lutopium

Sommes-nous prêts pour de vrais changements?

Posted by lutopium sur 14 juin 2008

Un petit samedi matin tranquille.  Lendemain de veille.  Après avoir trouvé une graine de courage, je me suis finalement levé du sofa pour faire le café.  Les deux petites Advil font effet et le mal de bloc s’évapore.  La vie continue.  La cuisine donne l’image d’un champ de bataille.  Pas le choix, un ménage s’impose…  Ça sera pour plus tard, je choisis de m’évacher devant le téléviseur.

Heureuse coincidence.  Au gré de la télécommande, je tombe sur une entrevue avec Harry Belafonte, invité à l’émission « Our World » à CBC Newsworld.  Même si le type a vieilli un brin, des souvenirs réapparaissent.  Dans les années soixante, Belafonte et Sidney Poitier représentaient pour plusieurs l’exception de la règle.  La commauté noire américaine était la grande absente du cinéma et de la télévision.  Les jazzmen commençaient à peine à recevoir une forme de respect.

De la hauteur de ses 81 ans, Belafonte connaît bien l’Amérique.  Pour lui, l’opportunité qui est offerte à Barack Obama par le peuple américain est un événement important pour son pays et toute la planète.  Il nous rappelle que certains présidents américains ont fait preuve de courage afin d’apporter de grands changements : F.D Roosevelt et son New Deal ont révolutionné le rôle de l’état en temps de crise, John Kennedy a su redonner espoir aux américains.  L’acteur était un bon ami de Martin Luther King et a souvent endossé des causes politiques et pacifistes sans craindre les réactions de l’industrie du spectacle.

Harry Belafonte est convaincu que le peuple peut briser l’ordre des choses.  Mais il demande aux citoyens s’ils sont vraiment prêts à provoquer de vrais changements.   Pour lui, la constitution américaine est claire : le pouvoir est au citoyen.  Il nous rappelle que le peuple a le pouvoir d’élire des représentants et de leur retirer ce pouvoir lorsque nous en avons l’occasion.  Les élections présidentielles de l’automne prochain sont donc cruciales : un vote pour Obama pourrait devenir la porte de sortie vers de vrais changements.  Le moment est approprié : le prochain président des Etats-Unis aura le pouvoir de retirer les troupes de l’Irak, il pourra tourner le dos au lobby des pétrolières, il devra enrayer la pauvreté, les injustices et la violence.  Comme nous le rappelle Belafonte, il n’est pas normal que la plus grande puissance économique et militaire au monde compte plus de citoyens en prison que dans les universités…

La globalisation des marchés devait faciliter la répartition de la richesse, enrayer la pauvreté et garnir les assiettes des plus démunis de la planète.  La population de rend bien compte que la situation est toute contraire!  Si les américains veulent de réels changements, ils devront donner une chance à Obama tout en le rappelant à l’ordre régulièrement.  Les canadiens eux devront se débarasser des conservateurs et exiger un vrai programme de réduction des gaz à effet de serre, une meilleure répartition des richesses et une vraie reconnaissance aux peuples amérindiens.  Les québécois devront préciser un jour ce que signifie réellement leur soif de solidarité et la définition de leur richesse collective.  Il nous faudra bien choisir un jour entre nos obsessions égoistes et une authentique justice pour tous, sans aucune exception.

Photo : Filipe Moreira – Flickr

Publicités

4 Réponses to “Sommes-nous prêts pour de vrais changements?”

  1. Belz said

    De toute façon, selon moi la globalisation des marchés est en train de mourir. Quand ça va coûter plus cher transporter un bien de la Chine jusqu’ici que de le fabriquer ici, ça sera la fin de la globalisation. On parlera alors de blocs économiques à mon avis.

  2. lutopium said

    La montée des prix du pétrole va changer la donne, c’est sûr! Il faudra bien devenir de plus en plus auto-suffisant afin de freiner le transport de marchandises. Les économies s’en porteront beaucoup mieux de toutes façons…

  3. Vous êtes trop optimistes concernant Obama.

    Remplacer les CONservateurs par pire?

    Voter NPD contre le Bloc pour aider les CONservateurs au Québec?

  4. lutopium said

    @Anarcho: t’as raison, ce billet fait preuve de beaucoup trop d’optimisme envers Obama. Le témoignage de Belafonte était si inspirant que j’en ai perdu mon sens critique!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :