lutopium

Ishmaël avait-il raison?

Posted by lutopium sur 28 mars 2009

Lorsqu’on considère qu’il y a une probabilité que la race humaine traversera prochainement des moments difficiles qui remettront en question sa survie même, bien des évènements nous paraissent insignifiants. Le prochain chef de l’ADQ, l’avenir d’une équipe de hockey et l’incompétence du boss de la Caisse de dépôt font jaser les paroissiens que nous sommes… Rien à dire aujourd’hui à l’exception de deux recommandations. Un livre et un billet qui provient du site québécois « Économie autrement ».

« Professeur cherche élève souhaitant vraiment sauver le monde. » Un homme d’une trentaine d’années, cherchant un sens à sa vie, répond à cette petite annonce et découvre que le professeur est un gorille nommé Ishmael…

S’engage alors entre eux un dialogue socratique surprenant, drôle et profond, sur de grandes questions tout à la fois philosophiques, historiques et morales : comment le monde en est-il arrivé là au fil des siècles ? Peut-on encore sauver la Terre et Mère Nature en dépit des dommages qui leur ont été infligés ? Ishmael met en cause notre modèle de civilisation et notre notion du progrès. Il raconte comment l’histoire des hommes aurait pu être celle de toute la communauté du monde vivant. Alors surgit une question : le gorille une fois disparu, y aura t-il un espoir pour l’homme?

Philosophe de l’écologie et futurologue, Daniel Quinn a obtenu pour Ishmael le prix Ted Turner en 1990. Ishmael fait désormais référence dans les universités américaines et a été traduit en huit langues.

Source: AnimaliaIllustration: delariman designs – Flickr

Capitalisme et instinct de mort

Pourquoi sommes-nous sortis de cet état de symbiose avec la nature ? Mystère du néolithique, de la sédentarisation, de l’agriculture et de l’élevage, de la constitution des surplus. Le capitalisme est-il un stade nouveau, spécifique de l’évolution de l’humanité ? Oui, il n’y a pas là de mystère. Il se définit comme le moment où l’invention et la technique sont détournées, canalisées et systématiquement appliquées à l’accumulation des biens. Certes, le grand commerce est né chez les Anciens, lesquels connaissaient les techniques de la comptabilité, de la banque, du crédit et de l’assurance, mais il relevait largement de la prédation et de la conquête. Nul besoin de relire Marx pour savoir qu’avec le capitalisme se développe le travail libre, l’échange marchand, la classe des capitalistes et l’État moderne garant de la liberté des contrats. La révolution industrielle anglaise, en particulier, représente un saut quantitatif et qualitatif dans la production. Le capitalisme est jeune, à l’échelle de l’histoire de l’humanité. Il est possible qu’il ne fasse pas de vieux os. L’explosion de la productivité du travail le caractérise, avec l’utilisation intensive et extensive de plusieurs sources d’énergie, dont la dernière – le pétrole – a joué un rôle essentiel dans l’émergence du monde moderne. L’explosion démographique est à la mesure de l’utilisation effrénée d’une énergie fossile.

À lire: Capitalisme et pulsion de mort, par Gilles Dostaler. – Illustration: Ben Heine – Flickr

Publicités

20 Réponses to “Ishmaël avait-il raison?”

  1. Sauver la terre? Personne ne veut sauver la terre. En réalité, l’homme voudrait sauver l’homme. La terre en a rien à foutre de l’homme. La terre n’est pas en péril, c’est l’homme qui l’est. Si l’homme pouvait disparaître, la terre ne s’en porterait que mieux.

    Les changements climatiques et autres catastrophes, la terre s’en fout, elle s’adapte à tout et restera en un seul morceau pour au moins 5 milliards d’années. C’est l’homme qui risque de ne pas tenir le coup. Ainsi, tous les beaux discours pour sauver la terre sont faux, l’homme ne veut sauver que sa peau!

    Accent Grave

  2. Mathieu said

    Pourquoi l’homme a-t-il construit le monde que nous connaissons aujourd’hui ?
    Simplement parce qu’il voulait d’abord mieux vivre.

    Pourquoi certains primates peuvent-ils se faire des cabanes avec des branches d’arbres ou des couteaux improvisés avec des pierres taillées ? Ils auraient pu vivre à manger des baies sauvages et des bouts de racines ou subir les pluies mais ils cherchent aussi à se protéger et à mieux vivre à leur façon.

    Je ne m’en fais pas avec les catastrophistes et les apôtres de l’Apocalypse qui ne broient que du noir, noir souvent sans fondements scientifiquement solides.

    http://www.antagoniste.net/?p=5357#comment-104704
    La pollution et le gaspillage sont trop souvent les propres d’économies qui n’ont que faire de la rentabilité, du profit optimal par la réutilisation et la valorisation des déchets et de l’efficacité.

    Je suis très heureux de voir que les copeaux de bois ont une valeur aujourd’hui et qu’on les jette pas dans les rivières, que les dépôtoirs captent les biogaz pour en faire de l’électricité, que l’on est passé d’une machine simple à vapeur brûlant beaucoup de charbon à des moteurs plus puissants pour moins de combustibles moins polluants ou que les voitures consomment de moins en moins d’essence pour faire économiser de l’argent aux gens qui les achètent.

    Capitalisme, mêlant efficacité et innovations technologiques pour un profit optimal possible, va de pair avec une utilisation plus judicieuse et plus propre des ressources.

  3. quebecsocialiste said

    @Mathieu

    « Pourquoi l’homme a-t-il construit le monde que nous connaissons aujourd’hui ?
    Simplement parce qu’il voulait d’abord mieux vivre. »

    Un droit que l’occident, dans son égocentrisme crasse et son pillage inconscient des richesses naturelles de la seule planète que nous « possédons », refuse aux peuples du tier-monde en leur imposant des dictatures néo-libérales d’extrême droite barbares pour qu’ils puissent continuer de se tuer au travail sans recours et ce, au nom du Ô capital et du bon confort de parasites tels que vous, la gang de clowns terroristes d’Antagoniste, qui considère FAUX NEWS comme une source « d’information » fiable!
    Pour plus d’infos sur le capitalisme et sa vision des « droits de l’homme », je vous invite:

    http://reactionismwatch.wordpress.com/2009/03/31/lettre-ouverte-sacrifier-les-droits-humains-pour-le-commerce/

    « Pourquoi certains primates peuvent-ils se faire des cabanes avec des branches d’arbres ou des couteaux improvisés avec des pierres taillées ? Ils auraient pu vivre à manger des baies sauvages et des bouts de racines ou subir les pluies mais ils cherchent aussi à se protéger et à mieux vivre à leur façon. »

    Parce qu’ils sont intelligents, soit le contraire absolu de la destruction de notre environnement vital au nom de billets sans importance et les guerres génocidaires pour le pétrole!

    « Je ne m’en fais pas avec les catastrophistes et les apôtres de l’Apocalypse qui ne broient que du noir »

    C’est sûr, vous êtes un néo-libéral arrogant et vous gobez avec joie la bullshit émanant du site antagoniste, le portail de l’extrême droite la plus réactionnaire, pro-guerre terroriste et pro-empire du Québec! C’est évident que vous n’avez rien à foutre des générations futures!

    « noir souvent sans fondements scientifiquement solides »

    La quasi totalité des scientifiques de renommée de l’ONU s’accordent pour dire que le réchauffement climatique existe, que c’est l’activité humaine suicidaire qui en est responsable et qu’il revient à l’humain de corriger la situation au plus vite avant qu’il ne soit trop tard. En sachant cela, elle sort d’où cette affirmation gratuite? De votre chapeau? En quoi avez-vous étudié déjà… les sciences économique ou la gestion administrative si ma mémoire est bonne. Votre crédibilité en matière d’environnement est inexistante, laissez ça aux professionnels. De toute façon, soit vous nous mentez en pleine face, soit vous vivez dans un monde bien rose où il n’y a aucun problème à l’horizon, mais qui n’est malheureusement pas connecté à la réalité.

    Pour finir, David Gagnon vit dans son p’tit monde impérialiste et il est la risée de la blogosphère, de gauche jusqu’au centre-droit (droite modérée). Ceux qui s’y abreuvent et vont ensuite s’en vanter en mettant ce site poubelle en lien n’ont qu’eux-même à blâmer pour la disparition de leur crédibilité.

  4. quebecsocialiste said

    Je ne saurais dire ce qui est pire: La farce mise en lien par Mathieu (un article d’antagoniste qui, sans surprise, n’est qu’un copié/collé d’un texte du véreux, sectaire et peu recommandable Jacques Brassard… ou les commentaires des intervenants d’extrême droites arriérés qui y répondent.

    Tout d’abord, on a droit à un énorme commentaire mensonger de D. Gagnon, qui accuse les paysans du tier-monde qui crèvent de faim à cause du réchauffement climatique et de l’industrialisation forcée dans les pays soumis à son idéologie immorale d’être « anti-humain » après avoir été jusqu’à nier que la glace fond (à une vitesse alarmante en plus) dans le grand nord. Ensuite, un commentaire de « Jyrki » qui peut se résumer par « rien à foutre des générations futures, elles s’occuperont de nettoyer notre m**** quand nous ne serons plus là »… C’est ensuite le tour du raciste ultra-sioniste fini, le « docteur » Michael Laughrea, qui adore se masturber intellectuellement dans ses commentaires tout en crachant sur les autres sans apporter la moindre parcelle d’argumentation à l’appui. Et puis vint le tour de Jean-Luc Proulx, l’idiot du village, qui nous sort encore (surprise) un copié/collé mensonger. La meilleure partie est quand Martin Saint-Pierre souhaite la continuation de la fonte du grand nord au nom des concepts égoïstes que sont le « profit à tout prix » et une guerre de frontière infantile avec la Russie en clamant haut et fort qu’il « ne faut pas arrêter de polluer », une intervention des plus stupides qui souligne de manière décisive jusqu’à quel point D. Gagnon a l’air d’un imbécile (même chose pour ses suiveux). « Chose » remet ensuite Martin à sa place, ce qui lui vaut un commentaire digne d’un enfant de cinq ans de « poulou ». Mathieu ici présent fait ensuite amende honorable devant les faits, puis un commentaire en allemand…

    Le tout fini avec Cali Gula qui remet bien D. Gagnon à sa place, ce à quoi il répond, en gros, « Mes sources (Fox News, le Parti Conservateur du Canada et le Parti Républicain états-uniens, une bande de terroristes) sont meilleures que les tiennes! »
    Non mes quel con! Un gamin de six ans argumenterait mieux que ce gourou fini de l’extrême droite (qui ne saurait faire mieux que ce stéréotype d’enragé lunatique pour propager ses « idées » rétrogrades)…

  5. Julien Picard said

    Le socialisme est de loin le système le plus viable. Il n’y a pas d’autre option : économie de marché ou économie planifiée. Qui saurait être contre la planification, le contrôle, la démocratie et le collectivisme??? Le mot socialisme inclut le mot social puisqu’il représente tous et chacun. David Gagnon défend un concept décadent : celui de la liberté individuelle et de l’économie de marché. Selon ce principe, une personne peut s’enrichir de manière indécente (l’enrichissement d’une personne est souvent directement proportionnelle à sa cupidité et sa cruauté) au dépend des autres et se l’accaparer ainsi.

    La pauvreté dans le monde actuel EST causée par le capitalisme. Exactement comme Quebecsocialiste le démontre, l’occident s’accapare les richesse du tier monde et il impose des dictatures pro-marché et libérales. Une dictature ne saurait être socialiste puisqu’elle implique le contrôle de la société par ses membres. Au contraire, le capitalisme implique le concept décadent des droit de propriété et donc des individu possèdent la société et achètent les autre.

    Nous vivons actuellement une concentration de richesse sans précédent, l’écart entre les riches et les pauvres s’amplifie et donc les plus pauvres vivent de plus en plus dans la misère. C’est une des conséquence atroce de la déréglementation et de la perte de contrôle de l’état sur la société. Il est IMPÉRATIF qu’on impose une taxe sur le capital et sur tout revenu dépassant un niveau indécent. Il serait très simple d’instaurer un gouvernement mondial qui imposerait une taxe de 100% sur tout revenu supérieur à 50k par année pour le redistribuer à nouveau. Il serait temps que les cochons de capitalistes comprennent qu’il est temps pour eux de remettre à la société ce qu’ils ont pris par la ruse du libre marché. Si on accepte de vivre en société, il faut accepter les règles qu’elles impose.

  6. lutopium said

    @Accent Grave: entièrement d’accord sur ces points.

    @Mathieu: évidemment, l’homme a décidé de se simplifier la vie en déjouant les lois naturelles de la survie. Mais il est peut-être allé trop loin en détruisant son environnement.

    @Quebecsocialiste: merci pour ces informations extrêmement pertinentes!

    @Julien: bienvenue sur le blogue et merci pour cet ajout. En plein dans le mille.

    Vos commentaires viennent enrichir un billet qui manquait d’inspiration…

  7. quebecsocialiste said

    @Julien Picard

    Si jamais vous êtes intéressé, contactez-nous:

    http://www.pcq.qc.ca/

    Salutations révolutionnaires,
    Gabriel Proulx

  8. lutopium said

    @Quebecsocialiste: il faut payer pour faire de la pub ici… 😉

  9. Vraiment excellent comme billet. Mais ces lignes sont-elles entièrement de toi ou de l’auteur que tu cites?

  10. Julien Picard said

    Je viens de remarquer ton avatar Quebecsocialiste!

    Guevara est un héro, il a assassiné ceux qui étaient en travers de son chemin et menacaient l’idéal socialiste. Grâce à lui, le peuple cubain possède enfin un pays à son image. Quel malheur qu’il soit mort au Chili..

  11. lutopium said

    @Jimmy: un samedi sans inspiration… seul le premier paragraphe est de ma plume. La présentation du livre Ishmael est du site Animalia et le texte « Captalisme et instinct de mort » a été écrit par Gilles Dostaler, dont on peut lire le dossier complet sur: http://www.economieautrement.org/spip.php?article36

  12. Mathieu said

    Bon, je fais ce qui ne devrait être fait mais je vais consacrer un peu de mon temps pour aider un ancien camarade comme je l’étais (vérifiez, j’ai même été un membre fondateur de l’UFP-Montérégie) à sortir de la Caverne.

    Seulement, comme je l’ai déjà mentionné ici, j’invite le Camarade à prendre des cours d’économie à l’université pour en comprendre plus que certains ombrages et à se documenter sur la Révolution française, surtout les phases préparatoires (avec les Cahiers de doléances en préparation à la convocation des États Généraux) et la première révolution.

    La culture n’est pas qu’artistique et à la télé, elle peut être aussi économique et à l’école pour mieux comprendre un monde qui nous semble nébuleux – l’inconnu génère la peur et le rejet – à défaut de le comprendre.

    « Un droit que l’occident, dans son égocentrisme crasse »

    Le monde a changé depuis les premiers discours marxistes du XIXe siècle. À ce que je sache, ça va de mieux en mieux en Inde et en Chine pour près de 2 milliards d’humains. Super. On s’est rendu compte qu’en délestant des libertés aux individus plutôt qu’en décidant pour eux – comme fonctionnaires ou politiciens, ils pourraient mieux, par eux-mêmes, améliorer leurs vies.

    Ça a marché. Et ça peut aller encore mieux avec encore plus de libertés.

     » et son pillage inconscient des richesses naturelles de la seule planète que nous “possédons” »

    Je vous réfère à Malthus. Peut-être le savez-vous mais lui, comme d’autres prophètes du malheur et de l’Apocalypse nouveau genre, prédisait qu’une Terre ne pouvait supporter plus d’1 milliard d’humains. Plus de 200 ans plus tard, on s’aperçoit que l’homme de science avait sous-estimé le génie humain (croisements d’espèces végétales, OGM, mécanisation et informatisation de l’agriculture, apparition de sources d’énergie nouvelles, etc.).

    Marx a peut-être aussi sous-évalué à son époque l’évolution du progrès technologique sous le capitalisme mais surtout sous des régimes libéraux (= libertés politiques, économiques, civiles aux individus).

    À son époque, acheter une paire de souliers neufs pouvait coûter quelques jours de salaire à un simple ouvrier ou paysan, quelques semaines/mois le siècle avant, et à peine quelques heures de travail aujourd’hui.

    Pas qu’ici, pratiquement dans tous les pays véritablement libéraux, transparents et favorables au capitalisme.

    « , refuse aux peuples du tier-monde en leur imposant des dictatures néo-libérales d’extrême droite barbares »

    Je suis contre toutes les dictatures instituées, contre la torture et la barbarie. Que tu la considères à gauche comme à droite, jamais je ne vais justifier l’injustifiable.

    Mais je ne crois pas que le libéralisme économique (comme toutes libertés dans la limite de celles des autres) soit néfaste là où il est pleinement appliqué.

    Du sombre personnage Pinochet, la liberté économique accordée de sa population est vraiment son seul geste positif.

    Comment appelle-t-on le Chili depuis les réformes économiques libérales ? Le Tigre économique de l’Amérique du Sud ?

     » pour qu’ils puissent continuer de se tuer au travail sans recours »

    Justice la plus accessible, efficace et impartiale que possible, je suis d’accord avec ça. Il n’y a que dans les pays ne reconnaissant pas les droits des individus où on les bafoue (dictatures socialistes, national-socialistes, militaires, fascistes, communistes, théocratiques, etc.)

     » et ce, au nom du Ô capital et du bon confort de parasites tels que vous, »

    Qui est le parasite entre celui qui bénéficie du fruit du travail des autres parce qu’il est bien installé au gouvernement comme politicien ou fonctionnaire ou celui qui a besoin d’offrir mieux, moins cher, plus efficacement et avec une bonne réputation pour ne pas se faire voler ses clients par un concurrent meilleur et que les millions d’actionnaires du monde (dont la FTQ ou TEACHERS) peuvent boycotter s’il n’est pas éthique ?

     » la gang de clowns terroristes d’Antagoniste, qui considère FAUX NEWS comme une source “d’information” fiable! » »

    FOX News peut aussi présenter des informations fiables. Pourquoi pas? Dans les faits, ils ont été déclarés les plus impartiaux dans la course à la présidence américaine. (Voir le « Project for Excellence in Journalism »)

    À mes chers Camarades, je dois vous le redire: on s’aperçoit vraiment de l’ombre dans lequel on a pu vivre une fois sortie de la Caverne.

    Je crois qu’on en sort dès qu’on accepte de débattre et de ne pas avoir raison tout le temps, dès qu’on arrête de sortir les pires clichés et dès qu’on accepte de se cultiver, même si – et je m’en souviens – comme « personne de gauche », on peut trouver que ça sert à rien de s’informer et d’apprendre … (bouark…) comment fonctionne l’économie.

    Je n’ai pas lu son livre « Comment fonctionne l’économie » mais j’apprécie les autres ouvrages de l’auteur Pierre Lemieux, un anarchiste capitaliste (ou simplement « anarcho-capitaliste »).
    Peut-être intéressant à feuilleter pour vous comme pour moi.

  13. Mathieu said

    *Correction (à nouveau, mille excuses): le livre se nomme « Comprendre l’économie ».

    http://services.uqo.ca/UQO.Publication.ExploraPub/?CdMediaPubli=INSTI&CdTypePubli=NOUV&NoPubli=4335

    Le professeur Pierre Lemieux obtient un Prix Turgot pour son livre Comprendre l’économie
    Image

    Le professeur associé au Département des Sciences administratives, Monsieur Pierre Lemieux a reçu le 5 mars dernier au Sénat à Paris, un prix Turgot pour son ouvrage Comprendre l’économie : Ou comment les économistes pensent publié à la société d’édition Les Belles Lettres.

    Il s’agit du prix Turgot Spécial de la Francophonie- FFA (Forum Francophone des Affaires). Les Prix Turgot récompensent chaque année les meilleurs livres d’économie financière. Le jury est composé de personnalités du monde de la finance, des universités et des entreprises.

    D’ailleurs, le professeur Lemieux a reçu son prix des mains de madame Édith Cresson. En 1991, elle fut nommée Premier ministre par François Mitterrand, devenant ainsi la première femme à occuper cette fonction en France. Depuis 1994, elle exerce les responsabilités de Commissaire européen, chargée de la science, de la recherche, du développement, de l’éducation et de la formation.

    Sur la photo, dans l’ordre habituel; Jean-Louis Chambon coprésident de la 22e Édition du Prix Turgot, Pierre Lemieux professeur associé à l’UQO, madame Édith Cresson et Hervé Novelli secrétaire d’Etat chargé du commerce, des petites et moyennes entreprises, du tourisme et des services.

    Comprendre l’économie vise à expliquer la théorie économique au lecteur profane afin de l’aider à comprendre ce qui se passe dans le monde qui l’entoure.

    L’ouvrage de 396 pages explique des phénomènes qui semblent énigmatiques quand on ne dispose pas des outils de l’analyse économique. Comment, en épargnant de l’argent pour sa retraite, on s’assure, dans certaines conditions, d’avoir les biens et services réels dont on aura alors besoin? Comment on peut ou on ne peut pas agréger, additionner, les préférences individuelles pour arriver à des préférences collectives.

    Mais contrairement aux idées reçues, explique Pierre Lemieux, l’économie n’a pas grand chose à voir avec l’argent. Cette science s’intéresse aux choix et à leurs conséquences sociales, l’argent n’étant qu’une représentation du réel et un moyen commode d’échanger des biens et services.

  14. quebecsocialiste said

    @Julien Picard

    « Je viens de remarquer ton avatar Quebecsocialiste!

    Guevara est un héro, il a assassiné ceux qui étaient en travers de son chemin et menacaient l’idéal socialiste. Grâce à lui, le peuple cubain possède enfin un pays à son image. Quel malheur qu’il soit mort au Chili.. »

    Désolé Julien, mais mon avatar représente en fait Fidel Castro, mais c’est vrai qu’ils peuvent se ressembler si on prend juste leur visage en noir et blanc quand ils étaient jeunes.

    Guevara est effectivement le héros moral des peuples opprimés du tier-monde, mais je trouve que le terme « assassiner » est un peu fort, considérant qu’il s’agissait d’une guerre contre un gouvernement d’extrême droite fasciste et brutal.
    Aussi, je voudrais juste porter à ton attention que le Che est mort en Bolivie, pas au Chili. Peut-être as-tu mélangé l’assassinat du Che avec celui de Salvador Allende au Chili, célèbre leader démocrate socialiste qui fut tué lors du coup d’état du fasciste capitaliste Augusto Pinochet, qui ne s’est pas seulement « contenté » de massacrer des milliers de chiliens dans des camps de torture avec des manuels d’instruction de la CIA, il a également ouvert toutes grandes les portes à l’exploitation capitaliste nord-américaine de son peuple, qui en subit encore les conséquences aujourd’hui, les conditions de vie des travailleurs et des travailleuses étant reléguées loin derrière la croissance économique et la soumission aux grandes compagnies occidentales destructrices de leur environnement vital, une chose qu’un certain « Mathieu » considère comme « un geste positif »…

    @Lutopium

    Désolé, je le ferai plus, promis. 😉

  15. Mathieu said

    Évidemment, déforestation, pluies acides, pollution n’existent pas pour le Camarade dans les pays socialistes et aux allures totalitaires qu’il admire à travers leurs images et vidéos de propagande.

    Pour le camarade, une quasi-gratuité (4 cents le litre d’essence) ne peut engendrer de gaspillage et de surpollution. Au contraire, l’essence est tellement peu chère que l’air goûte l’essence puisque les gens optent pour des voitures polluantes et consommatrices dès qu’ils le peuvent. « À quoi bon se soucier d’abord une voiture peu gourmande en ressources si le Camarade Chavez nous donne l’essence quasi-gratuitement ? »

    Tout comme, au Canada, une eau qui n’a pratiquement aucune valeur monétaire est grandement gaspillée dans nos réseaux d’aqueducs déficients et utilisée pour nettoyer les cours asphaltées.

    Notre camarade a une grande conscience environnementale, à tel point qu’il a changé sa tuyauterie pour récupérer ses eaux usées pour les envoyer vers la toilette et qu’il en a installé une qui envoie moins d’eau pour ses déjections moins importantes.
    Comme en Espagne ou à maints endroits en Europe, où l’eau a un coût et qu’elle est plus rare selon les étés.

    Non, dans la réalité, le camarade se dit sûrement: « À quoi bon récupérer et réutiliser mon eau usée, l’eau est un droit, ne coûte rien et m’appartient À MOI comme individu d’une collectivité. Je peux donc en gaspiller comme je veux. »

    Il y en a aussi qui ont « chauffage et électricité inclus » sur leurs bails. J’ai connu bien des étudiants de l’UQAM avoir, comme toi et moi, un idéal marxiste ou socialiste mais laisser les appareils électriques allumés quand ils étaient pas là ou ouvrir la fenêtre l’hiver alors que le chauffage marchait à fond. « C’est gratuit, j’ai pas à m’en faire »… mais c’est tout un gaspillage de ressources…

    Pierre Lemieux doit sûrement parler, justement, de ce mythe du « droit », de la « gratuité universelle » qui entraîne une mentalité qui est foutrement plus indifférente à la pollution et au gaspillage qu’elle engendre plus massivement que lorsqu’une ressource à une valeur propre.

    Sur le capitalisme au Chili (tout comme au Royaume-Uni), je te réfère à cette expression: « capitalismo popular » ou « popular capitalism ».

    Ce type de capitalisme a voulu donner la priorité à toute la population du pays d’acquérir des parts dans les diverses entreprises autrefois possédées par l’État.

    Je le réitère: le Chili a fait les bons choix: liberté économique, et à partir de 1990, libertés politiques et civiles.

    Va fouiller sur Internet: le PIB augmente, le PIB moyen aussi, la part d’actionnaires et de propriétaires d’entreprises chiliennes est aussi très fort. Et moins de problèmes environnementaux que sous Chavez pas très loin sur le sous-continent.

  16. Mathieu said

    S’il y a encore la possibilité d’un débat malgré l’endoctriment profond de QuébecSocialiste, je te suggère ce vidéo pour comprendre le mouvement du « capitalisme populaire »:

    (Oui, bon, je sais, tu vas entendre parler Margaret Thatcher, celle que tu as probablement déjà vu ou entendu vite parler par d’autres endoctrinés que c’est une folle néo-libérale.

    Mais l’as-tu seulement déjà écoutée, elle, avant qu’elle te soit expliquée par les autres vivant dans la Caverne?)

  17. Mathieu said

    Je crois que mon commentaire sur le gaspillage et à la pollution des ressources liée à la gratuité/quasi-gratuité n’a pas passé même si ça me dit qu’il a été publié 2 fois (présence d’un doublon). Je me trompe ?

  18. quebecsocialiste said

    Mathieu Demers: Un type tellement profondément encré dans sa « caverne » qu’il pense que la lumière au bout du tunnel EST la « caverne ». Et ne m’appelle plus « camarade », monsieur le fan d’Antagoniste!

    La récurence avec laquelle vous ramenez toujours vos études en économie me dérange. L’instruction est certe importante, mais ce n’est nullement un tremplin automatique vers la sagesse, contrairement à ce que votre arrogance mal placée laisse transpirer. Et puis, l’économie, ce n’est pas tout, la géopolitique et la sociologie sont bien plus importantes à mes yeux.

    « Le monde a changé depuis les premiers discours marxistes du XIXe siècle. À ce que je sache, ça va de mieux en mieux en Inde et en Chine pour près de 2 milliards d’humains. »

    Mais de quoi vous parlez à la fin!? Les fameuses « classes moyennes » là-bas ne sont que des farces! L’écrasante majorité du peuple crève encore de faim dans les bidonvilles milles fois surpeuplés, le tout à cause de décennies de pratiques économiques CAPITALISTES malsaines! Documentez-vous avant de prendre un air hautain bordel! Et la plupart des thèses de Marx sont toujours d’actualité aujourd’hui, même des économistes capitalistes de rennomée comme Berbard Landry (premier ministre et économiste), pour ne nommer que lui, l’avouent à la télé maintenant.

    « On s’est rendu compte qu’en délestant des libertés aux individus plutôt qu’en décidant pour eux – comme fonctionnaires ou politiciens, ils pourraient mieux, par eux-mêmes, améliorer leurs vies. »

    De quelles « libertés » parlez-vous au juste? La liberté d’exploiter son prochain? La « liberté » de se tuer au travail pour une retraite minable pendant que les riches exploiteurs se la coulent douce toute leur vie et se font sauver la mise par le gouvernement capitaliste et les grandes banques pour maintenir le système en vie sans que le prolétariat ne se fasse jamais demander son avis? C’est du radotage votre affaire. Pendant que le marxisme prône la liberté, le capitalisme est en train de la tuer à petit feu, comme il l’a fait dans les années ’20, ’30 et ’40 jusqu’à aujourd’hui.

    « À son époque, acheter une paire de souliers neufs pouvait coûter quelques jours de salaire à un simple ouvrier ou paysan, quelques semaines/mois le siècle avant, et à peine quelques heures de travail aujourd’hui. »

    Et qu’est-ce que c’est censé prouver au juste? C’est facile à dire quand on ignore volontairement le fait que l’occident fait des affaires d’or avec des pays totalitaires « alliés » comme la Colombie, le Pérou, l’Arabie-Saoudite, le Koweit, les Philippines et la Chine, des pays qui tiennent leurs peuples respectifs en laisse pour NOTRE confort et au nom du Ô capital!

    « Pas qu’ici, pratiquement dans tous les pays véritablement libéraux, transparents et favorables au capitalisme. »

    Selon certains à droites, ces le cas des états néo-nazis de l’Europe de l’est que sont l’Ukraine, les pays Baltes, la Croatie, la République Tchèque, la Roumanie et la Géorgie (région du Caucasse), tous une bande de capitalistes cinglés qui exploitent leurs peuples comme le désirent les bonzes milliardaires de Washington et Londres!

    « Je suis contre toutes les dictatures instituées, contre la torture et la barbarie. Que tu la considères à gauche comme à droite, jamais je ne vais justifier l’injustifiable. »

    Alors cessez de soutenir le capitalusme, cette idéologie suicidaire et anti-peuple.

    « Mais je ne crois pas que le libéralisme économique (comme toutes libertés dans la limite de celles des autres) soit néfaste là où il est pleinement appliqué. »

    Eh bien « think again », parce qu’en Colombie, où cette doctrine barbare est pleinement appliquée, on bien ce que ça donne (et c’est pour cette raison que les peuples du continent sud-américain ont voté en bloc contre cette idéologie partout où ils le pouvaient, ce qui n’est pas le cas des régimes narco-trafiquants fascistes du Pérou et de la Colombie) et aux USA, pourtant le « paradis » du capitalisme, les travailleurs perdent leurs maisons à raison de presque 2000 par jour et les gens vont se faire soigner en cachette à Cuba en passant par les pays voisins parce que les services de santé offets sont d’aussi bonne qualité (malgré le blocus) et plus de deux fois moins coûteux que le service privé sans-coeur « qu’offre » l’Oncle Sam.

    « Du sombre personnage Pinochet, la liberté économique accordée de sa population est vraiment son seul geste positif. »

    Non, même pas ça. ZÉRO. Rien de positif n’est sorti de cette dictature barbare soutenue par les états capitalistes.

    « Comment appelle-t-on le Chili depuis les réformes économiques libérales ? Le Tigre économique de l’Amérique du Sud ? »

    Quand on constate les conséquences écologiques et sociales désastreuses qu’a amené ces « réformes », on constate immédiatement que c’est Allende qui avait raison.

    « Justice la plus accessible, efficace et impartiale que possible, je suis d’accord avec ça. Il n’y a que dans les pays ne reconnaissant pas les droits des individus où on les bafoue (dictatures socialistes, national-socialistes, militaires, fascistes, communistes, théocratiques, etc.) »


    Des « dictatures socialistes » ou du « communisme », je n’ai jamais vu ça en pratique. Vous parlez des Staline, Mao et cie. peut-être? Franchement, c’est tout juste si c’est racailles totalitaires ont lu les oeuvres de Marx, alors ne me faites pas rire… Oh! Quoi? La Corée du Nord!? Une monarchie militariste, rien de plus.

    « Qui est le parasite entre celui qui bénéficie du fruit du travail des autres parce qu’il est bien installé au gouvernement comme politicien ou fonctionnaire »
    … ou comme propriétaire d’usine ou de multinationales.

    « FOX News peut aussi présenter des informations fiables. Pourquoi pas? Dans les faits, ils ont été déclarés les plus impartiaux dans la course à la présidence américaine. (Voir le “Project for Excellence in Journalism”) »

    -Hey! Qu’est-ce que c’est juste là!
    -Oh rien, juste la crédibilité d’un adepte d’antagoniste qui vient de s’autodétruire sous nos yeux.
    -Ah bon. Rien d’intéressant alors.

    Sérieusement, vous pensez convaincre QUI au juste en vous portant à la défense de FIXED NOISE!? Peut-être que le culte de la personnalité voué à McCain par FOX pendant la campagne présidentielle U.S. pourrait parraître comme de la « neutralité » à côté du culte de la personnalité voué à Obama par la majorité des autres mass médias, mais ça n’en reste pas moins un culte de la personnalité. Bill O’Reilley (Bill O’the clown, pour les intimes), Ann « nazi » Coulter, Sean Hannity (un stéréotype de néo-con digne d’un dessein animé), Michelle « asian KKK » Malkin et Glenn « je déteste les familles des victimes du 9/11 parce qu’elles pleurnichent trop » Beck (la nouvelle coqueluche d’antagoniste), c’est « fair and balanced » pour vous? Pffff! Je préfèrerais encore « m’informer » dans une poubelle plutot que de me tourner vers cette honte à la profession de journaliste qu’est FAUX NEWS!

    « À mes chers Camarades, je dois vous le redire: on s’aperçoit vraiment de l’ombre dans lequel on a pu vivre une fois sortie de la Caverne. »

    Êtes-vous certain que vous n’avez pas étudié en vue de devenir prêcheur pour une secte quelconque? Parce que c’est à ça que ça ressemble, comme « REPENT YOUR SINS » ou une lubie du genre…

  19. Quelques vidéos troublants pour ceux, comme toi, qui ne croient que ce que d’autres leur donnent, sans remettre en question:

    Chicago Tea Party – CNN ne veut pas comprendre les simples gens écoeurés de voir des politiciens leur prendre leurs libertés et leur argent durement gagnés pour le plaisir de certains lobbys:


    Fort Alamo Tea Party – Glenn Beck explique que c’est vraiment un rassemblement non-partisan mais de gens écoeurés des politiciens déconnectés, liberticides et déconnectés de la Constitution des Pères Fondateurs américains:

    Comme j’ai dit ailleurs, la Liberté n’est pas une chose partisane, ni Républicaine, ni Démocrate.
    C’est tout ce que le vrai peuple, le simple peuple, réclame.

    Pas un nouvel État socialiste ou communiste étouffant encore plus la population.

    Mais un élitiste et un étatiste ne comprennent pas facilement que les gens sont écoeurés de payer et de n’avoir aucun droit de regard à savoir où va leur argent, dans les poches de quels lobbys.

    Je sais ça, je m’en rends compte, j’ai déjà été un communiste puis péquiste crypto-marxiste.
    Puis j’ai pu sortir de la Caverne.

  20. quebecsocialiste said

    Encore Glenn Beck? Franchement Mathieu, vous divaguez complètement.

    Glenn Beck a déjà dit qu’il haïssait les familles des victimes du 9/11 pour leurs « pleurnichements » et il a été jusqu’à s’en prendre à la tante d’Obama sur la base de « ses grosses lèvres ». Il a également insinué que l’ancien président Jimmy Carter (démocrate) était « copain avec les kamikazes islamistes » et il a traité le peuple palestinien affamé, meurtri et humilié de « losers » et de « syrians in disguise » dans le seul but de provoquer, parce que c’est la seule chose qu’il sait faire: Provoquer gratuitement et inciter les quelques aliénés qui l’écoutent à la paranoïa collective et à la haine des minorités. Glenn Beck est un cinglé raciste de la pire espèce (comme tout le reste des intervenants de FAUX NEWS) et tout ce qui sort de sa bouche n’est que pure connerie! Glenn Beck fait honte à son pays à chaque fois qu’il ouvre sa bouche ou presque.

    Pour ce qui est de ces fameux mouvements de « tea party », ce sont des mouvements de contestation légitimes qui ne s’en prennent qu’au bouc émissaire, à savoir le président, alors que leur véritable cible devrait être les responsables criminels de la haute finance.

    « Comme j’ai dit ailleurs, la Liberté n’est pas une chose partisane, ni Républicaine, ni Démocrate.
    C’est tout ce que le vrai peuple, le simple peuple, réclame. »

    Les peuples d’Amérique du Sud réclament le socialisme, ce que le néo-libéralisme cherche sans cesse à leur refuser par pur égoïsme et hypocrisie crasse, pendant que la volonté populaire palestinienne est sans arrêt bafouée par les fourbes néo-libéraux de l’occident.

    « Je sais ça, je m’en rends compte, j’ai déjà été un communiste puis péquiste crypto-marxiste. »

    Péquiste crypto-marxiste!? C’est quoi ce délire!? Vous allez me dire que le PQ est un parti de gauche maintenant!? Que les arrogants capitalistes Joseph Facal (extrême droite), Pauline Marois et cie. sont des socialistes!? Mathieu nous expose ici qu’il ne sait plus de quoi il parle, il est complètement perdu dans son délire éveillé.

    « Puis j’ai pu sortir de la Caverne. »

    Mais allez vous bientot nous sacrer patience avec votre « caverne »!? On croirait entendre un témoin de Jéhova qui parle de sa sortie miraculeuse de « la société de Satan » qu’est le reste du monde! La « caverne » (néo-libérale archaïque), vous êtes caché dans sa profondeur la abyssale et ça crève les yeux par vos commentaires aussi arrogants que déconnectés (à la Sarkozy), alors cessez de faire des leçons de morale ridicules aux autres, ça devient franchement pathétique!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :