lutopium

Archive for juillet 2008

Marc Garneau dans l’espace unilingue

Posted by lutopium sur 30 juillet 2008

Je me demande si c’est Marc Garneau (ou est-ce Mark Garno?) qui désire joindre le Parti Libéral ou le contraire?  N’empêche qu’il sait comment s’adresser aux « voters » de Westmount-Ville-Marie : en anglais seulement.  On me dira que le verso de l’affiche est en français.  Probablement.  Mais pour les passants qui empruntent le trottoir nord du boulevard René-Lévesque, c’est dans la seule langue de Shakespeare que notre héros national demande la ferveur des terriens.

Faut-il traverser la rue pour découvrir l’affiche en français?  C’est ce qu’ils veulent dirent par « le tournant vers »?

Photo : lutopium – Flickr

Posted in Parti Libéral, Politique | Tagué: , , , | 12 Comments »

Le 400ème de Québec : beauté, propagande et ambitions

Posted by lutopium sur 28 juillet 2008

Nous sommes allés passer un peu de temps dans la belle et vieille Capitale cette fin de semaine.  Quelques réactions en vrac :

Raté la projection du moulin à images de Robert Lepage.  Encore la pluie qui s’en mêle…

Le cochon dingue a rencontré la poule aux œufs d’or : pas donnés les petits-déjeuners dans ce populaire resto de Place Royale!

Le Musée de la Civilisation et le potager de Dragone, tout simplement génial…  La projection du court-métrage multimédia « le puits des visionnaires » m’a arraché quelques larmes, moi qui pleure si rarement…  Des voix d’enfants qui se questionnent sur l’avenir de notre planète, le pourquoi des guerres et l’absurdité des adultes, ça m’a touché mille fois plus que Laure Waridel, c’est peu dire.  On a l’habitude des grands qui nous parlent d’environnement.  Les enfants semblent tous être d’accord pour agir le plus rapidement possible.  Du côté de leurs parents, c’est moins évident.  Tiens, l’exposition est commanditée par le plus grand pollueur du Québec : Alcoa

Dans les endroits à forte concentration touristique, les espaces sous juridiction fédérale n’ont jamais hissé autant de feuilles d’érable!  C’est la danse des drapeaux, la confrontation continue du fleur-de-lysée et de l’unifolié.  Étourdissant.  Les américains ne font pas mieux!

Sur le chemin Saint-Louis, les boutiques de souvenirs offrent surtout des t-shirts en anglais…  Grâce aux amuseurs de rue, il y a un peu d’ambiance.  Québec est une ville calme et sereine. 

Un arrêt pour saluer la statue de René Lévesque, lui rendre hommage.  Je rappelle aux enfants l’importance du personnage même s’il semble un peu perdu dans les jardins de l’Assemblée Nationale.  Y’a tout de même Bourassa et Lesage pour lui tenir compagnie.

La fontaine de Tourny.  Superbe!  Un cadeau de l’aristocrate Peter Simons.  Les gens de Québec sont extrêmement reconnaissants pour ce geste, c’est presque démesuré.  Québécois : dites-vous que si la famille Simons avait les moyens de faire un cadeau de 2 millions, c’est que l’importation de guenille, c’est payant!

Des centaines de cadets de l’armée qui paradent sur la colline parlementaire et nous rappelle que Québec est maintenant une grande ville militaire…

Avant de repartir pour Montréal, nous avons fait un détour vers le village Wendake.  Je tenais à y arrêter en ce 400ème anniversaire de la ville de Québec.  Nous avons passé un peu de temps au pied des chutes Kabir Kouba, la fatigue commençait à se faire sentir.  Nous sommes arrêtés sur une terrasse pour prendre une pinte et n’avons pu résister d’aller faire un tour dans une boutique d’artisanat.  Moi qui ne porte jamais de bijou, mon regard a été attiré par un collier et ce fut le coup de foudre.  En espérant que l’effigie de l’indien assorti de griffes de coyote me protègent des propagandes et des ambitions démesurées…

Allez faire un tour à Québec…  c’est une ville exceptionnelle, et ce 400ème, ça se fête entre Québécois!  Et rendez visite aux Hurons-Wendat.  Un peuple exceptionnel.

Photo : kaidawq – Flickr

Posted in Politique | Tagué: , , , , , , , , , , , | 8 Comments »

L’ambiance sociale

Posted by lutopium sur 26 juillet 2008

En attendant la publication de la deuxième partie de « Pas besoin des britanniques pour être colonisés », j’aimerais partager avec vous un passage du bouquin « Traité du caractère » d’Emmanuel Mounier (1946). 

« …Psychologiquement comme socialement, il y a des riches et il y a des pauvres.  La richesse est un tonique de l’équilibre psychique, quand l’usage en est réglé.  Héréditaire, elle assure déjà sur plusieurs générations, en facilitant les conditions d’hygiène et les soins du corps, un solide équilibre de base, quand toutefois elle n’est pas employée à le ruiner d’unautre bout.  En simplifiant toutes les démarches de la vie, en amortissant les chocs, en aplanissant les rapports humains, elle est un bon protecteur contre le surmenage nerveux.  En frayant à l’adaptation des chemins difficiles, elle met l’individu dès le jeune âge en bonne camaraderie avec le réel; d’où cette assurance aisée, cet aplomb qui marquent si fréquemment celui dont la richesse est l’élément de vie dominant.  Par le même effet, elle tourne à l’action et détourne de la vie intérieure, de ses complications comme de ses recueillements.  L’enfant riche dispose très tôt d’un milieu socail varié : d’où son éveil précoce.  Le plus superficiel gardera toute sa vie ce vernis mondain qui sert à beaucoup de vie intellectuelle.  En raréfiant les renoncements, en satisfaisant avec une régularité trop automatique les exigences de l’instinct, la richesse favorise considérablement l’égoïsme et hypertrophie les sentiments de possession.  Aussi bien est-elle pour l’homme, malgré les heureusescomplicités que nous venons d’énoncer, le plus dangereux héritage, car du jour où elle est l’objet de jouissance et non plus de conquête, elle le prive de tous les instruments de la grandeur humaine : l’obstacle, l’échec, le sacrifice, la difficulté, l’expérience de la détresse, la compassion.  Elle détend les ressorts, durcit les cœurs, disperse les énergies et l’attention à la vie.  Une sorte de facilité de décadence pèse sur le jeune homme riche du poids même de ses avantages.  Quelquefois il y échappera par l’aventure, que plus que d’autres il a les moyens de satisfaire.  Plus souvent, il cède à l’ambiance molle du confort : la psychologie du riche dans la richesse établie est différente de sa psychologie dans la richesse ascendante.

La pauvreté, au contraire de la richesse, établit au départ de la vie psychique un barrage d’empêchements : santés affaiblies d’ascendants en descendants, mauvaise alimentation, spectacle précoce de la misère et de la laideur, vie familiale souvent agitée et dure, multiplicité  des blesures affectives de l,enfance.  Toutes les luttes sont abordées par lui à inégalité, plus longues, plus dures que pour un autre.  Par cette défaveur même, il est très jeune trempé à l’action : plus vite qu’un autre, s’il est socialement fragile, jeté dans des situations de désarroi, plus vite, au cas contraire, mûri et débrouillé.  Il connaît l’admirable solidarité de la misère, là où la pauvreté est restée dans les limites humaines; sinon, il est sollicité entre deux attitudes : l’âpre combat avec ses pairs autour de leur maigre héritage commun; ou la dure solidarité du ressentiement collectif.  L’une et l’autre saisissent le psychisme tout près de l’instinct menacé et tiennent de ce voisinage une force virulente qui fait des hommes durs, dans l’égoïsme ou le combat.

Il conviendrait d’étudier non seulement l’incidence de ces situations sociales, mais plus précisément celle des structures sociales, qui commandent en partie nos réactions individuelles… »

Posted in Éducation, Politique, Santé | Tagué: , , , | 2 Comments »

Pas besoin des britanniques pour être colonisés

Posted by lutopium sur 22 juillet 2008

Nous sommes le jeudi 16 octobre 2008. 

Après que l’hélicoptère CH-146 des Forces armées canadiennes se soit posée au domaine de Sagard, Nicolas Sarkozy entre dans le grand salon afin d’y être dignement reçu par son hôte, Paul Desmarais.  Demain, débutera le sommet de la francophonie à Québec et le grand manitou de Power Corporation en profite pour recevoir quelques amis. 

 

PD : Bonsoir Nicolas, heureux de vous revoir.

NS : Mes hommages, Légionnaire de la Grand-Croix.  Vous semblez en grande forme!

PD : Merci Monsieur le Président.  Je sens que je pourrais faire des ravages ce soir!

NS : Vous savez, être membre de l’aristocratie peut rendre la jeunesse éternelle.  Vos sujets ont pu le remarquer lorsque Sir McCartney vous a visité cet été.  Et quelle bonne idée que de l’avoir invité aux festivités.

PD : L’événement a dépassé toutes les attentes.  Non seulement une grande partie du royaume a pu s’amuser, les nationalistes ont dénoncé la présence d’un britannique et se sont révoltés devant une prestation en anglais.  Ils sont amusants…

NS : Vous savez Monsieur Desmarais, rien ne vaut un petit scandale ethnique pour faire oublier les problèmes politiques et économiques!  Pendant que l’opposition investit ses énergies dans la fierté nationale, nous pouvons brasser de bonnes affaires sans réelle opposition.  En passant, comment vont les négociations avec Gazprom?

PD : Ça va.  Les livraisons débuteront dans quatre à cinq ans.  On ne peut pas dire la même chose des opportunités médicales.  Pas facile de privatiser certains services.  Ça viendra, John est tenace et les gens commencent à s’impatienter devant les problèmes que connaissent les hôpitaux publics…  Vous savez, grâce à la concentration des médias québécois, nous pouvons convaincre les gens que les services publics coûtent cher, que la compétition est souhaitable et que la richesse collective augmentera si certains services sont privatisés…

NS : Ouais, c’est une recette qui fonctionne à merveille pour Berlusconi…  Et la gauche, elle ne réagit pas?

PD : La gauche québécoise est déchirée.  Elle ne sait plus comment prioriser ces énergies.  La question linguistique, l’accession à l’indépendance, l’environnement…  Mais elle se fait assez discrète sur la conduite des affaires.  Même la réduction des impôts des entreprises et l’enrichissement de l’aristocratie ne semble pas trop la froisser.  En autant que Bombardier décroche quelques contrats et tout le monde est content!  Quelle bonne idée que d’avoir donné Canadair au Québec!  C’est maintenant une fierté nationale!  De toutes façons, la gauche est représentée par une féministe et un iranien…  aucune chance!  Ah, tiens, bonsoir John.

JC : Bonsoir Maître.  Bonsoir Monsieur le Président.

NS : Bonsoir John.

JC : Serait-ce possible de m’appeler Monsieur le Premier Ministre?

PD : Encore un mandat et tu pourras joindre l’aristocratie John.  Sois patient.  Ensuite, tu pourras passer chez Heenan Blaikie, siéger sur quelques conseils d’administration et t’en mettre plein les poches.  Tu n’auras plus à quêter de l’argent au Parti!  Rien de plus gênant pour un aristocrate que de manquer de fric.  Ça ne t’arrivera plus, je te le promet…  Général Moubarak, quel plaisir…  

Beep beep beep…  Ça m’arrive toujours lorsque je bois de l’eau de source avant d’aller au lit…  Quel cauchemar… d’yeux merci, jamais de telles choses ne pourraient se produire!

Posted in Économie, Médias, Parti Libéral, Politique, Québec solidaire, Santé | Tagué: , , , , , , , , , , , | 16 Comments »

La business des belles filles Molson Ex et ses complices

Posted by lutopium sur 15 juillet 2008

Même si le Conseil du Statut de la Femme suggérait récemment aux diffuseurs de resserrer les règles d’application des normes en matière de stéréotypes sexuels, plusieurs annonceurs n’hésitent pas à investir leurs budgets médiatiques dans des campagnes mettant en vedette des jeunes québécoises en tenue légère tout en laissant croire à l’auditoire qu’il sera plus facile de draguer sous l’influence de leurs produits.

La brasserie Molson semble convaincue que les jeunes hommes de 18 à 35 ans, du moins ceux qu’on appelle les Serge, adopteront des bières spécifiques car elles sont associées aux jolies filles, et à une ambiance de style Porky’s qui laisse croire qu’un simple party peut se transformer en orgie…  Quand on examine la situation de plus près, on s’aperçoit que ces campagnes de publicité sexistes entraînent un groupe intéressant de partenaires soucieux de leur rendement financier :

  • Les stations de radio CHOI et CHXX, propriété de Genex Communications, sont associées à Molson dans la promotion de la campagne des belles filles Molson Ex ;
  • Genex est l’ancien patron de Jeff Fillion ;
  • Le site de M. Fillion – Radio Pirate – affiche des publicités de la brasserie Molson ;
  • La société Genex est propriétaire des magazines Summum et Adorable, spécialisés dans la photographie sensuelle « softcore » et dans des concours similaires aux belles filles Molson Ex ;
  • Les sites web des magazines Summum et Adorable sont réalisés et produits par Branchez-Vous!

Le chroniqueur Hugo Dumas de La Presse résume bien la synergie qui règne au pays des Serge : « Que les frères Maxime et Julien Rémilllard, les nouveaux propriétaires de la chaîne, songent à ressusciter la carrière médiatique de Jeff Fillion n’étonne pas du tout. Remstar a amorcé la transformation de TQS en un réseau ciblant les hommes de 18 à 49 ans et d’un point de vue purement marketing, Jeff Fillion attirerait exactement cette clientèle. De gros annonceurs comme Burger King, Molson Dry, Coors Light, Ameublements Tanguay et les jeans Lois ont acheté des espaces publicitaires sur le site web de Radio-Pirate et TQS ne cracherait pas sur ces clients prestigieux. »

Lorsqu’on se rappelle que Jeff Fillion a appuyé Mario Dumont, Stephen Harper et Régis Labeaume, on est en droit de se demander si ces mêmes Serge représentent les électeurs qui appuient les libertés individuelles, l’anti-syndicalisme et la primauté de la croissance économique.  Ça serait intéressant de consulter les analyses de marché!

Photo : lacasse – Flickr

Posted in ADQ, Médias, Politique | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 22 Comments »

Bombardier et la valse des millions

Posted by lutopium sur 13 juillet 2008

Alors que la région de Trois-Rivières apprenait hier la fermeture de l’aluminerie Aleris et la perte de 450 emplois, Bombardier annonce aujourd’hui le lancement officiel du projet CSeries et confirme que les villes de Mirabel, Saint-Laurent et Belfast ont été sélectionnées pour la construction des appareils. La Presse rapporte que plus de 2,000 emplois seront créés au Québec.

Les employés des installations de Bombardier américaines à Wichita, en banlieue de Kansas City, sont les grands perdants de cette décision.  Au cours des mois qui ont précédé le choix final, les politiciens locaux ont tenté de convaincre le constructeur québécois de produire ces petits avions dans ses installations du Missouri en offrant des incitatifs financiers, forçant du même coup les gouvernements québécois, canadiens, écossais et britanniques à renchérir leurs offres d’investissement.  Finalement, Bombardier recevra une aide d’environ un milliard de dollars afin de débuter ses activités de recherche et de développement.  Les premiers avions seront livrés autour de 2013.

Il aurait été difficile pour Bombardier de tourner le dos à ses installations québécoises.  Après tout, ce fleuron de l’économie canadienne doit son succès à la privatisation de Canadair.  Sans ce « cadeau » du gouvernement conservateur de Brian Mulroney, les Beaudoin et les Bombardier ne seraient pas devenus des joueurs importants dans la sphère aéronautique internationale.  Aujourd’hui, l’entreprise profite d’un héritage technologique important : De Havilland, Lear Jet, les avions CL-215 et Challenger…

Tout ce qu’on peut espérer avec cette annonce c’est la création de bons emplois, bien rénumérés.  Et que Bombardier rembourse les « prêts » octroyés par les gouvernements canadien et québécois.  Il ne faudrait pas que les dirigeants soient encore une fois attirés par la sous-traitance et l’impartition comme ils l’ont fait avec les cafétérias et leur département d’informatique

Photo: Big Grey Mare – Flickr

Posted in Économie, Parti Conservateur, Parti Libéral, Politique | Tagué: , , , , , , , , | 5 Comments »

Vendre de la bière à tout prix

Posted by lutopium sur 11 juillet 2008

Il s’en brasse des réactions suite à l’idée de Molson de lancer leur calendrier des plus belles filles Molson Ex…  Le journal de Montréal nous apprend aujourd’hui que plus de 5,000 plaintes ont été déposées et la journaliste Marie-Andrée Chouinard du Devoir présente un excellent billet sur le sujet.

Un bon copain a réagi à cette publicité.  Non, il ne s’appelle pas Serge mais il a tout de même transmis un courriel aux brasseurs de m…  Il a d’abord voulu s’adresser à Molson via l’onglet «Pour nous joindre» de leur page principale. Or, pour laisser un commentaire, il fallait d’abord transmettre un grand nombre de renseignements personnels. Ce que, bien évidemment, il ne souhaitait pas faire.  Il est donc retourné sur la page Molson Ex, où il suffit de confirmer être âgé de plus de 18 ans et il a activé l’onglet «Contactez-nous» afin de rédiger le courriel. Voici le message qu’il leur a envoyé via leur site:

À qui de droit,
 
Avec ou sans pitounes, vos bières sont insipides. Vos pub dégradantes. J’aimais bien la Heineken, et parfois même la Corona. Je vais désormais m’en abstenir. Je ne voudrais pas devenir complice de vos stratégies de mise en marché qui tablent sur l’abrutissement des hommes et l’asservissement de femmes.  Comme si, en plus, vous aviez besoin de démontrer les effets délétères de vos produits sur les cerveaux… Vous êtes pathétiques. 
 
Non, je ne serai jamais un Serge. D’ailleurs, je vous interdit de me tutoyer…

Peu de temps après, il a reçu un message l’informant – en anglais par surcroît, car il s’agit du «postmaster Coors» – qu’ils n’avaient pas reçu son message en raison d’une erreur fatale (traduction libre). Ce qui nous rappelle que la compagnie Molson est désormais inféodée aux impératifs stratégiques d’un gros brasseur américain. Raison supplémentaire pour boycotter leur produits fadasses.

Collaboration spéciale: Hefgé.  Photo: Booger Benson – Flickr

Posted in Économie, Médias | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

Ces riches qui détruisent la planète

Posted by lutopium sur 10 juillet 2008

https://i0.wp.com/farm4.static.flickr.com/3086/2656490614_fe34983280_m.jpgPar son climat exceptionnel et ses formidables paysages, la vallée de l’Okanagan en Colombie-Britannique est une destination privilégiée pour un grand nombre de retraités canadiens et pour une brochette de gens fortunés en provenance des quatre coins de la planète.  Il y a quelques années, on pouvait y voir Arnold Schwarzenegger au volant de son gros Hummer.  C’était avant qu’il devienne le géant vert de l’écologisme en conserve…

La région connaît une importante croissance économique et démographique.  Et les effets néfastes de ce développement commencent à faire leur apparition : pollution des lacs, problèmes de circulation routière, disparition des terrains à vocation agricole, etc.    Ce qui m’a frappé le plus lors de mon dernier séjour là-bas ce sont les yatchs, spécialement ceux qu’on surnomme les bateaux-cigarettes.  Ces navires, qui utilisent deux puissants moteurs à essence, peuvent brûler jusqu’à 1000 litres d’essence dans une seule journée.  Le centre-ville de Kelowna fait place aux condos de luxe et aux boutiques spécialisées.  Sur les rives des lacs Okanagan, Kalamalka et Shuswap, des résidences se vendent pour des sommes allant jusqu’à $5 millions.

La richesse contribue donc à détruire l’environnement.  Comme nous le confirme une récente étude du Canadian Centre for Policy Alternatives, « les canadiens jouissant d’un revenu plus élevé créent une plus grande empreinte écologique que le reste de la population » :

  • Les 10 % de ménages canadiens les plus riches créent une empreinte écologique de 12,4 hectares par habitant; c’est près de deux fois et demie plus que les 10 % les plus pauvres.
  • Si l’étendue de l’empreinte écologique d’une personne s’accroît à mesure que s’élève le revenu du ménage, le bond réel de cet indicateur s’observe chez les 10 % les plus riches dans la population. Sur le plan des répercussions sur l’environnement, il y a réellement les riches et le reste d’entre nous.
  • L’empreinte des 60 % de ménages canadiens les moins riches est inférieure à la moyenne nationale, mais même les canadiens et les canadiennes ayant le revenu le plus bas créent une empreinte qui l’emporte plusieurs fois sur la moyenne correspondante dans des pays moins prospères que le nôtre.

C’est à se demander pourquoi l’être humain s’entête à vouloir faire fonctionner une multitude de moteurs pour se déplacer inutilement, se divertir et se rafraîchir.  Peut-on douter qu’une taxe verte y changera quoi que ce soit?

Photo : Résidence de la vallée de l’Okanagan offerte pour un peu plus de 5 millions.  Jane Hoffman Real Estate.

Posted in Environnement | Tagué: , , , , | 6 Comments »

Retour au bercail

Posted by lutopium sur 8 juillet 2008

Comme prévu, je reviens au Québec après deux formidables semaines de vacances…  Les paysages de la vallée de l’Okanagan sont toujours aussi féériques.  Les lacs Kalamalka et Okanagan offrent des plages fantastiques sans les foules.  Les sentiers qui nous amènent aux différentes montagnes offrent des points de vue spectaculaires tout en permettant de s’éloigner de la civilisation.  J’ai pris près de 200 photos… je vous invite à en visualiser quelques unes sur Flickr.

J’ai donc réussi à m’évader, à me débarasser de toutes les routines et à refaire le plein d’énergie.  Je n’ai presque pas parlé de politique (…) à l’exception de quelques bonnes conversations lors des 5 à 7 quotidiens.  Les gens ont les mêmes préoccupations : réchauffement de la planète, gaspillage, injustices, etc…

Je n’avais aucune intention de lire le journal jusqu’au matin où Granma me montre un article relatant les activités protocolaires entourant les fêtes du 400ème anniversaire de Québec. Publié par le journal local de Kelowna, je remarque la photo qui accompagne le compte-rendu des « festivités ».  Je n’en crois pas mes yeux.  Veut-on enrober le message d’une sauce canadienne?  Le cadre de la caméra ne permettait-il pas de montrer le représentant du gouvernement québécois?  Pourquoi avoir choisi cette photo?

Governor General Michaelle Jean and her husband Jean-Daniel Lafond, Prime Minister Stephen Harper and his wife Laureen and French Prime Minister Francois Fillon, left to right, listen to proceedings during a heavy rain fall as Quebec City officially kicks off celebrations to mark its 400th birthday, July 3. THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

En préparant ce modeste billet, j’ai remarqué que plusieurs sites (Macleans, CBC, Yahoo, etc.) ont remplacé la photo par une autre…  Des dizaines de pages web de journaux et sites d’information ont été « corrigées »…  Quelqu’un aurait-il remarqué « la maladresse éditoriale » et remplacé la photo?  Tant qu’à jouer les Winston Smith, faudrait songer à modifier le texte qui accompagne la photo!  Lorsqu’on souhaite réécrire l’histoire…

Voici la nouvelle photo qui accompagne maintenant le compte-rendu de la Presse Canadienne :

 Incroyable, non?

Photo: plage du parc Ellison, lutopium – Flickr
    

Posted in Parti Conservateur, Parti Libéral, Politique, Uncategorized | Tagué: , , , , , , , , , | 5 Comments »