lutopium

Archive for août 2008

Les québécois… bons derniers?

Posted by lutopium sur 31 août 2008

Jeudi dernier, j’ai passé une bonne partie de la soirée à regarder la couverture du congrès démocrate sur MSNBC.  Les animateurs de la soirée, les journalistes Keith Olbermann et Chris Matthews, avaient de la difficulté à cacher leur enthousiasme.  Après les prestations de Will.I.Am, Sheryl Crow et Stevie Wonder, il était évident que les démocrates avaient le vent dans les voiles.  Lors du discours de Barack Obama, l’Amérique vivait un moment historique.  Un simple citoyen semble s’être tracé un chemin au travers de la grosse machine politique.  Jouant de prudence sur les enjeux économiques – afin de ne pas trop brusquer les baîlleurs de fonds et le pouvoir invisible – le candidat a proposé une trève à l’Amérique en lançant un appel à la solidarité et à la lutte contre la pauvreté.

On peut douter des réelles ambitions de Barack Obama et de sa capacité à rallier les membres du parti ainsi que les électeurs.  Peut-être a-t-il trouvé une façon d’équilibrer les forces en présence à l’intérieur de son parti, d’en arriver à proposer des mesures sociales drastiques tout en remodelant une stratégie militaire qui saura être satisfaisante aux yeux des américains patriotiques?  Je parie que la majorité des américains n’est pas belliqueuse dans l’âme…  Je crois qu’elle en a assez et qu’elle sera attirée à pencher vers une telle approche…

Après une soirée historique à contempler les paradoxes de la société américaine, je me suis rappelé mon pays.  Celui qui semble être attiré de plus en plus par les politiques « de droite », celui qui sera appelé à donner un autre mandat aux conservateurs ou les foutre à la porte, celui qui semble avoir de la difficulté à comprendre ce qui est arrivé à Montréal-Nord, celui qui porte attention aux discours de Mario Dumont….

Des parents signent une pétition contre le nouveau cours sur « l’éthique et les les religions », favorisent l’école privée et demandent aux écoles d’instaurer la discipline au sein de leur famille.  Afin de protéger ses acquis, Mario Dumont parle aux électeurs du 450, et à ceux du 418…  La réponse aux problèmes de Montréal-Nord, l’école privée avec ses uniformes, ses équipes de football et ses génies en herbe?  Les conseillers de Mario Dumont doivent bien savoir que Montréal-Nord n’est pas Rivière-du-Loup…

Serions-nous tout à coup plus conservateurs que les américains?

À lire: L’aile démagogique du Québec, souvent nommée l’ADQ

Mario Dumont, Montréal-Nord et l’éducation

Grease ou Columbine?

Photo: Netream – Flick

Publicités

Posted in ADQ, Éducation, Parti Conservateur, Politique | Tagué: , , , , , , , , | 3 Comments »

Sermon d’hypocrite

Posted by lutopium sur 20 août 2008

Même si certaines rumeurs couraient depuis un certain temps, les observateurs de la scène politique québécoise furent surpris lorsque le docteur Philippe Couillard annonça sa démission comme ministre de la Santé le 25 juin dernier.  On peut dire que l’ancien député de Jean-Talon ne manque pas de suite dans les idées lorsqu’on a appris cette semaine qu’il se joignait à un groupe d’investisseurs intéressés à faire fructifier leurs économies dans le domaine des soins de santé privés.

On peut comprendre que l’opposition crie au conflit d’intérêts.  Mais il n’est pas le premier à profiter de son expertise et de son réseau de contacts en passant vers le monde des affaires.  Rappelons-nous, entres autres, de Guy Chevrette, de Claude Castonguay ou encore de Michel Clair.  Qu’on soit libéral ou péquiste, on n’hésitera pas à faire fortune dans un domaine qu’on a maîtrisé lors de notre passage à l’Assemblée Nationale.

Le docteur Couillard a donc décidé de joindre un nouveau groupe financier afin de leur fournir de prodigieux conseils sur les opportunités en matière de services de santé.  Au lieu de s’associer à une équipe d’experts préoccupés par l’amélioration de la prestation de services médicaux pour l’ensemble de la population, M. Couillard a décider d’offrir son savoir-faire aux actionnaires du groupe PCP :

  • Le docteur Sheldon Elman, grand manitou de PCP et Médisys, médecin personnel de l’ancien Premier Ministre du Canada, M. Paul Martin ;
  • M. John T. McLennan, businessman canadien reconnu, président de Bell Canada (1993-1997), président d’AT&T Canada (2000-2004) et membre de nombreux conseils d’administration ;
  • M. Louis A. Tanguay, homme d’affaires québécois, président de Bell Canada International (1998-2001), siègeant sur les conseils d’administration de Rona, Aéroports de Montréal, Saputo, etc ;
  • M. Ernest Leo Kolber, sénateur libéral de 1983 à 2004, il est reconnu comme le plus grand collecteur de fonds ayant collaboré avec le Parti Libéral.  Grand ami de la famille Bronfman, il a siégé sur de de nombreux conseils d’administration : Seagram, MGM, Banque Toronto-Dominion, etc.

Il ne faut pas se leurrer : ces projets de développement visent essentiellement les plus fortunés de la société québécoise.  C’est reconnu, nos aristocrates n’aiment pas faire la file avec les plus démunis.  Ils veulent être servis rapidement dans le confort d’infrastructures modernes et luxueuses.  Vous croyez que vous aurez accès à un hôpital comme celui du docteur House?  Détrompez-vous, ces temples de la guérison seront réservés aux très riches.

Le passage de M. Couillard vers le groupe Médisys annonce une grande activité au sein de la dérèglementation des services de santé.  Le Parti Libéral a maintenant l’obligation de présenter clairement ce qui sera permis et quels seront les impacts de cette privatisation sur les services publics.  Le gouvernement du Québec n’a pas de mandat de la part de la population du Québec.  En respect de la démocratie, il est primordial que les citoyens soient informés de ces nouvelles tendances et soient appelés à se prononcer sur l’avenir du réseau hospitalier québécois.  Pourquoi pas une question référendaire lors du prochain scrutin?

« Je jure par Apollon, par Esculape, par Hygie et Panacée, par tous les dieux et toutes les déesses… que je dirigerai le régime des malades à leur avantage, suivant mes forces et mon jugement, et je m’abstiendrai de tout mal et de toute injustice… »  – Serment d’Hippocrate

Illustration : caricaturas – Flickr

Posted in Économie, Parti Libéral, Politique, Santé | Tagué: , , , , , , , , , , , | 23 Comments »

Quand les hommes vivront d’amour

Posted by lutopium sur 13 août 2008

Pas facile de commenter les évènements de samedi dernier.  C’est une situation très complexe où plusieurs éléments entrent en jeu.  Cependant, nous ressentons tous un malaise.  Que s’est-il passé?  Est-il possible que le Québec soit confronté à une situation semblable à celle qui a frappé la France l’an dernier?  Peut-on comparer la « ghettoïsation » de nos communautés culturelles à celle qui prévaut un peu partout?

J’aimerais tout simplement signaler aux gens qui ont choisi le Québec pour refaire leur vie que les réactions ne sont pas homogènes.  Contrairement à ce que vous pourriez croire, nous ne sommes pas tous racistes, intolérants ou xénophobes.  Certains d’entre nous se considèrent d’abord et avant tout comme des êtres humains et souhaitons sincèrement que vous trouviez ici un endroit où vous pourrez vous épanouir et vivre vos rêves.  Nous vous ouvrons les portes de ce grand pays en espérant que vous pourrez oublier les mauvais souvenirs de contrées surpeuplées, de conflits militaires ou de sociétés étouffantes.

Vous savez, ceux qu’on appelle les « québécois de souche » sont parfois inconfortables devant les différences parce que c’est un peuple qui n’a pas encore donné tout le sens à sa propre identité.  J’ai l’impression que notre fragilité nous amène parfois à connaître des dérapages.  Ça ne justifie rien, ce n’est pas une excuse.  Mais ça aide à comprendre un brin…

Depuis un certain temps, certains d’entre nous tentent de modifier les priorités de la société québécoise.  On parle maintenant du « chacun pour soi », du mérite, de l’approche utilisateur-payeur.  D’autres font la promotion de la primauté de la propriété privée et des droits individuels.  Les idées néoconservatrices font leur apparition dans les partis politiques.  On remet en question l’élan de solidarité que le Québec a lancé il y a quelques années.  On parle de créer de la richesse, d’augmenter la productivité, de réduire les budgets des services sociaux…

Nous sommes plusieurs à être convaincus qu’une grande partie de vos problèmes est reliée à cet environnement économique qui n’est pas idéal pour assurer votre épanouissement.  Je ne doute pas que les organismes gouvernementaux responsables de l’immigration vous ont promis que vous pourriez vivre une vie décente dans ce grand pays.  Comme vous, je suis surpris que votre rôle se limite souvent à conduire des taxis, nettoyer les résidences des plus nantis ou coudre la guenille.  Votre quotidien est probablement loin des images que les conseillers en immigration vous ont présentées lors de votre demande d’accueil.

Peut-être devrions nous unir nos efforts dans un combat pour la justice sociale, l’élimination de la pauvreté et un accès universel à l’éducation supérieure.  Comme nous sommes avant tout des travailleurs, nous avons beaucoup de points en commun et nous devrions nous concentrer sur ces ressemblances au lieu de s’embourber dans l’incompréhension des différences…

Les efforts déployés par les organismes communautaires et les services policiers ne pourront jamais régler tous les problèmes de base.  C’est par la solidarité des honnêtes travailleurs et une réelle volonté politique que nous saurons assurer une pleine intégration des néo-québécois.  Certes, nous aimerions que tout sois réglé rapidement.  Commençons lentement.  Les enfants de nos enfants seront les héritiers de nos efforts de solidarité.

Quand les hommes vivront d’amour,

Il n’y aura plus de misère

Et commenceront les beaux jours

Mais nous nous serons morts, mon frère.

Photo : vera-art – Flickr

Posted in Économie, Politique | Tagué: , , , , , , | 16 Comments »

Marcel Boyer, l’IEDM, Gesca et la privatisation d’Hydro-Québec

Posted by lutopium sur 9 août 2008

On se demande encore une fois quelles sont les vraies raisons qui motivent ce professeur de l’Université de Montréal à préparer le terrain pour la privatisation d’Hydro-Québec.  Dans son plus récent billet financé par l’Institut Économique de Montréal et gentiment publié par La Presse le 6 août dernier, le docteur Marcel Boyer déplore la timidité de la demande de hausse de tarifs qu’Hydro-Québec s’apprête à déposer devant la Régie de l’Énergie.

Prenant la défense des consommateurs et des citoyens québécois (…), M. Boyer est sans équivoque : « …le maintien du prix de l’électricité à un prix inférieur à cette valeur appauvrit le Québec en favorisant une mauvaise affectation des ressources et des investissements, trompant les citoyens, freinant l’innovation… ».  Je me demande bien comment une (autre) hausse de ma facture d’électricité contribue à mon enrichissement et à l’assouplissement de mon « fardeau fiscal »!  D’un côté on exige la réduction des impôts alors que de l’autre on fait la promotion de l’approche utilisateur-payeur…  On voit le jeu!

Peut-on faire un lien entre ces nouvelles propositions et le papier que notre professeur a publié dans le quotidien Le Soleil le 29 août 2007 où il suggèrait – accompagné par l’ex-président de la Standard Life, M. Claude Garcia – de privatiser Hydro-Québec afin d’ « améliorer l’efficacité énergétique du Québec et la santé de nos finances publiques »?

Suis-je le seul à imaginer que certains espèrent une augmentation des tarifs d’électricité avant sa privatisation afin que l’opinion publique n’associe pas cette même augmentation à une conséquence de sa privatisation?  L’aristocratie désire donc que les tarifs québécois rejoignent la moyenne nord-américaine afin d’assurer la profitabilité de cette nouvelle entreprise privée?  Au profit de qui au juste?

Est-il nécessaire de rappeler encore une fois que M. Boyer travaille sous la direction de Mme Hélène Desmarais, fille belle-fille de Paul, grand manitou de Power Corporation?  Que les deux journaux qui publient ses papiers sont la propriété de Gesca, filiale à 100% de Power Corporation?  Doit-on inclure dans la synergie de cette propagande que Power Corporation est un actionnaire important de Suez Energy North America qui se positionne comme un « fournisseur agréé de distribution d’électricité et de services connexes pour les clients commerciaux et industriels des Etats-Unis »?

Y’a pas que Laliberté et ses nouveaux partenaires de Dubai qui sont habiles dans l’art du cirque, trouvez-pas?

Photo : zeNMT – Flickr

Posted in Économie, IEDM, Parti Libéral, Politique | Tagué: , , , , , , , , , , , | 26 Comments »

La vie est Bell

Posted by lutopium sur 7 août 2008

Alors que son nouveau président vient d’annoncer la mise à pied de quelques 2,500 employés, Bell Canada lance aujourd’hui sa nouvelle stratégie de publicité dans l’espoir de se repositionner dans le marché extrêmement compétitif des télécommunications.  Coincidant avec le début des jeux olympiques, cette campagne de séduction auprès des consommateurs canadiens vise à leur rappeler tout simplement que « la vie est Bell ».

L’équipe de haute-direction de Bell Canada sait très bien que son entreprise n’a pas très bonne réputation en ce qui concerne sa capacité d’offrir un service à la clientèle de première classe.  Régulièrement, des commentaires sont publiés et diffusés un peu partout, relatant les difficultés à rejoindre un préposé ou tout simplement pour régler un problème de facturation.  Encore cette semaine, Stéphane Laporte nous fait part des embûches qu’il a dû traverser simplement pour retrouver son service de base.

À mon avis, le président George Cope tente de séduire l’opinion publique en laissant croire que la structure de l’entreprise est trop lourde, ce qui expliquerait son incapacité à bien servir ses clients, voire même offrir les meilleurs produits et services sur le marché.  Le communiqué de presse lancé le 28 juillet dernier est assez éloquent à cet égard : « La structure de direction simplifiée que nous instaurons nous rapprochera tous du client et permettra à l’entreprise de livrer concurrence plus efficacement… »

Suite à cette annonce de restructuration, les médias d’information ont tout simplement repris l’essentiel des communiqués sans vraiment analyser les chiffres utilisés ou de les relier à la métamorphose que connaîtra l’entreprise en passant entre les mains des nouveaux propriétaires.  Les chiffres publiés sont tout simplement tordus : « 2,500 cadres seront remerciés, soit 15% du nombre total de cadres… ».  L’opinion publique n’en revenait pas : ne me dites pas qu’il y a 15,000 patrons chez Bell!  Ce que les gens ne savent pas c’est que les employés-cadres sont tout simplement des employés non-syndiqués!  En fait, sur les 2,500 employés qui quitteront l’entreprise au cours des prochaines semaines, quelques centaines seulement sont des gestionnaires!  C’est donc plus de 2,000 employés qui perdront leur emploi…

Joyau de l’économie canadienne (elle a déclaré des profits de l’ordre d’un milliard de dollars pour le deuxième trimestre), Bell Canada risque d’être complètement défigurée au cours des prochains mois.  Déjà cette semaine, on annonçait la vente des divisions BSA et Aliant DSA, c’est plus de 550 employés qui perdront leurs bénéfices et privilèges…

Alors?  Croyez-vous que la vie est Bell parce que :

  • 2,500 employés (non-syndiqués avec de bonnes conditions d’emploi) perdront leur emploi au cours des prochaines semaines?
  • Les professeurs ontariens et le Gouvernement de l’Ontario pourront combler le déficit de leur caisse de retraite en espérant récolter des milliards de profit dans un horizon de 5 à 7 ans?
  • Les partenaires américains de Teacher’s – les fonds Providence et Madison – s’en mettront plein les poches en ayant recours à la sous-traitance et en vendant les actifs de l’entreprise que les abonnés financent depuis plus de 125 ans?
  • Les employés de Bell Canada touchaient de meilleurs salaires que la moyenne canadienne, rendant jaloux ceux dont l’emploi est précaire et mal rénuméré?
  • Le service à la clientèle sera transféré vers un impartiteur, peut-être dans un pays lointain où le français est associé aux patates frites?

Personnellement, je crois que ceux qui profiteront de cette transaction seront les nouveaux propriétaires américains, les banques qui financent la transaction et (peut-être) les professeurs syndiqués (…) de l’Ontario.  Sans oublier ceux qui sont déjà passés à la caisse, messieurs Sabia et Currie, qui ont récolté des dizaines de millions avant de quitter le navire.

Pour les travailleurs québécois, je ne suis pas certain que la vie est Bell…

Posted in Économie, Médias | Tagué: , , , , , , , | 11 Comments »

L’escargot et le lys

Posted by lutopium sur 4 août 2008

« …L’alimentation des escargots varie selon l’espèce. Certains sont nécrophages, d’autres prédateurs, parfois cannibales. Celui-ci (pris sur le vif chez des amis en fin de semaine dernière) s’attaque aux plantes cultivées des jardins et est donc généralement considéré comme un organisme nuisible… » – Wikipédia

Il me rappelle l’homme d’affaires.  Ambitieux, matérialiste, attiré par le statut social.  Nécrophage, prédateur, parfois cannibale.  Il n’hésite pas à faire disparaître des milliers d’emplois simplement pour faire plaisir aux analystes financiers, aux investisseurs et aux professeurs de l’Institut.

Et il s’attaque lentement à cette magnifique fleur de lys.  Mon beau pays.  Il prend tout ce qu’il désire et le vend aux quatre coins de la planète.  Il pollue.  Il détruit.  Il est un organisme nuisible lorsqu’il s’attaque aux jardins du monde.  Il me traite comme une fleur, l’hypocrite.

Et ça ne paie pas d’impôt…

Photo : lutopium – Flickr

Posted in Économie, Environnement, IEDM, Parti Conservateur, Parti Libéral, Politique | Tagué: , , , , , , | 10 Comments »