lutopium

Quand les hommes vivront d’amour

Posted by lutopium sur 13 août 2008

Pas facile de commenter les évènements de samedi dernier.  C’est une situation très complexe où plusieurs éléments entrent en jeu.  Cependant, nous ressentons tous un malaise.  Que s’est-il passé?  Est-il possible que le Québec soit confronté à une situation semblable à celle qui a frappé la France l’an dernier?  Peut-on comparer la « ghettoïsation » de nos communautés culturelles à celle qui prévaut un peu partout?

J’aimerais tout simplement signaler aux gens qui ont choisi le Québec pour refaire leur vie que les réactions ne sont pas homogènes.  Contrairement à ce que vous pourriez croire, nous ne sommes pas tous racistes, intolérants ou xénophobes.  Certains d’entre nous se considèrent d’abord et avant tout comme des êtres humains et souhaitons sincèrement que vous trouviez ici un endroit où vous pourrez vous épanouir et vivre vos rêves.  Nous vous ouvrons les portes de ce grand pays en espérant que vous pourrez oublier les mauvais souvenirs de contrées surpeuplées, de conflits militaires ou de sociétés étouffantes.

Vous savez, ceux qu’on appelle les « québécois de souche » sont parfois inconfortables devant les différences parce que c’est un peuple qui n’a pas encore donné tout le sens à sa propre identité.  J’ai l’impression que notre fragilité nous amène parfois à connaître des dérapages.  Ça ne justifie rien, ce n’est pas une excuse.  Mais ça aide à comprendre un brin…

Depuis un certain temps, certains d’entre nous tentent de modifier les priorités de la société québécoise.  On parle maintenant du « chacun pour soi », du mérite, de l’approche utilisateur-payeur.  D’autres font la promotion de la primauté de la propriété privée et des droits individuels.  Les idées néoconservatrices font leur apparition dans les partis politiques.  On remet en question l’élan de solidarité que le Québec a lancé il y a quelques années.  On parle de créer de la richesse, d’augmenter la productivité, de réduire les budgets des services sociaux…

Nous sommes plusieurs à être convaincus qu’une grande partie de vos problèmes est reliée à cet environnement économique qui n’est pas idéal pour assurer votre épanouissement.  Je ne doute pas que les organismes gouvernementaux responsables de l’immigration vous ont promis que vous pourriez vivre une vie décente dans ce grand pays.  Comme vous, je suis surpris que votre rôle se limite souvent à conduire des taxis, nettoyer les résidences des plus nantis ou coudre la guenille.  Votre quotidien est probablement loin des images que les conseillers en immigration vous ont présentées lors de votre demande d’accueil.

Peut-être devrions nous unir nos efforts dans un combat pour la justice sociale, l’élimination de la pauvreté et un accès universel à l’éducation supérieure.  Comme nous sommes avant tout des travailleurs, nous avons beaucoup de points en commun et nous devrions nous concentrer sur ces ressemblances au lieu de s’embourber dans l’incompréhension des différences…

Les efforts déployés par les organismes communautaires et les services policiers ne pourront jamais régler tous les problèmes de base.  C’est par la solidarité des honnêtes travailleurs et une réelle volonté politique que nous saurons assurer une pleine intégration des néo-québécois.  Certes, nous aimerions que tout sois réglé rapidement.  Commençons lentement.  Les enfants de nos enfants seront les héritiers de nos efforts de solidarité.

Quand les hommes vivront d’amour,

Il n’y aura plus de misère

Et commenceront les beaux jours

Mais nous nous serons morts, mon frère.

Photo : vera-art – Flickr

Publicités

16 Réponses to “Quand les hommes vivront d’amour”

  1. Touchant.

    J’espère que les bonnes personnes liront ce billet.

  2. Alex said

    Wow ! Parfait ! Franchement, c’est le texte que j’aurais voulu écrire je crois. Vivement que tous le lisent et méditent là-dessus !

  3. Jo said

    Ça me rejoint énormément ce que vous soulignez ici…

  4. Comme le dit la chanson, nous serons mort mon frère, c’est-à-dire que puisque tout le monde est mortel, ça n’arrivera JAMAIS.

    Je rajouterais une chanson de Plume Latraverse qui dit « C’est quand ça va mal que ça va le mieux. » qui dit avec un brin de sarcasme et d’humour, « Tant qu’on sera sur la terre, on sera toujours en guerre, c’est ce qu’on appelle l’espoir d’un avenir meilleur. »

  5. Superbe billet, il m’est allé droit au coeur. Je crois sincèrement que c’est ce genre d’attitude qui fera évoluer les mentalités, mais malheureusement, elle semble ne pas trouver d’écho auprès de nos décideurs… Mais gardons espoir!

  6. lutopium said

    @Renart: merci. Je n’ai pas une très grande visibilité mais j’espère que ce modeste et naif billet contribuera à court-circuiter certaines réactions racistes.

    @Alex: merci. N’hésitez pas à confronter ceux qui, autour de vous, ont tendance à banaliser le problème en blâmant nos amis immigrants.

    @Jo: merci et bienvenue chez moi! Ton blogue est une belle découverte. J’y laisserai ma trace ce soir.

    @Tym Machine: contrairement à toi, je suis optimiste et j’ai la “foi”. Ça va prendre plusieurs générations mais j’ai confiance que l’être humain trouvera les solutions pour assurer le “paradis sur terre” pour toutes et tous.

    @Blogue L’Éponge: merci. Hier soir, j’ai eu l’opportunité de jaser avec un ancien intervenant de la DPJ. Ces gens là comprennent les problèmes associés aux quartiers défavorisés et aux communautés culturelles mieux que quiconque. Je lui ai mentionné que j’espèrais par dessus tout que l’enquête policière soit transparente, équitable et complète. Il est très sceptique. Pour lui, si l’enquête est pilotée par la SQ, c’est l’annonce d’une disculpation automatique des policiers visés. Selon lui, si la SQ accuse les policiers de Montréal, ceux-ci en feront de même à la prochaine occasion (…). Il suggère de donner l’enquête à un ombudsman ou à un procureur de la couronne. Autrement, selon ses dires, aucune chance de porter des accusations criminelles envers les policiers s’il s’avère qu’il y a eu négligence. Il mentionnait également, que ce fut une erreur d’approcher un suspect – entouré d’un groupe – sans faire appel à du renfort. Manque d’expérience de la part des policiers?

    Il faut donc en appeler au ministre de la Sécurité publique en exigeant que l’enquête soit complète et équitable. Autrement, la situation pourrait s’envenimer. Ça va prendre du courage politique. Malheureusement, il ne s’enligne pas dans cette direction, car il a déclaré hier: «Comme ministre de la Sécurité publique, j’ai ordonné qu’une enquête objective soit faite sur les événements. Je ne sais pas quel sera le résultat de l’enquête et je ne m’en mêlerai pas».

    En passant, je vous invite à lire Radicarl sur le sujet. À mon avis, le meilleur billet sur les évènements : http://radicarl.net/un-certain-malaise. Je vous recommande également une autre blogueuse qui semble bien comprendre les problèmes, Jo: http://glamorizedphotos.com/infrench/

    Bonne journée et merci de votre visite, c’est apprécié.

  7. Le Québec est probablement le territoire le moins raciste au monde.

  8. Jo said

    Merci pour la plogue! C’est très inattendu!!!

  9. Caboche said

    Je me sens bien petite pour aborder le problème qui est effectivement complexe comme vous le mentionner. Et l’émotion n’est pas toujours bonne conseillère.
    Mais j’aime bien la façon dont le sujet est abordé ici avec beaucoup d’humanisme.
    Et pour ce qui est des paroles de cette chanson de Raymond Lévesque, je n’y vois pas un message de désespoir. Il faut croire que les gestes qu’on pose, si petit soient-ils, valent la peine d’être posés. C’est par la solidarité et l’engagement social qu’on peut changer les choses. Il ne faut surtout pas baisser les bras.

  10. lutopium said

    @Anarcho: je n’ai pas assez voyagé… Ché pas. Commençons par nous-mêmes et essayons de casser le discours qu’on entend autour de nous. Tu vis à Québec n’est-ce pas? La vieille capitale connaît aussi ses dérapages…

    @Jo: avec grand plaisir!

    @Caboche: merci pour les bons mots. J’ai la « foi »… Mais nous ne serons pas là pour contempler le moment. Nous pouvons cependant inspirer le présent.

  11. Mica said

    Merci d’être aussi lucide!

    Peut-être suis-je une grande optimiste, mais ça me donne toujours un peu de pep sentir un regard ouvert et non arrêté sur une question!

  12. L’ouverture d’esprit est pourtant bien présente ainsi que la générosité. Il faudra toujours viser une meilleure intégration et surtout offrir un meilleur accueil aux nouveaux arrivants, de meilleures chances d’apprentissage de la langue et des us et coutumes. Ça ne se fait plus.
    Je ne crois pas que la situation soit catastrophique.

    Je distingue toutefois une chose: les délinquants ne sont pas toujours victimes de racisme, pas plus qu’ailleurs et s’intéressent peu à la l’édification d’un monde meilleur. Voilà pourquoi il faut cesser de tergiverser face aux illégalités perpétrées, ne pas tolérer cela, c’est fondamental.

    Vous avez raison, les Québcois manquent d’assurance et cela se réflète sur les nouveaux arrivants qui voient peu d’avantages à s’identifier à nous.

    Accent Grave

  13. Au risque de me répéter, je suis très heureux de trouver ici un espace de discussion calme et articulé, où les divers commentaires reflètent de manière cohérente et polie l’opinion des intervenants.

    Bref, on est loin de l’hystérie et du sensationnalisme qui règnent dans certains médias, professionnels ou amateurs.

  14. lutopium said

    @Mica: merci. Je suis également un optimiste. Nous ne trouverons pas toutes les solutions rapidement mais nous pouvons faire quelques petits pas dans la bonne direction…

    @Accent Grave: Entièrement d’accord avec les points que vous amenez.

    @Blogue L’Éponge: Le ton est effectivement très calme ici. Et les commentaires sont pertinents et appréciés. Merci!

  15. Celui qui voit said

    Nouvelle sur Belz « Homme en colère ».:
    http://raymondviger.wordpress.com/2008/08/24/freddy-alberto-pipo-villanueva-montreal-nord-gang-de-rue-brutalite-policiere/#comment-22329

  16. Celui qui voit said

    *Autre nouvelle sur le défunt Belz “Homme en colère”.:
    http://www.nationspresse.info/?p=4595#comment-14917

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :