui du Syndicat des poules de reproduction et de l’Union des producteurs agricoles du Québec sous prétexte qu’ils rendraient préjudice aux autres producteurs de poulets.
    . La Compagnie Hubbard Farms U.S.A., mise en demeure envoyée le 24/09/98 et dont je n’ai reçu aucune réponse par la suite. Un représentant de cette compagnie m’avait d’ailleurs confirmé, le 12/02/98, que la transmission du virus de la leucémie du poulet est à la fois horizontale et verticale (par les œufs), donc plus difficile d’éviter une dissémination d’un pays à l’autre.
    . M. Mario Dumont, chef de l’Action Démocratique du Québec, le 01/02/05
    .(( Mme Denise Poirier-Rivard, député au Bloc Québécois, le 10/03/05. Cette dernière s’est même permise de me répondre à la place du gouvernement fédéral alors qu’elle siégeait à la Chambre des communes à l’Opposition.))
    . Le site de production de la Compagnie Hubbard en Europe, le 06/06/05
    . La compagnie Mérial via M. Marshall Burke Borton, le 22/08/05
    .( L’honorable Premier ministre du Canada M. Paul Martin, successeur de M. Jean Chrétien, le 18/10/05 )
    .(( M. Guy André, député actuel du Bloc Québécois; ce dernier a présentement entre ses mains mon volumineux dossier.))
    . M. Laurent Pellerin, membre de l’Union des producteurs agricoles; ces derniers n’ont posé aucun geste concret dans mon dossier depuis tout ce temps.
    . La Gendarmerie royale du Canada via l’agent Michel Laporte
    . La Gendarmerie royale du Canada à Ottawa, lettre remise en main propre à un employé du Parlement
    . M. Jean Charest, Premier ministre du Québec, le 02/03/06
    . M. Yvon Vallière, ministre de l’Agriculture provinciale à l’époque, le 02/03/06
    .( L’honorable Stephen Harper, Premier ministre du Canada, le 03/03/06)
    .( M. Chuck Strahl, ministre fédéral de l’agriculture, le 03/03/06)
    . M. Michael Wilson, ambassadeur du Canada à Washington à qui j’ai fait parvenir une lettre lui expliquant la situation le 01/08/06
    . M. Michel Fafard, président du Syndicat de l’Union des producteurs agricoles, a été informé de cette situation dès 1997 et tenu au courant de la plupart de mes démarches et ce jusqu’en 2006, étant mon voisin immédiat.
    . Mme Lise Thibault, lieutenant-gouverneur du Québec, le 11/09/06
    . Mme Michaelle Jean, gouverneure générale du Canada, le 11/09/06
    . M. Christian Benny, président des rôtisseries Benny, le 20/09/06
    . M. Jean-Pierre Léger, président des rôtisseries St-Hubert, le 20/09/06 et duquel je n’ai d’ailleurs reçu aucun accusé de réception
    . (M. Jack Layton, chef du Nouveau Parti Démocratique via M. Alex Atamenko, le 15/02/07)
    . Mme Ann Margaret Veneman, secrétaire du US Department of Agriculture (USDA), le 16/04/07
    . M. Timothy D. Adams, sous-secrétaire aux affaires internationales au Département du Trésor américain, le 16/04/07
    . L’Organisation des Nations Unies (ONU) à New-York U.S.A., le 08/04/08
    -(L’HONORABLE Gerry Ritz Ministre Fédéral de l’agriculture et agroalimentaire , le 15/08/08 .L’Honorable Stephen Harper premier ministre du canada le 15/08/08 ..))
    Il est à noter que suite à cette situation j’ai subi de très grosses pertes financières et que toutes les communications, qu’elles soient verbales, écrites ou enregistrées, ont été notées dans mon dossier qui jusqu’à date cumule environ 1800 pages et ce dans le but d’assurer un suivi adéquat de toutes mes démarches. Ce dossier comprend entre autre des rapports scientifiques disant que la science n’est pas assez avancée car des recherches se font présentement sur les cellules souches au niveau des Unions européenne et canadienne.
    J’ai subi d’énormes pressions de la part de certaines associations dont la Coopérative fédérée du Québec via quelques employés cadres, entre autre M. Christian Bellerose, et les Couvoirs de la Fédérée via M. Gilbert Hamelin, contremaître, pour ne pas que je dévoile publiquement la situation puisque je risquais de créer des pertes financières énormes au niveau de l’industrie du poulet.
    M. André Langlois, directeur général de la Coopérative Profid’or, s’est même permis de me dire que j’étais pour faire tomber l’industrie du poulet au Canada.
    Plusieurs médias sont au courant de cette situation car j’ai contacté de nombreux journalistes, entre autres M. Paul Larocque du Réseau TVA que j’ai rencontré en personne, M. Alexis Deschênes à qui j’ai remis en main propre la photo de mon camion (voir en haut de cette lettre), M. Benoît Bazinet, directeur général et éditeur aux journaux L’Action et L’Expression que j’ai contacté par téléphone, un représentant du Journal de Montréal et un autre de La Presse à qui j’ai moi-même remis une lettre leur décrivant la problématique vécue, une recherchiste de l’émission L’avocat du diable du Réseau TQS et M. Richard Latendresse correspondant à Washington pour le Réseau TVA à qui j’ai fait parvenir un é-mail, lequel n’est pas resté sans réponse.

    Cette maladie animale n’est pas dans la liste des maladies déclarables même si la loi fédérale sur l’alimentation mentionne qu’il aurait fallu condamner en entier les troupeaux de poules et poulets pour faire en sorte d’éviter qu’elle ne soit acheminée dans l’alimentation humaine.
    Malgré toutes ces démarches faites depuis onze ans, personne n’a su prendre en charge cette situation autant au Québec qu’au Canada.
    On nous parle de la grippe aviaire, de la maladie de la vache folle et des maladies de la pomme de terre mais saviez-vous que les Etats-Unis envoyaient au Canada des poulets porteurs du virus de la leucose aviaire (leucémie myéloblastique de groupe J), poulets que nous consommions dans nos assiettes?
    La loi du silence existe depuis très longtemps auprès de plusieurs autres producteurs mais pour ma part j’ai décidé de briser ce silence par acquis de conscience. Si un jour quelqu’un découvre qu’il y a une possibilité de transmission, si infime soit-elle, de cette maladie du poulet à l’humain je n’aurai absolument rien à me reprocher. Je pourrai alors me contenter de relire les lettres que j’ai envoyées à toutes les personnes nommées précédemment et celles que j’ai reçues, lettres que je garde précieusement, et de réécouter toutes les conversations que j’ai enregistrées et me dire que personnellement j’ai fait tout mon possible.
    Mesdames et Messieurs, je serais heureux de me faire assermenter sur toutes ces déclarations qui ont été mises sur papier.

    M. Sylvain Laporte
    Adresse courriel : sylvain.laporte@sympatico.ca

    .

  29. Gébé said

    Je ne comprends pas que vous affichiez un lien vers Alternatives qui n’a rien de progressiste mais est un instrument de l’ACDI et des autres fausses « ONG » telles que USAID, International Rescue, au service du Council on Foreign Relations (Bush, Rockfeller, Colin Powell, Tom Brokaw, etc…).

  30. Gébé said

    « Pour qui voter après ceci ? » (M. Sylvain Laporte)

    Votre expérience du « grand silence » est typique, M. Laporte.

    Mais la réponse est Bloc.

    Le Bloc ne pouvait rien faire sans un Québec indépendant et souverain de tous ses moyens.

    Ce contrôle sur les cellules-souches et tout le système de distribution est dans les mains de l’industrie américaine qui tient Ottawa par les b…

    Un Québec indépendant aurait eu son propre système de surveillance en fonction de sa taille et donc aurait pu agir pour les siens sans affecter le système continental américain et ainsi laisser le Canada-USA porter leur silence envers leurs citoyens.

    Dans l’état actuel de dépendance du Québec, dont le Bloc représente les intérêts, le Bloc n’aurait trouvé aucun moyen de divulguer cette information. Même pas en Chambre.

    Suffit de voir comment Louise Harbour, pourtant à la tête du Tribunal International s’est vue dans l’impossibilité pratique de divulguer les informations privées qu’elle venait de recevoir sur l’implication des entreprises canadiennes dans le génocide du Rwanda.

    Vous-mêmes, M. Laporte, auriez été le premier sur la liste d’une oppération bien financée de destruction systématique de votre réputation et crédibilité.

    Vous y aurez probablement laissé votre peau.

    La dénonciation que vous faites par l’internet est la meilleure manière car progressive vers l’opinion publique.

    Pour celà nous vous devons admiration et reconnaissance.

  31. Mohamad Ali said

    Hey les gars, pourquoi vous n’envihissez pas Facebook?

  32. Mohamad Ali said

    Je viens d’ouvrire un groupe sur Facebook intitulé Non à Stephane Harper. Joignez y à:
    http://www.new.facebook.com/group.php?gid=27138417093&ref=ts

  33. M.Rivieres said

    Il ne faut pas se fier sur le gouvernement d’aujourd’hui,car celui-ci n’a pas su répondre correctement à nos exigences,nous le peuple Québecois.Il faut plutôt se rassembler autour de M.Duceppe et rester solidaire a nos origines,nos ressources et surtout demeurer Québecois à 200%. Comme nous le dit le thème electoral ¨ PRÉSENT POUR LE QUÉBEC ¨ c’est ce que font nos députés sur la colline parlementaire à Ottawa, ils se démènent tous à plein régime pour nous les Québecois. Bonne campagne électorale à tous et à toutes!!!!

  34. Évidemment, tu peux me mettre dans la liste.

  35. lutopium said

    @Paul: merci, c’est fait!

    @Jean-Luc: À chacun ses idées… je n’ai jamais prétendu parler au nom de la majorité. Mais je suis à des années lumière de ta pensée.

    @Maximilien: merci pour ton commentaire. Je dois cependant avouer que le Parti Libéral est encore au purgatoire – suite à la Commission Gomery – et que ce n’est sûrement pas Stéphane Dion qui l’amènera au pouvoir. J’ajoute ton blogue avec grand plaisir!

    @Anarcho: très heureux que tu aies décidé d’embarquer… Il faudra s’assurer que ces liens survivent après les élections…

    @Sylvain: toute une histoire! Merci d’être passé chez moi et bonne chance dans ton combat. Y’a cependant des dates qui ne marchent pas dans ton récit…

    @Gébé: personnellement, j’aime bien le journal Alternatives et leur site web. Tu tisses des liens étranges…

    @Mohamad Ali: bonne chance avec ton site Facebook!

    @M. Rivières: merci pour votre visite et bonne campagne!

    @Carl: bonne nouvelle! Et bonne campagne à toi…

  36. Gébé said

    « @Gébé: personnellement, j’aime bien le journal Alternatives et leur site web. Tu tisses des liens étranges… »(Lutopium)

    Alors il serait temps que tu t’informes un peu plus sur cette organisation.

    Alternatives est finacé à 80% par l’ACDI et Industrie Canada et son rôle est de donner une image « progressiste » aux invasions des multinationales en Afghanistan, Irak, et pays africains, dans le but d’influencer l’opinion publique que ces invasions sont une implatation de la démocratie lorsqu’en fait elles ne sont qu’une agression pour le contrôle de l’exploitation de leurs ressources naturelles.

    « J’aime bien leur journal Alternative » est un argument bien faible pour un créateur de réseau d’opinion politique.

  37. lutopium said

    @Gébé: bon. Tu as droit à ton opinion. Bonne nuit.

  38. Gébé said

    Les ONG (Alternatives)appuyaient la prise du Parlement haïtien par les armes
    Le Canada a financé la minorité anti-Aristide
    Vincent Larouche

    L’autjournal
    http://archives.lautjournal.info/autjourarchives.asp?article=2377&noj=243

    Et je vais vous dire, M. Lutopium, que mes recherches sur les autres supposées « ONG » sont toutes du même accabit. Elles sont des fabrications des multinationales impérialistes et capitalistes conçues pour se donner des agences de contrôle « progressites » qu’elles contrôlent elles-mêmes !

    Des « bras gauche » à leur service !

    Vous êtes vraiment ignorant de celà ? Ou êtes-vous de leur côté ?

    Réponse impossible n’est-ce pas ? 🙂

  39. lbds said

    @lutopium

    Je vous ai fait parvenir un courriel mais je laisse ici aussi. Pourquoi pas?

    Le Blogue de Sim

    http://lbds.wordpress.com

    Allez tout le monde. Comme c’est parti là, Dion ne s’aide pas beaucoup depuis le début de la campagne. Faudrait peut-être l’aider. J’ai l’impression que l’on voit beaucoup les libéraux dans les médias mais jamais positivement. Il fallait voir le reportage de la cbc à T-N… Les commentaires des gens interviewés étaient tous négatifs.

    IL FAUT VRAIMENT L’AIDER 🙂 🙂 🙂 🙂

  40. Mohamad Ali said

    @ Lutopium, pourrais-je afficher le logo NON à Stephane Harper dans le groupe Facebook que j’ai ouvert?
    http://www.new.facebook.com/group.php?gid=27138417093

  41. momichel said

    Un fil twitter à suivre : http://twitter.com/nonharperno

  42. @AP,

    « Le prochaine fois, ce sera “NON à Charest”, tant qu’à moi!
    Oups… »

    Et que fais-tu de l’ADQ et de Mario Dumont un coup parti?

  43. Houssein said

    Allons-y : Non à M. Harper !
    http://houblog.net

  44. Claudia said

    En fait, je comprend la frustration de certains face à Harper. Déjà, en ce qui concerne l’armée, c’est un NON catégorique pour ma part depuis le début. Cependant, les hommes politiques d’aujourd’hui ne sont que des marionnettes. Que ce soit Harper ou un autre à la tête, il n’y a pas grand changement en tant que tel qui se fera et je suis assez persuadée de cette idée.

    Après avoir lu le témoignage de Sylvain Laporte, je ne suis même pas étonnée de cette loi du silence et ça ne fait que démontrer à quel point que ces hommes politiques, en réalité, ne peuvent rien faire à part de suivre comment on leur dit de se comporter.

    J’ai grandi pendant toute mon adolescence dans un univers de scepticisme grâce à un spécialiste du doute (un ex animateur de télévision, journaliste, animateur de radio… bref, il aime découvrir «les dessous» de certains systèmes présents). J’en ai entendu des témoignages de gens qui se sont confiés à nous soulignant de rien dire. J’en ai vu des situations de gens qui se sont trop ouverts et qu’on a simplement plus jamais revu par la suite pour différentes raisons. Par exemple, un ex membre de l’armée canadienne qui avait créé un prototype pour faire fonctionner les véhicules à l’eau (c’était tellement SI SIMPLE qu’il voulais même transformer la voiture d’un ami pour nous le prouver) mais quelques mois après, tous ses plans, son prototype et son silence ont été acheté. Probablement sous menace de mort. La voiture était en cours de changement, tout a été arrêté. On ne pouvait même plus contacter cet homme.

    Il y a 2-3 siècles, les grandes puissances européennes se sont installées de force partout sur la planète en faisant leurs lois et obligeant toute population de répondre à un État. Maintenant, ces États sont en train de préparer quelque chose de tout aussi horrible qu’ils ont pu faire il y a plus de 100 ans : et ce, j’en suis PLUS que persuadée… Surtout en sachant que de multiples personnes dans les médias (et surement d’autres individus aussi qui ont droit à une mine d’information) qui ont dû signer des papiers -loi du silence- en ce qui concerne un futur pas très lointain… Assez pour angoissé quelqu’un que je connais personnellement, qui a dû signer ce dit papier, à un tel point qu’il est prêt à s’isoler dans le fin fond d’une région du Québec plutôt que de rester près d’une métropole.

    Chers amis, peu importe pour qui nous allons voter, nous n’aurons jamais ce que nous voulons. La démocratie n’est qu’un concept illusoire. Un phénomène donnant l’illusion que la population à un droit de parole quand, en fait, elle en a aucun.

    Je suis cynique et pessimiste? Je sais pas. Pourquoi pas réaliste?…

  45. Gébé said

    Vous êtes réaliste, Claudia.

    Mais cette fausse démocratie est entretenue par derrière les rideaux du bi-partisme d’alternance. C’est le même ici, avec PC-PLC que celui des USA Rep-Dem.

    Il n’y a aucun parti tierse qui arrive à briser ce système entretenu par le Washington Establishment qui est celui qui est le vrai pouvoir derrière les REP ou DEM.

    Au Canada, à cause de la particularité du Québec, le Bloc arrive à faire dérailler ce système qui est lié étroitement au Washington Establishment.

    Il faut voter Bloc.

  46. lutopium said

    @lbds: c’est fait… merci!

    @Mohamad Ali: pas de problèmes. Bonne chance avec le site Facebook!

    @Michel M.: merci pour le lien vers Twitter…

    @Tym Machine: il s’agirait de relancer le site « NON à l’ADQ » qui fut créé en 2003 : http://pages.videotron.com/nonadq/

    @Houssein: bienvenue chez nous… heureux de vous compter parmi nous. Vous y êtes! N’oubliez pas d’afficher le logo sur votre site et de passer le mot au plus gand nombre de blogues possible. Merci!

    @Claudia: je vous rejoins sur plusieurs points mais je suis un éternel optimiste! Tant que je serai vivant, je ne baisserai pas les bras. Et je veux que mes enfants reprennent le flambeau… Et peut-être que les petits-enfants de leurs petits-enfants réussiront à changer le système. Je vous invite à aller voter, ne serait-ce que pour manifester votre désaccord aux ambitions militaires de Stephen Harper et du gouvernement invisible. Merci d’être passé par chez moi.

  47. Geneviève Laplante said

    Le Bloc ne serait plus de saison ! Le Bloc aurait été le parti de certains députés qui le renient à présent… qu’ils ne le sont plus ! Le Bloc est présent pour le Québec : slogan accrocheur peut-être, mais pas assez précis à mon goût.
    Les séparatistes-indépendantistes-nationalistes dont je suis n’ont qu’une seule raison, à mon avis, de voter pour le Bloc : empêcher à toute force l’un des partis fédéralistes de devenir majoritaire. Que ce soit un libéral, un conservateur, un NPDiste, qu’il soit homme ou femme, d’une race ou l’autre, il sera d’abord et avant tout le premier ministre du Canada, lequel accueille en son sein le beau, le merveilleux pays du Québec. Voilà le réel rôle du Bloc. Voilà ce qu’il devrait crier sans cesse, haut et fort ; nous sommes Québécois et ne pouvons voter pour un parti fédéraliste qui nous méprise depuis… attendez que je me rappelle, vous vous en souvenez, vous, Monsieur Lévesque? Je ne suis pas Canadienne, mais Québécoise, j’admets les Canadiens comme voisins, tout comme je fais bonne mine aux Américains, dans un cas comme dans l’autre des voisins que je n’ai pas choisis, mais que je tolère vaille que vaille, tant qu’ils ne menacent pas mes frontières. Si je pouvais donner un conseil à Monsieur Duceppe, je lui soufflerais à l’oreille : Soyez plus que présent pour le Québec, soyez son écu, son gilet pare-balles, son chevalier ! Fichtre ! s’il fallait qu’un Dion, qu’un Harper, qu’un Layton devienne maître du Canada, devant une opposition débile, déficiente et anglicisée jusqu’à la moelle, que nous resterait-il, je vous le demande.

  48. Jean-Pierre Gagnon said

    Encore dans Le Soleil du 18 septembre (La famille souverainiste divisée, Carl Thériault, p. 13), on peut lire que « la souveraineté a été mise en veilleuse par les péquistes ».

    La position de Mme Marois et du Parti Québécois, caricaturée à l’extrême dans les médias, est devenue dans l’opinion publique synonyme de mise au congélateur ou encore d’abandon de la souveraineté.

    Le pricipal effet de cette situation est la démobilisation des souverainistes dans l’élection fédérale actuelle. Exemple : dans Cyberpresse du 17 septembre, on rapporte un sondage indiquant que l’appui des jeunes au Bloc québécois est passé de 47 % à 27 % en deux ans.

    L’indépendance du Québec demeure la principale source de motivation des électeurs souverainistes. Qu’on la remette donc à l’avant-plan du discours électoral. Le Bloc montrera ainsi sa différence fondamentale par rapport au NPD ou au Parti Vert.

    Que Mme Marois clarifie son discours sur cette question centrale qu’est l’indépendance du Québec. C’est urgent. Ce ne pourra qu’être positif pour le Bloc.

  49. DavyDave said

    Depuis que les gauchistes on infiltré le PQ je n’ai plus de voix moi indépendantiste de droite.
    Je préféré conduire a droite au canada qu’a gauche dans une Québec souverain. Pour le bloc trop syndicaliste il ne me représente aucunement.

    d’ailleurs ce n’est pas moi qui va croire au dogme écologique et a la bible de kyoto tant les opinions diverge. Vous pouvez bien chier sur la religion tant que vous voulez petit gauchistes mais la religion écologique est 100 fois pire et 100 fois plus dogmatique.

    Comment aussi voter pour Dion qui démonise les armes a feu et veux encadrer les honnêtes gens comme moi et nous laisser désarmer comme des poussins face au criminel qui eux n’on pas a se soucier du registre. (2 milliard balancé au chiottes bravo liberal)

    Ha et pour les artistes qui gueulent en coeurs contre harper pour la coupe des subventions… si vous etes trop mauvais pour vivre de votre art et bien travailler !

    Et pour l’avortement , alors que nous somme en pénurie de main d’œuvre en vendant notre âme a l’immigration qui s’avere un désastre, vous encourager le génocide de notre peuple. dans 100 ans nous seront jugé sévèrement par nos contemporains.

    Depuis harper , j’ai vraiment vu une amélioration de mon pouvoir d’achat ! et enfin le canada a améliorer son images!

    Merci mr harper! on aurais besoin d’un leader souverainiste contre vous.

  50. Ajoutez-moi à la liste et bravo pour cette belle initiative!

  51. Ti-Fred said

    On viendra vous narguer après une victoire majoritaire des Conservateurs le 15 octobre. En attendant, continuez de paniquer et de tirer sur tout ce qui bouge dans toutes les directions.

  52. Je veux me joindre aussi!!! Ajoute moi à la liste Lutopium.

  53. Laurent said

    Bonsoir à tous, je suis français et je viens osuvent au canada pays que j’adore, je suis tous les osirs le journal de radio canada sur TV5 monde et je sais que vous êtes en campagne électorale.
    Vu de l’extérieur, de France , je peux résumer la situation en diasnt si je peux me permettre d’intervenir dans les affaires intérieures du canada et du Qébec en particulier, que Harper/Dion même combat, le NPD n’as pas l’anvergure pour fair eun nouveau gouvernement et que donc Gilles Duceppe et Pauline Marois sont à même de mener les affaires de ce pays.
    Ceci n’est que mon petit avis de Français, aprsè avoir soutenu l’ancien leader du PQ, je me positionne dans votre combat si cela peut vous aider en ayant un avis extérieur.
    Vous pouvez commenter mon propose, je serai heureux d’en discuter quelquesoit vos convictions, en toute sympathie.

    Laurent

  54. DavyDave said

    un français socialiste qui paie 19% de taxe et qui continu d’appuyer la gauche!!!

    on aura tout vu!

  55. lutopium said

    @Geneviève Laplante: ce que je comprend de cette histoire c’est que La Presse s’acharne sur le Bloc Québécois afin de le discréditer le plus possible. Il semble que le prince Desmarais (de l’empire Gesca – Power Corp) ait choisi d’appuyer les conservateurs pour cette élection. La boucle se ferme: il appuie Jean Charest (ancien chef conservateur) au Québec et a choisi de tourner le dos aux libéraux fédéraux, probablement suite au départ de son ami Paul Martin et de sa sympathie face aux nouveaux conservateurs de Stephen Harper. Ne trouvez-vous pas malsain ce contrôle de l’information?

    @Jean-Pierre Gagnon: Mme Marois a annoncé hier (jeudi) qu’elle appuyait le Bloc et qu’elle appelait les membres du PQ à prêter main forte aux organisations du Bloc dans leurs circonscriptions. À mon avis, non seulement le Bloc pourra-il poursuivre sa mission de « chien-de-garde » pour le Québec mais il pourra contribuer à l’avancement de plusieurs dossiers importants pour l’ensemble du Canada. Le virage écologique, le retour au rôle pacifiste de l’armée et une meilleure répartition de la richesse sont des dossiers importants non seulement pour un grand nombre de québécois mais pour plusieurs canadiens! En attendant la décision du peuple québécois sur son indépendance, nous pouvons contribuer à faire avancer les dossiers qui nous tiennent à coeur!

    @DavyDave: Les « gauchistes » ont toujours été présents au Parti Québecois. Cependant, ce qu’on remarque, c’est qu’ils sont moins influents peuis une dizaine d’années. Le PQ est résolument un parti qui s’identifie au centre, coalition oblige. Vos commentaires sont les bienvenus en autant que vous acceptiez de participer au débat. Je vous demanderais donc de faire preuve de retenue et de civisme dans vos commentaires. D’ailleurs, j’ai du en retirer un car le language que vous avez utilisé n’est pas permis sur ce blogue. Merci.

    @Prof Solitaire: Merci, votre blogue sera ajouté dans quelques minutes. Bonne campagne!

    @Ti-Fred: Il nous fera toujours plaisir de débattre… vous avec vos convictions et nous avons les nôtres! Pourquoi souhaitez-vous l’élection d’un gouvernement conservateur majoritaire?

    @Dianeryhtme: Heureux que vous vous joignez au regroupement. N’oubliez pas d’afficher le logo et le lien vers la liste des blogueurs sur votre site!

    @Laurent: Plusieurs québécois ont suivi les dernières présidentielles françaises avec passion… Un grand nombre de québécois appuyaient Mme Royal et craignent que la montée des idées néoconservatrices chez vous et ici en Amérique soit néfaste pour la démocratie et la justice sociale. Même ennemi, même combat! Merci d’être passé par chez moi et revenez nous voir!

    @DavyDave: effectivement, la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) provoque bien des débats chez nos cousins français. Mais Sarkozy ne peut finalement pas faire grand chose! Une autre réforme néoconservatrice qui ne semble pas vouloir se concrétiser. Je crois que Stephen Harper aura le même problème ici. Après avoir réduit la TPS, le gouvernement fédéral pourrait se retrouver avec des problèmes importants. L’avenir nous le dira.

  56. J’aimerais bien faire partie de ce groupe, moi aussi, parce que je trouverais invivable d’être encore un faible sujet de ces Majestés les Conservateurs dans quatre ans.

  57. lutopium said

    @Le Mouton Noir: merci de vous joindre à nous… et passez le mot! N’oubliez pas d’afficher le logo sur votre blogue! Merci et bonne campagne.

  58. Jean-Claude St-Yves said

    Heureux de faire parti de ce groupe si possible! Assez les coupures faites pour alimenter les pétrolières et la guerre en Afghanistan!

  59. lutopium said

    @Jean-Claude St-Yves: certainement! Quelle est l’adresse de votre blogue?

  60. 3e tentative LUTOPIUM, pour la troisième fois et la dernière….
    Malgré le fait que je n’aime pas faire parti d’une gang,si virtuelle fusse t-elle, vous pouvez m’inscrire dans votre liste.

  61. lutopium said

    @AntiPollution: qu’est-ce que j’ai manqué? Si j’ai fait une erreur, je te présente mes excuses! Aurais-tu répondu à partir de ton blogue? Tu m’excuseras de ne pas t’avoir rendu visite ces derniers jours, ce regroupement tient occupé! Je suis très heureux que tu aies décidé d’embarquer avec nous. Du côté des blogues politiques « progressistes, à l’exception de Louis le Belz et quelques autres, il ne manquait que toi! J’ajoute ton blogue rapido presto. A+

  62. Laurent said

    DavyDave a fait un beau racourci, je ne savais pas qu’il me connaissait si bien !
    Certes nous payons peut-être même plus que 19% de taxes, certes notre gouvernement actuel ne nous autorise pas à donner des leçons, mais nous pouvons encore avoir des opinions.
    Vous en êtes arrivés comme les 53% de français de mai dernier à vouloir plus de répression, c’est ce que j’ai entendu ce soir à votre journal, c’est votre droit. Trouvez vous utopiste de créer un fond social dans tout votre pays comme cela est au Québec ? Pensez vous que le silence et l’inaction de votre gouvernement face aux multiples fermetures de scieries, tous les jours des centaines d’emploi sont supprimés et vous en voulez encore ? Pensez vous que c’est en étant immobile face à votre voisin que vous faites avancer les libertés et tirez la société vers le haut (je leur souhaite aussi à eux au passage de se libérer des ultras conservateurs qui les gouvernent)
    La liberté ne se fait pas au prix du conservatisme pour le peuple, le conservatisme, son nom l’indique, c’est ne rien changer. Le progrès c’est proposer, alors il est vrai que lorsque j’entends votre 1er ministre (ce soir) dire que si il est majoritaire il sera moins conciliant avec l’opposition, cela veut tout dire. A vous de juger, c’est votre pays, ce sont vos libertés, en regardant autour de soit, mais vraiement en regardant, on devient humble et respectueux. Notre pays est devenu conservateur, très conservateur et on voit le résultat sur tous les items économiques et sociaux. Mais c’est juste mon avis……………….Je persiste et je signe.

  63. Lutopium, pour une raison que j’ignore en effet mes messages ne se sont pas rendus. M’enfin, il est jamais trop tard. Bonne initiative !

  64. quebecsocialiste said

    La coalition anti-Harper vaincra!

  65. quebecsocialiste said

    Vous pouvez compter sur l’appui du collectif Rwatch. Nous seront heureux de contribuer avec nos nombreux textes anti-Harper et anti-droite.

    w*w.reactionismwatch.wordpress.com

    Tous unis contre ce sale monarque corrompu!

  66. lutopium said

    @Quebecsocialiste: estc-ce qu’on ajoute Rwatch sur la liste des blogues du regroupement?

  67. clusiau said

    October 18 – Pan Canadian Day of Action Against the War in Afghanistan

    The October 18 day of action will be a great opportunity to let the newly elected government know that the anti-war movement will continue to campaign for an immediate end to Canada’s participation in the war in Afghanistan. Events are being planned in cities and towns throughout the country. Please send any events listings to cpa@web.ca.

    The Call to action for the October 18 demonstrations can be found at http://www.acp-cpa.ca/en/OCT18.html
    Call Stephen Harper and Diane Finley

    STOP THE DEPORTATION OF JEREMY HINZMAN AND HIS FAMILY
    US Iraq war resister Jeremy Hinzman, his wife Nga Nguyen and their two children face deportation from Canada to the United States. If deported, Jeremy faces a court-martial and imprisonment for his refusal to participate in the illegal and immoral Iraq war.

    On July 15th, another US war resister – Robin Long – was deported by the Harper government to the US where he was sentenced to 15 months in jail. He also received a dishonourable discharge, the equivalent of a felony conviction.

    Canadians have repeatedly expressed their support for Iraq war resisters. On June 3rd, a motion was adopted in the House of Commons in favour of allowing resisters to stay in Canada, and calling on the federal government to cease deportation proceedings. A recent poll by Angus Reid found that two-thirds of Canadians support letting US war resisters stay.

    URGENT ACTION REQUEST:

    Call Prime Minister Stephen Harper and Minister of Immigration Diane Finley to demand:
    • that they stop the deportation of Jeremy Hinzman and his family;
    • that they respect the democratic will of Parliament and implement the War Resisters motion.

    Stephen Harper:
    Campaign office: 1-403-266-4451
    Constituency office: 1-403-253-7990

    Diane Finley:
    Campaign office: 1-519-429-3382
    Constituency office: 1-519-426-3400

  68. quebecsocialiste said

    @Lutopium

    Oui. Je crois que mes camarades écrivains n’y verront aucun problème.

    Selon moi, l’important est de s’unir contre l’extrême droite réactionnaire et de diffuser notre message en masse pour contrer l’influence négative des mass médias sur le débat politique (débat qu’ils sabotent et censurent à chaque occasion afin d’aliéner la population à la politique).

    Si tu as le temps, tu passeras faire un tour sur notre site. Il contient d’excellents articles.

  69. lutopium said

    @Quebecsocialiste: je dois avouer que je vais rarement sur votre site… Je viens d’y faire une petite visite et effectivement, les dossiers présentés sont très intéressants. Je l’ajoute sur la liste des « réguliers ». Et merci d’avoir adhéré à l’idée. A+

    @Clusiau: merci pour l’info. J’essaierai de trouver les détails pour la manif de Montréal et la publierai ici.

  70. mjcq said

    Bonjour camarades progressistes!

    Comme le PCQ tient également à barrer la route aux conservateurs(ainsi qu’aux libéraux) sachez que l’aile jeunesse que je représente appuie votre initiative! Vous pouvez nous ajouter à votre liste de blogueurs anti-Harper et l’icône et un billet en rapport avec l’objectif de cette « coalition » apparaîtront bientôt sur le blogue des Jeunes Communistes du Québec! Bien que je ne crois pas que se soit suffisant pour contrer l’aliénation populaire, il faut quand même manifester notre opposition à se gouvernement de droite qui risque d’être réélu.

    Solidairement,

    Olivier Lachance pour le MJCQ
    http://mjcq.wordpress.com

  71. mjcq said

    Petite question personnelle, l’icône signifie-t’il quelque chose? J’ai du mal à saisir..

    Merci!

  72. J’y suis! Belle initiative…..

  73. J’y suis et j’en suis…évidemment…

  74. lutopium said

    @Mjcq ou Olivier: Merci, j’ai ajouté votre blogue. L’icône a été conçu rapidement samedi dernier afin de la ncer l’idée rapidement. Fait à partir d’une image publique, la représentation d’une usine qui pollue a été altérée un peu afin d’y faire apparaître le NON. Ça représente la pollution de l’air avant toute chose, notre plus grand défi pour les années à venir. Et les blogueurs vont montrer que quel bois ils/elles se chauffent!

