lutopium

Solidaires, toujours solidaires…

Posted by lutopium sur 22 novembre 2008

« Par ailleurs, de façon à contourner les effets négatifs du mode de scrutin actuel sur les partis en émergence, Québec solidaire, en accord avec le comité de coordination de la circonscription, ne présentera pas de candidat dans Notre-Dame-de-Grâce, circonscription où les Verts avaient obtenu leur meilleur résultat aux dernières élections », a conclu la présidente de Québec solidaire Alexa Conradi.

Montréal, le 22 novembre – Pour la deuxième élection de suite, Québec solidaire présentera des candidats dans une vaste majorité de circonscriptions. Encore une fois, Québec solidaire est le parti qui présentera le plus de femmes le 8 décembre, soit 65 sur 122.

« Avec 53 % de candidatures féminines, Québec solidaire fait encore une fois la preuve que la parité, c’est possible. Si un parti aussi jeune que le nôtre atteint la parité, comment se fait-il que nos adversaires n’y arrivent pas ?

« À Québec solidaire, nos pratiques sont conséquentes avec nos engagements : équité salariale, reconnaissance du travail des proches aidantes, lutte à la violence faites aux femmes, hausse du salaire minimum, augmenter l’accès aux maisons de naissance, etc. Les femmes peuvent avoir confiance en Québec solidaire pour défendre leurs droits chèrement acquis », affirmé le porte-parole de Québec solidaire Amir Khadir.

À lire: Pierre Foglia – « Bonjour, je suis Françoise David de Québec solidaire » et radiCarl.net – « Solidairement, pour une réforme des forces souverainistes au Québec ».

Illustration: Thomas Hawk – Flickr

Publicités

26 Réponses to “Solidaires, toujours solidaires…”

  1. La parité forcée est une abbération. La « discrimination positive » est une horreur. Favoriser quelqu’un à cause de sa race ou son sexe c’est de la discrimination.

    Les femmes sont moins intéressées par la politique point final. Tout comme elle aiment moins l’informatique ou les jeux vidéos. Chaque sexe a ses forces et ses faiblesses. Live with it!

    Elles se présentent pour QS en sachant très bien que leur chances d’être élue sont pour ainsi dire nulles de toute façon. Elle n’ont pas l’intention de faire carrière en politique pour la grande majorité d’entre elles.

  2. lol

  3. derteilzeitberliner said

    Amir Khadir oublie quelque chose d’essentiel à la nouvelle: Québec Solidaire a un quota de femmes candidates, il est normal que l’organisation le respecte. Qu’elle s’en vante en effacant le fait dans le communiqué de presse est, par contre, un peu…douteux.

    En passant, j’écoutais ma mère dernièrement et j’ai allumé sur le fait que c’est loin d’être toutes les femmes qui voient QS comme un modèle d’égalité. Pour ma mère, Françoise David est une féministe radicale, une « frustrée qui ne sait pas s’habiller » et qui a « passé sa carrière à chialer ». Elle trouve Pauline Marois beaucoup plus admirable, tant par son cv que son allure (ma mère se fait toujours dire qu’elle est trop chic, pour elle une personne mal habillée n’a aucune crédibilité). Pour elle, ça fait beaucoup plus sérieux de briser les barrières en fonçant dans un monde macho comme la politique que « gueuler en restant à côté de la track ».

    Demandez lui les deux femmes qu’elle admire le plus: Condoleeza Rice et Madeleine Albright.

  4. lutopium said

    @Christian: C’est vrai, les femmes ne sont pas intéressées à s’impliquer dans la politique, du moins pas le monde politique tel qu’il est aujourd’hui. Les femmes occupent beaucoup de place dans la société civile et nous aurions beaucoup à gagner si elles prenaient plus de place. La présence des femmes est un bon remède contre la corruption, l’ambition démesurée et les confrontations de toutes sorte. Ce nouveau modèle porte ses fruits: Jean Charest a déjà annoncé que son conseil des ministres aurait parité

    @Derteilzeitberliner: Vous êtes très habile avec les mots cher ami… Tiens, on insulte encore une fois Qs et Françoise David en se servant de sa mère cette fois-ci. Habile.

  5. @Derteilzeitberliner est-ce que tu crois toujours tout ce que ta mère dit? Tu es toujours d’accord avec elle?

    @Christian, je suis d’accord que discrimination positive est une discrimination. L’expression le dit bien clairement. Mais c’est une discrimination temporaire, pour compenser une inégalité structurelle. Un pis aller. Le but étant d’en arriver à une situation où elle n’est plus nécessaire. Il doit y avoir quelque chose là-dedans, même les libéraux en tiennent compte ;0)

  6. Manx said

    2 secondes… On est vraiment en train de faire une compétition entre Pauline et Françoise, histoire de savoir qui représente le mieux les femmes? J’embarque pas dans ces salades.

    Pour moi, je trouve ça bien que QS ait une bonne proportion de femmes intéressées à la politique. Je rejoins un peu Christian en disant que la politique actuelle a été faite pour des hommes par un milieu d’hommes, et que c’est exactement la raison pour laquelle moins de femmes sont intéressées par la politique. Mais de ce que je vois, les femmes ne sont pas moins intéressées par la politique en général; c’est simplement que les enjeux qui sont discutés sur les tribunes parlementaires ne sont pas avancées d’une façon qui en intéresse certaines d’entre elles.

  7. Fémi-fascisme que ça s’appelle! Le pouvoir aux femmes et les hommes à la maison! Bref, avec Culbec suicidaire, conspirationniste islamiste et fémi-fasciste, c’est l’égalité des sexes à la Duplessis, mais à l’envers.

    La vraie égalité passe par abolir les injustices faites contre les hommes: reconnaître que les structures gouvernementales actuelles, les organismes gouvernementaux actuels et les services gouvernementaux actuels sont discriminatoires envers les hommes et que cela doit changer, créer un Conseil du statut de l’Homme, un programme «Chapeau les hommes», un programme «À égalité pour décider» version pour les hommes, un Centre de recherche interdisciplinaire sur la violence conjugale et la violence faite aux hommes, mettre en place les mesures et les financements nécessaires pour la création de 130 maisons d’hébergement pour les hommes en difficulté, prendre toutes les mesures pour que n’existe plus au sein de quelques organismes que ce soit l’obligation d’adhérer à l’idéologie féministe pour obtenir un emploi et mettre tout en œuvre pour qu’aucune forme de discrimination sexiste ne puisse exister tant dans les structures gouvernementales que dans la sphère privée. Ce n’est que le gros bon sens. Moi, je veux l’égalité des sexes et aucun sexe ne doit être au-dessus de l’autre, comme c’est malheureusement le cas présentement avec le sexe féminin qui est mieux protégé que le sexe masculin.

    Actuellement, grâce aux fémi-fascistes à la Mémé Payette et à la Mère Térésa David, nous sommes tous et toutes jugés par ce que nous avons entre les deux jambes et ça m’écoeure. Je crois que je ne suis pas le seul à penser ainsi.

    Le «Power femelle» de Culbec suicidaire, conspirationniste islamiste et fémi-fasciste, je l’ai là où le dos perd son nom.

  8. Sans aller dans les détails parce que ça peut-être long et c’est un sujet que j’ai approfondi depuis des années. Les hommes et les femmes sont très différents.

    Mettez un groupe d’hommes ensemble et ils vont discuter de politique, de sport, d’environnement, de choses impersonnelles. Mettez un groupe de femmes ensembles et elles vont discuter de choses personnelles, de leur émotions, et si elle ne sont que deux, ça va être TRES personnel.

    Si vous mettez un groupe mixte, les femmes vont embarquer dans le sujet que les hommes mettent sur la table.

    Les femmes n’ont que rarement d’intérêt pour la politique, non pas parce que c’est fait par les hommes, mais parce que c’est un sujet masculin. Les hommes cherchent le pouvoir parce que c’est un symbole de réussite qui attire les femmes. Les femmes cherchent des hommes qui ont du pouvoir parce que ça leur assure une sécurité et une prospérité pour leur progéniture. Il s’agit de mécanismes innés qui sont présent chez presque tous les animaux. Chez nos ancêtres, le pouvoir était à ceux qui étaient les meilleurs chasseurs, protecteurs et pourvoyeurs. Donc ils avaient plus d’enfant et transmettaient donc leurs gênes a la génération suivante. Maintenant le pouvoir c’est l’argent et le pouvoir politique. Un homme riche ou puissant n’aurait jamais de problème à avoir des femmes, même s’il est vieux ou laid, alors qu’un beau mec sur le BS aura bien des difficultés. Un femme riche recherche un homme plus riche et souvent plus vieux qu’elle, alors qu’un homme se fout de la richesse d’une partenaire, du moment qu’elle est jeune et belle.
    Je n’irai pas plus loin avant de me faire lapider, mais c’est pour illustrer qu’on est différents, avec des forces, faiblesses, intérêts et capacités différents. Le féminisme extrémiste fait fausse route et il faut s’attendre à un retour du balancier. La discrimination positive n’a plus sa place.

  9. Frankie said

    En extension avec ce billet et la discussion ci-dessus, je désire m’exprimer sur une autre forme de discrimination dite « positive » : engagé à tout prix au moins une ethnie dans l’entreprise.

    Engageons les gens pour leur compétence avant tout. Moi, étant un homme blanc de souche qui travaille (je suis dans la catégorie de gens les plus pénalisés par cette forme de discrimination en Amérique), j’ai obtenu mon poste parce que l’employeur savait que je pouvais livrer la marchandise. Mais combien d’entreprises engagent des gens de couleur alors que bon nombre de Québécois, en entrevue, s’avéraient plus compétents que les ethnies qui ont obtenu le poste ?? Ne vivant pas à Montréal, je n’ai jamais eu à vivre ça. Pour ceux qui ont déjà vécu cette discrimination, j’ai de l’empathie pour vous mes frères et sœurs et qui sait, un beau jour, nous irons peut-être à l’Assemblée pour demander à nos « bons élus » de modifier une partie du Code du Travail … en faveur de la majorité !

  10. Manx said

    « Fémi-fascisme que ça s’appelle! Le pouvoir aux femmes et les hommes à la maison! Bref, avec Culbec suicidaire, conspirationniste islamiste et fémi-fasciste, c’est l’égalité des sexes à la Duplessis, mais à l’envers. »

    conspirationniste islamiste… bwahahahaha!

    Pour le fémi-fascisme, je trouve ça ridicule. Actuellement, on ne parle que de l’aspect qui veut que QS ait 52% de candidatures féminines. Pas très fémi-fasciste à mon goût. Et à ce que je sache, les oeuvres comme le Chaînon ont leur raison d’être. Si un tel réseau a à se former pour les hommes victimes d’abus et de violence conjugale, il s’en formera un.

    Pour revenir à Christian, QS a un noyau politique composé de plusieurs femmes, parce qu’elles ont le sentiment que le parti les rejoint. Je ne dis pas que ce n’est pas le cas des autres formations politiques, mais il semblerait que les femmes aussi sont capables de s’intéresser à la politique si elles s’y sentent rejointes. C’est en bonne partie parce que QS est issu de milieux de développement social, qui sont pour moi une forme de politique sur le terrain, et que ce milieu est composé d’un grand noyau de femmes.

  11. derteilzeitberliner said

    Lutopium, je n’ai aucunement besoin de me servir des opinions entendues pendant que je mange ma soupe le midi pour me faire une opinion sur Françoise David, et je suis loin d’être toujours d’accord avec ce que j’y entends. On parlait des femmes et Québec Solidaire…comment puis-je savoir si c’est représentatif si je suis un homme? Je n’ai pas fait de sondage, j’ai seulement l’opinion d’une personne sur 7 millions.

    Pour ma part, mon désaccord fondamental avec Françoise David concerne la guerre d’Afghanistan. Il me semblait logique qu’une féministe appuie les efforts pour déloger les Talibans, plus grands oppresseurs des femmes du 20ième siècle. Et signe que je n’en fais pas une obsession, je ne lui ai même pas posé la question quand je l’ai rencontré dans un cours à l’UQAM où elle était venu faire une présentation.

  12. Si jamais ce parti serait si attirant pour les femmes, qui représentent plus de la moitié des québécois, comment se fait-il que QS ne fait élire aucun député? Pour le moment c’est Québec Solitaire!

    Même si je ne partage par l’idéologie gauchiste, ça n’empêche pas que je trouve qu’il devrait y avoir un place au Québec pour un parti du genre, si ce n’est que pour qu’on se sorte du débat Séparatiste/fédéraliste et qu’on discute des idées droite/gauche.

  13. Kevin said

    Moi je vous dis qu’on devrais mettre des loi pour avoir 50% de mécaniciennes, 50% de fille de la construction, 50% d’informaticienne et 50% de plombière (ça se dit ça?)! C’est de la discrimination systémique!!!

    Dans la même optique, on doit avoir 50% d’infirmer, 50% de gardien d’enfant, 50% d’intervenant en délinquance et 50%…. de danseurs nu tant qu’à ça!!

    Who fckin cares.. really………. les femmes sont rarement intéressé à la politique, c’est un combat, un affront, les femmes qui sont en politique sont des batailleuse!! Faut être royalement insconscient de la psychologie féminine pour déclarer que c’est par discrimination qu’il y a moins de femme en politique. Encore plus sauté pour croire qu’une femme en politique est bon pour « la cause des femmes »… comme si un noir, un gay ou un gars avec des piercing (mouah XD) pouvait avoir la moindre influence sur la situation du groupe dans lequel on l’associe (parce qu’on fait toujours partie de plusieurs groupes à la fois, dans mon cas je suis petit salarié/technicien/homme/heterosexuel/blanc/quebecois/amateur de body art/amateur de vins/amateur de psychologie/libertarien/agnostique)(…. quel groupe je vais avantager si je suis en politique???).

    Les groupes sociaux sont le fruit de votre imagination, si un politicien se sert de son pouvoir pour avantager un groupe au détriment des autres, c’est tout simplement du favoritisme….

  14. Kevin said

    « Les groupes sociaux sont le fruit de votre imagination, » ca veux pas dire que les groupes n’existent pas, ça veut dire que la perception est relative à la personne qui l’observe et qui est très maléable. Dans le fond, ça ne veut pas dire grand chose et se baser sur un « équilibre des groupes » est ridicule.

  15. @Christian Rioux,

    « Si jamais ce parti serait si attirant pour les femmes, qui représentent plus de la moitié des québécois, comment se fait-il que QS ne fait élire aucun député? Pour le moment c’est Québec Solitaire! »

    Raison de plus pour adopter la proportionnelle. Ça permettrait également au fédéral que d’autres partis autre que le Bloc Québecois puissent citer.

    Je pense par contre que Québec Solidaire à l’image d’un joueur qu’on fait jouer pour mieux l’échanger par après cherchera une fois qu’il aura quelques députés élus à s’annexer au PQ car dans la famille souverainiste, qui se ressemble, s’assemble.

  16. Jo said

    Ouch!! Que de commentaires sexistes, ignoristes (est-ce un mot) ou plus simplement, arrogants et réducteurs…
    Ou est-ce que je m’inscris??? Oui, Québec solidaire m’intéresse…

  17. Anonyme said

    @ Yannick, alias Tym Machine

    Es-tu sur le BS ?

  18. Dès qu’on dit que les hommes et les femmes sont différents ont est sexistes? Réaliste! Les femmes sont meilleures dans certains domaines et les hommes sont meilleurs dans d’autres.
    La politique n’a que peut d’intérêt pour la plupart des femmes, alors forcer la parité c’est y mettre des femmes qui n’ont pas l’intérêt ou le talent au détriments d’hommes qui les auraient. Pourquoi forcer le 50% ou les hommes sont majoritaires, mais pas dans les domaines ou les femmes sont majoritaires, comme médecins, infimières, professeurs?

    C’est de la discrimination! Laissez les gens aller ou ils ont des intérêts, et engagez les pour leur compétences, pas leur sexe. Si une femme est compétente en politique et aime ça, qu’elle se présente comme député et même qu’elle aie un poste d’importance. Il y en a qui sont très compétentes. (Ex: Nathalie Normandeau), mais ne forcez pas la main à personne ou ne tassez pas un homme plus compétent pour lui faire une place.

  19. Manx said

    Non, les hommes et les femmes sont différents, effectivement. Que la politique actuelle soit un milieu créé par les hommes montre clairement que les femmes en sont en partie désintéressées. Je considère ça plus ou moins faux; le mode de politique actuel désintéresse plus les femmes qu’il ne désintéresse les hommes, c’est tout. Je ne comprends pas pourquoi c’est fémi-fasciste de dire qu’il faudrait que la politique intéresse tout le monde.

    Et j’ai dit que QS intéressait les femmes. Dans leur noyau d’implication, il y a une grande présence de femmes. Pourquoi dit-on alors que la politique les intéresse moins? Elles ont l’air prêtes à s’impliquer lorsqu’elles se sentent apostrophées par les enjeux discutés.

    D’ailleurs, on ne parle pas de mécanique; on parle de candidats. Québec Solidaire pose un tel geste parce que, et je vais étonner plusieurs vulgarisateurs, Québec Solidaire est un parti politique qui pose des gestes politiques. Désolé de devoir expliquer ce concept, mais QS n’a pas besoin d’une loi pour avoir 50% de candidats des deux sexes (environ). C’est simplement un acte qui marque des valeurs, tout comme l’adoption d’une consitution sur les valeurs Québécoises.

  20. Tant qu’a extrapoler cette idée, quand il y aura 50% de femmes à l’Assemblée nationale, ensuite, il faudra 50% d’ethnie, 50% d’handicapés, 50% d’homosexuels et puis quoi encore?

    Donc une femme hadicapée autchtone lesbienne aura automatiquement le poste de premier ministre, qu’importe ses compétences!

  21. Manx said

    Je n’ai pas dit, à ce que je sache, que QS devait détenir tous les sièges. Mais oui, c’est un beau rêve Christian, tu ne trouves pas? Une Ass Nat représentative de la diversité. Ça signifierait que les immigrants, les communautés ethniques et les femmes se sentent interpellées par la démocratie directe. Merveilleux, n’est-il pas?

    C’est pas à coups de lois qu’on arrivera à ça, ni à coups de quoi que ce soit d’autre. Ça viendra avec le temps, possiblement, ou ça ne viendra tout simplement pas. Mais si un jour il y a 50% de femmes à l’Ass Nat, je serai mort depuis longtemps (et si l’histoire me prouve le contraire, je serai un homme heureux).

    Je n’aime pas trop ce genre d’arguments à la con. Ce que j’ai dit, c’est que QS est un parti qui a fait le geste politique de présenter 50% de ses candidats (de qualité, disons-le) féminins. Pourquoi? C’est le seul parti qui peut faire cela tout en présentant des candidatures potables. Si un parti peut se permettre de présenter plus de candidats de communautés culturelles et de qualité, à la fois, qu’ils le fassent! Break a leg! Ce serait merveilleux, je trouve, tant qu’on ne coupe pas sur la qualité des candidatures.

  22. S’il y a 50% de femmes sans que ça soit forcé, que c’est parce que sont des personnes compétentes et intéressées, je n’ai aucun problème avec ça.
    J’ai un problème avec la discrimination positive, qui tasse des gens compétents seulement parce qu’ils sont des hommes. Même si il y a eu quelques cas inverses dans le temps de mon grand-père, ça ne justifie pas de refaire les mêmes erreurs maintenant pour se venger.

  23. lutopium said

    Un GROS merci pour votre générosité. Même si nos idées ne convergent pas toujours, je ressens une certaine solidarité!

  24. Bravo à tous!

  25. fredericd said

    Le débat stérile des féministes professionnelles sur l’équité salariale et en politique s’explique comme ceci: Les femmes sont entrées massivement dans la marché du travail vers la fin des années soixante alors que justement la pression des syndicats et des travailleurs sur le patronat était énorme afin d’augmenter les salaires.

    Les femmes ont servi d’armée de réserve. C’est à dire, que, grâce aux femmes, le capitalisme a pu réduire les salaires globaux. Les femmes ont été embauchées massivement dans nos entreprises pour casser la dynamique salariale de la fin des années soixante en augmentant l’offre de la main d’œuvre par rapport à la demande.

    Maintenant on nous parle de solidarité féminine, de soi-disant justice et de parité. Ça fait vingt ans qu’on nous bassine avec la Polytechnique. Ce drame qui a été récupère de façon éhontée par des féministes professionnelles en manque de subventions.

    Elles ne parlent jamais du cas Laurie Dann qui un ans avant le drame de la Polytechnique a abattu froidement un nombre impressionnant de bébés mâles et son propre fils à cause de son dégoût des hommes…. Parce que pour les féministes tuer des mâles ça se justifie.

    Lire la suite…

    et celui-ci

  26. What a great viewpoint, nonetheless isn’t produce every sence at all discussing that mather. Any kind of approach thanks plus i’d try to discuss a person’s article directly into delicius nonetheless it seems to be an issue using your websites on earth do you you need to recheck this. with thanks once again.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :