lutopium

Posts Tagged ‘Claude Castonguay’

Sermon d’hypocrite

Posted by lutopium sur 20 août 2008

Même si certaines rumeurs couraient depuis un certain temps, les observateurs de la scène politique québécoise furent surpris lorsque le docteur Philippe Couillard annonça sa démission comme ministre de la Santé le 25 juin dernier.  On peut dire que l’ancien député de Jean-Talon ne manque pas de suite dans les idées lorsqu’on a appris cette semaine qu’il se joignait à un groupe d’investisseurs intéressés à faire fructifier leurs économies dans le domaine des soins de santé privés.

On peut comprendre que l’opposition crie au conflit d’intérêts.  Mais il n’est pas le premier à profiter de son expertise et de son réseau de contacts en passant vers le monde des affaires.  Rappelons-nous, entres autres, de Guy Chevrette, de Claude Castonguay ou encore de Michel Clair.  Qu’on soit libéral ou péquiste, on n’hésitera pas à faire fortune dans un domaine qu’on a maîtrisé lors de notre passage à l’Assemblée Nationale.

Le docteur Couillard a donc décidé de joindre un nouveau groupe financier afin de leur fournir de prodigieux conseils sur les opportunités en matière de services de santé.  Au lieu de s’associer à une équipe d’experts préoccupés par l’amélioration de la prestation de services médicaux pour l’ensemble de la population, M. Couillard a décider d’offrir son savoir-faire aux actionnaires du groupe PCP :

  • Le docteur Sheldon Elman, grand manitou de PCP et Médisys, médecin personnel de l’ancien Premier Ministre du Canada, M. Paul Martin ;
  • M. John T. McLennan, businessman canadien reconnu, président de Bell Canada (1993-1997), président d’AT&T Canada (2000-2004) et membre de nombreux conseils d’administration ;
  • M. Louis A. Tanguay, homme d’affaires québécois, président de Bell Canada International (1998-2001), siègeant sur les conseils d’administration de Rona, Aéroports de Montréal, Saputo, etc ;
  • M. Ernest Leo Kolber, sénateur libéral de 1983 à 2004, il est reconnu comme le plus grand collecteur de fonds ayant collaboré avec le Parti Libéral.  Grand ami de la famille Bronfman, il a siégé sur de de nombreux conseils d’administration : Seagram, MGM, Banque Toronto-Dominion, etc.

Il ne faut pas se leurrer : ces projets de développement visent essentiellement les plus fortunés de la société québécoise.  C’est reconnu, nos aristocrates n’aiment pas faire la file avec les plus démunis.  Ils veulent être servis rapidement dans le confort d’infrastructures modernes et luxueuses.  Vous croyez que vous aurez accès à un hôpital comme celui du docteur House?  Détrompez-vous, ces temples de la guérison seront réservés aux très riches.

Le passage de M. Couillard vers le groupe Médisys annonce une grande activité au sein de la dérèglementation des services de santé.  Le Parti Libéral a maintenant l’obligation de présenter clairement ce qui sera permis et quels seront les impacts de cette privatisation sur les services publics.  Le gouvernement du Québec n’a pas de mandat de la part de la population du Québec.  En respect de la démocratie, il est primordial que les citoyens soient informés de ces nouvelles tendances et soient appelés à se prononcer sur l’avenir du réseau hospitalier québécois.  Pourquoi pas une question référendaire lors du prochain scrutin?

« Je jure par Apollon, par Esculape, par Hygie et Panacée, par tous les dieux et toutes les déesses… que je dirigerai le régime des malades à leur avantage, suivant mes forces et mon jugement, et je m’abstiendrai de tout mal et de toute injustice… »  – Serment d’Hippocrate

Illustration : caricaturas – Flickr

Publicités

Posted in Économie, Parti Libéral, Politique, Santé | Tagué: , , , , , , , , , , , | 23 Comments »

Castonguay et la chambre de commarce

Posted by lutopium sur 12 février 2008

Montréal, le 11 février 2008. – Alors que le ministre de la Santé et des Services sociaux n’a toujours pas annoncé quand il entend rendre public le rapport du Groupe de travail sur le financement de la santé, les dirigeants syndicaux du Secrétariat intersyndical des services publics (SISP) sont renversés et choqués de constater que Claude Castonguay s’est engagé à dévoiler en primeur les conclusions de son rapport devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et qu’il promet aux gens d’affaires qu’ils « en auront pour leur argent ».

Les dirigeants syndicaux du SISP réagissent ainsi à l’information publiée sur le site Internet de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain qui invite ses membres à un déjeuner-causerie, le mercredi 20 février prochain, avec Claude Castonguay. On peut y lire que la conférence intitulée « En avoir pour votre argent » permettra aux gens présents d’alimenter leurs « réflexions à l’égard de la question du financement de la santé en prenant connaissance en primeur du rapport du Groupe de travail sur le financement de la santé présidé par Claude Castonguay ».

Un manque d’éthique flagrant

Les dirigeants syndicaux du SISP ne comprennent pas comment Claude Castonguay a pu prendre un tel engagement envers les gens d’affaires, alors que les citoyennes et les citoyens du Québec ne savent toujours pas à quel moment la présidente du Conseil du trésor, Monique Jérôme-Forget, et le ministre de la Santé et des Services sociaux, Philippe Couillard, ont l’intention de rendre public le rapport.

« C’est un manque d’éthique flagrant et surtout un manque de respect inqualifiable envers l’ensemble de la population du Québec qui risque d’être affectée par les recommandations du rapport Castonguay. À quel titre les gens d’affaires méritent-ils d’être informés en primeur sur un sujet qui concerne tout le monde au Québec ? Claude Castonguay est-il si pressé d’aller recevoir les applaudissements des gens d’affaires parce qu’il s’apprête à leur ouvrir plus grandes les portes du lucratif marché de la santé au Québec ? », questionnent les porte-parole syndicaux.

Article complet : SISP

Posted in Parti Libéral, Santé | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »