lutopium

J’appuie Québec solidaire

Posted by lutopium sur 5 novembre 2008

Lorsque j’ai lancé ce blogue en décembre dernier, je me suis donné comme mission de dénoncer le discours populiste de l’ADQ, les ambitions opportunistes de certains politiciens et les liens corporatistes entre les lobbies économiques et le Parti Libéral du Québec.

J’ai alors décidé de conserver un angle non-partisan afin de me concentrer sur l’analyse des évènements tout en évitant de faire la promotion d’un parti politique en particulier. Je crois que mon attrait pour les concepts progressistes et les idées de gauche était assez évident… Certains me considèrent comme un étatiste, un qualificatif que je n’accepterai jamais. Je ne suis pas un étatiste. Je crois tout simplement que les citoyens doivent faire partie des décisions, pas seulement en votant à tous les quatre ou cinq ans mais en étant impliqués de façon permanente. Certains appellent ça la démocratie participative. Ça empêche la corruption, les excès et les abus. Je ne prône pas un contrôle étatique sur tout. Je crois au pouvoir des citoyens.

Hier soir, un grand nombre de québécois se sont réjouis de l’élection de Barack Obama. Pourquoi? Parce qu’il représente le changement. On ne sait pas encore s’il y parviendra, mais le type semble honnête lorsqu’il parle de lutter contre le racisme, la pauvreté et les inégalités sociales. Les québécois ont également refusé les idées conservatrices de Stephen Harper. Le message est clair.

Il m’aurait été impossible de publier une vingtaine de billets simplement pour dénoncer le programme du Parti Libéral. Ceux qui visitent ce blogue en sont très conscients: privatisation des infrastructures, partenariats à outrance avec le privé, sytème de santé à deux vitesses, subventions doûteuses, etc… Et j’ai tellement parlé de l’ADQ et de Mario Dumont au cours des dix derniers mois que je n’ai plus grand chose à dire sur leur compte!

Publier des billets sur un blogue politique lors d’une campagne électorale exige beaucoup de temps et d’énergie. J’ai donc décidé d’investir ce temps en donnant un coup de main à la jeune formation politique Québec solidaire. J’espère sincèrement que Françoise David et Amir Khadir joindront l’Assemblée Nationale afin de court-circuiter le débat homogène qui s’y est installé. Il est temps d’oppposer les projets de privatisation, le concept d’utilisateur-payeur, le sous-financement de nos écoles et la croissance économique débridée.

C’est donner un coup de main pour faire avancer des idées et non pour prendre le pouvoir. C’est semer quelques concepts de solidarité pour nos enfants et les enfants de nos petits-enfants. C’est prioriser l’environnement et la protection de nos ressources. C’est la justice sociale et une répartition équitable des richesses. C’est le refus à l’égoisme et au repli sur soi.

Et c’est la promotion de l’accession du Québec à l’indépendance alors que le PQ désire avant tout prendre le pouvoir. On se revoit le 9 décembre. Vous me manquerez. Salut!

Illustration: HersenSpinsels.nl

Publicités

69 Réponses to “J’appuie Québec solidaire”

  1. Jo said

    Eh ben!! Bravo!!
    Je trouve super de te voir trouver une voie, mais dommage que tu nous prives de billet sur cette nouvelle expérience…
    Un petit mot sur ce que tu fais, de temps en temps, me ferais vraiment plaisir!!!

  2. Bonne course! Bonne lutte.

  3. Sir Seb said

    Chapeau bas Lutopium!

    Je ne peux que t’encourager dans ta démarche, en espérant que tu récolteras les fruits espérés.

    Bonne campagne et bonne chance!

    Sincèrement, Sir Seb.

  4. Bonne chance Lutopium, tout ce que j’espère quant à moi c’est un PQ fort dans un gouvernementlibéral minoritaire faible.

  5. Je respecte le fait que tu aies décidé de ne pas publier pendant la campagne électorale.

    Sauf que tu te tires dans le pied en appuyant Culbec Suicidaire, la succursale provincialiste du NPD.

  6. Bon combat, mon cher Lutopium!

    En ce qui me concerne, j’étais très mitigée pour mon vote au provincial mais maintenant que Louise Beaudoin s’en vient dans mon comté… ça change la donne un peu. Mon vote ira au PQ mais je pense que sur le fonds, on mène le même combat.

    À plus! 🙂

  7. Sauf que toi, Noisette, tu n’aides pas la charogne soi-disant libérale en agissant ainsi.

  8. Manx said

    J’en ai une pour toi pour parler contre l’ADQ, Luto: Dumont a annoncé qu’il désire privatiser partiellement l’Hydro-Québec, car paraîtrait-il que H-Q n’appartiendrait pas aux Québécois en ce moment.

    http://manx.wordpress.com/2008/11/06/privatiser-lhydro/

    Je t’appuie dans la lutte pour faire élire des membres de Québec Solidaire à l’Ass Nat à 100 milles à l’heure. J’ai hâte de voir le jour où l’on pourra entendre Amir représenter les citoyens de Mercier, et plusieurs d’entre eux attendent ce moment eux aussi. Je souhaite à Françoise de remporter Gouin elle aussi, mais je me rappelle que Amir avait déjà mené une bonne lutte aux dernières élections. En tout cas, QS a mon vote cette année. Bon succès, Luto!

  9. lutopium said

    @Jo: Merci! J’irai peut-être te rendre visite!

    @C.-A.: Merci encore. Bonne campagne à toi itou! J’espère Bill Clenett remportera le succès qu’il mérite. Le Québec aurait tout à gagner de le porter à l’Assemblée Nationale.

    @Sir Seb: Merci. J’espère que tu trouveras le temps et l’énergie pour couvrir cette campagne!

    @AntiPollution: Nous avons beaucoup plus de points en commun que de divergences. Bonne campagne à toi. Tu feras partie des blogues que je visiterai pendant la campagne, c’est certain!

    @Noisette: Vous avez une bonne candidate. Je lui souhaite le meilleur des succès. J’espère néanmoins que François Saillant remportera la circonscription 😉

    @Manx: Un gros merci. Heureux de voir qu’on s’entend sur le plan de match!

    Merci à tous et à toutes, c’est vraiment chic de votre part. Ça me touche.

  10. Kevin said

    Dit moi Lutopium, tu ne te dit pas étatiste mais tu favorise un parti qui promet de créer 40 000 emploi par la construction de logement sociaux et de booster les dépenses publiques…. Aussi bien dire que tu n’est pas végétarien mais que tu ne manges jamais de volaille/cochon/boeuf/poisson…………

    J’aimerais que tu prennes le temps de faire l’adulation des logements sociaux (qui est une solution pour régler un problème causé par la régie du logement, avec l’argent des contribuables pour favoriser certains au détriment de tous… bref socialiser les dépenses pour privatiser les bénéfices), de la nationalisation des garderies (qui favorisent ceux qui peuvent payer des pots de vin et paye 18$ l’heure garder des enfants), de notre magnifique système de santé (qui tue des centaines de personnes par négligence…).

    Je me pose aussi des questions sur tes positions face au « revenu citoyen » (le concept qui veut qu’on donne un revenu de base à tout le monde)(belle manière d’encourager les gens à cesser de travailler), les revenu pour les femmes au foyer (même chose… belle façon d’encourager les femmes à cesser de travailler) et la nationalisation des centres de distribution de nourriture (qu’on appelle épicerie). Si le concept d’utilisateur-payeur te répugne, l’idée devrait certainement te plaire, nous pourrions ainsi offrir de la nourriture (service essentiel hein!!) gratuitement comme pour la santé! Imagine, plus besoin d’avoir de banques alimentaires, nous aurions réglé le problème de la faim chez les enfants et les pauvres (osti que je suis populiste et démagogique pour utiliser les pauvres et les enfants dans ma phrase de téteux socialiste.. whatever)!! Bien-sûr ça implique que par souci d’équité, on élimine les aliments de luxe. Un autre gros avantage, de cette façon nous pourrions contribuer à la santé publique en banissant les aliments trop riches en gras ou en sucre.

    Imagine l’idée : toute les semaines, nous aurions nos coupons de nourriture pour aller dans un comptoir de distribution de nourriture et on nous donnerais alors une caisse de nourriture pour la semaine. Bon, puisque certains voudraient vendre leur caisse à d’autres pour payer leurs vices (jeux, alcool, drogue, whatever), il faudrait rendre la vente d’aliment illégale et exercer un certain contrôle. Ça implique aussi qu’un marché noir de nourriture apparaîtrait (surtout pour les produits de luxe) mais c’est un problème mineur que la police peut très bien gérer (comme pour les drogues actuellement).

    Imagine les bénéfices pour la société en général! D’abord les profits des sales épiceries serait nationalisé et profiteraient à la société québécoise, ensuite nous pourrions contrôler l’alimentation de la population pour son propre bien ce qui augmenterais la productivité des gens et les rendrait plus heureux (un esprit sain dans un corps sain), nous éliminerions la malbouffe (puisque les fast-food seraient illégaux, il y aurait toujours des restaurants mais ils devraient se conformer à des normes nutritionnelles) et en plus nous pourrions nous assurer que tous auraient accès à de la nourriture de qualité, incluant les enfants (qui y auraient accès grâce à leurs parents) et les pauvres qui n’ont pas les moyen de se nourrir. Je vois mal les désavantages, je te crois légèrement sceptique, j’attend ta réponse pour trouver les failles. De plus, les bénéfices pour la santé de la population se traduiraient par une réduction des coûts de santé.

    La même logique s’applique dans le logement, il y a trop de logements insalubres et trop de personnes sans abris, la politique de Q.S. est un bon pas mais trop timide. La nationalisation de la location de logement (qui est tout aussi essentielle que la nourriture ou la santé, même plus!) permettrait de loger les sans-abris et d’assurer un logement décent à tous et chacun. Bon on ne pourrait pas vraiment appliquer la gratuité (à moins de nationaliser aussi les maisons!!) mais on pourrait tout de même offrir des prix de logements plus bas que ceux en vigueur sur le marché actuellement (pour avoir des prix semblable aux logements sociaux actuels). Si les logements sociaux que nous avons actuellement sont propres et accessible, imagine cette politique appliquée à l’ensemble du Québec!!!!! Nous réduirions encore une fois les maladies (liées à l’insalubrité) et donc les coûts de santé. Nous pourrions nous approprier collectivement les profits que les propriétaires font actuellement et financer d’autres programmes sociaux!

    Je trouve dommage que l’ont ait nationalisé qu’une partie des besoins essentiels des gens, il y a un gros chemin à faire pour arriver à la prospérité générale et au bonheur collectif.

    ** Bon la dernière partie (le 3/4 du texte….) était un gros sarcasme, je ne crois absolument pas à ça mais je t’ai exposé les avantages. En ce moment, tu est sceptique et essaie d’analyser ce que je viens d’écrire. Je te laisse trouver la raison pourquoi c’est stupide, démagogique et catastrophique puis je t’expliquerai par la suite chaque détail, chaque changement d’incitatif, chaque effet pervers. Les autres sont bien-sûr invité à faire la lumière sur le sujet (sauf toi Anarcho-pragmatisme, c’est trop facile, mon but c’est de faire réfléchir, pas de prouver que tu peux répondre à ça les doigts dans le nez). N’oublie pas de me parler du revenu citoyen, je n’ai jamais vu quelqu’un être capable de défendre l’idée sans utiliser de demi-vérité et avoir l’air d’un imbécile. Si tu réussis je serais impressionné (accordé au conditionnel parce que au futur, j’en doute)!

  11. Kevin said

    « C’est semer quelques concepts de solidarité pour nos enfants et les enfants de nos petits-enfants. »

    Wow!!! La solidarité? Tu es certain? Étrangement, le message c’est plus « crissez-vous de vos voisins, de ceux dans le besoin, l’état le fera à votre place, on prendra l’argent que vous consacreriez à la philantropie pour nous-même décider de qui sera financé et qui ne le sera pas ».

    Le Québec est un loser fini dans les dons privés aux organisme de charité. Le Québec est champion dans le « je hais les pauvres et les immigrants parce qu’ils me prennent mon argent sans que je n’ais rien demandé ».

    Tu te dis humaniste, optimiste et positif pour l’humanité mais croit que les gens sont trop égoïstes pour eux même faire un don aux organismes qui les intéresse (pour une femme ça peut être un organisme de défense des femmes battues, monoparentales ou whatever) et justifie la violence de l’état pour choisir à leur place et enlever cette responsabilité aux gens.

    Dans une véritable société libre, les gens se sentent concerné par ceux qui sont dans le besoins parce que justement ils ne croient pas que l’état les aide anyway et ne se sentent pas agressé par les pauvres parce qu’ils ne sont pas forcé de payer, ils le font volontairement. Dans une véritable société libre, les organisme d’aide sont plus efficace parce qu’ils ont des comptes à rendre aux donateurs, ils sont mieux ciblé parce que les gens donnent aux organisme qu’ils ont choisi en fonction de leurs propres valeurs. La communauté juive est un exemple magnifique!

    Tu sais pourquoi je perds mon temps à écrire ici? Parce que la naïveté n’est pas quelquechose de mauvais et que certaines personnes comme David Gagnon changent les rouages de leurs réflexes conditionné à être de bons petits socialistes-solidaire-juste-dans-les-paroles-qui-entraînent-dans-la-réalité-des-effets-pervers-horribles-et-encouragent-le-véritable-égocentrisme. (tout ça même si David n’a pas toujours raison, loin de là et a tendance à trop polariser les idées.. whatever, le changement de ses idées est stupéfiant)

  12. Tu n’es pas un étatiste mais tu appuies le parti le plus…étatiste!

  13. Frankie said

    « Tu n’es pas un étatiste mais tu appuies le parti le plus…étatiste! »

    Cette citation s’adressait à Lutopium ou bien à toi-même, Anarcho ?
    Toi appuyant le PQ … je te rappelle qu’ils préconisent un régime social-démocrate … c’est assez étatiste, ça !

  14. Maudit WordPress à marde! Je crois que mon message a encore abouti dans la liste d’attente.

  15. Une décision bén progressive! 🙂

  16. C’est vrai, Québec solitaire est présentement le plus indépendantiste des partis. Néanmoins, je ne voudrais pas de ce parti au pouvoir, c’est le seul parti qui pourrait faire pire que l’ADQ!

    J’imagie qu’il a tout de même son utilité.

    Accent Grave

  17. lutopium said

    @Kevin: Encore une fois, il est clair que nous nous entendrons jamais. Merci quand même pour les commentaires. Qui sait, c’est peut-être toi qui a raison. Un jour où l’état sera disparu complètement et que l’existence des gens sera basée essentiellement sur le mérite, l’intelligence et la bonne santé. Les gens contribueront volontairement au financement de l’armée, des forces policières et des tribunaux de justice. Pour le reste, les gens démunis pourront aller voir Centraide pour les avoir accès aux services qu’ils ne peuvent se payer. C’est ton utopie. J’ai la mienne.

    @Anarcho: J’appuie le programme politique qui est le plus proche de mes convictions et de mes idéaux. Pour un monde où les humains sont égaux et ont accès à une vie décente. Encore une fois, je ne prône pas un envrionnement dans lequel l’état contrôle tout. Je fais tout simplement la promotion d’un système qui est basé sur une répartition de la richesse, la justice sociale et l’égalité de tous devant la loi. Et j’espère que les citoyens reprendront une partie du pouvoir afin d’équilibrer les choses. C’est tout. C’est basé sur une notion de partage et non de charité.

    @Jean-Luc: J’ai essayé d’approuver le message et ça ne fonctionne pas. Le voici:

    Bonjour Lutopium! Je viens de créer sur mon blogue un regroupement de blogueurs anti-charogne soi-disant libérale du Culbec.

    http://lequebecdedemain.dansmonblog.com/Premier-blog-b1/NON-a-la-charogne-soi-disant-liberale-du-Culbec-b1-p59422.htm

    Lis ça et répond-moi sur mon blogue si tu veux oui ou non en faire partie, même si je pense savoir ta réponse! Merci!

    @Abdul-Rahim: une décision logique pour moi. Illogique pour d’autres. Il y a cinq formations politiques qui se présentent aux élections, c’est mieux qu’un systèeme bi-partite. Pour les anarchistes et les libertariens, les élections sont pratiquement inutiles, alors c’est difficile de leur plaire!

    @Accent Grave: Personne ne prétend que Qs est prêt à prendre le pouvoir. Encore quelques années et je crois que ça pourrait être l’alternative idéale pour les progressistes. En attendant, il faut appuyer Qs pour assurer son financement et élire Françoise David et Amir Khadir à l’Assemblée Nationale.

  18. Richard Lépine said

    Bravo, c’est pas tousles jours que les gens s’embarquent pour affronter la tempête et, en plus, dans un petit bateau. J’admire.
    J’aimerais cependant poser quelques questions à Kevin parce que ses derniers textes ont commencé sérieusement à me donner des boutons: c’est que j’aimerais savoir sur quoi de tangible reposent ses grandes envolées nombrillistes.
    Voici donc, à lui adressées, quelques questions sur sa réalité réelle, son incarnation dans le matériel.
    Pour parler ainsi,
    – quels sont tes revenus et de quelle nature (entrepreneuriaux ou salariaux)?
    – as-tu fait un héritage ou es-tu né avec une cuillère en argent dans la bouche ?
    – quel est ton niveau de scolarité et as-tu eu à payer tes études ?
    – souffres-tu d’un handicap physique ou as tu des problèmes de santé mentale ?
    – as-tu une maison, payée ou non, par toi ou papy ?
    – as-tu une auto, de quelle marque, de quelle année, payée ou non, par toi ou papy ?
    – es- patron, cadre ou employé ?
    – si tu as des employés, combien sont-ils payés ?
    – depuis quand date ton dernier travail au noir ?
    – payes-tu religieusement tes impôts ?
    – as-tu grandi dans un milieu populaire ou dans un quartier huppé?
    – serais-tu capable de payer cash une opération majeure ?
    Ces quelques questions visent à comprendre ce qui constitue les fondations réelles de tes écrits et à souffler un peu le brouillard qui entoure, oserais-je le dire, tes prédications. Rien de sarcastique là-dedans ni de méchant. Je cherche à comprendre.

  19. Kevin said

    @ Richard

    1. 12.50 l’heure, j’ai une formation en infographie en préimpression du collège Ahuntsic de Montréal
    2. Mon père est mécanicien automobile/poids lourd de formation, actuellement camionneur pour des raisons de santé (travaille 70-90 heures semaine). Ma mère est rentrée chez desjardin après son secondaire et est devenu progressivement chef d’équipe. Elle est décédée en 2003 d’un anévrisme au cerveau, à cause d’une liste d’attente pour un IRM de 6 mois et 5 médecins qui attribuaient ses mals de tête horrible (à en pleurer) à la fatigue ou au stress.
    3. Collégial, mon père payé une partie de mes études après le décès de ma mère, j’ai pour ma part travaillé pendant l’été et consacré 50% de mon salaire à mes études, pendant l’école je me concentrais sur l’école. Au collège, je faisais parti de la vie étudiante, entre-autres dans le comité d’environnement, d’où mes connaissances sur l’environnement.
    4. Aucun handicap que ce soit
    5. Aucune maison, mon père a une maison à Québec mais je vis actuellement à Montréal, je suis en chambre pour des raisons pratique (pense à déménager plus loins, donc éviter les meubles etc.) et financières.
    6. Aucune voiture, je voyage en transport en commun (plus commode à montréal, moins cher et moins de trouble de parking)
    7. Je suis employé, en fait nous sommes une très petite entreprise et je fais à peu près tout dans la shop.
    8. Ne s’applique pas.
    9. Je ne travaille pas au noir, peut-être des travaux d’infographie non-rénuméré pour des amis ou une rénumération symbolique (album de musique pour mon ami non-subventionné, il m’a payé avec deux bouteilles d’alcool XD)(l’album c’est « No intensity » de « Reset », disponible partout au Québec, il y a des show prochainement, c’est un band de punk (pas trop trash, assez accessible).
    10. Pas trop le choix 😉
    11. J’ai grandis à Saint-Romuald de Lévis, dans une banlieu, ptite vie tranquille.
    12. Bah j’ai de l’argent de côté, je m’en sors bien. En fait les fonds que je mettrais dans mon budget pour me payer une assurance maladie, l’état me le prends et me force à souscrire à son système délabré qui laisse mourir des gens sur des listes d’attente ou par insalubrité (c. difficile par exemple, poussière dans une salle d’opération, délais ridiculements long d’opération ou de scanner, comme ma mère). Tu ne t’es jamais demandé pourquoi on appelle ça une ASSURANCE maladie? Parce que c’est un système monopolistique qu’on appelle public.

    Les fondations de ce que j’écris sont basées sur des principes de base : la propriété privé (si je construit une belle maison, mon voisin qui est plus lâche et se construit une cabane en bois n’a pas le droit d’exiger une partie de ma maison), la liberté individuelle (toute personne a le droit de faire ce qu’elle veut en autant qu’elle n’agresse qui que ce soit, ce qui inclut la pollution bien sur, auquel cas un dédomagement et une entente contractuelle viennent compenser) et l’entraide volontaire.

    Vos belles valeurs, vos voeux pieux et surtout vos utopies sont le produit d’une croyance commune à tout les constructivistes : l’état est la créature du peuple et travaille pour son bien. En fait quand on comprend la psychologie, on comprends que chaque personne travaille d’abord pour elle-même. Ceux qui encouragent le pouvoir coercisif de l’état pour « redistribuer » et « apporter le bonheur universels » ne sont souvent que des utopistes qui ignorent les résultats des décisions politiques et s’intéressent d’abord à se sentir eux-même charitable en imposant une vision constructiviste de la société aux autres. Ils croient que les monopoles étatiques peuvent être bons alors qu’ils ont les même lacunes que si ils sont privé.

    Ils se disent humanistes alors qu’ils encouragent les comportements égoïstes et la ségrégation par les privilèges aux uns au détriment des autres. Ils disent vouloir tout le monde égal alors qu’ils sont en faveur de la discrimination positive, d’avantager certaines personnes sur une base raciale (qui n’est en fait que du racisme, avantager les blanc ou nuire aux noirs, c’est la même chose et vice versa). Ils se disent humanistes mais croient que l’humain doit être partiellement esclavagé pour encourager des comportements « souhaitable » tout en ignorant les effets pervers de leurs mesures. Ils croient que par la coercition, on peut dessiner la société à notre image mais c’est toujours d’une manière subjective et ce n’est jamais à leurs goûts, ils justifient donc la restriction des libertés individuelles au nom du « bien commun » (comme interdire les drogues, interdire certaines pratiques sexuelles, nationaliser des établissement privé comme des restaurants pour interdire la cigarette).

    En réalité la société n’est pas un design intelligent, elle est le résultat de l’interaction de milliers d’individu qui ont des besoins, des désirs et des talents. Le véritable altruisme se fait par le sacrifice personnel et l’action individuelle, pas par la coercition et de programmes qui deviennent des droits et des dûs à ceux qui en bénéficient.

  20. Richard Lépine said

    Kevin, tout ce que tu dis, c’est une forme un peu lourde de ce qu’on appelle, en psychologie, l’aliénation (voir Kant, Memmi, Fanon, etc).En fait j’ai voulu vérifier combien de temps tu avais à perdre pour répondre à un retraité, fils d’ouvrier, qui avait connu un autre système, celui que tu proposes, d’avant la révolution tranquille. Je te plains sincèrement d’avoir foi en l’individualisme outrancier alors qu’il est prouvé ( voir les études les plus récentes )que même les singes font preuve d’empathie et que l’humanité n’a finalement survécu que par sa solidarité.

  21. Kevin said

    Justement… la solidarité ne peut être forcée par l’autorité, elle doit être individuelle… laisse faire… t’a absolument rien lu

  22. Richard Lépine said

    Un peu lu, seulement, mais beaucoup vécu. As-tu une vie, Kevin. Qui te serre dans ses bras quand tu as froid?

  23. Bonne campagne.

    Néanmoins, je crois que tu as voté pour le parti le plus étatiste qu’il est possible d’avoir.

    Québec Solidaire, c’est le parti qui dit justement qu’il ne faut pas faire confiance aux citoyens dans la vie, ça prend un État fort et hypercontrôlant pour forcer la redistribution de la richesse (pour eux, les donations privées, ça n’existe pas) ou pour mieux gérer certains dossiers, dont l’éolien ou l’environnement.

    Et sachant que le Parti Communiste du Québec s’est joint à eux… Hummm… Pas sûr que ce soit le parti des citoyens.

    Plus que quiconque, ils veulent le pouvoir pour imposer leurs bonnes valeurs morales et sociales à l’ensemble de la société. Avec la contrainte du pouvoir étatique.

  24. Redge said

    @Mathieu Demers: si tu va sur le site de Québec Solidaire, tu va voir que c’est probablement le partit le plus connecté avec le peuple. Rien qu’a aller ici : http://programme.quebecsolidaire.net/

    Tout le monde peut participer aux débats, contrairement aux trois autres partit qui veulent nous imposer leur conception du gros bon sens.

  25. Anne-Marie Provost said

    @lutopium : je viens de découvrir ton blogue, et je lis avec déception que tu n’écris plus… les cyber-militant-es de QS auraient bien aimé t’avoir à leur côté dans l’application de notre stratégie web!
    Si la proposition t’intéresse, fais-moi signe.

  26. lutopium said

    @Richard Lépine: Merci pour les encouragements. Je te laisse le soin de poursuivre la discussion avec Kevin…

    @Mathieu Demers: Merci. Je ne savais pas que Québec solidaire est un parti « hypercontrôlant » qui veut « imposer » ses valeurs morales et sociales… On ne lit pas les choses de la même façon.

    @Redge: Merci pour l’appui et les précisions!

    @Anne-Marie Provost: Je vous fais signe comment?

  27. Personnellement, je trouve Québec Solitaire beaucoup trop à gauche. Je suis plutôt centriste.

    Je trouve la gauche trop centralisatrice, Etat-providence, auquelle les citoyens se raccrochent au moindre problème au lieu de se tenir debout, faire face à leur problèmes et tenter de trouver des solutions. Ex: Une entreprise privée ferme: solution gauchiste: le gouvernement intervient à coups de millions. Regardez ce que ça a donné avec la Gaspésia. Si une entreprise privée n’est pas rentable, elle va fermer de toute façon. Il faut travailler soit à la rendre compétitive, ou alors la fermer et partir une autre entreprise dans un autre domaine.
    Dans d’autres cas, si une entreprise ferme, les gens réclament du gouvernement des extensions du chômage, ou alors s’ils ne sont pas éligibles, ils réclament d’en avoir quand même. Jamais ils ne leur viendra à l’idée de se trouver une autre job!
    La gauche est très proche des syndicats, qui protègent des employés voleurs ou incompétents, négocient des conditions bétons avec des salaires incroyables (plus de 20$/h pour balayer le plancher à la Gaspésia il y a 10 ans) qui sont déconnectés de la réalité actuelle avec la mondialisation, et qui font la grève pour tout et pour rien.
    Ce qui fait que notre économie feignante n’est plus compétitive et qu’on perd des emplois au profits d’autres pays.

    La gauche fait la promotion de la « discrimination positive », un concept auquel je suis fortement opposé. Par exemple, il y a maintenant beaucoup de femmes pompiers et polices, qui ont pour la plupart des capacités physiques moindres que les hommes. Les tests ont étés modifiés pour que ça soit plus facile pour les femmes, et en plus lors de l’embauche, à compétence égale, ils engagent automatiquement la fille. Si tu es inconscient dans un maison en flamme, est-ce qu’une pompière de 5 pied, 125 livres pourra te sortir de là? La vraie absence de discrimination c’est quand on engage quelqu’un pour ses compétences, pas pour son sexe ou sa race.

    A force que donner plein de cash aux pauvres et organismes communautaires au lieu d’investir pour créer des emplois, un gouvernement gauchiste sera aussi souvent déficitaire, et avec la crise actuelle, ce n’est vraiment pas le moment.

    Il n’existe pas de système parfait, sinon on l’aurait déjà. Je ne crois pas en la gauche ni la droite. Je suis contre l’état providence qui rends les gens feignants et dépendants, mais le laisser-faire total n’est pas souhaitable non plus. On voit bien que le libre-marché sans aucun contrôle, même s’il a certains avantages, peut amener à des crises comme celle qui se vit présentement dans le monde.

    Je suis quand même content que L’ADQ et QS existent, afin de faire un vrai brassage d’idées gauche/droite, au lieu de l’éternel débat dépassé séparatiste/fédéraliste.

    Ce n’est qu’un court texte, qui n’exprime rapidement qu’une partie de ma pensée. Ça serait trop long de détailler le tout.
    Si vous voulez me répondre, essayez au moins d’avoir une argumentation crédibleet civilisée, au lieu d’insultes vides comme par le passé.

  28. En complément, la gauche prône l’élimination de la pauvreté, ce qui est impossible.
    Un exemple clair: augmenter le salaire minimum à 20$ ça devrait régler le problème de la pauvreté non?
    Et bien non, puisque augmenter la masse salariale des entrepreneurs les forcerait à augmenter leur prix, donc ce qui résulte une hausse ces coûts des biens et services. Donc ont en est au même point. En plus ces entreprises ne sont plus compétitives avec les autres provinces ou pays, puisque ça leur coûte plus cher pour produire la même chose.

    L’autre solution gauchiste pour régler le problème de la pauvreté est la « redistribution de la richesse ». C’est à dire taxer à mort les riches pour donner aux pauvres. Le problème avec cette solution c’est que les riches ont les moyens de déménager ailleurs, et déménager leur entreprise avec. Résultats, moins de riches, moins de taxes et des entreprises qui déménagent…

    Je terminerai avec cet article, tiré de la Presse:

    Chers lecteurs, je vous laisse apprécier par vous-mêmes, en gardant à l’esprit que le dixième homme, le plus riche, dans cette histoire, représente les Québécois qui gagnent 50 000$ ou plus.

    Petit cours de fiscalité…

    Supposons que tous les jours, 10 hommes se retrouvent pour boire une bière et que l’addition se monte à 50$ (normalement, 5$ chacun). S’ils payaient la note de la façon que l’on paie les impôts, selon les revenus de chacun, on aurait l’exemple suivant:

    Les quatre premiers, les plus pauvres, ne paieraient rien, zéro cent.

    Le cinquième paierait 50 cents.

    Le sixième paierait 1,50$.

    Le septième paierait 3,50$.

    Le huitième paierait 6$.

    Le neuvième paierait 9$.

    Le dernier, le plus riche, devrait payer 29,50$ à lui tout seul.

    On arrive donc bien à 50$.

    Ils décidèrent de procéder comme décrit. Les dix hommes se retrouvèrent chaque jour pour boire leur bière et semblèrent assez contents de leur arrangement. Jusqu’au jour où le tenancier du bar les plaça devant un dilemme: «Comme vous êtes de bons clients, dit-il, j’ai décidé de vous faire une remise de 10$. Vous ne paierez donc vos dix bières que 40$.»

    Le groupe décida de continuer à payer la nouvelle somme de la même façon. Les quatre premiers continuèrent à boire gratuitement. Mais comment les six autres, les clients payants, allaient-ils diviser les 10$ de remise de façon équitable? Ils réalisèrent que 10$ divisés par 6 faisaient 1,66$.

    Mais s’ils soustrayaient cette somme de leur partage, alors le cinquième et le sixième homme allaient être payés pour boire leur bière (1,16$ et 16 cents). Le tenancier suggéra qu’il serait plus judicieux de réduire l’addition de chacun selon le même barème et fit donc les calculs. Alors?

    Le cinquième homme, comme les quatre premiers, ne paya plus rien, Un pauvre de plus.

    Le sixième paya 1$ au lieu de 1,50$ (33% de réduction).

    Le septième paya 2,50$ au lieu de 3,50$ (28% de réduction).

    Le huitième paya 4,50$ au lieu de 6$ (25% de réduction).

    Le neuvième paya 7,50$ au lieu de 9$ (17% de réduction).

    Le dixième paya 24,50$ au lieu de 29,50$ (16% de réduction).

    On arrive bien à un total de 40$.

    Chacun des six clients payants paya moins qu’avant, et les quatre premiers continuèrent à boire gratuitement.

    Mais une fois hors du bar, chacun compara son économie.

    «J’ai seulement eu 50 cents sur les 10$ de remise», dit le sixième et il ajouta, montrant du doigt le dixième: «Lui, il a eu 5$!!!»

    «C’est vrai», s’exclama le septième. «Pourquoi il aurait eu 5$ de rabais alors que moi je n’ai eu que 1$? Le plus riche a eu la plus grosse réduction!»

    «Attendez une minute, cria le premier homme. Nous quatre n’avons rien eu du tout. Le système exploite les pauvres».

    Les neuf hommes cernèrent le dixième et l’insultèrent.

    Le jour suivant, le dixième homme ne vint pas. Les neuf autres s’assirent et burent leur bière sans lui. Mais quand vint le moment de payer, ils découvrirent quelque chose d’important: ils n’avaient pas assez d’argent pour payer ne serait-ce que la moitié de l’addition.

    Et cela est le reflet de notre système d’imposition. Les gens qui paient le plus d’impôts tirent le plus de bénéfice d’une réduction de taxe et, c’est vrai, ils resteront plus riches. Mais si vous les taxez encore plus fort et les condamnez à cause de leur richesse, ils risquent de ne plus se montrer.

    Pour ceux qui ont compris, aucune explication n’est nécessaire.

    Pour ceux qui n’ont pas compris, aucune explication n’est possible.

    Claude Picher
    La Presse

  29. Redge said

    @Christian Rioux: j’aime bien ton deuxième commentaire.

    Je crois que le système parfait existe, mais impossible à appliquer présentement à cause de nos valeurs et notre mentalité.

  30. annemarieprovost said

    metalhead1373 a hotmail.com

  31. Kevin said

    zzzzzzzzzz personne pour répondre? mon idée de nationaliser les centre de distribution de nourriture est donc bonne? Y pas personne d’autre que « monsieur-j’ai-vécu-mais-ne-comprends-rien-à-la-sociologie-et-m’asseois-sur-mon-âge-pour-dire-écrase-le-jeune-et-n’écoute-même-pas-avant-d’inventer-des-choses-sans-rapport-à-ce-que-j’ai-dit »

  32. Je suggère aux lecteurs-blogueurs de joindre ce regroupement de blogueurs anti-Charest:

    http://lequebecdedemain.dansmonblog.com/Premier-blog-b1/NON-a-la-charogne-soi-disant-liberale-du-Culbec-b1-p59422.htm

    DÉFAIRE JEAN CHAREST D’ABORD, OUI!

  33. @Kevin

    Dans le contexte du cartel agro-alimentaire, la Caisse de Dépôt pourrait très bien détenir 51% de IGA par exemple, et ça ne me choquerait pas du tout.

    Vous soulevez un bon point, pourquoi l’État s’immisce dans Loto-Québec et la SAQ quand il nationalise même pas la nourriture?

  34. « Je crois tout simplement que les citoyens doivent faire partie des décisions, pas seulement en votant à tous les quatre ou cinq ans mais en étant impliqués de façon permanente. »

    Ces temps-ci on parlerait plutôt d’une habitude annuelle tellement que les jobs de scrutateurs et de greffiers deviendraient éventuellement des jobs à temps plein.

    Non mais tsé, le 88 millions de dollars, ça fait travailler du monde pareil, ça fait rouler l’économie non?

    Je vote pour des élections MENSUELLES yé. Qui m’aime me suive.

  35. Kevin said

    @ Anarcho : Ouais je parle simplement de nationalisation et de monopole étatique, la caisse de dépot est un outil étatique qui tire profit.. du capitalisme… whatever… j’aimerais avoir la chance d’exiger un impôt à la population pour pouvoir l’investir et le faire fructifier et faire croire à la population que c’est SON argent alors que c’est moi qui décide de ce qu’on fera avec cet argent…

    @Tym : comique hehehe

    « Je vote pour des élections MENSUELLES yé. Qui m’aime me suive. » Qui même me suive..

  36. Frankie said

    « l’État s’immisce dans Loto-Québec et la SAQ quand il nationalise même pas la nourriture? »

    Bien, sans blague, je crois que c’est une mesure du Parti Communiste (nouvel allié du QS, soit dit en passant). Alors tout deviendrait rationné à l’extrême et le citoyen n’aurait même plus le droit à sa petite gâterie hebdomadaire (ex : barre de chocolat).

    Au Front, KAMARADES !
    Pauvre, pauvre QS …

  37. Humm..Bon alors je serai pas trop loin pour suivre tout ça…
    Au plaisir

  38. derteilzeitberliner said

    Nationaliser le commerce de la nourriture? Après ça, on va nous rationner comme à Cuba?

    Allez dans des villes de l’ex-RDA, comme Rostock ou Dresden et demandez aux gens dans la 40aine s’ils mangeaient souvent des bananes ou du poisson frais dans leur enfance.

  39. Monsieur “monsieur-j’ai-vécu-mais-ne-comprends-rien-à-la-sociologie-et-m’asseois-sur-mon-âge-pour-dire-écrase-le-jeune-et-n’écoute-même-pas-avant-d’inventer-des-choses-sans-rapport-à-ce-que-j’ai-dit” répondait au billet original, pas à ton commentaire.

  40. Kevin said

    Non je parlais du no. 20

  41. Anne-Marie P said

    Asti le PCQ n’est pas le nouvel allié de QS, ils étaient déjà l’UFP avant la fusion UFP-Option citoyenne!
    Et que je sache, ça n’a jamais mené à des positions staliniennes ni chez QS, ni dans l’UFP!
    En fait, je dirai que le « think thank » économique dans QS nage plus dans les eaux de l’économie participative.

  42. BTW, si ça vous tente de lire le blogue de Québec solidaire pendant la campagne : http://qsinterieur.wordpress.com/

  43. Frankie said

    Chère Kamarad-E, lis ça :

    http://www2.canoe.com/infos/quebeccanada/lequebecvote/archives/2008/11/20081107-061100.html

    Avant 2008, on pouvait dire que le QS était plus ou moins sensé dans leurs positions qu’ils avançaient. Mais cette alliance avec les communistes va ternir votre image à jamais. Vous vous êtes alliés avec une formation politique (communiste) qui veut détruire les fondements de notre société, fondements amenés par nos ancêtres, qui forment notre héritage !. L’éradication des initiatives privées et du succès privé est une grande partie de leur programme. Défaire toute compétition entre les entreprises pour que l’État contrôle tout, subventionne tout, « watch » tout et ça, 24h/24. Votre définition perverse de l’i-d-e-n-t-i-t-é québécoise et votre laxisme sur l’immigration et sur nos valeurs communes puent le gros caca. Et j’en passe… Puis tout le monde sait que « Alliance » = Consensus entre les diverses parties. Donc, inévitablement, vous passez de « socialistes mous » à « communistes » carrément. À ce stade-là, même les libertariens font belle figure comparativement à vous. C’est très grave !

    Alors, pour le 8, je vous souhaite une putain de grosse défaite. Aucune ptite victoire morale perceptible. Tellement que vos sentiments profonds seront ébranlés.

    Salutations, les extrémistes-gauchistes-pathogènes-à-la-Cause.

  44. PiLuc said

    J’y vais d’un commentaire. En majorité, les citoyens n’ont pas les connaissances nécessaires pour assumer les tâches complexes qui accompagnent l’exercice du pouvoir au niveau national: individuellement, ils sont trop nombreux, trop occupés ailleurs, trop peu intéressés pour que l’on puisse espérer instaurer une démocratie directe (ou participative). Comment alors impliquer les citoyens? En leur permettant de s’investir dans un lieu de pouvoir où ils peuvent réellement faire une différence: dans les instances locales. C’est un peu l’idée que développe Tocqueville: c’est en participant aux décisions de leur commune, de leur région, que les habitants d’une démocratie acquièrent le goût de la liberté. Et puis, si l’on confie à sept millions de personnes le soin de prendre des décisions, il se présente un grave problème de responsabilité: qui blâmer, qui tenir imputable si nos politiques échouent? La population entière? C’est impossible, naturellement.

    Pour ces raisons surtout, je crois qu’étatisme et participation citoyenne sont deux termes d’un faux dilemme.

  45. Anne-Marie said

    @frankie : Les journalistes du journal de Montréal n’ont jamais été reconnu pour leur grande rigueur intellectuelle dans leurs recherches sur la gauche : ils sont plus caractérisés par une envie de bashage exarcerbé en se basant sur des faits non fondés. Mais à regarder qui les finance et à qui ils sont organiquement liés, ce n’est pas étonnant.
    Tout ça pour dire que je t’invite à aller consulter le site web du parti, section historique. On n’y trouve des information pertinentes et plus justes par rapport à la présence du PCQ dans QS : http://quebecsolidaire.net/historique
    Tu constateras toi-même que le PCQ est dans QS et l’UFP depuis fort longtemps.
    Et si tu lis la plate-forme économique, tu ne trouveras pas de sur-nationalisation : on valorise plutôt une économique locale coopérative.

    Merci de t’informer plus en profondeur avant de nous balancer les anneries du JDM.

    Bonne journée 🙂

  46. Lutopium du peuple quoi! (J’ai pas pu résister ;0) ) Bravo et félicitation pour l’engagement.

  47. Frankie said

    Kamarad-E,

    Tu parles d’historique, tu parles de bonnes intentions… Je crois que certains communistes sont bien intentionnés, mais l’application de l’extrême-gauche fait que les choses se gâtent. Cette statistique n’a jamais menti à date. L’Homme est ce qu’il est : le pouvoir lui monte vite à la tête. Puis, pas besoin d’avoir un doc en sciences politiques pour savoir que les Hommes d’état extrémistes-gauchistes ont et utilisent la totalité des pouvoirs disponibles. Les gens ne sont pas dupes ; ils n’oseront pas sacrifier leur niveau de vie, leur héritage et le grand chantier québécois à des utopistes qui ne sont pas capables de définir l’expression « économie ».

  48. Anne-Marie said

    Companhero,

    Je ne parle pas seulement d’intention, je parle de positions concrètes que le parti adopte et de la relation entre les différentes tendances au sein du parti. Les communistes sont loin d’être une majorité dans QS et pour tout t’avouer, ils ne le seront jamais. Le PCR (parti communiste révolutionnaire) existent pour eux à l’extérieur de QS. Le discours de la gauche au sein de QS et hors-QS est d’ailleurs en train de se réactualiser par rapport aux années (sombres, bien sûr) du communisme soviétique ou chinois. Au sein de QS, des gens se penchent beaucoup sur les travaux et écrit de Robin Hahnel, professeur d’économie à l’Université de Washington, Michael Albert, activiste américain bien connu et Normand Baillargeon, tout 3 écrivant sur l’économie participative. Il y a également une brochette de sociaux-démocrates (la tendance dominante) et quelques personnes qui frisent le social-libéralisme, des syndicalistes, des éco-socialistes, etc. Toutes ces tendances forgent ce que le parti représente. Et sur l’aspect prise de pouvoir, la démocratie participative est beaucoup plus présente dans le discours et les positions que l’autoritarisme, qui est en fait inexistant. Et j’ai souvent été en congrès de QS et je ne me rappelle pas avoir entendu quelqu’un du PCQ parler contre ces positions… Mais c’est sûr que sur un truc comme la nationalisation de l’éolienne, on voit plus leur influence.

    Et pour ce qui est de définir économie, ce serait nous prendre pour des cons que de soutenir que nous en sommes incapable. Ça ne veut pas dire qu’on a une perspective critique qu’on ne sait pas la définir.

  49. lutopium said

    Salut tout le monde… Enfin, une petite pause et j’en profiterai pour réagir à quelques commentaires concernant la présence des communistes chez Québec solidaire.

    On se croirait de retour à l’ére du maccarthisme. Quelques membres du PCQ militent pour donner un coup de main à Québec solidaire et c’est l’utilisation de la « Peur Rouge » qui fait son apparition au Québec. Le Devoir traite Qs de parti d’extrême-gauche, Richard Martineau tombe dans le sophisme en associant le PCQ à Staline et certains sembles effrayés d’apprendre que des gens adhèrent encore aujourd’hui aux thèses de Marx ou Engels. On parle des membres du PCQ comme des gens qui ont une maladie contagieuse ou comme des hérétiques. Il semble que l’imaginaire collectif ne peut pas se détacher d’un lien instantané entre le mot communisme et les mauvais souvenirs d’un fou comme Staline.

    Pourtant, lorsque je fréquentais le Cegep à la fin des années 70, les groupes communistes étaient populaires et ont permis à un très grand nombre d’étudiants d’approfondir leurs connaissances sur le monde politique tout en leur permettant de se doter d’outils d’analyse critique pertinents. La grande majorité des jeunes qui ont « flirté » avec les groupes communistes s’en sont détaché un jour ou l’autre mais ont su conserver l’esprit ouvert, refusant la pensée néo-libérale et la domination des travailleurs par certaines oligarchies et multinationales qui démontrent souvent un non-respect des droits fondamentaux des êtres humains.

    Doit-on discréditer le Bloc Québécois parce que Gilles Duceppe a milité pour un groupe socialiste? Est-ce que le quotidien La Presse devrait congédier son éditorialiste Alain Dubuc parce qu’il a déjà adhéré aux théories marxistes-léninistes? Doit-on retirer la statue du docteur Norman Bethune parce qu’il a été un sympatisant des idées communistes? Combien de québécois et québécoises devenus aujourd’hui professeurs, artistes, politiciens, travailleurs sociaux, syndicalistes… ont déjà manifesté de la sympathie envers les idées marxistes dans leur jeunesse? Je suis certain que la plupart d’entre eux ont passé à autre chose. Laissons donc les jeunes vivrent leur vinaigrette sans tomber dans l’homélie et la chasse aux sorcières…

    Je suis membre de Québec solidaire et je n’ai jamais cru au communisme. Comme la plupart des gens progressistes, j’espère tout simplement que l’humanité sera capable de se donner un environnement politique et social qui assurerera l’égalité, la justice, le droit à une vie décente. N’êtes-vous pas d’accord pour dire que le néo-libéralisme débridé est injuste, porteur d’égoisme, voire meutrier à ses heures?

    L’élément rassembleur chez Québec solidaire est de redonner le pouvoir aux citoyens. Car c’est là tout le sens de la démocratie comme nous le rappelle Wikipédia: « Le terme démocratie s’oppose historiquement aux systèmes monarchiques ou oligarchiques où le pouvoir est détenu et transmis au sein d’un petit groupe. Dans son sens originel (dans la cité-État d’Athènes du Ve siècle av. J.-C.), la démocratie (du grec ancien δημοκρατία dēmokratía, « souveraineté du peuple », de δῆμος dêmos, « peuple » et κράτος krátos, « pouvoir », « souveraineté ») est le gouvernement de tous (limités aux citoyens). »

    De grâce, arrêtez la chasse aux sorcières! Et merci pour vos commentaires!

  50. Frankie said

    Les divers communismes et socialismes ne sont que du rêve théorique. Dans l’application, se sont des gâchis. Au même niveau que le libertarianisme, diamétralement opposé à vous, certes, mais qui par sa doctrine a foutu le bordel à la fin des années 20.

    Ce que je sais, c’est que les Québécois n’en veulent pas de ces doctrines. Peut-être que bon nombre de gens ont vu quelque chose de bon, à une époque, dans les écrits de Marx, mais un jour, ils se sont réveillés. Et pendant tout ce temps, vous, les « non réveillés », diviser le vote souverainiste. Il est là le drame. Là, on essaye de me faire croire que la majorité d’entre-vous êtes plutôt social-démocrates (ce sont tes paroles, Kamarad-E), et pourtant, une grande majorité de péquistes sont également social-démocrates. Mais vous vous acharnez à diviser le vote patriotique. Les libéraux prennent le pouvoir pendant ce temps-là.

    Est-ce qu’on peut faire notre pays (priorité # 1), puis APRÈS, voter pour des gauchistes, droitistes, libertariens, peu importe, et enfin commencer à forger notre nouvelle république. Le bon algorithme est de rapatrier tout notre argent au Trésor québécois, voter toutes nos lois et décider de nos politiques internes et externes, et CELA s’initialise par l’accession à notre souveraineté. Il existe un parti crédible avec des bases solides au Québec qui peut y parvenir et qui a certains points en commun avec vous (si vraiment vous êtes social-démocrates), alors, ne les faites pas enfarger. Un vote uni au PQ est un choix intelligent car la grande majorité de Québécois ne supportera jamais le QS de toutes façons.

  51. lutopium said

    @Frankie: Je suis écoeuré d’entendre cet argument. C’est prendre les gens progressistes en otage. Faut attendre combien d’années avant de faire la promotion d’idées progressistes? Cet argument ne tient plus la route. Si le PQ est convaincu que nous divisons le vote, il n’a qu’à s’allier avec l’ADQ pour exiger la réforme du mode de scrutin vers une proportionnelle. Comme le proposait René Lévesque à l’époque et comme l’a bien repris par la suite Jean-Pierre Charbonneau. Changez de disque.

  52. Anne-Marie said

    +1

    Et Companhero, le PQ prend une tengeante sociale-libérale depuis une 15e d’année. Not the same thing. Les sociaux-démocrates croupissent au fond du SPQ-libre ou se font sacrer dehors du parti.
    Qui plus est, certaines des positions de QS sont déjà appliquées ailleurs dans le monde.

  53. Frankie said

    Vous n’avez même pas lu ma dernière intervention …

    On peut avancer des idées progressistes pour le Québec, mais avant tout, faisons un pays. Après on pourra parler de Gauche-Droite, débattre de nos divergences. Mais pour ça, soyons en possession de tous nos outils : lois, économie, l’interne et l’externe. Parce qu’actuellement, c’est bien beau d’avancer des idées progressistes, mais nous le faisons dans un pays étranger au nôtre (état canadien), le fédéral viendra encore marcher dans nos plates-bandes, et ça sera toujours la même vieille boucle répétitive.

    Pis en passant, le parti politique qui nous amènera à l’indépendance ne gagnera pas de trophée. Donc, ne vous en faites pas si ce n’est pas le QS qu’il le fait. Unissons nos votes tant et aussi longtemps que nous serons une province, puis après, on débattra et on construira!

    *Je suis présentement dans la mi-vingtaine, et j’espère de tout cœur que l’étape ultime (indépendance) ne tardera pas à se faire. C’est une question de survie pour notre identité.

  54. Il y a une maladie qui afflige QS, celui de l’étatisme tentaculaire et obése, celui que Jean Charest prétendait vouloir éliminer et qui ne l’a pas fait!

  55. obèse

  56. « Faut attendre combien d’années avant de faire la promotion d’idées progressistes? »

    Faudra attendre la séparation du Québec, puisque c’est impossible en restant dans le Cacanada!

    Y en a qui oublient rapidement les résultats des dernières élections fédérales dans le ROC!

  57. @Anarcho-pragmatiste
    « Faudra attendre la séparation du Québec, puisque c’est impossible en restant dans le Cacanada! »

    Ca n’arrivera jamais. Tout simplement parce que les séparatistes ne veulent pas la séparation pour les mêmes raisons. Certains votent en pensant pouvoir sacrer les anglais dehors (épuration ethnique) au lendemain d’un référendum gagnant, d’autres s’imaginent une république de droite, et d’autres s’imaginent un royaume socilaliste.

    le PQ ne dira jamais ce qu’il prévoit faire d’un Québec séparé, ni comment ça coute. Il laisse les gens s’imaginer ce qu’ils veulent, parce qu’ensuite ils seront pris dans la « cage au homard ».

    Les anglais ne disparaitront pas, ni les gens de droite ou du centre. Si le Québec se sépare, ce sont les mêmes gens qui y habiteront avec les mêmes idéologies que maintenant.

  58. Frankie said

    @ Kistian Rioux

    À dire vrai, il est fort possible que certains déménagent après une éventuelle victoire du OUI. Bon nombre de fédéralistes paranos dans ton genre affirment que le Québec aurait « perdu », depuis 1976 (première élection du PQ), près de 500 000 anglos à venir jusqu’à aujourd’hui. Dans ce nombre, on compte quelques dizaines de milliers de Pharisiens (Juifs). Les gens comme toi vont dire que c’est une tragédie, des gens comme moi diront que c’est excellent que ce soit arrivé. Une tragédie ? Non ! Une évacuation massive de crosseurs ! Un beau gros vacuum, quoi ! De toutes façons, ces gens et leur progéniture n’auraient jamais intégré notre société. Cette migration marque une importante victoire du PEUPLE québécois. L’arrivée du Parti Québécois leur a fait peur, et ils se sont aperçus qu’à ce moment-là, les vrais Québécois détenaient le Pouvoir public, et nous pouvions dorénavant croiser le fer avec eux. Comme des lâches, ils ont fui le Québec pour aller s’imposer en Ontario. Ces losers n’ont aucune fierté. On les a vaincu.

    Ceci était une grande étape initiale pour donner le pouvoir aux Québécois à tous les niveaux. Car, par la suite, le PQ a aidé les entreprises d’ICI à se développer (pensons aux programmes d’aide aux PME, communications, …), a assisté nos grands fleurons à leur croissance, aidé les artistes d’ici à rayonner, etc. Ce parti nous aura aidé, NOUS, le PEUPLE, à prendre notre place digne d’une grande nation dans ce pauvre monde. Malheureusement, depuis avril 2003 (PLQ au pouvoir), tout le monde est d’accord pour dire qu’un relâchement a été senti et que ce gouvernement n’a pas travaillé, en priorité, pour le PEUPLE québécois.

  59. « Cet argument ne tient plus la route. Si le PQ est convaincu que nous divisons le vote, il n’a qu’à s’allier avec l’ADQ pour exiger la réforme du mode de scrutin vers une proportionnelle »

    La proportionnelle avantagerait QS, les verts, le PI et les autres partis minoritaires et…l’ADQ.

    Tout compte fait, je suis POUR la proportionnelle, surtout au fédéral, ça ramênerait le nombre de siège du Bloc à 40% des sièges et non 67% tel que c’est le cas présentement.

    Mais, bon on ne reviendra pas là dessus, l’élection fédérale est terminée.

    @Frankie,

    « Ces losers n’ont aucune fierté. On les a vaincu. »

    Ils sont peut-être looser, mais ils paient pas mal moins de taxe. Alors, ce sont des loosers plus riches.

    Pour ce qui est de gagner, il n’y a pas de mérite à gagner face à un adversaire qui fuit. Dans le fond, ils auraient pu rester mais ils ont préféré aller investir leur argent ailleurs et sous un angle financier, on en paie encore le prix car l’argent n’a pas de couleur ni d’odeur. Mais bon, les inviter à quitter peu subtilement était un choix comme un autre, il faut tout simplement accepter d’en subir les conséquences parfois fâcheuses. Un peu comme on paie encore pour les mises à la retraite massive dans le secteur de la santé du PQ sur une échelle plus réduite.

  60. Frankie said

    Machine,

    « Ils sont peut-être looser, mais ils paient pas mal moins de taxe. Alors, ce sont des loosers plus riches. »

    Plus riches ? Pas certain… L’Ontario, ça ne roule pas fort ces temps-ci. Surtout concernant les secteurs financiers et manufacturiers. En plus que cette migration s’est réalisée sur des décennies, il est certain que le prix à payer fut de courte durée, mais, les gains nationaux et les gains corporatifs des gens d’ici sont bien plus significatifs.

    « Pour ce qui est de gagner, il n’y a pas de mérite à gagner face à un adversaire qui fuit. »

    C’est quoi ça veut dire, ça ? T’aurais aimé mieux un nettoyage ethnique à la Hitler ? Moi, c’est bien de valeur, je n’embarque pas dans ces moyens là. Vaut mieux qu’ils aient quittés sans qu’une balle ait été tirée. C’est mon opinion. Puis, le mérite dans tout ça, ce sont les conséquences de cet exode positif : c’est notre prise du pouvoir financier du Québec. C’est donc la prise de contrôle de NOTRE Québec. Point à la ligne ! Fallait que ça se fasse …

    « Un peu comme on paie encore pour les mises à la retraite massive dans le secteur de la santé du PQ sur une échelle plus réduite. »

    Ben oui, j’ai jamais dit qu’au niveau administratif, le PQ était parfait (en plus qu’à cette époque, le parti était mené par un ‘tout frais’ conservateur fédéral). Mais ça ne battra jamais le gâchis de Bourassa & Cie (PLQ) avec le Stade Olympique … on le paye depuis les années ’70.

  61. @Frankie
    Ton discours se rapproche d’un discours entendu quelque part en Allemagne il y a plus de soixante ans. Ça me confirme que votre projet ne se réalisera jamais. Ton vote pour la séparation est basé sur la haine.

    P.s.: Si t’es trop illetré pour écrire mon nom correctement, tu peux toujours faire un « copier/coller ».

  62. Frankie said

    @ Kistian Rioux

    « Ton discours se rapproche d’un discours entendu quelque part en Allemagne il y a plus de soixante ans. »

    Une chance que j’ai précisé, dans mon message précédent destiné à Machine :

    ‘T’aurais aimé mieux un nettoyage ethnique à la Hitler ? Moi (Frankie), c’est bien de valeur, je n’embarque pas dans ces moyens là. Vaut mieux qu’ils aient quittés sans qu’une balle ait été tirée.’ Fin de la citation.

    « Ton vote pour la séparation est basé sur la haine. »

    Mon vote pour la séparation est basé sur l’avenir. Un avenir où les générations futures prospéreront et se sentiront complètement chez eux. N’est-ce pas une preuve d’altruisme et de grande vision que j’ai pour mon peuple ? Et toi, ton vote pour la fédération, n’est-ce pas le symbole que tu es un colonisé convaincu qui est prêt à ‘gosser’, dans son garage, un cadeau que tu désires de tout ton cœur donner à la famille royale d’Angleterre pour les remercier de leur grande coopération historique dans le Bas-Canada ? Comme certains Acadiens lavés du cerveau ont déjà fait …

    « P.s.: Si t’es trop illetré pour écrire mon nom correctement, tu peux toujours faire un “copier/coller”. »

    Humm, la prochaine fois que tu me traites ‘d’illettré’, écris donc le mot correctement !
    Pour ce qui est de l’origine de cette appellation (Kistian), retourne sur ce site :
    http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2008/10/17/arts-droite/

    C’est là où je t’ai baptisé. Quand on prononce « Kistian », on prononce en même temps le mot « Kyste ». Un kyste dans un corps c’est un poids très indésirable, et l’analogie est semblable : un kyste dans une nation est également perçu comme un poids.

  63. Ton argumentation ne tient qu’à l’insulte et le dénigrement. Si tu es incapable de respecter ton interlocuteur et de comprendre que tout le monde ne peut pas suivre la pensée unique, les débats d’idées sont impossibles.

  64. @Frankie
    Contrairement à la plupart des internautes, j’utilise mon nom réel et non un pseudo. Je n’ai pas besoin de toi pour m’en créer un, surtout quand tu t’en sers pour m’insulter.

  65. « Le PQ ne dira jamais ce qu’il prévoit faire d’un Québec séparé, ni comment ça coute. Il laisse les gens s’imaginer ce qu’ils veulent, parce qu’ensuite ils seront pris dans la “cage au homard”. »

    Ouais pis? On décidera de ce qu’on fera après la séparation. Fort probable que le PCul se fera botter le cul et ça me fera plaisir!

  66. Frankie said

    Frankie est mon prénom réel.
    Frankie se prononçant « fran – qui » et non « frang – ké » … en passant.

    —-

    « Ton argumentation ne tient qu’à l’insulte et le dénigrement. »

    C’est drôle, depuis un an, sur une base régulière, je blogue et je croise le fer avec des blogueurs assez solides merci. J’ai blogué autrefois également …

    Les vrais bons débats que j’ai eu, avant même de les commencer, j’ai tout de suite vu que premièrement, le débat était POSSIBLE, et que je n’avais pas besoin d’abaisser mon niveau pour que mon interlocuteur me comprenne. Donc, pas besoin d’abaisser le degré de mes arguments. Pour donner des exemples, j’ai à quelques reprises intervenu sur le blogue du Québécois Libre (mais en tant qu’ex intime du blogue, je l’appelle souvent le « Blogue du Québécois Lié », mais encore là, ce n’est que des mots d’amour). Je me rappelle d’une discussion sur le partenariat économique supranational avec Martin « Mickey » Masse qui s’était terminée, imagines-toi donc, sur nos boîtes à e-mails ! Et j’ai finalement COINCÉ cet homme-là avec mon argumentation à saveur strictement économique. Argumentation qu’il a fondamentalement comprise! Pis ici, je tiens à préciser qu’on ne parle pas d’un épais.

    Je me rappelle également des bonnes ‘guéguerres’ avec Philippe David ; celle entre autres sur le blogue de A. St-Gelais. On se comprenait dans nos arguments et le débat a été loin et ce fut enrichissant. Et il y en a eu d’autres …

    Rioux, je n’ai pas le sentiment que je peux faire de même avec toi. La fois que j’ai été sur ton blogue, je n’y ai vu que des clichés fédéralistes et pas mal de ‘vide’. Cela m’a beaucoup dit sur toi. Augmente ton niveau, et ultérieurement, si ça adonne, on débattra sérieusement des Grands Dossiers.

  67. Les Verts suicidaires sont des complices de la charogne soi-disant libérale:

    http://anarchopragmatisme.wordpress.com/2008/11/18/verts-suicidaire/

  68. @Frankie
    Ça reste à voir. Pour le moment, je n’ai rien vu d’impressionnant comme argumentation, que des insultes.
    Je vais observer et si le débat est intéressant, on croisera le fer peut-être bientôt.

  69. Proulx said

    La fragmentation du vote de gauche n’aura comme seul effet de réélire Charest. Comme elle a fait réélire Harper. On peut chercher des poux au parti Québécois mais je considère qu’on doit rassembler les forces souverainistes au lieu de les diviser.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :