lutopium

Le temps d’y penser

Posted by lutopium sur 4 février 2009

Chaque période de l’année a son thème, c’est maintenant un rituel. Aujourd’hui, nous sommes au beau milieu de la semaine de la prévention du suicide. Cette fois, on nous demande si nous y avons déjà pensé…

Le suicide – du latin suicidium, du verbe sui caedere (se massacrer soi-même), est l’acte délibéré de mettre fin à sa propre vie.

Et si nous serions entrés dans un mouvement de suicide collectif? N’avez-vous pas l’impression parfois que nous fonçons tête baissée vers la disparition de la race humaine? Ça fait près de 50 ans que les experts du Club de Rome nous ont mis en garde devant nos habitudes de consommation qui polluent nos corps et ceux des espèces qui partagent notre planète. Qu’attendons-nous? Y avons-nous pensé?

« Comment se peut-il que le plus puissant des instincts, celui de la survie, ait apparemment cessé de nous motiver? L’une des explications les plus évidentes tient à ce que les dirigeants entreprennent de nombreuses démarches leur permettant d’avoir l’air de prendre des mesures en vue d’éviter la catastrophe: des conférences interminables, des résolutions, des débats sur le désarmement, tout cela donne l’impression que les problèmes sont identifiés et que l’on fait quelque chose pour les résoudre. Et pourtant, il ne se passe rien d’important; mais les dirigeants comme les dirigés anesthésient leur conscience et leur désir de survie en donnant l’apparence qu’ils connaissent la route et qu’ils se dirigent dans la bonne direction. » – Erich Fromm, Avoir ou être, 1976.

Des politiciens qui foncent inconsciemment vers un suicide professionnel car ils n’ont pas voulu payer leurs impôts, court-circuitant ainsi les efforts d’un président américain qui semble vouloir remplacer l’appértit destructeur de son prédécesseur et redonner un peu d’espoir à son peuple. Des hommes d’affaires égoistes, qui préfèrent s’enrichir démesurément au lieu de partager un peu de leur richesse et éviter la faillite de leur entreprise. Des consommateurs hédonistes, attirés par le plaisir et l’évasion, qui n’hésitent pas à brûler des tonnes de mazout pour se rendre sur les plages antillaises afin d’accéder aux plaisirs autrefois réservés à leurs maîtres.

Des mesures extraordinaires seront prises prochainement pour prendre soin d’une récession mondiale. Nous devrions peut-être nous préoccuper de la dépression de l’humanité, avant qu’il ne soit trop tard… Y avez-vous pensé?

Illustration: Just Johnny – Flickr

Publicités

11 Réponses to “Le temps d’y penser”

  1. Je crois qu’il est impossible de prévenir le suicide chez quelqu’un qui le veut rééllement.
    Peut être que si chacun s’y mettait pour rendre la vie agréable autour de soi, peut-être que…

  2. MFL said

    Très intéressante réflexion au niveau du suicide collectif…

  3. Je ne veux pas faire mon plogueux cheap mais je vais le faire pareil puisque j’ai composé un super article sur la thématique du suicide que je vous invite à aller voir:

    http://tymmachine.blogspot.com/2009/02/bonne-semaine-de-la-prevention-du.html

    Sur ce, bonne lecture à tous et toutes,

    Tym Machine

  4. Reblochon said

    Mais non la race humaine ne disparaitra pas. Elle a une capacité d’adaptation supprenante, la preuve nous sommes encore là bien qu’ayant ete un des animaux les plus insignifiants de la planete.

    Par contre, si ca tourne vraiment mal, il se peut qu’on ne soit plus que quelques millions et que la qualité de vie sur terre soit revue drastiquement à la baisse. Mais on sera malheureusement toujours là pour foutre la merde !

    Ce qui me fait rever, c’est quand je vois le nombre d’annees que certaines especes ont vecu. Ca se calcule en millions d’annees. Et nous, l’homo sapiens sapiens, depuis combien de temps sommes-nous ici ? Depuis combien de temps sommes nous reellement civilisé ? … et deja au bord du precipice. C’est juste pour demontrer notre pretention demesuré et notre ignorance.

    Enfin, si il faut suicider quelques dirigeants ou quelques grands patrons pour reveiller les gens, je suis avec vous.

    Bon sang que je suis misantrope !

    ***

    Dans certain cas, le suicide est une voie comme une autre. Y a bien que notre education religieuse pour nous dire que c’est mal, et oui, la politique populationniste des curés est encore à la mode. Ne perdons pas nos moutons. Imaginez deux secondes qu’on apprenne aux malheureux, à ceux qui souffrent, qu’ils n’iront pas en enfer si ils se suicident et que tous les soucis dans leur vie prendront fin. Je peux vous dire qu’il y en a un paquet qui aurait sauté le pas dans l’histoire de l’homme. Ce n’est pas pour rien que la religion a bloqué cette echapatoire pour ne pas voir la moitié de la population mondiale demissionner et ainsi refuser son exploitation par les grands de ce monde.

    Qu’on protege du suicide les depressifs, les gamins immatures en peine d’amour, je veux bien. Mais quand une personne n’a plus de plaisir sur cette terre de merde, quand sa vie est un fardeau, quand il n’y a pas d’espoir au bout du tunnel, pouvons-nous nous entendre qu’on est en droit de lui foutre la paix et de la laisser partir tranquille ? Ca peut etre à cause d’une maladie, d’une misere extreme, d’une peine de vivre inguerissable, de la perte d’un etre irremplacable. Laissons les gens crever en paix. On est de toute facon bien assez nombreux sur cette planete à la con… et les seuls qui souffrent, ce ne sont pas ceux qui decident de partir, ce sont bien ceux qui restent !

    Je ne suis pas du tout suicidaire, mais le jour où je vais decider de mourir, ne venez pas me faire chier s’il vous plait, j’aurais mes raisons.

  5. Kevin said

    @ Reblochon

    L’humain est un parasite, l’ennemi de la vie, un meurtrier. On a fucké la nature, on a éliminé toutes les espèces animales, on est imbécile, inconséquent, cruel, etc. On a absolument rien à voir avec la nature qui est un exemple d’équilibre, d’harmonie et whatever. ALORS c’est pour quand ton génocide général? Prend une gang d’écolo et commencez à massacrer la population mondiale et suicidez vous ensuite, vous aurez sauvé la planète et les autres espèces animales!!!!

    L’autre option c’est de remarquer que l’humain fait beaucoup plus pour l’environnement aujourd’hui qu’autrefois, que la concentration urbaine de la population (que les gouvernement essaient de contrer soit dit en passant) permet au reste de l’environnement de rester en paix, que les avancées technologiques en agriculture et en transformation ont permis de nourrir plus avec beaucoup moins de superficie, d’éviter l’utilisation de certains produits qui endommagent l’environnement, que les techniques d’enfouissement des déchets sont beaucoup plus sécure, qu’un barrage hydro-électrique pour chauffer une population est BEAUCOUP moins polluante qu’un chauffage au bois général, que la transformation du bois permet aujourd’hui de reprendre les restants qu’on jettais autrefois, que le transport du bois a permis d’éviter l’utilisation et la destruction de cours d’eau, que l’internet et les outils électroniques nous évitent beaucoup de déplacements inutiles (comparer les prix, plus besoin de se déplacer, plus besoin de chercher une adresse), que les voitures sont incomparables avec celles des années 50. On peut aussi noter que grâce à nos avancées technologiques, nous sommes suffisamment riches pour avoir le luxe de se soucier de notre environnement au lieu de juste survivre (et mourir à 30 ans), que les avancées ont permis de nourrir des millions de gens, de sortir des milliards de gens de la famine, de sauver d’autres millions de la mort par des maladies liées à l’insalubrité, de doubler l’espérance de vie de l’humanité. Il ne faudrait pas oublier que le couvert forestier mondial augmente grâce à la sylviculture, aux meilleures méthodes d’extraction, au respect des droits de propriété, au reboisement des régions urbaines, que les régions qui subissent des déforestations sont justement celles où l’état administre la coupe en négligeant les droits de propriété, que les régions les plus polluées sont aussi les plus pauvres, que l’Inde a baigné dans un smog intense en raison des fondries locales qui produisait du local mais qui étaient innefficaces et surprotégées (protectionnisme), que la mondialisation permet l’enrichissement de chaque partenaire économique (Corée du Sud, Japon, la Chine actuellement… et même le Québec au début du siècle a vu son niveau de vie augmenter grâce au commerce avec les USA) et donc un souci plus grand de l’environnement. On peut aussi noter que les USA sont largement en avance sur les technologies écologiques (grosse évolution dans les années 80-90) et c’est pourquoi ils ont refusé le protocole de Kyoto (puisqu’on leur demandait de faire encore plus que les autres puisqu’ils étaient déjà en avance), que la liberté économique permet l’innovation alors que l’étatisme encourage la pollution et la déresponsabilisation ; l’URSS en est un magnifique exemple. On peut noter que tous les pays d’Afrique les plus liberticide sont aussi les plus pollué et que aujourd’hui l’humanité fais de gros efforts pour contrer certaines mauvaises décisions (comme la prolifération des lapins en australie il y a plusieurs années)(introduction d’une espèce sans prédateur dans un écosystème).

    Mais bon continue à broyer du noir et souhaiter la mort de l’humanité (c’est pas explicite mais clairement implicite), continue à rêver comme quoi « les espèces sont là depuis des millions d’années mais pas nous » (kocé ça!!!) et de souhaiter le meurtre sélecctif (tuer des dirigeants ou des entrepreneurs… whatever), c’est vraiment winner

  6. Robin Hood said

    Il y aurait moins de suicide si la vie etait un peu moins cruelle, si les gens etaient un peu plus bon et si on etait un peu plus spirituels. Oops! J’ai dit le mot en s, je devais savoir que Dieu n’existe (sfa) pas, c comme croire au pere Noel.

  7. lutopium said

    @AntiPollution: Je ne suis pas d’accord. Je crois qu’il est possible de convaincre quelqu’un que la vie vaut la peine d’être vécue. Je suis certain que des gens ont trouvé un second souffle. Pour ce qui est de la race humaine dans son ensemble, je me demande bien ce qu’on attend…

    @MFL: Salut! À force d’être bombardé par les pubs et l’idiotie grandissante de la télévision, les gens savent que quelque chose ne tourne pas rond mais préfèrent consommer… Le brainwash fonctionne…

    @Tym Machine: Je vais aller lire ça!

    @Reblochon: Si je pouvais redonner un peu d’espoir, je n’hésiterais pas une seconde. Je reconnais que ça n’est pas facile. Quel acte mystérieux…

    @Kevin: J’aime bien le premier paragraphe de ton intervention! Cependant, contrairement à ce que tu soulignes, nous polluons beaucoup plus et ce, même si la technologie nous permet de corriger (partiellement) nos comportements polluants. Le problème principal se situe au niveau du transport. Et on parle encore de libre-échange avec l’Europe, de mondialisation des marchés, du développement du tourisme international, etc… À mon avis, il y aura des changements drastiques de comportement d’ici à 2030. En opposition à la globalisation et au libre-commerce, on parlera entres autres de souveraineté alimentaire. J’en suis convaincu.

    @Robin Hood: Le taux de suicide est beaucoup plus élevé dans le monde occidental que dans les pays en voie de développement. Le mode de vie est tellement exigeant…

  8. Robin Hood said

    @lutopium: Je sais que tu ne seras pas d’accord avec moi mais je crois que le manque de spiritualite est derriere le taux eleve de suicide.

  9. Reblochon said

    Le premier paragraphe de Kevin est connu de beaucoup de gens sous le nom de Plan Hopson (tiré d’un jeu de role « heavy metal »)

    Un tres beau plan soit dit en passant.

  10. Kevin said

    « Le premier paragraphe de Kevin est connu de beaucoup de gens sous le nom de Plan Hopson (tiré d’un jeu de role “heavy metal”)

    Un tres beau plan soit dit en passant. »

    AYOYE!!! T’est un osti de gelé ou quoi?? Tu serais donc prêt à appuyer une armée qui aurait comme mission d’abbattre l’espèce humaine?

  11. lutopium said

    @Robin Hood: je te rejoindrais si tu parlais d’altruisme… La spiritualité en soi est une excellente idée. Elle semble cependant amener ses adeptes à un repli-sur-soi. Même pour les meilleures raisons, comme chez le néo-bouddhisme par exemple.

    @Reblochon et Kevin: là, je vous ai perdu. 😎

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :