lutopium

Air Canada serait-elle à vendre?

Posted by lutopium sur 4 avril 2009

L’industrie de l’aviation civile semble parcourir une trajectoire sur montagnes russes depuis les évènements de septembre 2001. Offerte à l’entreprise privée en 1989 par les conservateurs de Brian Mulroney, Air Canada, disait-on évidemment dans les chambres de commerce, fera mieux avec ses nouveaux habits, délaissant ceux de la société de la couronne. Les grands ténors de la privatisation promettaient alors qu’elle serait mieux équipée pour performer dans un marché compétitif et pour gérer les bonnes années, et les mauvaises.

Depuis ce temps, Air Canada a continué le processus d’amincissement (downsizing), de réduction des actifs, de coupures de personnel, d’impartition, de sous-traitance et de toutes ces méthodes du capitalisme moderne qui permettent d’accroître la productivité tout en visant la plus grande profitabilité possible. Elle a placé le fonds de pension de ses travailleurs dans une situation précaire (déficit de trois milliards) et elle préfère se débarasser de ses actifs et de plusieurs services, ce qui la place dans une situation extrêmement fragile. À l’exception de sa réputation, Air Canada vaut-elle encore quelque chose aujourd’hui?

Et voilà que le marché s’affole et perd confiance à son titre boursier. En douze mois, elle a perdu la moitié de sa valeur. Considérant que les acquisitions sont à la mode par les temps qui courent, les conservateurs de Stephen Harper seront peut-être tentés d’amender la loi sur la participation publique au capital d’Air Canada afin d’en faciliter le sauvetage, car elle est une proie facile pour les prédateurs… Le Canada montrerait ainsi sa volonté à endosser les accords de Doha, démontrer sa croyance inébranlable à la libéralisation des marchés et à la mondialisation du commerce, lui permettant du même coup de se protéger du protectionnisme de ses voisins et de continuer à exporter ses ressources… Louanges au nouvel ordre mondial.

Mon beau-frère, capitaine chez Air Canada, a décidé de s’impliquer dans son syndicat lors des dernières négociations. Loin d’être un gauchiste, il n’hésite tout de même pas à dénoncer les agissements de la nouvelle structure de l’entreprise qui en facilite son démantèlement complet. Un autre joyau du patrimoine collectif qui pourrait prendre le bord. Selon lui, et de l’avis de plusieurs, Air Canada ne sera bientôt qu’une marque de commerce, style Virgin Mobile. Aucun actif et un nombre réduits d’employés: qu’une marque de commerce. Le nouveau propriétaire qui se pointe à l’horizon est Lufthansa. Le grand manitou de Star Alliance. La prochaine grande compagnie internationale. Au service du nouvel ordre mondial.

Photo: Klick This – Flickr

Publicités

7 Réponses to “Air Canada serait-elle à vendre?”

  1. Reblochon said

    Tu m’aurais dit Air Quebec, tu m’aurais peut-etre fait bouger une couille. Mais le patrimoine collectif canadien … non !

    De toute facon on va se faire fourrer comme d’hab. Le gouvermenent vendra à des amis (ou en echange de genereux pots de vin) les parties benificiaires et nationalisera ou epongera les pertes.

  2. Mathieu said

    Pourquoi Air Canada n’arrive-t-elle pas souvent à concurrencer AirTransat ou WestJet ?

    Répondre à cette question, c’est aussi examiner les causes de la situation actuelle du transporteur.

    Même au nom du nationalisme économique, lui shooter des millions de dollars en aide ou la nationaliser ne viendrait pas l’aider. Elle se doit de se questionner sur ce qui ne tourne pas rond chez elle pour être efficace et attirer les passagers.

  3. derteilzeitberliner said

    Air Canada vendue à Lufthansa? Une excellente idée!

    Pas par patriotisme allemand, non, mais bien parce que Lufthansa ne lésine pas sur le service à la clientèle – aspect très négligé chez Air Canada depuis des années.

    Un des vrais problèmes d’Air Canada, c’est son quasi-monopole, i.e l’absence d’incitatifs à s’améliorer sur le service intérieur.

  4. lutopium said

    @Reblochon: je comprend ton refus d’appartenance au patrimoine canadien… C’est tout de même des milliers de québécois qui perdront leur job si Air Canada sous-contracte tout et devient la propriété d’un transporteur établi ailleurs.

    @Mathieu: je ne suggère pas de re-nationaliser Air Canada. Je questionne tout simplement si nous devrions laisser aller, encore une fois, une entreprise d’ici à des intérêts « étrangers », ce qui ne contribuerait en rien à protéger certains emplois. Au nom de quoi? De la liberté d’entreprise, du libre-marché et de la mondialisation? Tu ne peux pas comparer les activités d’Air Canada à celles de West Jet ou Air Transat. Ils ne sont pas dans la même business.

    @Derteilzeitberliner: Le marché du transport aérien a été déreglementé dans le passé et il s’est avéré extrêmement difficile pour d’autres entreprises de compétionner Air Canada. Question de marché. Le Canada ce n’est pas l’Europe ni les États-Unis.

  5. Mathieu said

    Pkoi WestJet ou AirTransat n’est pas dans les mêmes marchés qu’AirCanada?

    AirTransat fait de l’international, WestJet couvre maintenant toutes les principales destinations du continent nord-américain.

    Question aux connaisseurs: l’open sky avec l’Europe est-il conclu?

    Nous ne sommes pas l’Europe, ni les États-Unis, mais des billets moins chers, moins de taxes d’aéroport et une dérèglementation pour favoriser l’éclosion de quelques aéroports de type continental pourrait nous permettre de ramasser des vols avec transit vers l’Europe ou les États-Unis.

  6. Mathieu said

    Pkoi West Jet ou Air Transat ne sont pas dans les mêmes marchés qu’Air Canada?

    Air Transat fait de l’international, West Jet couvre maintenant toutes les principales destinations du continent nord-américain.

    Question aux connaisseurs: l’open sky avec l’Europe est-il conclu et en vigueur?

    Nous ne sommes pas l’Europe, ni les États-Unis, mais des billets moins chers, moins de taxes d’aéroport et une dérèglementation pour favoriser l’éclosion de quelques aéroports de type continental pourrait nous permettre de ramasser des vols avec transit vers l’Europe ou les États-Unis.

  7. derteilzeitberliner said

    L’open sky est conclu, mais j’ignore sa date d’entrée en vigueur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :