lutopium

La vie est Bell

Posted by lutopium sur 7 août 2008

Alors que son nouveau président vient d’annoncer la mise à pied de quelques 2,500 employés, Bell Canada lance aujourd’hui sa nouvelle stratégie de publicité dans l’espoir de se repositionner dans le marché extrêmement compétitif des télécommunications.  Coincidant avec le début des jeux olympiques, cette campagne de séduction auprès des consommateurs canadiens vise à leur rappeler tout simplement que « la vie est Bell ».

L’équipe de haute-direction de Bell Canada sait très bien que son entreprise n’a pas très bonne réputation en ce qui concerne sa capacité d’offrir un service à la clientèle de première classe.  Régulièrement, des commentaires sont publiés et diffusés un peu partout, relatant les difficultés à rejoindre un préposé ou tout simplement pour régler un problème de facturation.  Encore cette semaine, Stéphane Laporte nous fait part des embûches qu’il a dû traverser simplement pour retrouver son service de base.

À mon avis, le président George Cope tente de séduire l’opinion publique en laissant croire que la structure de l’entreprise est trop lourde, ce qui expliquerait son incapacité à bien servir ses clients, voire même offrir les meilleurs produits et services sur le marché.  Le communiqué de presse lancé le 28 juillet dernier est assez éloquent à cet égard : « La structure de direction simplifiée que nous instaurons nous rapprochera tous du client et permettra à l’entreprise de livrer concurrence plus efficacement… »

Suite à cette annonce de restructuration, les médias d’information ont tout simplement repris l’essentiel des communiqués sans vraiment analyser les chiffres utilisés ou de les relier à la métamorphose que connaîtra l’entreprise en passant entre les mains des nouveaux propriétaires.  Les chiffres publiés sont tout simplement tordus : « 2,500 cadres seront remerciés, soit 15% du nombre total de cadres… ».  L’opinion publique n’en revenait pas : ne me dites pas qu’il y a 15,000 patrons chez Bell!  Ce que les gens ne savent pas c’est que les employés-cadres sont tout simplement des employés non-syndiqués!  En fait, sur les 2,500 employés qui quitteront l’entreprise au cours des prochaines semaines, quelques centaines seulement sont des gestionnaires!  C’est donc plus de 2,000 employés qui perdront leur emploi…

Joyau de l’économie canadienne (elle a déclaré des profits de l’ordre d’un milliard de dollars pour le deuxième trimestre), Bell Canada risque d’être complètement défigurée au cours des prochains mois.  Déjà cette semaine, on annonçait la vente des divisions BSA et Aliant DSA, c’est plus de 550 employés qui perdront leurs bénéfices et privilèges…

Alors?  Croyez-vous que la vie est Bell parce que :

  • 2,500 employés (non-syndiqués avec de bonnes conditions d’emploi) perdront leur emploi au cours des prochaines semaines?
  • Les professeurs ontariens et le Gouvernement de l’Ontario pourront combler le déficit de leur caisse de retraite en espérant récolter des milliards de profit dans un horizon de 5 à 7 ans?
  • Les partenaires américains de Teacher’s – les fonds Providence et Madison – s’en mettront plein les poches en ayant recours à la sous-traitance et en vendant les actifs de l’entreprise que les abonnés financent depuis plus de 125 ans?
  • Les employés de Bell Canada touchaient de meilleurs salaires que la moyenne canadienne, rendant jaloux ceux dont l’emploi est précaire et mal rénuméré?
  • Le service à la clientèle sera transféré vers un impartiteur, peut-être dans un pays lointain où le français est associé aux patates frites?

Personnellement, je crois que ceux qui profiteront de cette transaction seront les nouveaux propriétaires américains, les banques qui financent la transaction et (peut-être) les professeurs syndiqués (…) de l’Ontario.  Sans oublier ceux qui sont déjà passés à la caisse, messieurs Sabia et Currie, qui ont récolté des dizaines de millions avant de quitter le navire.

Pour les travailleurs québécois, je ne suis pas certain que la vie est Bell…

Publicités

11 Réponses to “La vie est Bell”

  1. Mike said

    Les cadres chez Bell ne sont pas explicitement des cadres non syndiqués, ce sont les palliers B, C et D. Les employés non syndiqués ou syndiqués sont des palliers E. Les palliers D ne sont pas tous en charge d’une équipe, par contre, il peuvent avoir des responsabilités accrues (gestion des comptes corporatifs, poste avec haute responsabilité qui influence les équipes de pallier E par exemple).

  2. lutopium said

    Bonjour Mike, merci de votre visite chez nous… Merci pour les explications détaillées. N’en reste pas moins que sur les 2500 « cadres » qui perdront leur job, la très grande majorité des gens ne sont pas des « patrons » ou des gestionnaires. Un copain travaille chez Bell, son poste est classé C mais il n’est pas un « boss ».

    Ceci étant dit, je trouve dommage que cet exercice de relations publiques laisse croire qu’il y a trop de boss chez Bell, ce qui justifie les mises à pied…

  3. tombeapic said

    Je pense que mon expérience est lié au contexte du congédiement des 2500 cadres et des problèmes futurs qui les attendent.

    Je suis une ex-cadre de Bell qui était technique. J’ai travaillé pour la compagnie 25 ans. En étant pas syndiquée, j’ai été mise à la porte au retour d’un congé de maternité sous la couverture d’un package de départ que j’ai été obligé de prendre en 1995 sous menace de perdre mes 12 années de travail avant 1986 dans le calcul de mes prestations a la retraite.

    A cause de cela j’ai perdu l’opportunité de prendre une retraite anticipée en 2004 avec une réduction maximale de 7.5% de sa valeur a 60 ans et avantages sociaux a la retraite. Evidemment, je ne suis pas la seule avec ce lot.

    J’ai laissé mon fond de pension a Bell dont je peux le laisser jusqu’a 55 ans qui est dans 3 jours.

    Le problème a été par la suite de ma cessation d’emploi d’avoir les renseignements et d’obtenir mes relevés de transfert et le taux d’intéret en vigueur vue que le fond de pension fluctue avec le taux actuariel en vigueur pour le mois etd’avoir en 2 mots l’information nécessaire a temps opportun afin de prendre ma décision finale de sortir ou non mon fond de pension de Bell.

    Selon la trousse incomplète que j’ai recu de Bell. Bell m’enlève 35% sur ma rente a 60 ans. J’ai contesté le calcul obtenu qui ne correspond pas au texte du fond de pension lorsque je suis partie le 31 décembre 1997 que j’ai validé avec deux planificateurs financiers dont un avait un actuaire a sa disposition et j’ai demandé a mon dernier patron a Bell qu’elle etait la réductiona 55 ans.

    Evidemment, si Bell avait répondu a mes questions en avril 2008 sur le calcul et la facon de calculer et la référence dans le fond de pension; je n’aurais pas a vous écrire car j’aurais l’assurance que le calcul fourni est exact et alors j’aurais déja sorti mon argent car lemontant de rente a 55 ans est vraiment ridicule meme si j’ai a payé de l’impot car c’est la loi et je n’ai pas le choix.

    Comment se fait il que le pvp des ressources humaines controlent l’administrateur et a le culot de m’accuser de harceler son personnel dans une lettre de mise en demeure alors que mon problème a été causé a l’origine par le manque d’information pertinente sur le relevé de départ et manque de me produire mon relevé de cessation a la demande tel qu’écrit dans mon relevé de départ me permettant de sortir mon argent a ma guise. Les choses ont évidemment dégénérées mais quand meme.

    Dernierement;j’ai appelé mon dernier patron a Bell et il est aussi parti de Bell et est retraité différé et selon lui la réduction est de 15%avec la clause grand-pere a 55 ans.

    Alors, j’ai des éléments pour continuer ma quête d’informations avec Bell. Il m’a aussi dit que Bell ne lui a pas produit l’information demandée sur la valeur de sa rente a chaque année entre 55 et 60 ans.

    Cependant, si mon dernier patron a raison et la réduction doit etre de 15% la, je laisse mon fond de pension a Bell et je demande ma rente a 55ans. Par contre, si ce n’est pas le cas; je sors mon argent maintenant, soit lundi.

    Pourquoi l’administrateur ne répond t il pas voici la question.
    Il n’en a pas l’obligation par la loi 1985 et le PVP de ressources humaines en janvier 2007 m’a écrit qu’il ne répondrait a aucune question qui ne sont pas obligés de répondre par la loi et au ricochet il m’a accusé de harcelement de son personnel.
    Cé tu assez bas.

    1) Si Bell a raison comment se fait il que cet important % de réduction n’était pas écrit sur mon package de départ. Il était seulement écrit la rente a 55 ans sera réduite. Il me semble que cette information était plus que pertinente.

    2) si Bell a raison pourquoi ne pas répondre a mes questions écrites et clarifier par écrit cette ambiguité et justifier leur méthode de calcul.
    Ceci éviterait de me faire perdre mon argent et mon temps.
    Peut etre est ce le but; le taux d’intéret en avril était probablement plus bas et le montant de mon fond de pension aurait été plus élevé.

    Donc,les 2500 cadres qui se font mettre a la porte soyez avertis que vous ayez tous les points possibles écrits dans votre relevé de départ et consultez un avocat sur vos droits et que contrairement a ce que écrit Bell dans son relevé de départ vous avez jusqu’a 55 ans pour sortir votre fond de pension et non 90 jours pour prendre votre décision de sortir ou non votre fond de pension.

    J’ai donc décidé de créer un groupe de support pour les ex-cadres de Bell sans avantages sociaux sur Facebook.
    Entrez le nom de groupe Bell Canada ex-cadres sans avantages sociaux.
    1) aide urgente d’un actuaire qui accepterait de valider le contenu du texte et de me représenter et tous les ex-cadres retraités différés qui ont des erreurs de calcul de leur rente a 55 ans si évidemmenht c’est le cas.

    2) je demande a tous les ex-cadres parce que les syndiqués n’ont pas ce problème car si j’étais syndiqué, le syndicat aurait pris mon problème en charge et j’aurais eu un rapport actuariel sur ma rente gratuit payé par Bell.

    C’est d’ailleurs le syndicat qui m’a plus aidé mais l’actuaire qu’ils m’ont référé s’est par la suite désisté de vouloir me représenter apres que j’ai envoyé une lettre a Bell en citant son nom. Pourquoi? je ne sais pas. Il m’a dit qu’il neprenait que des groupes et non des individus.

    Voici comment me rejoindre: Vous allez sur FACEBOOK et chercher le groupe Bell Canada ex-cadres ou vous répondez sur ce blog.

    Donc, voici une autre démarche que je tente aujourd’hui afin de me faire aider. Un blog. Pourquoi pas?

    Je pense qu’il est important que cette situation change a Bell Canada et que les 2500 qui seront mis a la porte si cela n’est pas déja fait ne vivent pas la meme expérience que moi.

    Merci de communiquer avec moi rapidement sur ce blog ou sur Facebook. Légalement, d’apres ce que Bell m’a signé il reste 2 jours pour que je puisse sortir mon fond de pension et je voudrais valider le 34% de réduction a 55 ans avec la clause grand pere avec d’autres retraités qui étaient différés et avec un actuaire.

  4. Il faudrait désormais appeler ça « Bell Ontario à 60% et Bell USA à 40% » pour mieux comprendre avec qui on fait affaire, en tant que Québécois consommateurs de « biens étrangers ».

  5. Jean-Guy Tremblay said

    Le 16 août 2008, à 3.57, tombeapic a envoyé un commentaire concernant l’article « La vie est bell »
    J’aimerais beaucoup être en contact avec cette personne car j’ai beaucoup d’info à partager
    Merci à l’avance

  6. tombeapic said

    heh, quelle belle nouvelle? quelqu’un qui s’offre a partager avec moi.
    Je ne sais pas comment communiquer avec toi. je peux me rejoindre sur l’adresse email: grouperecourscollectifbell@gmail.com

  7. tombeapic said

    Lutopium comment puisse entrer en communication avec Jean-Guy Tremblay? merci beaucoup,

  8. lutopium said

    @Tombeapic: je ne sais pas comkment rejoindre Jean-Guy Tremblay. Désolé.

  9. tombeapic said

    Bonne Année Lutopium,

    vu que c’est votre blogue ne pourriez vous pas lui envoyer un email vu qu’il s’est enregistré sur votre blogue.
    merci infiniment,

  10. lutopium said

    @Tombeapic: M. Tremblay a laissé un message « anonyme », pas de trace de courriel… Bonne année à vous aussi!

  11. tombeapic said

    Lutopium, comment peut il laisser un message anonyme. lorsque l’on écrit un commentaire il est inscrit adresse email obligatoire, ne sera pas publié. Pourriez vous svp lui envoyer un email le dirigeant sur ce blogue il verra bien que je cherche a communiquer avec lui?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :