lutopium

Loi C-484: mobilisation citoyenne

Posted by lutopium sur 26 septembre 2008

En mars 2008, la Chambre des communes adoptait en deuxième lecture le projet de loi C-484, Loi sur les enfants non encore nés victimes d’actes criminels, à 147 voix contre 132. Ce projet de loi vise à modifier le Code criminel et à faire reconnaître comme une infraction le fait de blesser ou de causer la mort d’un enfant non encore né, donc du fœtus. Bien que ses défenseurs déclarent vouloir mieux protéger les femmes enceintes contre la violence, le cœur de l’enjeu est la reconnaissance des droits du fœtus. À l’heure actuelle, la définition d’un être humain se lit comme suit : «un enfant devient un être humain que lorsqu’il est complètement sorti, vivant, du sein de sa mère». L’adoption du projet de loi C-484 aurait pour effet d’ouvrir une brèche pour modifier cette définition pour donner un statut juridique au fœtus, ce qui risque également de mener vers la recriminalisation de l’avortement.

Devant la possibilité d’un gouvernement conservateur majoritaire après les présentes élections, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour contrer les politiques conservatrices qui ont toujours fait reculer les droits des femmes, particulièrement le droit à l’avortement. C’est pourquoi une coalition ad hoc composée des principales organisations pro-choix du Canada organise une journée d’actions pancanadienne intitulée «On ne joue pas avec les droits des femmes» le 28 septembre.

À Montréal, une grande manifestation aura lieu au Parc Lahaie (St-Joseph, coin St-Laurent; métro Laurier). Le rassemblement est à 13h30, le départ à 14h00, le dimanche 28 septembre.

Soyez-y en grand nombre, car après seulement 20 ans de décriminalisation de l’avortement, ce droit est de nouveau en danger !

Informations: Pas d’autres C-484, on ne joue pas avec le droit des femmes

Source: Cybersolidaires et Parole citoyenne

Publicités

25 Réponses to “Loi C-484: mobilisation citoyenne”

  1. Lutopium, je me dois d’être logique avec moi-même : je suis contre la peine de mort et contre l’avortement sur demande.Cette même logique s’applique à la guerre en Afghanistan.
    Je suis pour la vie sous toutes ses formes, encore ce matin, j’ai refusé d’écraser une sauterelle qui se chauffait au soleil sur une feuille de viorne.

  2. Sir Seb said

    AntiPollution:
    Avec tout le respect qu’on se doit d’avoir, je trouve cela très bizarre que des hommes penchent en faveur du foetus, quand le problème ici est plutôt de conserver le droit des femmes de choisir ce qui est le mieux pour elles. La loi C-484 servira de prétexte aux conservateurs pour éventuellement rouvrir le débat sur l’avortement, comme l’explique si bien Lutopium. Le problème avec ce projet de loi, c’est qu’encore une fois, on joue la carte de l’état policier qui contrôle tout. On joue sur la peur d’une statistique infime comme ils le font avec ce projet d’incarcérer avec des adultes des jeunes ultra-violents de 16 ans.

    Juste pour la discussion, disons que j’aborde dans le sens du droit du foetus (ce qui n’est pas vrai); N’y a-t-il pas plus de bébé qui sont affecté à cause de la négligence de la mère (alocool, drogue, cigarette, etc) que par la violence faite à leur endroit? C’est plutôt la dessus que le parti Conservateur (et les autres aussi) devraient mettre l’accent. Ce projet de loi sent tellement la droite religieuse et les pression de la croute réformiste sur lequel ce parti s’est bâti que ça sent l’agenda caché jusqu’ici. Je me demande d’ailleurs comment Josée Verner patinerais si on lui demandais de promouvoir cette loi…

  3. Kevin said

    Le projet de loi ne me fait pas peur, je doute qu’ils puissent criminaliser l’avortement de cette manière mais… voulez-vous bien me dire qu’elle est la différence entre tuer une femme ou une femme enceinte? Est-ce qu’il serait plus criminel de tuer un noir plutôt qu’un blanc ou un pauvre plutôt qu’un riche? Un meurtre reste un meurtre et au mieux… le projet de loi est inutile (parce que un gars qui veux tuer vas tuer anyway).

    Pour l’avortement en tant que tel, le problème c’est qu’il y a une petite banalisation mais de l’interdire ne règle pas le problème. Au niveau philosophique, une vie reste une vie, la tuer n’est certainement pas souhaitable, surtout qu’il y a des milliers de familles qui adoreraient adopter. Pour la femme par contre c’est difficile de laisser partir un enfant qu’on vient de mettre au monde mais ça ne doit pas être plus facile de le tuer. De toute manière c’est tellement délicat et complexe comme sujet, c’est du cas par cas. Je pense qu’on s’entend pour dire que promouvoir l’avortement (dans le sens de ne pas chercher d’autres solutions) ou l’interdire, c’est pas mieux l’un que l’autre.

  4. @tous, relisez bien tous les mots que j’aie écrit : contre la guerre, contre la peine de mort, contre l’avortement sur demande. J’ai une conscience et j’en fais un cas de conscience.

  5. […] Un billet de lutopium sur le très controversé droit du foetus et la loi c-484 […]

  6. Jo said

    J’aime donc ça lire des gars contre l’avortement!!!
    C’est étrange, mais moi, je suis contre la peine de mort et pour l’avortement sur demande… et je ne tue pas les escargots!!
    Quand un gars, et encore plus un politicien sera enceint contre son gré, contre son propre intérêt au niveau de sa santé physique et mentale, et contre l’intérêt du bébé parce qu’un parent qui ne veut pas de son enfant, ça ne fait pas des liens très forts, (et là ben, bonjour les problèmes!!) quand ce gars là aura eu son bébé de force et qu’il n’en voudra pas plus après qu’avant, comme beaucoup de femmes l’ont vécu et le vivent encore, quand ce gars là négligera ou maltraitera son enfant et se retrouvera puni, et l’enfant aussi, on s’en reparlera…

    L’avortement ne peut pas être banalisé, chaque cas étant unique, chaque femme y recourant le faisant pour des raisons qui lui sont propres et sur lesquelles nous n’avons aucun jugement à porter. Oui, il y a des femmes qui l’utilise comme moyen de contraception… Pis??? Quelles sont ces femmes?? Des femmes qui ont des comportements à risque!! Prostituées ou pas, droguées ou pas, avocates, enseignantes, name it… Elles sont aux prises avec des troubles du comportement, ce qui relève de la santé mentale… Ça ne fait pas, généralement, des mères tellement attentionnées!!
    Si une femme ne peut prévenir une grossesse non désirée(parce c’est sa job à elle, pas au gars!!!), par accident, ou parce que son comportement lui enlève le jugement nécessaire pour ce faire, ben non, je vois pas pourquoi elle devrait vivre avec ça pour le reste de ses jours et faire vivre à un autre des moments qui ne feront pas partis de l’album des beaux souvenirs…

    Ah! Peut-être que vous préférez que ce soit illégal… Ne pas en entendre parler, ne pas payer d’impôts pour cette infamie??? Vous croyez que les avortements vont cesser pour autant?? Non, ils se feront toujours… mais en cachette… Ah! Le bon vieux temps des faiseuses d’anges avec leur longues aiguilles à tricoter et leurs potions de sorcières bonnes pour tuer et la mère et l’enfant!!! C’est ben moins pire, non??? !!!!

    L’avortement est une réalité nécessaire, c’est une protection pour la femme et pour les enfants non désirés, qu’on le veuille ou non… Ce n’est pas en le rendant illégal qu’on le fera disparaître, et cette loi ne fera que mettre en péril la liberté des femmes qui auront besoin d’y recourir pour des raisons qui leur appartiennent et à elles seules… On peut bien nous seriner que tuer une femme enceinte (combien de femmes enceintes sont assassinées annuellement?? Il y a une urgence là n’est-ce pas… Faut agir!!!), c’est tuer deux personnes, je vois très bien venir et de loin le moment ou une femme ayant avorté, on l’accusera du meurtre d’un humain en devenir (mais il est pas encore là!!!)
    C’est tellement cousu de fil blanc comme projet de loi que c’en en fait mal aux yeux!!!

    Ok… juste mon opinion… (Fin de la montée de lait!);-))

  7. Frankie said

    « À Montréal, une grande manifestation aura lieu au Parc Lahaie (St-Joseph, coin St-Laurent; métro Laurier). »

    C’est sûr que Frankie n’y sera PAS. Comptez sur moi !

    De toutes façons, ce sont des coups d’épée dans l’eau tout ça. Je vous fais une petite prédiction : même si les conservateurs sont 200 députés à la prochaine formation de la Chambre, ils n’auront pas assez de scrotum pour criminaliser l’avortement. Ils vont peut-être en parler, mais sans plus. L’Industrie de cette opération barbare et ses dérivées aura toujours le dernier mot.

  8. lutopium said

    @AntiPollution: personne ne souhaite un avortement. Mais ces situations arrivent malgré tout, c’est comme ça. Il faut donc permettre aux femmes qui choississent l’avortement d’avoir accès à cette option, facilement, gratuitement et sans risque d’une poursuite judiciaire. C’est une décision qui appartient aux femmes avant tout. En tant qu’hommes, nous ne pouvons que les accompagner dans ces moments difficiles.

    @Sir Seb: j’ai vu Mme Verner à la télé l’autre soir et elle a refusé de répondre à la question. En fait, elle a dit que ce droit ne devait pas être remis en question.

    @Kevin: tu me surpends encore, comme si tu devais défendre les conservateurs. Et on ne parle pas de faire la promotion de l’avortement, on parle d’y avoir accès.

    @Jo: Un gros merci pour cette réponse. Que dire de plus. Personnellement, j’ai choisi mon camp il y a bien longtemps. J’ai accompagné trois femmes dans cette « épreuve ». Pas facile. Mais, lorsque la décision est prise, il est essentiel que la femme soit bien entourée et que les services soient adéquats. On s’imagine le danger de la loi C-484, où un homme (amant, copain, conjoint…) pourrait légalement empêcher un avortement parce qu’il prétend être le père et que le foetus serait protégé par la loi. Un recul de 50 ans.

    @Frankie: Si les conservateurs ont l’audace de présenter la loi C-484 alors qu’ils sont minoritaires, imagines ce qu’ils pourraient faire s’ils possèdaient le plein pouvoir au Parlement. Et n’oublies pas que certains libéraux sont pro-vie… Et le projet de loi a passé en deuxième lecture…

    Que des gens soient contre l’avortement en 2008 me dépasse… On ne parle pas d’en faire la promotion. On parle de ne pas criminaliser la procédure…

  9. Frankie said

    Ils n’en feront rien… tu peux dormir tranquille sur tes deux ptites oreilles. C’était juste pour se rendre intéressants, cette deuxième lecture.

    Pour ce qui est de ma part, je ne peux pas croire que nous en sommes arrivés là !

  10. onirique said

    C’est drôle, j’ai justement écrit un billet sur ce sujet aussi!
    Le danger, c’est même qu’on ait rouvert le débat alors que ce devrait être un sujet clos. J’ai beaucoup de misère a ce que l’État vienne foutre son nez dans une décision aussi personnelle. C’est mon corps et ma vie qui est hypothéquée (et même celle du futur enfant) par le fait que je sois enceinte sans que cela soit désiré. Qu’est-ce que l’État a a me dire quoi faire dans ce cas la? On en est pas encore rendu la, mais c’est d’ouvrir tout grand la porte aux pro-vies.

  11. lutopium said

    @Frankie: Je l’espère mais je ne dormirai que d’une oreille. Il faut être vigilants. La Chambre des Communes fourmille d’idées qui sont indirectement ou directement reliées à l’avortement. En plus du projet de loi C-484, les libéraux et les conservateurs ont présentés deux autres projets de loi depuis 2006:

    C-338 : Procurer un avortement après vingt semaines de gestation
    Déposé en juin 2006 par Paul Steckle, député libéral, ce projet vise à restreindre le droit à l’avortement : « Interdire un avortement après 20 semaines de gestation en considérant ce geste comme un acte criminel passible d’un emprisonnement maximal de 5 ans ».

    C-537 : Protection du droit de conscience des professionnels de la santé
    Le député conservateur Vellacot à déposé le projet de loi C-338 en avril 2008. Son objectif : faire reconnaître comme une infraction le refus d’admission ou le congédiement d’un professionnel de la santé parce qu’il est réticent à participer à un acte médical « contraire à un précepte de sa religion ou au caractère inviolable de la vie humaine ».

    @Onirique: Je suis allé chez toi pour lire ton billet. Je suis solidaire des revendications des femmes. NON à Harper.

  12. Frankie said

    Salut Lutopium

    Il est vrai que sur certains angles, le C-537 peut paraître assez louche. Malgré tout, je suis un pro-vie, fier de l’être et je le serai toujours et je suis aussi conscient que ce n’est pas nous qui allons sceller ce débat. Ceci étant dit, je reviens à mon point principal : l’inaction gouvernementale dans ce dossier, malgré une majorité conservatrice.

    On peut faire l’analogie suivante : prenons un verre d’eau, et supposons qu’il représente le statu quo (l’avortement décriminalisé au pays). Sur un côté, on y ajoute une quantité « x » d’acide, ce qui peut représenter les gens voulant utiliser les fœtus avortés à des fins biomédicales. Par la suite, une même quantité « x » de solution basique est ajoutée, ce qui peut représenter les pressions pro-vies voulant criminaliser à tout prix l’avortement.

    Donc, comme situation finale, nous avons un mélange d’acide et de base, ce qui produit de l’eau et un dépôt de sel. Ce dépôt de sel pourrait représenter tous les efforts et énergies perdus pour avoir tenté de changer les choses.

    @ Onirique

    Sans vouloir casser le party, dis-toi qu’un libert-à-rien pourrait briser ton argumentation en te disant que présentement, c’est l’État qui subventionne l’Industrie de l’avortement au pays. Donc, si tu ne veux pas que l’État légifère dans ce dossier, alors tu devras payer de ta poche le plein prix pour les opérations. Et se faire rabrouer par un libert-à-rien, ça veut dire que ça va mal en sacrifice !

  13. lutopium said

    @Frankie: sois certain que je respecte ton opinion… Faut comprendre également que je suis en faveur de la vie! L’avortement n’est pas une décision facile (dans la grande majorité des cas, j’imagine…) et ne devrait être utilisé que dans les situations où c’est nécessaire. La décision revient aux femmes. Commençons par esaayer de tout faire pour enrayer la pauvreté (qui peut mener au suicide), les injstices sociales (des centaines de gens meurent de faim chaque jour) et les guerres inutiles (même celles qui sont lancées au nom d’une soi-disant promotion de la démocratie). Par la suite, le positionnement pro-vie ou pro-choix sera tellement plus clair.

    Salut!

  14. Eric said

    http://ca.youtube.com/watch?v=dYzgCCV34DY

  15. Mohamad Ali said

    Si les femmes ne veulent pas tomber dans des cas ou elles ont un foetus qu’elles ne veulent pas, elles peuvent utiliser la contreception et reduire le nombre de relations sexuelles qu’elles font. Vous allez trouver ca surprenante, mais on Iran, on utilise la contreception, il n’y a aucun probleme moral ou religieux a ca.

  16. lutopium said

    @Mohamad Ali: c’est évident. Personne ici ne parle de l’avortement comme moyen de contraception… On parle d’un libre accès à l’avortement lorsque la femme – peu importe les raisons – ne désire pas que le foetus devienne un enfant. Il ne faut surtout pas rejeter l’avortement pour des raisons religieuses ou humanitaires. C’est une décision qui revient aux femmes et elles sont justifiées dans la grande majorité des cas (grossesse non-souhaitée, viol, état de santé, etc…). Croyez-vous vraiment que la décision de se faire avorter est facile à prendre?

    Pourquoi certaines personnes appuient la peine de mort et sont contre l’avortement? Pourquoi d’autres appuient la guerre et sont contre l’avortement? Pourquoi ne fait-on rien pour régler les famines qui tuent des millers d’enfants et être contre l’avortement?

  17. @Lutopium,

    « Il faut donc permettre aux femmes qui choississent l’avortement d’avoir accès à cette option, facilement, gratuitement et sans risque d’une poursuite judiciaire. »

    C’est dans le facilement et gratuitement que tu me perds. Je suis pro-choix mais pas pro-avortement n’importe où, n’importe quand, n’importe comment. Il faut avoir un peu plus de respect que cela pour la vie après tout.

    Quant à moi, je dis oui à l’avortement mais pas gratuitement. Ce n’est pas une question de vie ou de mort, ça relève du choix personnel comme le choix disons de subir une chirurgie plastique. Alors que les femmes le désirant aillent dans des cliniques privées et se le paient si cela relève du pur caprice. Évidemment, on remboursera toutes les femmes qui feront la preuve suite à un procès en justice que l’avortement fait suite à une agression sexuelle ou un cas d’inceste par exemple.

    Quant aux avortements gratuits actuel dans le système public, ils arrivent parfois avec 5-6 semaines de retard, le bébé a parfois atteint le stade du foetus et dans mon livre à moi, plus on attend, plus ça ressemble étrangement à un infanticide.

    Julie Snyder a raison de dire qu’il est illogique que l’avortement soit gratuit mais ce n’est pas une raison pour offrir la gratuité d’une fécondation in vitro. L’état ne devrait financer ni un ni l’autre car il s’agit de choix personnels dans la totalité des cas pour la fécondation in vitro et dans 90% des cas pour l’avortement.

    Pour ce qui est de facilement, encore une fois je dis non. Il faut un minimum de responsabilité individuelle. Je dis non aux avortements répétitifs qui deviennent des moyens de contraception. Je pousserais le radicalisme jusqu’à exiger la stérilisation de toute femme dépassant le troisième avortement. Je veux bien croire qu’on peut avoir des accidents dans la vie, mais il y a des limites à « dealer » avec des gens irresponsables.

    @Frankie,

    Tout à fait d’accord avec vous, même si les conservateurs passaient majoritaire avec 200 députés, il n’y aurait pas de retour à la criminalisation de l’avortement. D’ailleurs, je suis contre la criminalisation de l’avortement. Je suis par contre pour qu’on mette en oeuvre tout ce qu’il est possible de faire sans tomber dans les extrêmes et la démagogie pour favoriser le plus possible les alternatives à l’avortement.

    Je serais pour par exemple pour, qu’au lieu qu’un couple dépense des milliers de dollars en fécondation in vitro ou en adoption dans les pays étrangers comme la Chine et Haïti, que le couple puisse en respectant l’anonymat de tout le monde s’ils le désirent financer une fille ou une femme qui avorterait en temps normal car elle se retrouve dans une impasse, seule et abandonnée par ses proches dans sa grossesse et adopter ainsi le bébé. L’état aurait un rôle d’entremetteur et de facilitateur de la chose. Je crois la chose très possible et faisable si tous les intervenants mettent un peu d’eau dans leur vin et cela, même si l’alcool n’est pas recommandé dans la grossesse (il faut finir par un petit gag pour détendre cet atmosphère chargé empreint de négativisme).

  18. @Lutopium,

    « Pourquoi certaines personnes appuient la peine de mort et sont contre l’avortement? Pourquoi d’autres appuient la guerre et sont contre l’avortement? Pourquoi ne fait-on rien pour régler les famines qui tuent des millers d’enfants et être contre l’avortement? »

    Vous posez de très bonnes questions et je me pose exactement les mêmes. Outre le fait que vous avez tendance à mélanger les pommes et les oranges dans vos questions et faire intevenir une panoplie d’autres débats alors qu’on parle d’une question en particulier, laissez-moi quand même ajouter mon 2 sous à vos questions.

    Pour la première question, je dirais que dans un cas, vous avez quelqu’un qui a tué et la plupart des cas de peines de morts, il s’agit de tueurs en série. Quant à l’autre cas, vous avez un petit être innocent (bon je ne veux pas tomber dans les histoires à l’eau de rose, je suis quand même assez rationnel pour cela).

    Appuyer la guerre, vous rigolez j’espère. Personne n’appuie la guerre et j’espère que la vaste majorité des gens sains d’esprits sont contre la guerre. Par contre, si un pays représente une menace ou nous attaque, il faut être en mesure de se défendre. Cela peut sembler paradoxal mais en anglais on dit « to secure peace is to prepare for war ».

    Par ailleurs, relativisons un peu les choses au sujet du « death toll » ou le décompte des morts en Afghanistan. Il y en a eu quoi, une centaine depuis 2001 et cela pour le CANADA au grand complet donc peut-être maximum une trentaine juste au Québec. Pendant ce temps, il y a eu 30 000 avortements par an juste au Québec donc il y en a eu 210 000 depuis 2001. C’est 7 000 fois plus d’avortements que de morts en guerre. On peut prendre aussi la cigarette par exemple qui tue 32 000 personnes par année au Québec environ, donc 224 000 morts depuis 2001, c’est 7 500 fois plus de morts du à la cigarette qu’à la guerre en Afghanistan. Alors à chaque fois qu’à TVA, on nous rajoute une unité sur le countdown des morts en Afghanistan en nous l’écrivant en Arial Bold rouge foncé, je le prends avec un certain relativisme, un mort à la guerre, c’est un mort de trop mais je crois qu’on est loin des guerres sanglantes qui ont marquées le 20e siècle.

    Pour la troisième question, là je suis certainement plus d’accord avec vous. D’ailleurs, c’est là que je dénonce un peu l’hypocrisie du mouvement pro-vie qui nous dit de mettre au monde un enfant à tout prix même si le reste de la famille va crever de faim (je ne parle pas au Canada quoi que ça pourrait arriver mais davantage des pays sous-développés), même si l’enfant va être trisomique.

    D’ailleurs, j’attends toujours une annonce en grande pompe d’un pro-vie extrémiste, les Walton de Wal Mart disons qui fonderait une maison où l’on shipperait les enfants mongols (c’est le terme juste tel que l’a dit Mailloux) pour que ces pro-vies fanatiques s’en occupent.

    Appelez cela de l’eugénisme si vous voulez mais je trouve qu’on draine beaucoup de ressources productives à s’occuper de ces enfants. Fine pour ceux et celles qui le veulent et qui veulent s’en occuper, j’ai le plus grand respect pour cela. Mais imposer ce fardeau là à tout prix alors qu’on a la certitude de mettre au monde un enfant trisomique et forcer quelqu’un à s’en occuper à tout prix, c’est à ce demander qui de la société ou de l’individu manifeste un comportement criminel.

  19. @Anti-Pollution,

    « encore ce matin, j’ai refusé d’écraser une sauterelle qui se chauffait au soleil sur une feuille de viorne. »

    Êtes-vous végétarien à ce titre ou peut-être même végétalien (vegan en anglais)?

  20. @Frankie,

    « Et se faire rabrouer par un libert-à-rien, ça veut dire que ça va mal en sacrifice ! »

    Vous venez juste de me convaincre de laisser tomber les lectures sur la philosophie libertarienne avec cet argument massu.

    J’en suis bouche-bée.

  21. @Lutopium,

    « Soyez-y en grand nombre, car après seulement 20 ans de décriminalisation de l’avortement, ce droit est de nouveau en danger ! »

    Avez-vous l’honnêteté intellectuelle de dire qu’il s’agit ici d’un énoncé de propagande démagogique un peu paranoïaque sur les bords?

    Je dirais donc au mouvement gauchiste, poussez mais poussez égal bon dieu, Harper a dit que les conservateurs ne rouvrirait pas le débat de l’avortement, qu’est-ce que ça vous prend de plus? Des garanties écrites?

    C’est comme le conserva-tueur de culture du NPD…franchement, réouvrez immédiatement les camps de concentration, on se croirait à Auschwitz.

  22. lutopium said

    @Tym Machine: vous êtes en feu, cher ami… Je ne réagirai pas à tous vos commentaires, mais voici quelques réactions:

    -Évidemment, je ne veux pas faire la promotion de l’avortement et il ne faut surtout le considérer comme un moyen de contraception. Je suis d’accord avec vous, il y a certainements des gens qui n’ont pas fait attention (ah, la passion…) et se retrouvent dans cette situation. Les gars qui ne portent pas de condom et qui jurent de se retirer avant d’éjaculer devraient y penser à deux fois avant de provoquer tel incident. Et les femmes savent quoi faire. Si les amoureux savaient… Mon opinion personnelle ne discrédite quand même pas l’accès à l’avortement.

    -Vous semblez dire qu’à votre connaissance, personne n’est pour la guerre? J’en connais.

    -Une manifestation est un des meilleurs outils de notre démocratie. Ce qui fait le plus peur à un gouvernement ou à une grande entreprise, c’est la solidarité des gens, la mobilisation et l’unité. Les citoyens peuvent appliquer de la pression et ça peut canger les choses. On dirait qu’au Québec, les conservateurs ne feront pas de gains. C’est un peu grâce à la mobilisation de la société civile.

    @Robert Paradis: la guerre c’est également une bizness. Et c’est une bizness qui en protège d’autres…

    @Manx: Une coalition Bloc-NPD-Libéral serait peut-être la meilleure solution pour les 4 prochaines années! Le refus des québécois d’adhérer aux propositions conservatrices pourraient également créer un climat propice à une prise de conscience collective et à une mobilisation citoyenne… Les forces progressistes doivent saisir le moment. Des élections M. Charest?

  23. @Lutopium,

    Vous avez raison pour ce qui est des hommes qui sont parfois autant coupable que les femmes là-dedans.

    C’est drôle, et la je sors ma plus virulente critique de la droite religieuse, que lorsqu’il est question de criminaliser l’avortement, les fanatiques dogmatistes de la droite religieuse parle toujours de condamner la femme mais restent étrangement silencieux quand vient le temps de condamner l’homme.

    Or, bien que je sois contre la criminalisation, admettons que c’était le cas, il faudrait selon moi condamner la femme, condamner l’homme et condamner tout l’entourage qui n’a pas supporté la femme dans sa grossesse.

    Ça va faire du monde en tôle ça mes amis bien plus que le projet discrétionnaire de Harper sur les jeunes contrevenants.

  24.  » Une coalition Bloc-NPD-Libéral serait peut-être la meilleure solution pour les 4 prochaines années! »

    Les bloquistes auraient-ils la mémoire si courte que cela? On ne se rappelle pas des 13 années Chrétien-Martin, des chicanes d’antan? Du Bloc-bashing de Chrétien? De la popularité sans précédent de Chrétien en 2000 alors qu’il vargeait à poings fermés sur le Bloc et remettait à la moindre occasion les séparatistes à leur place en y allant de mesures centralisatrices. Toute cette douleur, cette souffrance aux mains des libéraux, pouf, toute oublié pour aller batifoller des alliances gauchistes…wow, c’est fort le mantra et la doctrine nationalo-québecoise séparatiste.

    C’est vraiment cool de savoir qu’on peut passer n’importe quel fourrage par derrière à à peu près tout le monde en politique sans que les gens ne s’en rappelle, la mémoire politique ayant un gros 6 mois de durée.

    Donc voilà ma suggestion, Harper va rentrer majoritaire que le Bloc passe à 75 ou à 30 députés. Il aurait fallu que tu blogues en anglais pour convaincre 2 électeurs sur 3 canadiens qui ne comprennent pas grand chose au français. Donc, fermez les yeux pendant 4 ans et rouvrez les 6 mois plus tard. Tout sera comme avant et on ramènera les libéraux avec Ignatieff comme chef et ce sera comme dans le bon vieux temps des chicanes Bloc-Libéral.

    Does that sound like a deal?

  25. lutopium said

    @Tym Machine: je suggérais la « moins pire des solutions » en respect de la situation actuelle. Je n’oublie pas que Steven Harper représente le Parti Réformiste et l’Alliance Canadienne. Je fais le lien entre les projets des néconservateurs canadiens et américains. Ils ont un plan et je m’y oppose. Dans la situation actuelle donc, je crois que l’idée d’une coalition et d’un compromis est la « moins pire des solutions ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :