lutopium

Posts Tagged ‘propagande’

Non à la privatisation d’Hydro-Québec!

Posted by lutopium sur 20 octobre 2008

« La propagande moderne désigne un effort cohérent et de longue haleine pour susciter ou infléchir des événements dans l’objectif d’influencer les rapports du grand public avec une entreprise, une idée ou un groupe. » – Edward Bernays, Propaganda (1928)

Ça commence à sentir le rituel… Voilà que l’Institut Économique de Montréal (IEDM) relance encore une fois le débat autour de la privatisation d’Hydro-Québec en présentant une autre conférence avec Claude Garcia le 12 novembre prochain. Les convives du monde des affaires de Montréal pourront y entendre une allocution de l’ancien président de Standard Life et ancien sous-ministre adjoint au ministère des Affaires sociales du Québec s’intitulant tout simplement « La privatisation d’Hydro-Québec: une source d’enrichissement pour les citoyens du Québec ».

« Après avoir analysé le rendement d’Hydro-Québec sous divers angles, M. Garcia expliquera pourquoi il est temps de songer sérieusement à la privatisation de cette société d’État. Il présentera un processus détaillé pour y arriver et montrera comment une privatisation bien ficelée, associée à la distribution d’un bloc important d’actions aux citoyens québécois, à la vente sur les marchés d’un autre bloc et à un système de redevances gouvernementales, permettra d’enrichir les Québécois de manière substantielle, même si une hausse des tarifs d’électricité est à prévoir. »

Nous sommes en droit de nous demander pourquoi M. Garcia et l’IEDM s’entêtent à promouvoir cette idée avec autant de passion… Y’a-t’il un lien entre les propos de M. Garcia et ses affinités avec le Parti Libéral du Québec (selon un article du Journal de Montréal, il aurait versé $12,895.00 au PLQ entre 1980 et 2005)? Monsieur Garcia désire-t-il « écraser » les contribuables québécois avec la même vigueur qu’il démontra en 1995 envers le projet d’indépendance du Québec?

Quels sont les joueurs industriels qui seraient intéressés par la privatisation d’Hydro-Québec et mettre la main sur des actifs de 65 milliards, un chiffre d’affaires de 12 milliards et des profits annuels de près de 3 milliards? Serait-ce Suez Energy North America dans laquelle la famille Desmarais a d’importants intérêts? Serait-ce SNC-Lavallin qui pourrait mettre en pratique son expertise ici-même au Québec? Insatisfaits du projet Rabaska, les américains aimeraient-ils s’approprier une source d’énergie rentable?

En savoir plus…

Les arguments de Claude Garcia, tels que publiés par La Presse le 2 juin 2007.

Hydro-Québec: les kilowatts et leurs profits – Revue À Bâbord!

Marcel Boyer, l’IEDM, Gesca et la privatisation d’Hydro-Québec: lutopium le 9 août 2008

Illustration: mookboy – Flickr

Publicités

Posted in Économie, IEDM, Parti Libéral, Politique | Tagué: , , , , , , , , , , , | 24 Comments »

Le calvaire du peuple

Posted by lutopium sur 24 mai 2008

«Que l’Assemblée nationale réitère sa volonté de promouvoir la langue, l’histoire, la culture et les valeurs de la nation québécoise, favorise l’intégration de chacun à notre nation dans un esprit d’ouverture et de réciprocité, et témoigne de son attachement à notre patrimoine religieux et historique, représenté notamment par le crucifix de notre salon bleu et nos armoiries ornant nos institutions

C’est par cette prière que nos élus ont souligné le dépôt du rapport de la commission Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables.  Comme des élections générales peuvent être déclenchées à tout moment et que les trois partis aspirent au pouvoir, nos députés ont unanimement appuyé cette motion qui ressemble beaucoup plus à une marque de séduction envers les électeurs qu’à l’expression authentique d’un désir de changer l’ordre des choses.  Plusieurs s’attendaient à une réaffirmation de l’identité québécoise alors que d’autres espéraient des méthodes pour encadrer la coexistence de différentes traditions.  Nos formations politiques préfèrent pour l’instant conserver le crucifix au salon bleu.  Doit-on croire en un attachement aux valeurs chrétiennes d’amour, de fraternité et de partage ou simplement tracer un lien vers un Jésus chuchotant au président de l’assemblée: « pardonnez-leur, les députés ne savent pas ce qu’ils font… »

Suite à la sympathie reconfirmée des québécois pour leur premier ministre, les conseillers du Parti Libéral ont peut-être trouvé une méthode efficace pour projeter l’image patriarcale du chef de notre gouvernement minoritaire…  Du haut de sa colline parlementaire, Jean-Baptiste Charest nous donne l’impression de tendre la main vers le peuple en lui promettant que le fils de Dieu conservera sa place dans la maison et qu’il guidera les décisions qui l’attendent.  Le vote de l’âge d’or est sécurisé.

On a parfois l’impression que les politiciens alimentent les débats sur le nationalisme et les traditions afin de distraire l’opinion publique.  Comme plusieurs québécois, je préfèrerais que l’Assemblée nationale se concentre à sécuriser l’existence même de notre langue, qu’elle facilite l’intégration des gens qui veulent s’installer ici avec nous, qu’elle force les ordres professionnels à reconnaître les diplômes détenus par les immigrants, de confirmer l’égalité entre les femmes et les hommes et qu’elle trace les balises du raisonnable et de ce qui ne l’est pas.

Je ne croyais pas qu’on mettrait une croix là-dessus.

Photo: Excaliburrom – Flickr.  Ce billet a également été publié sur Un Homme En Colère et sur Cent Papiers le 23 mai 2008.

Posted in Parti Libéral, Politique | Tagué: , , , , | 6 Comments »