lutopium

Posts Tagged ‘impartition’

Harper et la disparition des services publics

Posted by lutopium sur 12 septembre 2008

C’est une tendance occidentale et le Québec n’y échappe pas : les partis néoconservateurs prônent la réduction de la taille de l’état, la suppression de plusieurs programmes gouvernementaux, la privatisation des services publics et l’impartition de certaines de ses activités vers le secteur privé.

C’est le slogan des républicains américains, des conservateurs canadiens et les libéraux et adéquistes québécois : « less governement » – moins de gouvernement.  Afin d’attirer la sympathie des électeurs de la classe moyenne et des gens fortunés, ces partis politiques promettent des réductions d’impôts et plus d’argent dans leurs poches.  De cette façon, on fait croire aux citoyens qu’ils pourront choisir eux-mêmes les fournisseurs qu’ils désirent et obtenir des services de meilleure qualité car, le privé fait toujours mieux…

Plusieurs lobbies économiques tentent de convaincre les conservateurs à privatiser plusieurs sociétés de la couronne : Postes Canada, Radio-Canada, Via Rail et la Société Canadienne d’Hypothèque et de Logement (SCHL) font partie de plusieurs organismes ciblés.  Selon ces groupes de pression, la vente de ces sociétés d’État permettrait de réduire les impôts et d’offrir de meilleurs services à la population et ce, à moindre coût.

Avez-vous déjà essayé d’envoyer un colis par FedEx?  Est-ce moins cher, plus rapide, plus sécuritaire?  Êtes-vous certains que la transformation de Radio-Canada par l’entreprise privée nous offrira une télévision et une radio de qualité?  Qui peut assurer que Via Rail continuera d’offrir des services régionaux si elle est motivée exclusivement par la recherhce de profits?  Désirez-vous que la SCHL subisse le même sort que Fannie May et Freddie Mac en subissant les excès des spéculations de toutes sortes?

Une fois majoritaires au Parlement, les conservateurs seront tentés d’amender la loi canadienne sur la santé afin de faire encore plus de place au privé.  On parle également de privatiser les centres correctionnels, des centrales nucléaires et quoi d’autre encore…

Je suis convaincu qu’une économie mixte (privée – publique) représente le meilleur environnement commercial pour le Canada et le Québec.  Il y a assez d’entreprises privées qui génèrent des profits pour calmer la soif des grands acteurs financiers qui cherchent à s’enrichir toujours plus, ne sachant plus quoi faire avec leur fric.  Gardons précieusement les rares sociétés d’état qui nous restent.  Elles font partie d’un patrimoine collectif et elles nous appartiennent.

NON aux conservateurs et aux ambitions des chambres de commerce qui ne cherchent qu’à s’approprier NOS services gouvernementaux.

Le conservatisme économique est libertarien par nature, l’accent étant mis sur les marchés et le choix. Les conservateurs libertariens cherchent à démanteler ce qui reste de l’État providence pour passer à une « économie de marché du XXIe siècle. – Stephen Harper, Toronto Star, 6 avril 1997

Illustration: tommy the pariah – Flickr

Publicités

Posted in ADQ, Économie, Élections canadiennes 2008, Parti Conservateur, Parti Libéral, Politique, Santé, Uncategorized | Tagué: , , , , , | 13 Comments »

Bombardier et la valse des millions

Posted by lutopium sur 13 juillet 2008

Alors que la région de Trois-Rivières apprenait hier la fermeture de l’aluminerie Aleris et la perte de 450 emplois, Bombardier annonce aujourd’hui le lancement officiel du projet CSeries et confirme que les villes de Mirabel, Saint-Laurent et Belfast ont été sélectionnées pour la construction des appareils. La Presse rapporte que plus de 2,000 emplois seront créés au Québec.

Les employés des installations de Bombardier américaines à Wichita, en banlieue de Kansas City, sont les grands perdants de cette décision.  Au cours des mois qui ont précédé le choix final, les politiciens locaux ont tenté de convaincre le constructeur québécois de produire ces petits avions dans ses installations du Missouri en offrant des incitatifs financiers, forçant du même coup les gouvernements québécois, canadiens, écossais et britanniques à renchérir leurs offres d’investissement.  Finalement, Bombardier recevra une aide d’environ un milliard de dollars afin de débuter ses activités de recherche et de développement.  Les premiers avions seront livrés autour de 2013.

Il aurait été difficile pour Bombardier de tourner le dos à ses installations québécoises.  Après tout, ce fleuron de l’économie canadienne doit son succès à la privatisation de Canadair.  Sans ce « cadeau » du gouvernement conservateur de Brian Mulroney, les Beaudoin et les Bombardier ne seraient pas devenus des joueurs importants dans la sphère aéronautique internationale.  Aujourd’hui, l’entreprise profite d’un héritage technologique important : De Havilland, Lear Jet, les avions CL-215 et Challenger…

Tout ce qu’on peut espérer avec cette annonce c’est la création de bons emplois, bien rénumérés.  Et que Bombardier rembourse les « prêts » octroyés par les gouvernements canadien et québécois.  Il ne faudrait pas que les dirigeants soient encore une fois attirés par la sous-traitance et l’impartition comme ils l’ont fait avec les cafétérias et leur département d’informatique

Photo: Big Grey Mare – Flickr

Posted in Économie, Parti Conservateur, Parti Libéral, Politique | Tagué: , , , , , , , , | 5 Comments »