    @Perséphone: merci, joignez la grande famille! Bienvenue ici et dans le regroupement des blogueurs. On va finir par l’avoir ce Harper de malheur!

  75. Frankie said

    L’initiative est bonne. C’est une belle preuve de détermination de ta part, cher ami. Par contre, je te pose la question suivante : ne serait-il pas judicieux de passer maintenant à une deuxième phase, celle de faire converger le vote de tes supporters vers un même parti (en le suggérant fortement, bien sûr) ? Et ceux-ci pourraient exposer leur choix sur leurs blogues respectifs.

    Car si un tiers d’entre eux votent Bloc, un autre tiers Libéral et le dernier tiers pour le NPD, on n’est pas plus avancés par cette division et dis-toi que les conservateurs convaincus, eux, voteront en grandes masses pour un seul et unique parti. C’est bien d’exposer, sous forme de coalition ponctuelle, une opposition envers un parti spécifique, mais s’il y a de la division partisane à même cette union, je vous garantie que Harper & Pals prendront le pouvoir, pis solidement à part de ça !

  76. lutopium said

    @Frankie: Je suis entièrement d’accord avec toi. Non seulement faut-il dénoncer et empêcher les conservateurs de passer mais il faut s’entendre sur la meilleure stratégie pour en arriver là. C’est donc un geste qui doit être décidé selon la circonscription dans laquelle on se retrouve. La recette est relativement simple. On se rend sur le site d’Élections Canada (http://www.elections.ca/scripts/OVR2006/defaultf.html), on trouve sa circonscription dans le menu de gauche, on y trouve le candidat qui a gagné les élections générales de 2006 et on vote pour lui/elle.

    Dans mon cas, même si j’aimerais voter NPD, j’ai décidé d’appuyer la candidate du Bloc. C’est la meilleure façon de contrer les efforts de la candidate conservatrice. Ensuite, il faut passser le mot au plus grand nombre possible. Écrire un article pour le journal local. Militer, si possible.

  77. Frank said

    Je suis d’accord avec vous.L’élection d’un gouvernement conservateur majoritaire cet automne serait probablement un des événements les plus néfastes dans toute l’histoire du Québec.Avec leurs idées folles et celles qui sont déjà passées (recriminaliser l’avortement,coupures importantes aux artistes,guerre interminable en Afghanistan,le non-respect du protocole de Kyoto et son refus de reconnaître que son gouvernement n’a pas réglé le déséquilibre fiscal), il ne fait aucun doute que ce parti est de loin le plus néfaste pour la nation Québecoise.

    Votons en BLOC!!!

  78. missbebop said

    Blogue sympatisant; j’accepte avec joie, mon lien blog tout nouveau ici

    http://groovymoi.wordpress.com/

  79. lutopium said

    @Frank: voilà un bon résumé des raisons pour lesquelles nous devons bloquer les conservateurs! Passez le mot!

    @Missbebop: Bienvenue dans le groupe! J’ai ajouté votre site dans la liste ci-haut. N’oubliez pas d’afficher l’icône du regroupement et de convaincre vos amiEs blogueurs de nous joindre! Merci.

  80. Jean-François Bienvenue said

    Je ne comprends pas, je ne comprends vraiment pas comment quelqu’un peut seulement penser voter pour les Conservateurs. C’est un non-sens. Jamais la présence du Bloc à Ottawa n’aura été aussi nécessaire… Ne lâchez SURTOUT PAS le bon travail. Jean-François Bienvenue – Sainte-Agathe-des-Monts

  81. Mathieu said

    NON à Harper. Non aux conservateurs. Non au fédéralisme canadien. Non à la droite conservatrice. Non au Canada.

    Mais OUI à l’indépendance, OUI au Bloc Québécois, OUI à Meili Faille!

    Je suis un souverainiste convaincu et j’espère que les gens prendront conscience que le le Bloc fait du bon travail à Ottawa. Continuez votre bon travail!

    Le 14 octobre, c’est le BLOC!

  82. je vous supporte en tant que Blogue sympatisant.

    Mon vote ira a Vivian Barbot.

    Mon blog est tout nouveau :

    http://montrealaisdorigine.blogspot.com/

  83. lutopium said

    @Jean-François: Merci pour les encouragements et bonne campagne à vous!

    @Mathieu: Je suis d’accord, les députés du Bloc font du bon travail. En attendant qu’is puissent travailler à Québec bientôt! Merci pour les bons mots.

    @Un Montréalais D’origine: c’était déjà fait, votre site fait partie de la liste ci-haut. Merci!

  84. Geneviève Laplante said

    À Frank, qui n’a jamais si bien parlé. C’est ma hantise que de voir la majorité tomber entre les mains de Harper. Tant qu’il a la laisse d’une forte opposition autour du cou, au moins on peut espérer qu’il se tiendra un peu tranquille. Mais quand je songe au coût de ces maudites élections fédérales, toujours plus rapprochées, je me dis qu’il faut vraiment BLOQUER Harper pour que tout ça ne soit pas un autre gaspillage. De quoi souffrons-nous comme peuple? De frilosité? De faiblesse? De naïveté? D’indifférence? Si chacun de nous réussit à secouer au moins un Québécois ou une Québécoise en âge de voter, ce sera toujours ça de pris.
    Heureusement, je ne suis pas seule.

  85. Gébé said

    Le Fédéral Conservateur a commencé à exploiter le pétrole du Québec en juillet dernier. Il prend toutes les redevances en affirmant que c’est un territoire fédéral et qu’il n’appartient pas aux Québécois !

    Le Directeur de la compagnie est nul autre que l’ancien Ministre des Mines et Ressources du Québec sous Bourassa, Raymond Savoie !

    Sa compagnie, Gastem, est associée aux entreprises d’Alberta et d’USA !

    Voilà le travail des députés québécois qui sont chez les Libéraux et Conservateurs.

    C’est pas moins de 4,000$ pour chaque Québécois (femmes, hommes, enfants) par an, qu’on nous vole pour le donner aux Albertains qui sont déjà riches en pétrole !

  86. lutopium said

    @Geneviève: La mobilisation est effectivement importante. Non seulement faut-il convaincre les gens d’aller voter mais il faut leur faire comprendre qu’il est essentiel de voté pour le député de sa circonscription qui la les meilleures chances d’être élu et de bloquer les conservateurs. Ce n’est pas le temps de voter pour le Parti Vert simplement pour se donner bonne conscience. Et, à moins d’exercer son vote dans les circonscriptions de Westmount-Ville-Marie (Anne Lagacé-Dowson) et Outremont (Thomas Mulcair), il faut songer à bloquer les conservateurs, coûte que coûte…

    @Gébé: Merci pour les infos…

  87. Ghislaine Mailloux said

    Pourquoi voterais-je pour le Bloc ?

    Je veux juste un pas deux gouvernements pour me diriger. Alors je n’y crois pas au gouvernement fédéral. Je n’ai pas besoin de me faire diriger par les anglais de l’ouest.Ignorez le Bloc et le gouvernement fédéral va nous oublier. Alors le Bloc, nous garde en vie à Ottawa et rapelle au Canada que l’on existe.
    J’ai juste voulu réserver un chambre Couette & Café à Ottawa,
    notre capital fédérale bilingue. Je n’ai rien trouvé .Et ca c’est juste un petit exemple. Je me rappellerai toujours des anglais de l’Ontario piller sur notre drapeau québécois. Je me rapelle aussi Trudeau ce qu’il a fait vivre aux fermiers
    de la région de Mirabel. Demeurez éveiller Québécois… Je vote Bloc.

  88. Gébé said

    Autre Directeur chez Gastem:

    MARC-ANDRÉ LAVOIE de BNP Paribas (Desmarais-Power Corp-LaPresse) impliquée dans le scandale « pétrole contre nourriture » avec Saddam Hussein et avec George Bush dans des manipulations politiques Birmanie.

    http://www.performancebourse.com/actualites/paul-desmarais-jr-power-corp-pargesa-plus-expose-qu-albert-frere,152.html

  89. Gébé said

    Regent Watier, à la CSN (Fondaction), était déjà administrateur chez Gestem lorsqu’il a investi 300,000$ de Fondaction (l’argent des travailleurs québécois) dans Gestem. Il est maintenant co-Directeur et les profits iront en dehors du Québec.

    Voilà comment çà marche aussi au NPD. Des fausses gauches. Des faux environnementalistes.

  90. Gébé said

    Maintenant on comprend pourquoi la CSN est contre l’élection d’un Parti Conservateur majoritaire et qu’elle ne se prononce pas en faveur du Bloc mais encourage les votes en faveur des Libéraux.

    La CSN fournie des sommes importantes à des Libéraux pour la création d’ entreprises privées d’exploration pétrolières afilliées aux grandes pétrolières américaines et albertaines pour l’exploitation du pétrole des Québécois. Le chef d’investissement de Fondaction (CSN) est maintenant Directeur d’une telle entreprise (Gastem) avec un ancien ministre Libéral.

    Des anciens bloquistes nous disent que le Bloc est devenu le « bras de la CSN » avec ces Pierre Paquette, Francine Lalonde, Claude Bachand, Yves Lessard.

    Est-ce que le Bloc va dénoncer ce vol de nos ressources pétrolières par la CSN et leur mariage d’affaires privées avec les Libéraux ?

  91. Gébé said

    Pendant qu’on fait la morale aux Québécois sur les énergies renouvelables, les multinationales anglo-américaines de Calgary sont actuellement et depuis 2000 sur le St-Laurent et sur les terres entre Montréal et Québec à creuser des puits pour y extraire des milliards en pétrole.

    Talisman Energy, Forest Oil Corporation, Questerre . Pas de Québécois la dedans.

    Quelques ministres et fonctionnaires qui auront fait fortune en vendant à ces géants leurs parts des terres qu’ils auront acquis grâce aux prêts des syndicats. (Gastem et Junex)

    Même le Patron de Junex est issu du Gouvernement du Québec.(SOQUIP, une Société d’état du gouvernement du Québec active principalement dans le stockage de gaz naturel.)

    Voilà pourquoi on vote, maintenant.

    On choisi ceux qui auront accès aux informations stratégiques dans les ministères, ainsi que les contacts, pour modifier les règles afin d’avantager les entreprises dans lesquelles ils auront des postes et des parts lorsqu’ils quitteront.

    That’s it ! La gauche, çà n’existe plus.

  92. Gébé said

    Si nous n’avons pas vraiment de quoi voter POUR, nous avons pour sûr un parti à voter CONTRE.

    N’importe quoi mais pas Harper.

  93. Sabrina said

    J’embarque aussi, comment ne pas faire autrement!

  94. Un résumé des raisons Un site à faire passer…
    Un groupe de citoyens indépendants met en ligne un site Internet qui synthétise des gestes posés par le gouvernement Harper dont les électeurs devraient se souvenir avant de passer aux urnes. Plus particulièrement, le site Tout sauf Harper (http://toutsaufharper.ca) rappelle les faits saillants du mandat conservateur en matière d’environnement, de communications, de culture, de science, de sécurité et de morale, grâce à des lignes du temps interactives.

  95. vive harper said

    Personnellement, je trouve qu’Harper a fait une exellente job, il a tenu ses promesses et a fxé des objectifs réalistes. Mais purquoi vous chialez il a baissé les impôt et a donné de l’argent au QC pi en plus ya d’lair ben plus du Leader qu’un fif comme Stéphane Dion qui se tient pas teboutte pi qui fait des prommresses en l’air

  96. quebecsocialiste said

    @Vive Harper

    Ces fameuses baisses de taxes ont eu pour effet de priver le trésor canadien de 13 milliards de $$$ par année, en plus d’être accompagnées du « reform party package » qui apporte son lot de fanatisme religieux, de répression et d’appui aux politiques étrangères belliqueuses du gouvernement totalitaire des républicains états-uniens.

    De plus, je prends bien en note votre homophobie et vous réponds que vous n’avez vraiment aucun argument crédible pour défendre le titre auto-proclamé de « leader » de Stephen Harpeur.

  97. quebecsocialiste said

    @Lutopium

    Vous devriez penser à faire des vidéos. Pour ma part, mon équipe est en train de monter un projet en ce sens, mais malheureusement, à cause de notre horraire chargé, ce projet ne pourra être mieux travaillé avant novembre prochain. Je vous laisse donc le soin de trouver des volontaires parmis les membres de cette coalition pleine d’espoir.

    Solidairement,
    Québec Socialiste

  98. Benoit said

    Je lance l’idée d’une manifestation monstre dans 10 jours le 4 octobre contre les conservateurs. Combien de monde pourriont-nous mobiliser???

  99. lutopium said

    @Ghislaine Mailloux: Merci… et bonne campagne!

    @Sabrina: Merci d’adhérer à l’idée. N’oubliez pas de m’indiquer les coordonnées de votre blogue si vous en tenez un.

    @Tout sauf Harper: BRAVO pour l’initiative, j’ajoute votre site à la liste…

    @vive harper: Nous avons tous droit à nos opinions et je respecte la vôtre. J’imagine que vous aviez compris que je ne suis pas d’accord! Faudrait cependant faire attention à votre langage. Merci.

    @quebecsocialiste: Merci pour avoir replacé « vive haprper »! Je pense sérieusement aux vidéos également. Peut-être après cette campagne?

    @Benoit: il y aura une manifestation dimanche le 5 octobre prochain à Montréal: « Défendons nos droits, résistons aux idées conservatrices ! » Départ à 12h30 au carré Dorchester (coin Peel et René-Lévesque). J’en reparlerai bientôt sur le blogue. Il faut être des milliers! Mobilisez vos amiEs!

  100. Lutopium, je n’arrive pas à mettre le lien sur mon blog pour le moment peutetre parce que je ne suis pas sur mon ordi à moi(je viens à partir de la bibliotheque pour un certain temps), je ne sais pas…
    En attendant je reste quand meme surement la plus grande solidaire à la cause!.. 😉

  101. Bonjour M. Duceppe

    OÙ VA NOTRE CULTURE …

    Couper dans notre culture Québécoise et c’est sa culture et sa langue Francaise qui deviennent minoritaire d’un Peuple Francophone dans sa propre Nation.

    Si il y a un Peuple qui a le droit de protéger sa langue francaise …C’est bien le peuple Québécois entouré d’un océan Anglophone .

    Le B.Q. a sa raison d’être à Ottawa au Gouvernement canadien pour défendre la culture Québécoise et sa langue Francaise et les intérêts Québécois .

    Combien de subvention sont accordées à l’industrie et commerces …raison de plus pour en donner à l’industrie culturel…surtout au Québec .

    de Rosaire Chaloux ..St-Jérôme

  102. Gaétan Bouchard said

    Je dis non à Harper… et non à Fidel Castro.

    Je tiens à me dissocier du socialisme de tendance totalitaire, parce que le socialisme sans la liberté c’est la caserne, comme le disait un certain anarchiste du nom de Bakounine. Le peuple mérite mieux que des gus avec des gros cigares qui leur bottent le cul en leur interdisant de manifester ou de faire la grève.

  103. lutopium said

    @Dianerythme: tu n’as qu’à insérer l’hyperlien http://farm4.static.flickr.com/3127/2853313240_1e7d5f91c4_o.jpg dans un bloc de texte, comme ceux que tu as déjà utilisé dans la colonne de gauche de ton site blogger. Tu peux également associer l’image avec l’hyperlien https://lutopium.wordpress.com/non-m-harper/ si tu peux.

    @Rosaire Chaloux: Monsieur Duceppe, c’est par là: http://blogue.presentpourlequebec.org/

    @Gaétan Bouchard: Je ne vois pas le lien entre M. Harper et Fidel Castro… Mais, tout comme vous, je ne souhaite pas un régime totalitaire… Mais je ne crois pas qu’on en soit rendus là 😉

  104. Laurent said

    Continuant à suivre votre campagne, vous avez eu le paquet fiscal, nous avons le bouquet fiscal, qui a eu pour effet de laisser les fleurs aux riches et les épines au peuple, mainteant ce matin on nous parle de récession, de déficit records de 56 M€, quand le bouquet fiscal nous coute 75 M€, faites ne sorte qu’un grand pays comme le votre montre l’exemple en la matière et revinne sur ces cadeaux honteux.
    Et j’ai failli bondir quand j’ai entendu et lu dans un raport que Mr Harper voulait supprimer radio canada ! Après que Sarkozy ait voulu couper le financement de TV5 monde, qu’il ait fait main basse sur la presse et les médias, il faut trouver un moyen d’arrêter cette frénésie despotique.

  105. lutopium said

    @Laurent: il faut s’assurer que les conservateurs ne forment pas un gouvernement majoritaire. Seul un Parlement canadien qui accueille une coalition tempérée (libéraux, néodémocrates et bloquistes) peut nous assurer que le Canada et le Québec n’embarquent pas dans le train néoconservateur qui se dirige vers un déraillement inévitable. Le pouvoir aux citoyens afin d’équilibrer le pouvoir! Bonne journée!

  106. Édith Simard said

    Le Bloc Québécois doit rentrer en force à Ottawa le 14 octobre prochain. Le Bloc empêche les autres gouvernements de régler des problèmes en allant contre les intérêts du Québec. Le message clair qu’envoie Gilles Duceppe sur les réalisations passées et les raison de son indispensable présence à Ottawa doit être écouté. On n’a rien à faire qu’il devienne premier ministre, mais qui mieux que lui peut défendre les intérêts des québécois, si différents des autres provinces : le déséquilibre fiscale, la culture, l’éducation,, etc. On connaît ce que Harper fait de la culture et de nos jeunes êtres humains envoyés l’autre bord. Qui peut faire confiance à Dion ? Oui, nous québécois votons ensemble pour faire Bloc contre le gouvernement élu, pour les québécois. Oui, surtout nous, les femmes, protégeons nos foyers et nos droits, comme nous l’avons toujours fait. Édith

  107. Salut Luto… tu peux désormais me compte parmi ceux qui disent non au beauf de l’ouest.

    J’ai pris le temps d’y réfléchir et je ne peux pas accepter qu’un tel parti détienne tous les leviers du pouvoir pendant 5 ans.

    Je vais afficher le logo sur la page d’accueil de mon blogue et ma ligne éditoriale est déjà très claire.

    Bon combat !

  108. lutopium said

    @Édith: de plus, le Bloc peut s’associer ponctuellement à une coalition pour défendre l’intérêt des québécois et des canadiens qui rejettent les propositions conservatrices…

    @Nicolas: bonne nouvelle! Bienvenue dans le regroupement… Bonne fin de campagne!

  109. Francis Beaulieu said

    PMVB – plutôt mourir que de voter BLOC….c’est aussi drole que le ABC n’est pas !!!

  110. 7Jeudis said

    Ajouté de mon côté aussi!

    http://www.7jeudis.com

    Bravo!

  111. Fabienne said

    Pour un votre stratégique « amélioré »:
    http://apps.new.facebook.com/ah_vote_swap

    Le groupe compte plus de 10 000 membres à ce jour.

    Aussi: joignez-vous à la manifestation anti-Harper:
    QUAND: le 5 octobre à 12h30
    OÙ: rassemblement au square Dorchester (angle Peel et René-Lévesque)

  112. lutopium said

    @7 jeudis: Bienvenue dans le groupe et merci! C’est fait votre site a été ajouté. Passez le mot!

    @Fabienne: merci pour l’info. J’irai faire un tour et je reparlerai de la manif du 5 octobre dans quelques jours. J’y serai, c’est certain… J’espère que nous serons des milliers à le crier haut et fort: NON À HARPER!

  113. A Taxpayer said

    Un Blog qui critique la politique extérieure de Stephen Harper

  114. Bonjour M.Duceppe .

    LA CULTURE QUBÉCOISE DU QUÉBEC-FRANCAIS…
    SOYONS PARTISANS DE NOTRE CULTURE …

    VOIR MON SITE :

    http;//groups.msn.com/bonpiedbonoeil/message.bord
    http://GROUPS.MSN.COM/BONPIEDBONOEIL/MESSAGE.BORD
    de Rosaire Chaloux
    St-Jérôme .

  115. Ravi de me joindre à cette coalition en partance de la Côte-Ouest. J’ai ajouté votre initiative parmi les Campagnes auxquelles mon média-citoyen souscrit. Et ai ajouté le billet suivant: « NON M. Harper »: faire entendre la voix … d’un Canard!

    Le Canard Réincarné
    Lorsque la fiction se mêle avec la réalité en milieu minoritaire

  116. lutopium said

    @Le Canard Réincarné: vous êtes la preuve que ce regroupement persiste à croître! Merci… et bienvenue chez nous. Je suis allé faire un p’tit tour sur votre site… wow! Je vais y retourner bientôt et l’explorer! Comment ça se passe dans votre coin de pays? Bonne campagne – NON à Harper.

    p.s. si vous connaissez d’autres blogueurs qui voudraient se joindre à nous, passez le mot!

  117. Je viens de créer Le « Parti » Canard sur Facebook:
    Un « parti » politique citoyen qui facilite en préparation au 14 octobre le vote « stratégique » contre le PCC de Stephen Harper&Co. Une fois devenu sympathisant à ce parti (il ne compte pas de membre, pas de chef, pas de finance), vous vous engagez à voter pour le candidat du parti qui a récolté le plus de votes lors de la dernière élection (contre le PCC), pince-nez au besoin…

    Comment ça se passe? « Lorsque la fiction se mêle avec la réalité en milieu minoritaire » Hehe.

  118. Voici encore une autre raison de s’opposer à Harper et ses complices: l’imposition en double des « Fiducies de revenu » (FdR), un type de placement que beaucoup de retraités ou pré-retraités détiennent dans leur REÉR.

    Les Libéraux avaient tenté d’imposer en double ces valeurs, mais avaient dû faire marche arrière devant le tollé que cette injustice avait soulevé. Dans un chef-d’oeuvre de fourberie et d’hypocrisie, les Cons ervateurs s’étaient alors mis en tête des protestataires, promettant qu’eux ne toucheraient pas aux FdR s’ils étaient élus.

    Et à peine au pouvoir, (laissant juste le temps à certaines personnes de vendre leurs parts de FdR avant la débâcle?) le ministre con servateur Flaherty a trahi la promesse de Harper et mis en application cette double imposition.

    Des milliers de canadiens ont du même coup vu leurs REÉRs et autres économies perdre jusqu’à 20% de leur valeur du jour au lendemain.

    Le prétexte avancé par le sinistre Flaherty est que les FdR privent de gouvernement de milliards de dollars en impôts (ce qui n’a pas été prouvé, d’ailleurs).

    Mais voici le hic: il y a tout plein d’autres programmes et mesures sociales qui « privent le gouvernement de revenus » (ou qui accroissent ses dépenses): entre autres, les REÉR, les pensions de vieillesse, les déductions fiscales pour enfants à charge ou en raison d’âge, etc.

    Or si les cons ervateurs ont été assez fourbes et cyniques pour nous faire le coup avec les FdR, qu’est-ce qui les empêche de se mettre tout à coup à imposer les REÉR, ou couper les pensions ou autres déductions?

    Il est impensable de tolérer un gouvernement de menteurs et d’hypocrites qui veulent détruire le contexte social du Canada pour mieux appuyer Bush.

  119. lutopium said

    @Le Canard Réincarné: je ne suis pas un grand fan de Facebook mais j’irai voir ça… Bon succès!

    @CitryPeough: J’ai été surpris lorsque les conservateurs ont annoncé leurs mesures concernant les fiducies de revenu. C’est vraiment malheureux que d’honnêtes citoyens soient perdants dans cete histoire… mais je dois avouer que, personnellement, j’ai toujours été réticent à cette formule. On s’entend toutefois à rejeter l’approche « sociale » des conservateurs! Merci de votre visite.

  120. Bourjoi said

    Lors du débat des chefs à la télévision de Radio-Canada, je n’ai pas eu l’impression de n’assister qu’à une joute politique.

    J’ai surtout assisté à une table ronde autour de laquelle quatre chefs de partis représentant ensemble la majorité des électeurs canadiens tentaient de faire comprendre à monsieur Harper qu’il ne saisissait pas bien la réalité canadienne.

    Le passé étant pour monsieur Harper garant de l’avenir. Nous avons dû constater qu’il n’y entend rien. Il n’entend rien à l’inquiétude environnementale. Il ne voit dans l’art qu’un simple violon d’Ingres pour enfants. Il n’entend rien au refus du tumulte guerrier. Il refuse d’entendre le vacarme assourdissant du mur néolibéral de Wall Street s’écroulant à Washington comme le dit dans ses mots Louis Bernard en page A30 de La Presse de jeudi 2 octobre 2008.

    Nous avons tous entendu parler du principe de Peter. Que dirait Peter de monsieur Harper?

  121. Bonjour à tous:

    Je viens de trouver sur cyberpresse une allocution de M. Harpeur à Caraquet au Nouveau-Brunswick, par laquelle il refuse aux acadiens d’être reconnu comme peuple comme dans le cas du Québec.

    Croyez-vous que si nous n’avions pas le Bloc et le parti Québecois, les conservateurs auraient fait cette reconnaissance, je crois bien que poser la question c’est y répondre, NON comme toujours pour les fédéralistes.

    Ce serait une bonne chose pour le Bloc d’en parler ouvertement et de même faire une déclaration de soutien au peuple acadien afin qu’eux aussi aient cette reconnaissance.

  122. MAÎTRE EN SON COIN DE PAYS PLUTÔT QUE VALET AU LOIN

    Certains journalistes québécois semblant à la remorque de certains candidats aux élections fédérales ne cessent de nous seriner avec la perspective d’un Bloc québécois minoritaire à Ottawa. De toute manière, il suffit d’un peu d’arithmétique de 3e année du primaire pour comprendre que les Québécois ne seront jamais majoritaires.

    Cela revient à nous dire qu’entre les élections, la démocratie canadienne ne marche pas. Lors de son dernier mandat, Stephen Harper a dirigé le Canada comme si c’était sa petite PME avec seulement 124 députés sur un total de 308. Est-ce que cela veut dire que les 184 députés formant l’opposition ne servaient à rien? Une bande de nonos? Ou est-ce que cela signifie que la démocratie canadienne n’a de chance d’être réellement démocratique que lorsque le parti au pouvoir est minoritaire?

    En page 6 de La Presse de samedi 4 octobre 2008, André Pratte croit nous expliquer qu’alors même les Québécois réussissent avec brio partout sur la planète, ils ne sont pas prophètes en leur « pays » et se contentent d’être simples spectateurs à Ottawa.

    Même sans mandat à présenter, comme le précise Vincent Marissal en page A7 de La Presse de samedi 4 octobre 2008, Stephen Harper a amorcé la campagne électorale actuelle en espérant obtenir, semble-t-il pour sa gloire personnelle, la majorité parlementaire avec 40 % des votes de 60 % de l’électorat. Soit un total de 24 % du nombre absolu des électeurs potentiels. Stephen Harper serait donc le PDG de la PME canadienne tout en ne représentant qu’une minorité de citoyens.

    Le Canada n’ayant pas, contrairement aux États-Unis d’Amérique, été fondé par les Canadiens, il est inévitable que sa carte électorale ressemble plus à une courtepointe qu’à l’unifolié.
    Pour que nous n’ayons pas dans six mois à dire : « J’ai jamais voté pour ça! »

    Puisqu’au Canada, il semble que les élections représentent le seul moment pour faire entendre sa voix, profitons-en pour montrer que nous ne sommes pas que des spectateurs en retournant Stephen Harper d’où il vient et votons pour le Bloc qui, lui, nous représente réellement.

  123. lutopium said

    @Bourjoi: Peter lui parlerait de l’incompétence qui s’est manifestée régulièrement au sein de son entourage…

    @Gilbert Rochon: la reconnaissance de la nation québécoise n’est qu’une insignifiante séduction. Elle ne veut rien dire. Et je suis entièrement d’accord pour qu’on reconnaisse l’Acadie comme une nation distincte.

  124. Manège Étourdissant said

    Gérard Gouvernement taxera Paul Pétrolière,Paul Pétrolière passera la facture en augmentant ses prix à Claude Consommateur,CC attendra sa compensation monétare de GG qui retaxera encore PP ect… Cette stratégie esr onéreuse sans pourtant réduire les gaz à effets de serre.

  125. lutopium said

    @Manège Étourdissant: Comme le mentionnait Gilles Duceppe: Kyoto, c’est payant pour le Québec! Où nous mènera cette approche économique aux problèmes environnementaux?

  126. Voteur lucide said

    Désolant de voir autant de démagogie et autant de discours creux, de propos sans fondements et de distorsions de la réalité sur une seule page Web. C’est la campagne de peur la plus sale que j’aie vu depuis que j’ai droit de vote.

    Votez pour le Bloc et soyez contraint à une éternelle opposition, celle qui croit qu’aucun parti ne sera jamais apte à diriger le Canada. Un parti qui ne se mouillera pas et qui ne fait aucune promesse. Un parti qui ne prend pas de décision, ne se contentant que de cracher sur le parti fédéral au pouvoir, peu importe lequel (les Libéraux il y a 3 ans, les Conservateurs maintenant). Votez pour le Bloc pour maintenir à leur poste des profiteurs qui encaissent leur chèque de député fédéral tout en faisant la promotion de la séparation du Québec. Que leur arrivera-t-il si le Québec se sépare?

  127. volvox said

    @voteur lucide …

    Peut-être que le Bloc pourrait se dissoudre et se réincarner dans le NPD pour en prendre le contrôle? J’ai aimé lire l’article de Roger Gibbins (président du conseil et PDG de Canada West Foundation) dans le journal La Presse cette fin de semaine. Il dit: « Les Albertains se trouvaient isolés dans la Capitale Nationale (Ottawa), leurs représentants ne formant qu’un petit groupe à la Chambre des Communes sans réel pouvoir ou influence …. Tout a changé radicalement en 1993 lorsque les Albertains (et leur Reform Party)… se sont fait le moteur de création du ‘nouveau’ parti Conservateur. Ensemble, les Albertains ont contribué à propulser ce parti vers une victoire en 2006 ».

    Il faudrait ajouter que beaucoup de Québécois ont aussi contribuer à la victoire de ce parti quasi ‘néo-albertain’ dans l’âme et s’apprêtent à le faire encore en 2008!!! C’est ce que je trouve complètement insensé. Tous les députés Conservateurs (sauf exception) sont low profile au Québec, et on pourquoi il en est ainsi : aucun pouvoir, aucune vraie représentation dans les coulisses du vrai pouvoir. Ma député anonyme conservatrice n’a pas dit un seul mot à la Chambre des Communes depuis 2 ans – tout ce temps elle est restée parfaitement silencieuse dans son conté de Limoilou, et rien depuis le début de la campagne 2008. Pourtant les sondages la place encore gagnante, et les voteurs, encore en appui à l’establishment albertain !!!!!!! Que faut-il comprendre?

  128. jay24 said

    …..Voter Bloc est une erreur !! Ils ne feront jamais rien !!

  129. lutopium said

    @Voteur lucide: Contrairement à toi, je trouve que les blogueurs qui s’opposent à Stephen Harper font preuve de beaucoup de rigueur dans leurs écrits. Ce n’est pas tant une campagne de salissage qu’une prise de conscience des vraies ambitions d’un parti de droite. Je crois qu’il est maintenant clair qu’un grand nombre de québécois rejettent les propositions du parti conservateur. Et si ça peut contribuer à « vendre » l’idée de l’indépendance du Québec, J’en serai fort gré. Les partisans du parti conservateur n’ont qu’à sortir dans la rue et manifester leur appui. Dimanche dernier, plus de 5,000 citoyens ont marché sur la rue Sainte-Catherine pour démontrer leur opposition…

    @Volvox: La région de Québec s’isole encore une fois en appuyant les conservateurs… Vingt ans de radio populiste et démagogique qui porte fruit. Et que dire des fonctionnaires qui votent pour un parti qui prône la disparition de certains services publics et l’inutilité de plusieurs entités gouvernementales?

    @Jay24: Le Bloc a prouvé à maintes reprises que leur présence à la Chambre des Communes pouvait contribuer à faire avancer quelques dossiers. À vous entendre, il faudrait faire disparaître les partis d’opposition!

  130. Mario l’imposteur et Jean la girouette
    http://quebec.jrgblog.com/?p=257

    Depuis plusieurs jours, Mario Dumont, chef de l’opposition officielle à Québec, dénonce la posture très critique du Premier Ministre Charest à l’égard du Gouvernement de Stephen Harper. En ce sens, il considère que ce positionnement pourrait conduire à favoriser un vote pro-Bloc et ainsi limiter la possibilité de voir le Québec représenté au sein du probable futur cabinet conservateur. […]

  131. Voteur lucide said

    Ce n’est plus de la partisanerie, c’est du fanatisme. Les «méchants» albertains, les pauvres québécois opprimés! Comme si les québécois n’avaient jamais eu leur place à Ottawa. Vous manipulez les faits et l’opinion des gens. Un vrai syndrôme de la victimisation. Québec s’isole en votant conservateur? Non, le Québec s’isole en votant Bloc.

  132. @Voteur lucide

    La position défendue par les blogueurs « adhérents » à ce réseau contre S. Harper n’a rien de partisane a priori.

    En tant que français immigré, j’ai malheureusement connu le récent déclin d’une certaine vision de la France, celle dont la République s’est progressivement construite dans le progrès social et l’érection d’un vivre-ensemble laïc.

    Or, les proximités intellectuelles entre les dirigeants conservateurs des nos pays respectifs, S. Harper et N. Sarkozy, sont réelles: défense d’un vision passéiste de la famille, déréglementation progressive de l’économie, sécuritarisme, vélléités atlantistes guerrières, remise en cause du financement des médias publics, etc.

    Il ne faut donc pas voir dans cet engagement une forme d’entêtement malsain. Celui-ci est raisonné. Tu as bien évidemment le droit de ne pas être d’accord avec nos convictions. D’ailleurs, à titre personnel, je ne partage pas certains propos (souvent par raccourcis ou manque d’argumentation) qui ont pu être ici tenus. Cela, c’est le jeu de la démocratie, cette même démocratie qui veut qu’à une majorité parlementaire s’oppose… une opposition. Et tout cela est sain, constructif. Libre à toi d’en tenir rigueur ou d’en faire fi.

    Cela étant dit, je crois effectivement, comme Gilles Duceppe, qu’il faut mieux un Député debout dans l’opposition qu’un Député couché dans la majorité (ou pire, un Ministre paillasson!).

  133. volvox said

    A lire ou relire: Vers l’Empire Canadien.

  134. lutopium said

    @Florent: Et voilà Mario Dumont se cherchant des sujets pour attirer l’attention des journalistes. Ça sent les élections provinciales. Et je me demande si la baisse de popularité des conservateurs au Québec (19%) aura un impact sur la dégringolade de l’ADQ? Ton article sur Mario Dumont et Jean Charest vaut le détour! Et merci pour la réplique à Voteur Lucide.

    @Voteur Lucide: possible qu’il y ait des gens qui ont laissé des commentaires doûteux dans cette enfilade. Loin de moi l’idée cependant de penser que les albertains sont les albertains sont « méchants ». Il y a soulèvement contre les pétrolières mais pas contre les citoyens de l’Alberta.

    @Volvox: Merci pour lien. C’est de la lecture ça monsieur. Ça sera pour l’autobus ce soir…

  135. Michel Rodgers said

    Bonjours a tous,ce que je veut dire ces votons contre Harper car ont ne peut ce permettre d’avoir ce genre de partie au pouvoir qui ne ce sont jamais interdit de dire ce quil pensait sur les gays sur l’avortement quil était contre voila quelques année,mais maintenant qu’ils ont gouté au pouvoir ils ce permettent des agendas cachés il fait bouclé la geule a ces députés pour ne pas quils disent mot contre eux et danger car si jamais il est élue majoritaire il pourras dire et passez les lois quil voudras car meme si cela n’a pas été dit de sa part je suis sur quil le feras car regarder seulement avec les artistes coupures de 300 quelques millions et les autres coupures dans les organisme au niveau provincial il n’avait demandé aucun mandat pour sa iln’en avait pas parlez lors dela derniere campagne électorale,et il ces permis de faire ces coupures quand meme sans mandat de notre part et cela justifie amplement de ne pas votez pour eux car ces de l’hypocrisie de leurs part car tous ceux qui le suivent savent quil sont antie gay antie avortement pour la guerre etc alors attention s.v.p. ne vous laissez pas bernez ont ne devient pas soit disant ouvert d’esprit car si ont nentend rien dire sur les sujet gay avortement ,etc ces que les candidats du partie conservateur ont des directives tres sévere de ce la fermer pour ne pas que cela ne nuisent a leurs élection mais attention si jamais il sont majoritaire ce seras un recul de 50 ans en arriere.en terminant un gros merci au bloc québecois car si il ne serait pas la beaucoup de chose serait resté caché il ont fait un tres beau travail la preuve il ont été encensé par des chroniqueurs anglophonne l’opposition auras toujours sa place dans un parlement et le bloc est la pour le prouver

    DÉSOLÉ POUR LES FAUTES JECRIT PLUS SOUVENT EN ANGLAIS.
    merci beaup de m’avoir lu!

    Michel.

  136. lutopium said

    @Volvox: J’ai lu le texte de M. Chevrier dans l’autobus en revenant à la maison. Très intéressante théorie, ça porte à réfléchir! Merci.

    @Michel Rodgers: Les conservateurs ont été démasqués! Et avec la gaffe que M. Harper a fait durant l’entrevue avec Peter Mansbridge au National (CBC), il a prouvé qu’il était complètement déconnecté des préoccupations des simples citoyens… C’est beubaille Stephen!

  137. Là où le bât blesse.

    Qu’attendent certains journalistes, ces gardiens de la démocratie, pour prendre conscience des failles scandaleuses de la démocratie canadienne? Qu’attendent-ils pour gommer leurs vieilles idées sur le rapport de force Canada/Québec? Ne voient-ils pas que c’est une minorité qui propose de prendre le pouvoir à Ottawa?

    Il serait normal selon eux qu’un politicien obtus représentant 40 % des électeurs Canadiens impose ses valeurs dont la protection de l’environnement est absente à 60 % des canadiens qui eux voudraient qu’on en tienne compte, mais inadmissible que les Québécois fassent valoir leurs choix. Ils trouvent acceptable que la politique ressemble à une joute de hockey et que le gouvernement, comme une simple coupe en toc, puisse échoir sans partage au plus agressif.

    Dès le début de son mandat, en dictant sa volonté aux représentants essentiels de la démocratie que sont les journalistes, le premier ministre Stephen Harper nous a montré son autocratisme naturel. En page A14 de La Presse de mercredi 8 octobre 2008, Patrick Lagacé nous explique que les candidats au Québec du PCC ne sont que « les marionnettes muettes » de Stephen Harper. C’est cela qu’il appelle prendre des forces? Veut-il dire prendre nos forces? C’est comme la vieille blague selon laquelle la banque veut notre bien. Elle veut posséder tout notre bien.

    Nous nous souvenons tous de l’outrecuidance de Jean Chrétien. En suivant l’exemple de Pierre-Elliot Trudeau, il n’a pas hésité à abuser des lacunes de la démocratie canadienne en concentrant tout le pouvoir politique canadien au sein de son exécutif et même dans son bureau.

    Le chemin étant tracé, plus que ses principes sortis tout droit d’un autre siècle, nous devons de Stephen Harper craindre les excès de contrôle. Il ne cesse pas de répéter qu’il faut, comme au temps de Duplessis, voter du bon bord. À contrario, il nous dit que tous les Canadiens, surtout les Québécois, qui n’auront pas voté pour lui seront exclus de ses bonnes grâces. Ce n’est pas le Québec comme il le prétend que Stephen Harper ne comprend pas. C’est la démocratie que les Québécois appellent de tous leurs vœux qu’il ne comprend pas. Comment peut-il, sans rire, souhaiter exclure des dizaines de représentants légalement élus dans une élection démocratique des affaires de l’État et les confiner, selon ses propres termes, à rester dans les estrades?

    En métallurgie, nous apprenons que l’acier inoxydable est un alliage composé surtout d’acier oxydable, de carbone et de chrome.

    Si vous placez des pièces d’acier au carbone près d’une pièce d’acier inoxydable et les exposez à l’eau, il est possible que l’acier au carbone contamine l’acier inoxydable. Jamais le contraire. L’acier inoxydable est justement inoxydable et ne peut rendre les différents types d’acier au carbone inoxydable sans passer par la fusion et en faire un alliage, sans changer sa nature.

    De même pour la fédération canadienne. Alors que les Canadiens n’hésitent pas à exiger que les Québécois deviennent Canadiens, donc changent de nature, il ne leur viendrait pas à l’esprit d’exiger qu’eux-mêmes deviennent Québécois.

    Une impasse (double bind) conceptuelle. On ne peut avoir l’un et son contraire.

    L’unifolié ne se fera jamais. Le monde moderne, et le multiculturalisme peut-être, en ont fait une courtepointe cousue de fil blanc. Le Canada espéré qui ne serait plus une fédération ne se fera pas. Il est trop tard pour cela. C’est le projet périmé d’une autre époque.

    Les Canadiens des régions suivantes : l’Atlantique, les Territoires du Nord-Ouest, les Prairies et leur « Bible belt » incarnée par le Reform party de Stephen Harper, la Colombie-Britannique des Rocheuses, le Bas-Canada québécois et le Haut-Canada ontarien prennent irrépressiblement conscience de leurs différences.

    Il ne devrait plus y avoir de pouvoir politique unique. Ayant de moins en moins de raisons d’être homogène, le pouvoir politique devrait se faire une raison et refléter la réelle diversité de la fédération canadienne s’exprimant par des besoins différents d’un océan à l’autre. Nous n’avons plus à voter pour Ottawa. La démocratie moderne devrait s’ajuster. Cela ne sert plus à rien de le rêver ou de le souhaiter. Il est temps pour chacun des membres de la fédération canadienne de se distinguer.

    Au Québec, avec le Bloc québécois pour nous représenter à Ottawa, en barrant la route à l’autocratisme à la fois centralisateur et excentrique de Stephen Harper, nous ne ferons que reconnaître la réalité politique et sociale de cette fédération.

  138. lutopium said

    @Bourjoi: beau cri du coeur… À quand notre Québec?

  139. stephane said

    non désolé
    jamais j ai vu un chef taiter un candidat d imbécile merci m duceppe ,,,,,,,,,,,,,,,,,je suis indépendant,,,,,,,,,,,,j esperee a la l iberté expression ………….si oui c est comme choi fm ,,,,,,,,,,,,,,,,vous que vous etes a quebec vous sentez comme jeff fillion………….

    plus que je vous voie ….plus que je suis indécis et j espere que je ne suis pas seul

  140. Jacques Aubry said

    Québécois, Québécoises

    Le temps de la réflexion est maintenant terminé! C’est maintenant le temps de décider et il n’y a que deux choix possibles et ces choix concernent tous les deux HARPER. Ou bien vous êtes pour Harper et dans ce cas votre choix est simple vous devez voter pour lui. Ou bien vous êtes contre Harper et dans ce cas, même si cela vous passe mal entre les dents, le choix est également simple. Vous vous devez de voter le seul parti qui peu recueillir suffisamment de votes pour former un gouvernement majoritaire et ce parti c’est évidemment la Parti Libéral même si le souvenir d’un Dion sous la coupe de Chrétien vous hante encore. Vous pourrez réviser votre position le jour où le vote à la proportionnelle sera une réalité. S’il y avait une autre possibilité la gouverneure générale du Canada n’aurait pas consenti une élection à Harper elle aurait pu demander aux autres partis de former le gouvernement, mais il n’y aura jamais de coalition entre les Libéraux et le Bloc. Votez avec votre tête et non avec votre coeur, les temps l’exigent.

    Jacques Aubry
    P.-S. Non! Je ne suis pas Libéral.

  141. Christian Barrette said

    NON à M. Harper parce que mon emploi est directement concerné.

    Je travail pour Poste Canada et M.Harper ne veut plus d’un système postal public. Il est pour le démentellement du système actuel afin de le transformer en système privé. Mais à quel coût? Et quel sera la qualité du service offert?

    NON à un gouvernement majoritaire conservateur.

    OUI à un parti pour le Québec.

  142. lutopium said

    @Stephane: Bonne chance…

    @Jacques Aubry: Personnellement, je ne tiens pas au gouvernement majoritaire. Pas si pire comme formule après tout…

    @Christian Barrette: Peut-être un jour Postes Québec? Bonne chance.

  143. Mohamad Ali said

    Non à Harper!
    Non à la guere!
    Faites-votre choix en votez contre ce malade!
    Votez en Bloc au Bloc!

  144. Mohamad Ali said

    pour le Bloc.*

  145. Le site web http://www.voterpourlenvironnement.org connait une popularité sans précédent depuis deux jours. J’ai pu mesurer depuis mon blog l’intérêt d’une partie certainement infime de la blogosphère mais significative de la tendance : nous sommes passés de 30 visites par jours environ à 220 hier et déjà 145 aujourd’hui jour du vote (12h30).
    Votons stratégique !

  146. « Si j’ai bien compris, vous êtes en train de me dire : à la prochaine fois. »
    René Lévesque, 20 Nov 1980

  147. Ooopsie: le 20 Mai

  148. lutopium said

    @Maximilien Depontailler: ce fut une belle inititative.

    @Le Canard Réincarné: c’est au Québec que les vraies choses se passent…

  149. L’objectif principal est atteint!

  150. Francois Bullock said

    Je suis complètement en accord avec la position prise par le bloc et même encore cette position du gouvernement Harper doit éventuellement servir d’avertissement aux Québécoises et Québécois sur la position d’un futur gouvernement Charest a Québec. Lorsque l’on jette un regard sur la campagne provincial actuelle nous trouvons des similitudes flagrantes avec celle que monsieur Harper à opérer et dont le résultat connu à présent. Avant le déclenchement des élections le Canada de Harper comme le Québec de Charest ne connaîtrons la récession mondiale pourtant aussitôt les élections débutés autant le Canada de Harper que le Québec de Charest nous annonce une crise financière éventuelle s’ils ne sont pas élu majoritairement pour cette raison nous devons tous nous rallier pour que le prochain gouvernement du Québec en soit un socialiste plutôt que dictateur. En remettant le pouvoir au Parti Québécois nous démontrons notre solidarité pour une société juste et équitable dans le partage de sa richesse monétaire dans un moment économique crucial au bien être de la richesse première du peuple Québécois ses ressources humaines. Avec ce que nous a démontré en peu de temps un gouvernement Harper presque majoritaire au Canada le Québec doit s’assurer d’être représenté encore plus fort que jamais par un gouvernement solide a Québec, le Parti Québécois.

  151. Québec, le 30 novembre 2008

    RENVERSEMENT OBLIGÉ

    Un premier ministre déclenche des élections qui normalement devaient se tenir à une date prédéterminée. Une fois réélu, mais en minorité, il profite de l’argument d’une crise économique pour empêcher les négociations, couper le financement des partis politiques et quoi encore? Heureusement que nous ne l’avons pas réélu avec une équipe majoritaire. Où en serions-nous et dans quelle galère nous contraindrait-il à monter?

    Maintenant que nous avons la preuve de l’adresse où il se loge, il est du devoir de l’opposition de former un gouvernement de coalition pour remplacer ce parti réellement dangereux pour la démocratie et l’écarter le plus longtemps possible de l’exercice du pouvoir.

    René Cloutier
    7690, avenue Thomas-Baillairgé
    Québec (Québec) G1H 2Y8
    418-622-4743

  152. André Robert said

    Complètement d’accord avec la position de monsieur Duceppe. Toutefois, compte tenu de l’attitude antérieure de Stéphane Dion avec sa Loi sur la Clarté et sa hargne contre les souverainistes, j’exigerais que le chef actuel du parti libéral se désiste au profit de Michael Ignatief qui s’est montré plus ouvrert aux objectifs et à la position du Bloc. Même Bob Rae serait un moins mauvais choix.

    André Robert
    Laval

  153. Serge Bolduc said

    Bonjour,

    je crois que les Québecois et une grande partie des Canadiens découvrent le Vrai Visage de M. Harper.
    Rogner la démocratie ( financement des partis politiques),enlever le droit a un groupe de personnes d’utiliser des droits acquis depuis des lunes ( droit de grève), diminuer le poids du Québec en retranchant des comtés au Québec au profit des autres provinces me rappellent l’Acte d’Union institué par les conquérants Britanniques au Canada en 1840.
    M. Harper , partez, vous avez perdu le peu de crédibilité que vous aviez au Québec.
    Je suis en faveur d’un gouvernement de coalition avec M. Rae comme premier ministre ( cause: expérience), Stéphane Dion à l’environnement, Jack Layton, Sécurité des Ainées et à l’emploi
    Pierre Paquette, Industie et Commerce comme exemple.
    Les souverainistes ne sont pas là pour détruire un pays mais pour en construire un meilleur. Donc il n’y a pas de raison pour que quelques députés du Bloc aient des postes de ministre dans un futur gouvernement de coalition.
    Dans une situation exceptionnelle , il faut des solutions créatives au-dessus des idéologies partisanes.

    Tant qu’à moi, je serais d’avis que le Québec est un statut semblable à la Catalogne en Espagne en y reflétant nos spécificités.

    Serge Bolduc, 62 ans

    Verdun

  154. André Robert said

    Dans la discussion actuelle, je suis exaspéré de cette argumentation au sujet du Bloc qui tient du sophime. Le Bloc ne doit pas être le seul à qui on reproche de ne pas être du pouvoir. Dans l’optique d’une coalition, les Conservateurs aussi ne seront pas au pouvoir, et pourtant monsieur Bouchard et madame Fruella ne les incluent pas dans leurs critiques envers le Bloc.

    À les entendre, il ne faudrait pas de parti d’opposition ou de parti autre que celui qui a le pouvoir. C’est un accroc à la démocratie et à la représentation.

    Je souhaite que monsieur Charbonneau soulève cette remarque.

  155. Non à la dictature, non à l’accroissement de la répression policière alors que la criminalité diminue, non à la peine de mort perpétrée par des tiers, non à la torture perpétrée sur des citoyens canadiens, non à la recriminalisation de l’avortement, pour le respect de la liberté des syndicats et l’équité salariale, oui à la protection des droits du Québec et de sa culture, OUI À KYOTO.

    Et non aux élections inutiles tant à Ottawa qu’à Québec!

    Inscrivez-moi svp.

    La belette lachinoise
    http://cestuncoupdebelette.wordpress.com/

  156. Harper ne respecte même pas ses propres lois!

  157. André Desjardins said

    Depuis quand le bloc s’est-il découvert une vocation de sauver les anglais du Canada en appuyant des crosseurs, des voleurs et des visages à 2 faces tel que les libéraux ? Pour ajouter à l’injure, il permet à Stéphane Dion dit « le furet » de réaliser son rêve démagogique. En plus il permettrait de garder intacte la fiche des chef du parti libéral qui ont presque été premier ministre. Ça n’a rien à voir avec le bien du Québec. Ça tout à voir avec : J’ai mes caisses vides et j’ai pas le goût de savoir si je suis capable de me financer une élection avec les cotisations populaires.

    Je crois vraiment que le bloc n’est plus, comme le PQ et le PLQ, qu’un parti d’opportunistes sans saveur, sans ferveur, sans IDÉOLOGIE et sans colonne.

    Et je signe,

    Un séparatiste de la première heure (57ans)
    et adminrateur de Ti-Poil,

    André Desjardins

  158. Faure said

    Non M.Harper
    Ce n’est pas la semaine dernière que j’ai perdu confiance en monsieur Harper mais bien avant, quand il a décidé de ne pas respecter sa propre loi sur les élections. Si un premier ministre ne respecte pas ses propres lois, comment pouvons nous lui faire confiance sur un plan économique qui traîne à venir?

    Monsieur Harper a déclaré pendant les élections qu’il n’y avait pas de crise économique au Canada. Très peu de temps après avoir été élu, il déclare que… peut-être.
    Il a participé à toutes les réunions des pays développés sur la crise mais à son retour il n’a rien avancé comme solutions économiques pour le Canada. Un total silence même, pendant une semaine. Ces hésitations confuses sont- elles le signe d’une compétence à gouverner? La semaine dernière a été la goutte qui a fait déborder le vase. Assez c’est assez! Si monsieur Harper ne sait pas gouverner en temps de crise qu’il parte et vite !

  159. Mireille Théorêt said

    Les politiques ultra partisanes de Stephen Harper me dégoûtent. Ne soyons pas dupes. Les conservateurs espéraient enfoncer leurs réformes idéologiques dans la gorge des partis d’opposition. Maintenant qu’ils s’aperçoivent qu’ils ont frappé un mur, ils versent des larmes de crocodile et prêchent pour un temps « de réflexion ». Une petite nouvelle pour eux : c’était avant de proposer ces mesures rétrogrades qu’il leur fallait réfléchir. Il est dorénavant trop tard. Les partis d’opposition doivent former un gouvernement de coalition pour nous débarrasser d’un parti de dinosaures insensibles.

    Mireille

  160. Parti québécois Beauharnois said

    À chaque élection revenait la question de la pertinence du Bloc Québécois. Lors de la dernière campagne, les conservateurs ont même poussé l’indécence jusqu’à dire que de voter pour ceux qui portent nos intérêts, au Québec, était un gigantesque gaspillage d’argent. À la lumière des récents événements, et face au mépris des conservateurs qui se sont moqués des familles, des travailleurs et des chômeurs du Québec touchés par la crise économique, je n’ai plus de doutes sur l’utilité du Bloc Québécois! L’énumération des gains obtenus par le Bloc faite par M. Duceppe lors de la conférence conjointe des trois chefs de l’opposition a de quoi nous rendre fiers de ce parti qui n’a d’autre objectif que de faire progresser le Québec!

  161. Julien Levac said

    Je lis les commentaires de certains chroniqueurs dans les journaux qui dénoncent l’association du PLC et du NPD avec un parti « séparatisse ». Peut-être devraient-ils s’ouvrir les yeux : sans le Bloc Québécois, le Parti conservateur serait tout puissant et aurait imposé ses réformes pour lesquelles personne n’a voté! Le PLC et le NPD savent que le Bloc Québécois, même s’il est souverainiste, a plus de respect pour les électeurs que le parti de Stephen Harper. C’est pour cette raison qu’il est prêt à supporter une coalition qui servira mieux les Québécoises et les Québécois que les gourous du laisser-faire de l’Ouest.

  162. Louis Carrier said

    Y-a t-il quelqu’un qui a pensé que si Harper avait été majoritaire ,quelles conneries auraient été annoncées autres que celles de couper les crédits des partis ,enlever le droit de grève aux employés fédéraux ,sabrer dans l’équité salariale,etc etc, ? Il est dangereux cet homme ,dangereux et sournois ,sournois et vicieux !! C’est évident que le Bloc a sauvé le pays d’un autre dictateur à la Bush ! Donc ,il doit disparaitre comme son sosie ,et ce qui est correct ,c’est qu’il quitte le plus rapidement possible ! Je me dois de féliciter Duceppe pour la rapide rise de position : Le Bloc ne peut être dans le gouvernement ,mais il peut l’influencer d’une manière cent fois pls utile et efficace qu’auparavant ! Félicitations Mr Duceppe ,le Bloc et le Québec à Otawa sont entre bonnes mains !

  163. Louis Carrier said

    Y-a t-il quelqu’un qui a pensé que si Harper avait été majoritaire ,quelles conneries auraient été annoncées autres que celles de couper les crédits des partis ,enlever le droit de grève aux employés fédéraux ,sabrer dans l’équité salariale,etc etc, ? Il est dangereux cet homme ,dangereux et sournois ,sournois et vicieux !! C’est évident que le Bloc a sauvé le pays d’un autre dictateur à la Bush ! Donc ,il doit disparaitre comme son sosie ,et ce qui est correct ,c’est qu’il quitte le plus rapidement possible ! Je me dois de féliciter Duceppe pour la rapide rise de position : Le Bloc ne peut être dans le gouvernement ,mais il peut l’influencer d’une manière cent fois pls utile et efficace qu’auparavant ! Félicitations Mr Duceppe ,le Bloc et le Québec à Otawa sont entre bonnes mains ! Dommage pour le blogue ,mais c,est la premère fois que j’envois un commentaire ! Louis Carrier.

  164. Raynald Piché said

    Gilles Duceppe , SVP fait tout pour que nous ne souffrons pas encore d’autres années avec un gouvernement conservateur , Aujourd’hui les Deputés du bloc en chambre ont été tres professionnelles continuer le tres bon travail , un supporteur debut vos déduts Raynald

  165. Clément Marcotte said

    Je félicite M.Gilles Duceppe pour sa position constructive avec la coalition à Ottawa. Le Bloc sait se tenir debout face a l’arrogance conservatrice et sait replacer les vraies problèmes dans leur contexte, c’est a dire s’occuper des citoyens avant tout. Merci et félicitations vous nous représenter avec Honneur. Clément Marcotte

  166. Jean Filion said

    Je suis membre du Bloc et j’appuis sa démarche pour un gouvernement de coalision
    Jean Filion

  167. Line Bolduc said

    Je suis membre du Bloc et j’appuis sa démarche pour un gouvernement de coalision
    Line Bolduc

  168. Nous devons nous débarrasser du bully et mettre de côté la partisanerie pour ce faire.

  169. louis robert raymond said

    j’ ai voté bloc ,mais je suis ne suis pas séparatiste et je suis choqué des accusations comme si tout les personnes veulent ce sérapé,parcontre les prochaines élections je vais être devant leur porte de leur local pour leurs montré que nous somme pas des imbeciles comme eux

  170. Jacques Ouellette said

    Bonjour!
    Voici copie du courriel que je viens de faire parvenir à M. Harper.

    Monsieur le Premier Ministre,

    Je crois que l’exercice du gouvernement doit revenir à la majorité représentée par la coalition Parti Libéral du Canada/Nouveau Parti Démocratique/Bloc Québécois.

    Ce n’est pas une question de « pouvoir », mais bien une question de légitimité et de justice.

    Enfin, laisser votre parti utiliser l’expression « coup d’état », pour qualifier ce que vous-même avez provoqué, est ignoble, démagogique et de mauvais foi.

    Malgré mes bons sentiments envers vous, je crois que vous seriez mieux vu et apprécié en faisant acte d’humilité.

    Meilleures salutations.

    Jacques Ouellette, Québec, Québec

  171. Pierre said

    Un long texte expliquant les objectifs possibles des conservateurs. Écrit par un professeur de l’UQAM

    Marc Chevrier
    Professeur, Département de science politique, Université du Québec à Montréal

    Le 14 octobre 2008, les Canadiens vont-ils élire un simple premier ministre ou un empereur?

    Extrait
    Dans leur dernier discours du Trône, les conservateurs ont accordé une importance extraordinaire au nord canadien, au « potentiel illimité » qu’il recèle. Sur le plan idéologique, les conservateurs viennent d’ouvrir un nouvel axe d’expansion pour le pays, l’axe nord-sud, et découvrent les enjeux stratégiques de cet immense domaine intérieur peu connu, peu exploité. La politique nordique fédérale demeure encore balbutiante mais par ses annonces systématiques qu’il a multipliées à l’égard de cette « frontière » nouvelle à franchir, le gouvernement Harper a su habilement jouer sur la composante nordique de l’identité canadienne. Même le premier ministre Jean Charest s’est mis à son tour à parler de la frontière du Nord québécois.

    Dans un cours où je donnais à lire les discours des Pères fondateurs de 1867, une étudiante m’a demandé pourquoi ces derniers se persuadaient de fonder un empire. La réponse est toute simple : c’était clairement leur conviction, le Dominion du Canada serait en lui-même un empire à part sur le continent, rival de l’empire américain. C’est là l’une des ambitions des pères fondateurs complètement oubliée. Dans son histoire, le Canada a toutefois poursuivi cette ambition sans faire de bruit, avec plus ou moins de conscience de ce dessein caché. On s’est plutôt plu à voir le pays comme un preux serviteur de l’Empire britannique ou un satellite américain. Aujourd’hui, on emploie le terme « empire » pour désigner une puissance hégémonique (les États-Unis, la Russie) ou un nouveau régime du pouvoir, sans domicile fixe, typique du capitalisme mondialisé, comme le font les marxistes Hardt et Negri. La prise de conscience de ce que le Canada a une mission impériale me semble sur le point d’éclore notamment depuis l’arrivée au pouvoir des conservateurs de Harper. Dans le cas canadien, j’entends par empire une société et un État animés d’un mouvement d’expansion continue, en tous domaines. Plus de richesse, de population, de territoire, de l’ordre et des libertés croissants, des avancées technologiques, plus de pouvoir pour l’État et l’entreprise. Pas besoin d’avoir trois cents millions d’habitants pour être un empire moderne ; trente-trois millions suffisent amplement. Si les conservateurs remportent un mandat majoritaire le 14 octobre prochain, ils auront carte blanche pour réaliser leur rêve latent d’empire canadien. Voici, en quelques facettes, la forme qu’il pourrait prendre.Un empire néo-monarchique. Les conservateurs ont pris le pouvoir sur la promesse de renouveler la démocratie canadienne. Leur discours comportait, en effet, des accents d’un radicalisme démocratique cherchant à contrer les dérives bureaucratiques et à restaurer l’autorité du parlement. Le gouvernement Harper a créé un comité parlementaire d’examen des candidats à la Cour suprême, renforcé l’imputabilité des hauts fonctionnaires auprès du parlement, et tenté d’avancer son projet de sénat élu. Cependant, en dépit de ces avancées, les conservateurs sont restés attachés à la pseudo-monarchie canadienne (faute de famille dynastique nationale, le Canada peine à reproduire l’esprit d’une monarchie constitutionnelle), et surtout à la figure d’un premier ministre surpuissant, contrôlant jusqu’aux moindres détails de la communication gouvernementale. Leur conception du pouvoir demeure en somme très monarchique, en ce que le premier ministre est vu comme l’héritier naturel de vieilles prérogatives absolues, de l’exercice desquelles il rend compte à sa guise. On vient de le voir dans la décision de Stephen Harper de déclencher des élections anticipées, en dépit de la loi prévoyant des élections à date fixe qu’il avait fait adopter avec tambour et trompettes. Dans la tradition politique britannique, les règles entourant le déclenchement des élections relèvent de la constitution « matérielle » du pays, même si elles ne sont pas codifiées dans un texte. En faisant adopter une loi changeant ces règles pour les élections fédérales puis en l’interprétant pour la vider de son sens initial, Harper s’est comporté comme un véritable souverain, qui croit avoir la constitution et le parlement dans sa poche. Même présomption monarchique dans la décision de Stephen Harper de nommer un juge – Thomas Cromwell – à la Cour suprême sans attendre la présélection du comité parlementaire qu’il avait lui-même créé. L’Empire du Nord. On croit d’emblée que le Canada est exempt de toute ambition d’expansion territoriale. Pourtant, en 1867, les pères fondateurs savaient fort bien que leur Dominion irait sans cesse en s’agrandissant, d’est en ouest, prévoyant même une clause pour l’admission de nouveaux États provinciaux sans nécessiter l’intervention de Londres. Ce processus d’expansion sur l’axe est-ouest s’est achevé en 1949, avec l’entrée de Terre-Neuve, et symboliquement, s’est poursuivi avec la construction notamment de la Transcanadienne dans les années 1960. On oublie aussi qu’environ 39% du territoire du pays est encore soumis à une forme néo-coloniale d’administration, soit celle des territoires, des créatures du parlement fédéral. Dans leur dernier discours du Trône, les conservateurs ont accordé une importance extraordinaire au nord canadien, au « potentiel illimité » qu’il recèle. Sur le plan idéologique, les conservateurs viennent d’ouvrir un nouvel axe d’expansion pour le pays, l’axe nord-sud, et découvrent les enjeux stratégiques de cet immense domaine intérieur peu connu, peu exploité. La politique nordique fédérale demeure encore balbutiante mais par ses annonces systématiques qu’il a multipliées à l’égard de cette « frontière » nouvelle à franchir, le gouvernement Harper a su habilement jouer sur la composante nordique de l’identité canadienne. Même le premier ministre Jean Charest s’est mis à son tour à parler de la frontière du Nord québécois. Un empire guerrier. Beaucoup se sont récriés au Canada contre le militarisme affiché du gouvernement Harper, qui a engagé les troupes canadiennes dans une guerre lointaine qui semble s’enliser et réinvesti dans la défense. À l’image d’Épinal qui fait du Canada un pays peu belliqueux, qui épouse les causes nobles par la voie diplomatique on peut aussi opposer une autre image, qui correspond aussi au passé du pays : le vaillant défenseur d’empire. C’est un rôle que le Canada a constamment joué pendant la période de l’Empire britannique. Une fois indépendant en 1931, le Canada ne coupe cependant pas les ponts avec la métropole. Au contraire, l’empire british devient une ligue de pays qui ont un monarque et des valeurs communs, ce qui deviendra le Commonwealth. Le Canada se voit désormais comme le partenaire d’une zone d’influence sans subordination directe à l’ancien centre impérial. On a accusé les conservateurs de Harper d’être les exécuteurs des basses œuvres du gouvernement Bush. Ce n’est toutefois pas ainsi qu’ils entrevoient les choses. La relation du Canada avec les États-Unis ressemble plutôt à celle que le Canada a entretenue avec la Grande-Bretagne après 1931. Si les États-Unis forment un empire hégémonique, le Canada y participe toutefois, comme l’actionnaire minoritaire d’une entreprise de puissance et de civilisation qui associe un pays phare à des alliés qui tirent des dividendes de cette association. Voyant la Grande-Bretagne faire la guerre avec les États-Unis en Irak, les conservateurs n’ont pu que sentir l’appel de l’empire, comme il a souvent retenti dans l’histoire canadienne, et formuler, sous le parapluie américain, leur propre politique de puissance. L’empire américain est un club assez ouvert pour y admettre des joueurs qui jouent leur propre jeu sans remettre en question les règles fondamentales décidées par le joueur dominant. En somme, c’est une forme de condominium occidental à dominante américaine dans lequel des puissances moyennes et alliées ont leur quote-part. En fait, ce condominium prend les contours d’une anglosphère réunissant Américains, Britanniques, Canadiens et parfois Australiens, qui tous selon leurs moyens, veillent à gendarmer le monde, au nom de la paix, des libertés, de la démocratie, toutes de grandes idées comme s’en réclament d’ordinaire les empires pour perdurer et intervenir hors de leurs frontières.Un empire fédéral. De prime abord, au contraire des libéraux centralisateurs, les conservateurs semblent animés par une volonté de décentraliser le pays et d’adoucir les relations intergouvernementales. Profitant d’énormes surplus financiers, ils ont tenté de « régler » le « déséquilibre fiscal », à la grande surprise des souverainistes eux-mêmes. Ils ont pratiqué le prétendu fédéralisme d’ouverture, à la satisfaction du gouvernement Charest, qui combine le pragmatisme politique au service minimum, toute demande traditionnelle du Québec pouvant désormais, après l’échec de la réforme constitutionnelle, s’accommoder de simples expédients administratifs. Cependant, les conservateurs n’embrassent pas ces mesures par foi dans les vertus d’un fédéralisme décentralisé. La décentralisation fiscale est avant tout pour eux un moyen de restreindre l’expansion bureaucratique fédérale. Dans certains domaines, les conservateurs ont une vision très interventionniste du pouvoir : la défense, le droit criminel. Ils aimeraient unifier encore plus l’union économique canadienne, par le truchement notamment d’une commission fédérale des valeurs mobilières. Majoritaires, ils auront les coudées plus franches pour passer outre aux objections de l’Alberta et du Québec. Sur le plan institutionnel, on sait leur désir d’instaurer un sénat élu. Les stratèges conservateurs, qui devraient avoir quelque connaissance des sénats américain et australien, ne seraient pas sans ignorer qu’un tel sénat élu au Canada induirait probablement une dynamique d’unification de la vie politique qui rognerait l’autorité des premiers ministres provinciaux. Jusqu’ici, les conservateurs minoritaires au parlement n’avaient pas toutes les ficelles requises pour mettre en avant leur plan. Un mandat majoritaire ouvrirait de nouvelles perspectives de réforme… Il serait par ailleurs surprenant que les conservateurs en viennent, conformément aux demandes du gouvernement Charest, à limiter le pouvoir fédéral de dépenser par un amendement constitutionnel dûment ratifié. Ce pouvoir a une valeur stratégique pour le gouvernement fédéral ; grâce à sa puissance financière, il affirme sa prépondérance dans l’échiquier fédéral canadien et oriente les politiques sociales des États provinciaux. Le pouvoir de l’argent est une forme de contrainte déguisée, dont la Cour suprême pourrait bientôt reconnaître la légitimité constitutionnelle. Arme suprême dont les gouvernements fédéraux n’ont guère intérêt à se départir, sauf à la soumettre à quelques exigences préalables relativement souples consignées dans une simple entente administrative, à la limite dans un projet d’amendement constitutionnel de portée restreinte. Comme le disait le grand politologue Carl Friedrich, la fédération procède du consensus, l’empire, de la coercition.Un empire multinational. Historiquement, les empires semblent s’être mieux accommodés de la reconnaissance de nations minoritaires en leur sein que les États-nations. Pensons aux anciens empires tel l’austro-hongrois et même au Royaume-Uni lui-même, qui n’a jamais tout à fait atteint la forme de l’État-nation. L’habilité avec laquelle le gouvernement Harper a pris par surprise les souverainistes québécois et fait adopter par la Chambre des communes une résolution reconnaissant la nation québécoise au sein d’un « Canada uni » est sans doute à inscrire dans les annales du pays. Bien que cette reconnaissance n’ait aucune valeur juridique, elle a réussi à dorer le blason des conservateurs au Québec et à s’y attirer la sympathie de l’électorat nationaliste du Québec aux penchants droitistes. L’inclusion d’un représentant de l’État québécois dans la délégation canadienne à l’UNESCO a suffi pour cristalliser à peu de frais l’idée que désormais se pratiquait à Ottawa un fédéralisme d’ouverture. Le plus remarquable dans ce fin coup de stratège est que les conservateurs ont récolté les fruits d’un double effondrement : 1- le dégonflement de la rhétorique victimaire des fédéralistes québécois qui, jusqu’à l’arrivée de Jean Charest, réclamaient réparation pour l’affront fait au Québec par la réforme constitutionnelle de 1982 ;2- le vieillissement de la doctrine souverainiste si bien que, les péquistes, devant petit à petit renoncer à l’impératif d’un référendum à tout prix, ne savent plus à quel saint se vouer d’entre le beau risque canadien et l’étapisme prolongé. En somme, la « mystique » nationaliste qui a donné naissance dans les années 1960 à deux projets radicaux de changement politique pour le Québec, l’indépendance ou le fédéralisme binational renouvelé, s’est alanguie, usée par une politique d’affrontement avec Ottawa et de romantisme revendicateur. Stephen Harper a parfaitement compris le conseil donné jadis par John A. MacDonald suivant lequel le meilleur moyen d’amadouer les Canadiens français est de flatter leur sentiment national, flatterie utile quand elle ne remet nullement en cause les rapports de pouvoir dans le pays. Les Anglais sont parvenus à incorporer l’Écosse dans leur royaume en 1707 en concédant à la nation sous tutelle un droit de survie en tant que société civile distincte par son droit, ses universités et son église presbytérienne et en faisant participer les élites écossaises à la construction de l’empire britannique. Les Anglais ont ainsi inventé, de manière empirique, une forme de fédéralisme politique asymétrique dont les pères fondateurs canadiens s’inspirèrent en 1867 et que les conservateurs de Harper perpétuent à leur manière. Les fédéralistes québécois eux-mêmes n’ont toujours pas vu comment leur doctrine autonomiste reproduit un schéma impérial : ils voient dans le fédéralisme un régime mettant à distance un gouvernement fédéral peu interventionniste, qui se borne aux aspects graves de la souveraineté, la défense, les douanes et le droit criminel, et qui procure à la nation autonome des rentes de « sujétion » et à ses fils les plus ambitieux des carrières de prestige. En somme, aux yeux de ces fédéralistes, le gouvernement fédéral est aussi lointain et protecteur qu’un gouvernement impérial.La « multination » canadienne que ressuscitent les conservateurs ne revêtira sans doute pas la forme multiple et composée dont rêvent les peuples autochtones. Le club des nations fondatrices est un club inégalitaire à deux membres dont les conservateurs surveillent de près les portes d’entrée. Y admettre les peuples autochtones à titre de nations aptes à se gouverner elles-mêmes menacerait trop l’ordre impérial canadien au goût des conservateurs. D’où leur réticence à reconnaître formellement les droits des peuples autochtones et à faire avancer le règlement de leurs revendications territoriales. Un Empire d’ordre et de libertés. Les conservateurs ont remis au goût du jour un discours sécuritaire musclé. Ils ont durci la loi criminelle, renforcé les effectifs policiers, pourchassé avec insistance les criminels dangereux qui inquièteraient plus que jamais le public. Or, cette obsession de la loi et de l’ordre s’accorde mal avec le constat de ce que statistiquement, la criminalité est en baisse au Canada depuis plusieurs années. Comment expliquer cet écart entre la politique conservatrice et ce constat empirique ? Deux réponses possibles. Tout d’abord, les conservateurs savent exploiter les peurs qu’engendre la médiatisation des crimes violents. Ce qui compte, électoralement, ce n’est pas la criminalité statistique, mais la criminalité perçue, sentie, telle qu’elle déconcerte et indigne le citoyen moyen. Autre réponse : le souci de l’ordre public par la loi criminelle est inscrit dans le « code génétique » du Canada. Historiquement, le Canada fut fondé en tant que régime d’ordre, qui combinerait l’autorité d’un gouvernement fort à la répression uniforme des crimes dans tout le Dominion, d’où le choix de remettre au parlement fédéral la compétence sur le droit criminel, contrairement à la voie américaine, qui en décentralise la responsabilité. En somme, le régime canadien joue « existentiellement » sa crédibilité, en tant que garant de la « paix, de l’ordre, et du bon gouvernement », c’est-à-dire d’une société bien policée, sans désordre, déférente.Si attachés qu’ils soient à l’ordre public répressif, les conservateurs se sont faits les hérauts des libertés individuelles contre les atteintes de l’État. Au contraire des libéraux qui voient dans la politique judiciaire et la Charte canadienne les fondements des libertés individuelles, les conservateurs ont gardé une méfiance vive à l’égard des tribunaux, dont l’action leur semble une extension d’une politique dominée par la bureaucratie et des groupes d’intérêts peu représentatifs du citoyen moyen. Ils misent plutôt sur la limitation des dépenses de l’État fédéral, la déréglementation, la fin des monopoles commerciaux et l’ouverture aux investissements étrangers, convaincus des vertus naturelles de la libre entreprise, du marché. Le Canada est le royaume des « empires privés » que sont les grandes entreprises, qui bénéficient d’un niveau de taxation parmi les plus bas en Occident. Les conservateurs ont manifesté leur volonté de d’offrir à ces empires économiques un marché intérieur canadien plus unifié. Reste à voir si après la débâcle des marchés financiers les conservateurs voudront autoriser la fusion des banques canadiennes ou revenir à une réglementation plus serrée du secteur bancaire.Un empire migratoire. Le Canada, à l’instar des États-Unis, est une terre d’immigration. En ce sens, l’expansion démographique du premier a suivi la même voie que celle des deuxièmes. Tous les deux pays se sont accrus par l’annexion de nouveaux territoires et par l’afflux massif d’immigrants. L’émigration massive de Québécois et de Canadiens français vers les États-Unis à la fin du dix-neuvième siècle eut toutefois pour effet d’annuler l’apport de l’immigration à la population canadienne, le solde migratoire fut même négatif. Mais à partir du début du vingtième siècle, l’émigration franco-canadienne s’amenuisant, le solde est redevenu positif, et l’apport de l’immigration à la croissance démographique canadienne s’est maintenu, quoique avec des variations d’une décennie à l’autre. Depuis 1970, l’immigration représente environ 40% de la croissance démographique totale du pays. Aujourd’hui, le contingent annuel des immigrants reçus au pays forme grosso modo 1% de la population canadienne. Bien que le taux de natalité au Canada ne laisse pas envisager de taux d’accroissement naturel très élevé de la population, grâce à l’immigration le pays entretient sa dynamique d’expansion démographique, au contraire de plusieurs vieilles nations d’Europe menacées par la perspective d’un dépeuplement subit. Cette immigration continue de transformer évidemment le visage du pays. Dans plusieurs États provinciaux, tels que la Colombie-Britannique et l’Ontario, la part des résidents nés à l’étranger dépasse le quart de la population. L’attraction migratoire de Toronto a contribué à la hisser au rang de métropole du pays. Le Québec, déjà affecté par un très faible taux de natalité, peine à obtenir sa part du flux migratoire canadien et à retenir les immigrants qui s’installent chez lui. Outre l’immigration extérieure, l’immigration intérieure reconfigure la donne démographique canadienne. Depuis plusieurs années un mouvement migratoire vers l’ouest canadien s’est accéléré au bénéfice de la Colombie-Britannique au climat hospitalier et de l’Alberta à l’économie surchauffée par le pétrole. Les plus aventureux des Québécois contribuent à cette expansion, en refaisant revivre dans l’ouest des communautés francophones disparues par l’assimilation. Longtemps relégué dans l’ombre, à la périphérie de l’empire canadien dominé par le centre de l’axe Toronto-Ottawa-Montréal, l’ouest est en train d’émerger en tant que nouveau centre, concurrent de l’ancien. En matière économique se profile un axe Calgary-Toronto. L’élection des conservateurs en 2006 marqua un tournant des plus symbolique : elle consacra la montée politique et idéologique de ce nouveau centre, qui parvint même à phagocyter un ancien parti canadien – les progressistes-conservateurs – pour y substituer un corps et une tête neufs. C’est l’ouest qui conquiert l’ancien centre, et non l’inverse.Bien que les conservateurs soient idéologiquement moins enclins que les libéraux à célébrer les vertus de l’immigration, il y a fort à parier qu’ils maintiendront l’immigration internationale à des niveaux relativement élevés, ne serait-ce que pour satisfaire les besoins en main-d’œuvre de l’ouest. Les conservateurs ont clairement manifesté leur intention d’ajuster sans délai la réalité politique à la donne démographique. On l’a vu quand ils proposèrent de redistribuer les sièges à la Chambre des communes à l’avantage de l’ouest et de l’Ontario (projet de loi C-56), le Québec voyant son poids à la chambre baisser à 22,7% des sièges en 2014. Projet qui risque de refaire surface une fois que les conservateurs seront fermement aux commandes des communes. Plusieurs analystes des États multinationaux s’entendent pour dire que lorsque le poids démographique d’une minorité descend au seuil de 20%, la majorité perd peu à peu tout intérêt à lui faire des concessions. Bref, le Québec risque peut-être d’atteindre ce seuil plus vite qu’il ne le croit, aidé en cela par les conservateurs.Un empire technique. L’éclipse de l’ancien parti progressiste-conservateur au profit d’une nouvelle droite de l’ouest au discours proche à certains égards des républicains américains est un événement idéologique dont la portée reste à cerner. On comprendra mieux la nouveauté de ce discours en le comparant avec le fonds « red tory » qu’incarnait l’ancien parti progressiste-conservateur. On se souviendra que le gouvernement de Diefenbaker n’avait pas fait que des heureux dans la famille conservatrice. La protestation la plus célèbre est née du pamphlet presque désespéré que le penseur George Grant lança dans la mare au début des années 1960, son fameux Lament for a nation qui déplora la disparition irrévocable du vieux fonds conservateur à l’origine du pays, désormais devenu un satellite de l’empire technologique américain. Pour Grant, le conservatisme se définit comme une résistance à certaines idées de la modernité, qui ont trouvé leur expression maximale dans le capitalisme libéral américain. L’une d’elles est le parti pris en faveur de la technique, d’une conception technique de l’existence. La technique, chez Grant, a un sens très général. Elle procède d’une croyance propre à l’Homme moderne, à savoir que tout problème humain, même moral, trouve sa solution dans un procédé. Elle voit la nature comme une chose inerte, régie par des lois naturelles, sur laquelle l’Homme applique sa volonté, sans autre limite que celle qu’oppose la nature elle-même. Les valeurs humaines étant ainsi situées en dehors de la nature, dans la subjectivité pure, elles sont variables, sans fondement, et sont l’enjeu de luttes âpres, que la démocratie et le droit, par leurs diverses techniques, tentent de juguler. La société technique, selon Grant, perd ainsi la notion de l’histoire, et n’a d’horizon que le présent et l’espace agrandi par les conquêtes du marché. La manager américain incarne l’homme technique par excellence, et Grant voyait cette figure humaine se répandre dans les élites canadiennes. Le Canada, fondé en opposition au rêve technique américain des nouvelles frontières, succombait à son tour à l’attraction de ce rêve néfaste.Les conservateurs de Harper, de toute évidence, ont peu cultivé les préventions qu’entretenait un red tory comme Grant à l’égard de l’empire universel américain. À juger comment ils traitent la question environnementale, ils ont affiché une confiance inébranlable dans la capacité de la technique de résoudre les problèmes de pollution engendrés par l’exploitation des ressources pétrolières et bitumineuses de l’Ouest. La Nature leur apparaît encore comme un réservoir inerte de ressources mises à la disposition d’une société individualiste qui a une soif illimitée de biens. La politique dans une société technique, prédisait Grant, se résumerait à être un débat sur le choix de telle ou telle technique d’organisation sociale : les socialistes en prennent pour le contrôle et la redistribution étatiques, la droite libérale ou néo-libérale vantent les propriétés autorégulatrices du marché. Le débat sur les fins est ainsi ramené à celui sur les moyens, comme c’est souvent le cas au Canada. De plus, l’engouement que les conservateurs affectent pour les nouveaux médias, la politique virtuelle, la déréglementation de télécommunications illustrent la prépondérance de la politique de l’espace sur celle de la mémoire. La maîtrise et l’occupation de ces nouveaux « espaces » de simultanéité et d’anarchie deviennent pour eux une obsession. Quant à la politique de la mémoire, fatiguée, sans communauté du souvenir pour la soutenir, elle aboutit à l’histoire spectacle, ainsi que l’ont été les célébrations du 400e anniversaire de la ville de Québec, que les conservateurs surent récupérer à leur avantage pour célébrer en fait la fondation de l’État canadien plutôt que celle de la nation québécoise ou de la Nouvelle-France. Signe des temps, les conservateurs ont porté au poste de premier ministre un économiste, proche de l’esprit du manager, et non un avocat comme Diefenbaker et Mulroney. Le pays avait l’habitude de confier ses destinées à l’élite juridique, qui lui a longtemps fourni ses plus fins renards en politique. Les conservateurs ont toutefois compris que pour remporter les élections, il leur fallait quand même une bonne fournée d’avocats, soudainement plus nombreux dans leur députation en 2006 et très nombreux parmi les candidats québécois aux élections d’octobre 2008. La vieille et la nouvelle politiques se côtoient ainsi dans leur parti qui, décidément, n’a cure des lamentations des red tories.L’empire du « Pays » contre la « Cour ». Certaines décisions conservatrices ont soulevé l’ire de groupes influents au Canada. Leur décision d’abolir le programme de contestation judiciaire, implanté par les libéraux de Trudeau pour financer les poursuites faites au nom de la Charte canadienne, a braqué contre le gouvernement les minorités linguistiques et les groupes défenseurs de la Charte. Leur décision plus récente de couper dans certains programmes culturels a mobilisé nombre d’artistes qui se sont déchaînés contre la goujaterie conservatrice. On aurait tort toutefois de croire que ces décisions s’expliquent par de simples coups de tête, ou des préjugés grossiers contre les minorités et les artistes. Ces décisions ont été longtemps mûries; elles découlent de la nouvelle doctrine conservatrice qui a inspiré l’idéologie des réformistes venus de l’ouest. Cette doctrine, on la doit aux travaux de penseurs gravitant autour de l’université de Calgary, décidés à en découdre avec le libéralisme permissif et le chartisme bureaucratique instaurés par les politiques de Trudeau. Selon les penseurs de cette école dite de « Calgary », les libéraux sous la gouverne de Trudeau et de ses successeurs ont dévoyé la démocratie canadienne. Plutôt que renforcer le parlementarisme et de compter sur la démocratie électorale, ils ont gouverné en faisant alliance avec toutes sortes de groupes organisés largement financés par les fonds fédéraux. Au-delà de ce lien financier, c’est la connivence idéologique qui unit ces groupes à l’appareil gouvernemental, y compris les juges, qu’il s’agit de mettre en lumière pour mieux la dénoncer. Selon l’école de Calgary, une nouvelle intelligentsia, une espèce d’avant-garde culturelle, a pris possession des esprits au Canada. Cette avant-garde est composée principalement de ce que cette école appelle les groupes « post-matérialistes », c’est-à-dire de tous les groupes, mouvements, associations qui militent en faveur de causes qui ont peu à voir avec les enjeux « matérialistes » de la vieille démocratie industrielle, marquée par les luttes des classes. Les groupes « post-matérialistes » s’intéressent plutôt aux droits, à l’identité, à l’environnement, à la culture, à l’expression et au bien-être de l’individu. Ils ont pour particularité, selon cette école, de recruter leurs adeptes dans les classes diplômées et urbaines, et pour défaut de se méfier de la démocratie électorale, dominée par les masses peu instruites, et de lui préférer l’action judiciaire, la politique bureaucratique et les médias, plus influençables. Ces groupes sont enclins à la dépense étatique et soutiennent l’ordre moral permissif sous-jacent à la Charte canadienne. De plus, comme l’appareil judiciaire et bureaucratique est lui-même largement issu de l’élite diplômée et urbaine, les groupes post-matérialistes y voient des interlocuteurs naturels, avec lesquels il est possible de tisser des réseaux d’influence tentaculaires. Les penseurs de l’école de Calgary ont appelé ainsi le « parti de la Cour » l’ensemble des groupes d’intérêt qui vivent au crochet de l’État fédéral et qui court-circuitent la démocratie parlementaire. On voit où conduisent ces analyses : pour rétablir la santé de la démocratie canadienne, il faut couper les vivres aux groupes post-matérialistes.En dénonçant l’emprise occulte du « parti de la Cour » les inspirateurs de la politique conservatrice ont curieusement refait revivre une des plus vieilles oppositions de la politique anglaise, qui remonte à la Révolution anglaise du XVIIe siècle et qui a connu ses heures de gloires sous le ministère corrompu des Whigs de Robert Walpole pendant la première moitié du XVIIIe siècle : la lutte à finir entre la « Cour » et le « Pays ». Si l’action malfaisante du parti de la Cour est à contrer, quel est alors ce parti du Pays qu’il s’agit de défendre ? On imagine que dans l’esprit des conservateurs ce « pays » émergent trouve ses disciples dans les zones rurales et les banlieues, les travailleurs manuels et les diplômés des secteurs techniques (génie, informatique, etc), les femmes au foyer, les nostalgiques d’un ordre moral rigoriste, les libertaires, néo-libéraux et citoyens blogueurs allergiques à l’État, les plus vieux plutôt que les plus jeunes branchés. Les conservateurs ne sont pas encore allés jusqu’au bout de leur combat contre le parti de la Cour. S’ils ont voulu chasser des courtisans de la Cour, ils n’ont point encore ambitionné d’abolir la Cour elle-même, loin s’en faut. Voilà, à grands traits, le tableau de cet empire canadien en gestation, dont les conservateurs reportés en triomphe au pouvoir pourraient hâter la naissance.

    Marc Chevrier

  172. Proulx said

    04/12/08

    La Gouverneure Générale du Canada a accepté de prolonger la session jusqu’en janvier.

    La représentante de sa majesté la reine du Canada Elisabeth II, Michaëlle Jean, confirme ce matin l’inutilité du poste archaïque de gouverneure générale. En prenant compte que le Canada figure entre le Cambodge et les Émirats arabes unis sur la liste des pays ayant comme régime politique la monarchie constitutionnelle, le Canada peut par ailleurs se vanter que le (ou la) monarque n’a qu’un rôle décisionnel théorique et que le vrai pouvoir s’exerce par le biais de représentants populaires élus. La gouverneure générale, qui a créée un précédent aujourd’hui, illustre le manque de pertinence d’une constitution qui permet à la monarchie de s’ingérer dans les affaires de l’état démocratique. La “reine nègre” de VLB agit de façon à rendre le parlement à l’état larvaire pour plus d’un mois lorsque le peuple canadien a besoin d’un gouvernement qui gouverne. Par ailleurs, Harper nous surprend peu de préférer agir selon les intérêts de son parti plutôt que de servir la démocratie avec honneur.

    Boris Proulx¸
    Lévis

  173. Anthony said

    Le gouvernement dirigé par Monsieur Harper veut régler le problème de récession en baissant les impôts ! As t’il compris que si on ne travaille pas, on ne paie pas d’impôt ! Une recette bien qu’impopulaire en temps de crise est de faire un effort collectif quitte à augmenter les taxes et impôts pour soutenir l’industrie (au sens large du terme) qui en restant en vie et en faisant travailler du monde, redonne à ces travailleurs, l’argent nécessaire pour dépenser et faire rouler l’économie. Une autre chose qui serait bien importante dans le but de stimuler notre économie serait de baisser en même temps les taxes sur les biens manufacturés et produits au pays. Cela aurait un effet positif sur notre PIB. Le gouvernement Harper devrait à mon avis au lieu de baisser les impôts, même s’il ne ciblait que les entreprises, plutôt cibler les entreprises ou secteurs en difficulté et leur apporter une aide substantiel et ne rien faire pour les entreprises ou secteurs qui ne sont pas ou très peu toucher par la tourmente.

  174. @ Anthony.

    Aux États-Unis, Barack Obama, l’idole de la gau-gauche, va lui-aussi baisser les impôts et a renoncé à sa promesse d’augmenter sans bon sens les impôts des entreprises et des pétrolières, le moteur d’une économie. Qu’as-tu à dire là-dessus?

  175. Jean-Philippe Poirier said

    Je dis NON à Stephen Harper

    http://jppoirier.wordpress.com

  176. chanteur said

    OUI dite NON… à Harper ! et surtout… OUI a Dion CELINE !

  177. chanteur said

    Tous pour Céline Dion !

  178. Bonjour

    J’aimerais que mon blogue «espace jptellier» soit ajouté à votre liste de blogues politiques
    qui s’opposent à Harper….aux partis fédéralistes.

    Jean Paul Tellier Montréal au pays Québec

  179. Pierre-André Bolduc said

    SVP quelqu`un arrêtez ce politicien vêreux qu`est Harper avant qu`il ait hypothequé pour de bon l`avenir des générations futur au Québec !!!!!!!!!

    VIVE LE QUÉBEC LIBRE!!!!!!!!!!

  180. malin said

    moi qui adore le québec, je trouve très triste qu’un homme politique comme Stephen Harper (un homme malin étant un euphémisme…) soit l’actuel premier ministre du canada! faut vraiment que ca change…

  181. Marie Cholette, écrivaine said

    C’est l’indépendance qu’il faut pour le Québec. Nous n’avons pas d’autre choix. Le parti conservateur à Ottawa,avec le mot « nation »,ne nous a donné qu’un mot sans contenu juridique, un mot comme une coquille vide. Le parti conservateur nous fait honte à l’étranger, seulement de la façon dont il traite les Amérindiens du Québec et d’ailleurs au Canada en n’ayant pas signé la Déclaration sur les peuples autochtones de l’ONU. Il ne fait rien pour l’environnement. Bref, ce parti jusqu’à maintenant a un piètre bilan!

  182. Luc Gendron said

    Opinion de Luc Gendron le 22-06-2010

    Sans préjudice.

    Moi, je suis d’accord en ce qui concerne la souveraineté de notre Nation Québécoise. Ce qui m’inquiète beaucoup est que nous nous retrouvions avec un future dictateur ou dictatrice car certaine personne essaies de nous imposer leur idées, exemple :
    (Me. Jean Charest qui a presque tout fait pour nous imposer sa volonté concernant la vente du Mont Orford en l’année 2006 pour le profit de certains investisseurs.).

    Et la chef de l’opposition en poste présentement ( Madame Marois qui a toujours foutu la merde dans le partie Québécois et maintenant elle fait tout en son pouvoir pour s’imposer comme future Première Ministre du Québec en plus de nous faire perdre beaucoup d’argent pour certaines de ses idées. ). Elle devrait demeurer chez elle en paix et nous la laisser la paix.

    Qui pourrait administrer les biens publics pour le profit des Québécois et non pour son propre intérêt ? Car avec toutes les fraudes et évasions fiscales qui sortes en plein jour, je me pose vraiment la question. Dictateur au Québec, humm pas sur que j’aimerais ca.

    Il faut remettre tous les Canadiens à leurs places et certains Québécois aussi. Car un Pays comme le Québec doit avancer avec le moins d’obstacles possible. Nos réalisations sont aussi bonne que toutes les autres et notre langue Française est trop belle pour la laissée bafouer par les autres langues qu’elle qu’elles soient.

    Aller, tous les Québécois debout pour que notre Pays le Québec se remette debout et puisse avancer à pleine puissance. Plus question de se faire dire quoi faire par des gens qui ne connaissent pas plus qu’il faut notre Nation. Prenons en main notre Pays comme nous le faisons avec notre vie quand ca ne vas pas. Soyons fière de dire que notre Pays est le Québec.

    Fini de toujours donner, c’est à notre tour de recevoir. Québec, Québec, Québec, Québec, Québec, Québec, Québec, Québec, Québec, Québec, Québec, Québec, Québec, Québec, Québec, Québec, Québec, Québec, Québec, Québec tu es le lieu ou je suis né, le lieu ou je vie et le lieu ou je mourrai.

    Je t’aime Québec tu es magnifique.

    Attention, ce qui suit est fictif, mais ce sont des actions qui pourraient apporter beaucoup à notre Nation.

    Moi, président de la Nation Québécoise,

    Je couperais les subventions aux entreprises d’au moins la moitié, en plus de les obligées à payer des impôts comme ca nous ne perdrions pas des millions quand ils font faillites.

    En plus après une faillite, je prendrais possession de tous les actifs de cette compagnie en remboursement de leurs dettes Nationales et non de leurs dettes de compagnie puis je la remettrais sur pieds avec les employés existants et après le remboursement de la dette Nationale, la compagnie reviendrait aux employés. Toute en conservant un droit de regard sur cette compagnie pour le bon fonctionnement de celle ci.

    Tous les jeunes qui peuvent travailler mais qui se laissent vivre sur le B.S, je les ferais travailler pour leur ville ou bien sur une terre agricole (pour aider nos pauvre agriculteur qui ne savent plus comment faire pour prendre quelques jours de congé ou de repos), avec le salaire du B.S comme ca ils seraient peut être en faveurs de se trouver un emploie plus payante que le B.S. (tu ne veux pas travailler ? pas d’argent, je paie donc tu travailles).

    Je ferais travailler tous les détenus pour qu’ils payent leurs loyers et leurs nourritures en prisons car la j’ai l’impression de payer pour leurs bêtises.

    Concernant la santé,

    Je trouverais et prendrais tous les moyens possibles pour que celle ci soit la plus belle réalisation de notre Nation Québécoise, (plus que la santé va, plus que la Nation va).

    Il va de soit qu’il y a plusieurs autres sujets qui sont à régler mais ceux que j’ai mentionnés plus haut seraient ma priorité. Et non je ne veux pas me présenter comme président de la Nation Québécoise pour cause de santé, désolé.

    Bonne fête de la nouvelle Nation Québécoise

    Luc Gendron
    titluc@hotmail.fr
    Simple citoyen

  183. Cher Lutopium
    Lecteurs et chialeurs,

    J’ai souvent entendu dire que si j’ne vais pas voter aux Élections municipale, provinciale, fédérale et pour les membres du conseil d’administration de ma coopératice, je n’ai pas le droit de chialer!

    Comme citoyens francophones en Amérique du Nord, nous dépensons énormément d’énergies à critiquer les Premiers, Deuxièmes et Troisièmes ministres, etc…

    L’important, c’est de prendre notre place pour les meilleures raisons et d’en être responsable.

    C’est évident qu’avec ce gouvernement, le Premier ne gère pas notre pays.
    Il a un gouvernement minoritaire et il se foute de l’opposition à la Chambre des communues.
    L’exemple est identique pour les provinces canadiennes.
    La démocratie n’existe plus car c’est la monarchie du Commonwhealth Britannique qui décide!

    J’suis convaincue que la Couronne Britannique eccepterait sans hésiter, une demande pour faire de l’État Kébekois un nouveau pays du Commonwhealth Britannique.

    Ainsi notre Reine Elisabeth II agrandirait son pouvoir de prendre toutes les décisions elle-même.

    SAVOIR, C’EST POUVOIR! PENSONS-Y SÉRIEUSEMENT… C’EST MAINTENANT LE TEMPS D’Y VOIR!
    CESSONS DE FAIRE GÉRER NOS RICHESSES, RESSOURCES ET CULTURES PAR LES MULTIMILLIARDAIRES!
    Nous ne sommes pas plus malades qu’un élève de cinquième année!
    Réveillons-nous!

    Que la Paix, la Joie, le Bonheur de prendre toutes nos Responsablitées les plus importantes soient ce que nous voulons vraiment et que nos enfants en bénéficient largement…

    J’vous porte dans mon coeur…
    J’vous aime et ne coupez surtout pas mes pensions mensuelles!

  184. Michel Matte said

    Attention M. Duceppe,

    Harper signe une entente sans consulter ni le Parlement ni les citoyens:

    http://www.vigile.net/L-accord-secret-du-4-fevrier-2011#forum45969

    Cette entente est un abus flagrant de la démocratie et mérite un débat d’urgence au Parlement:

    « Demandons également à tous nos chefs de parti politique, soit à Québec ou à Ottawa, de prendre position clairement en nous disant (devant les médias) s’ils sont en faveur de cet accord (en secret) conclu le 4 février 2011 dernier entre Stephen Harper et Barack Obama sur le périmètre de sécurité nord-américain (établissant l’abolition de la frontière canado-américaine) et également s’ils sont en faveur OUI ou NON de la création d’une Union Nord-Américaine (NAU – « North American Union » en anglais) et de l’adoption d’une monnaie unique Nord-américaine (l’Améro). »

    Ceci est une trahison pure et simple. Harper n’a aucun mandat démocratique pour nous vendre ainsi aux États-Unis.

    Nous allons devenir une colonie. Les États-Unis vont s’emparer de nos ressources naturelles et nous faire payer leur dette hors de contrôle en nous imposant leur monnaie de singe.

    Un citoyen indigné,

    Michel Matte

  185. Lucien Fortier said

    Voila belle lurette, un ngroupe de jeunes, me direz-vous pas mal disjoncter, s’étaient mis en tete de fournir aux Québecois et Québecoises un pays libre de la puissance qu’est le Canada. Nous avons été colonisé par la milice britanique qui a sauvagement assasiné, déporté, massacré et surtout saccageé nos villages car nous voulions un pays détaché de cette emprise. Quelque annés plus tard, un autre groupe a voulu d’une facon drastique, renverser le gouvernement en place. Cela a été appeleé «  CRISE D’OCTOBRE« .

    Maintenant, c’est a nous de se lever et de dire a ces faux portes parole d’Ottawa, c’est assez on ne vous croit plus. C’est pour cela Québécois et Québécoise que je vous invite a retourner aux sources et de vous remémorer les croyances de vos ancetre qui ont combattu pour un pays libre et en francais. C’est pour cela que vous devez voter BLOC et c’est en BLOC que nous devons le faire.

    POur une fois dans notre vie, ne laissez pas vous pointer du doigt en vous disant «  Voici ceux qui ont été colonisé et qui le resteront a tout jamais « 

    Soyons ceux qui va leur montrer la fierté québécoise.

  186. The one thing I will not have to worry about when I get my own area is people eating my food. I HATE that shit with a burning passion.|Death_Insurance|

  187. bebert said

    Harper va faire voter une loi pour empêcher toutes les femmes aux foyers de toucher la sécurité vieillesse à 65 ans, ces femmes qui ce sont occupées de leurs enfants et qui ont donc contribué plus que n’importe qui à la richesse future de notre pays.
    Harper menteur, faux conservateur, Harper = reform party

  188. Smithk4 said

    What a video it is! In fact amazing and fastidious quality, please upload more video clips having such good quality. Thanks. aacbkfacbkdbegdc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :