lutopium

Julie Couillard et l’ambition dévoilée d’un ministre incompétent

Posted by lutopium sur 27 mai 2008

Bienvenue sur le blogue lutopium.  J’y présente ici des informations et des opinions sur l’actualité politique québécoise et canadienne.  Régulièrement, je tente de dévoiler les ambitions démesurées de certains politiciens, j’essaie d’expliquer les liens qui se tissent entre le monde politique et certains projets économiques et j’invite les citoyens à s’impliquer dans la sphère politique afin d’influencer certaines décisions qui impactent notre quotidien.

L’intérêt pour la monarchie, les vedettes du monde artistique et les gens qui accèdent à la popularité ne date pas d’hier.  Je ne saisis pas toujours les raisons qui justifient la passion que certaines gens peuvent avoir pour les stupidités d’une Paris Hilton, les projets d’une Britney Spears ou la vie privée d’un Michael Jackson.  Chose certaine, l’industrie du potin est en grande santé et semble vouloir perdurer.

Revenons à Madame Couillard.  Peu importe les raisons qui l’ont rapproché de l’ex-ministre Maxime Bernier, son apparition dans l’actualité de la politique canadienne nous permet encore une fois de constater que l’ambition et la soif de popularité n’ont pas leur place au sein de l’appareil politique.  Comme nous l’a démontré Sylvie Tremblay lors de son passage à Tout Le Monde En Parle et plusieurs autres députés avant elle, lorsque quelqu’un décide de se présenter en politique pour élargir son réseau de contacts ou accéder à la vie des riches et des célèbres, il est presque certain que les vraies ambitions seront dévoilées un jour ou l’autre.  Les véritables raisons qui vous ont amenées à vous lancer en politique risquent d’être dévoilées au grand jour car les journalistes veillent au grain.  Ils sont nos chiens de garde, ils doivent surveiller le bon fonctionnement de la démocratie.  Ce n’est pas toujours évident pour eux mais ils ont maintes fois prouvé qu’une information anodine peut faire tomber un gouvernement.  Rappelons-nous le scandale des commandites…

À mon avis, non seulement Maxime Bernier devait-il démissionner de son poste de ministre, mais il doit également laisser son siège de député.  Comment peut-il redonner confiance aux électeurs du comté de Beauce et à tous les militants qui essaient de rebâtir le Parti Conservateur au Québec?  Les membres des partis politiques et les citoyens doivent être très prudents lorsqu’un membre influent de leur communauté se présente à une investiture ou aux élections…  Ne vous fiez pas aux apparences et aux curriculum vitae des candidats!  Se vanter d’avoir été vice-président de l’Institut Économique de Montréal, président de la Standard Life ou conseiller de Bernard Landry ne prouve rien.  Il faut démasquer les ambitions des politiciens.  C’est essentiel pour la démocratie.

Ne vous inquiétez pas, Julie Couillard s’en sortira assez bien…  Heureux de votre passage chez moi, revenez faire un tour de temps en temps!

Illustration : Coghill – Flickr

Publicités

13 Réponses to “Julie Couillard et l’ambition dévoilée d’un ministre incompétent”

  1. Excellente tactique, Lutopium!

  2. Hé hé! Très transparent!

    Je suis en train d’écrire un billet sur Maxime Bernier, je vais pointer ici.

  3. […] aiguiser son flair politique, au lieu d’ambitionner… Comme l’écrit bien mon ami Lutopium : lorsque quelqu’un décide de se présenter en politique pour élargir son réseau de contacts […]

  4. « Il faut démasquer les ambitions des politiciens. C’est essentiel pour la démocratie. » D’accord dans un sens, mais il faut définir ce que vous voulez dire par ambition… Avouons-le, un politicien complètement dénué d’ambition peut certes très bien servir le peuple, mais il y a peu de chances qu’il accède à des postes plus élevés. Je crois qu’il y a donc trois degrés d’ambition: saine, malsaine et nulle. C’est celle du centre qu’il faut démasquer et dénoncer; quand les gens se lancent en politique pour la gloire personnelle en se fichant pas mal du monde en dessous, et qui ont pour seul objectif de gravir les plus hauts échelons pour leur satisfaction égoïste, on a tout intérêt à les expulser illico presto. La troisième est sans danger, mais comme je l’ai dit, ce n’est pas celle qui fait les grands hommes d’État. C’est l’ambition saine qui permet à quelqu’un qui se soucie réellement du bien-être de la population d’atteindre un niveau de responsabilité où il aura la marge de manoeuvre et les pouvoirs nécessaires à piloter ses idéaux. Qu’en dites-vous?

    Dans le cas spécifique de Bernier, il n’était pas à sa place, puisqu’il avait un manque flagrant du fameux GBS.

  5. lutopium said

    @Anarcho: on verra ce que ça donne… 😎

    @Renart: heureux de te revoir. Encore merci pour la ploye!

    @Alexis: Deux définitions sont présentées dans le Multi Dictionnaire de la langue française: 1) Désir ardent de réussite, d’honneurs et de pouvoir. 2) Désir profond de quelque chose. Je fais référence à la première définition. Ne pas confondre ambition et persévérance. Je suis cependant d’accord avec toi pour ce qui est des qualités que devrait avoir un candidat qui dit représenter le peuple avant tout. Derrière un soupçon d’ambition se cache le désir, l’avarice et même la corruption. Non seulement M. Bernier n’était-il pas à sa place comme ministre mais je persiste à dire qu’il ne mérite plus de sièger au Parlement en tant que représentant des citoyens de la circonscription de Beauce.

  6. Maxime est un vrai criminel comparé aux motards (une création de l’État, entres autres à cause de la guerre aux drogues)

  7. lutopium said

    @Anarcho: tu crois pas que tu exagères un tout petit peu?

  8. @Lutopium,

    Je vais être un peu d’accord avec l’Anarcho-Pragmatiste, Julie Couillard l’a même dit elle-même: « Je me sentais plus en sécurité avec mes chums motards qu’avec Maxime Bernier (aucune amertume et aucun sarcasme dans le commentaire j’en suis sûr ;)).

    Blague à part, Maxime Bernier est certes incompétent, distrait et plus intéressé au paysage qu’au contenu. C’est malheureusement le lot de bien des politiciens flairant l’appât du gain et la bonne affaire. Comment en serait-il autrement alors que le type était avec les souverainistes de Bernard Landry à l’époque où il était premier ministre et que là, il se retrouve avec les conservateurs de Harper. N’y a-t-il pas une pointe d’ironie dans tout cela.

  9. lutopium said

    @Tym_Machine: je ne vois pas le rapport entre le sentiment de sécurité de Mme Couillard et le rôle de l’État… C’est banaliser l’importance du pouvoir citoyen. Ironie tu dis? C’est incroyable! Comment peut-on espérer que les citoyens s’intéressent à la chose politique si, à chaque jour, ils ont l’impression que la corruption, l’avarice et la manipulation sont omniprésentes dans les prises de décision?

  10. ebondo said

    C’est une caricature de François Rebello le dessin?

    Moi aussi, à voir le gouvernement patiner et nier la réalité, alors qu’on apprend que Mom Boucher s’était posé la question à savoir si Julie Couillard (à la voir s’amouracher de ses hommes) représentait une menace pour son organisation, on peut se demander qui des Hells ou des Conservateurs a le plus d’intégrité et de flair.

    Le problème avec les gouvernements, c’est qu’ils prennent parfois un peu trop les gens (et ceux qui les informent)pour des cons. Mais bon, ce sont eux qui ont gagné notre confiance. Dans ce cas-ci, c’en est presque insultant.

    Harper a frappé son noeud.

    Enfin! Mais on est mal barré, faudrait que Layton nous sorte de ce merdier politique.

  11. lutopium said

    @Ebondo: effectivement, petite ressemblance avec M. Rebello! Et je n’en reviens toujours pas que les politicens aient autant de misère à faire leur job. La comission Gomery nous avait dévoilé – même si on le savait déjà – que la corruption et le mensonge étaient imbriqués dans les structures du parti libéral. Je croyais que ça donnerait une leçon… Oui, on semble nous prendre pour des valises… heureusement que certains journalistes veillent au grain! Et dire que il y a encore des québécois qui voteront pour les conservateurs et les libéraux en croyant qu’ils protègent leurs intérêts!

  12. Maxime said

    Quelle belle connerie d’un homme naif, c’est déprimant de voir un mec en pleine possession de ses moyens s’enticher d’une grue semblable. Usée jusqu’au os par ses ex, des meutres, des suicides, des overdoses, des fraudes, la mafia cheap du bas de la ville de montréal, ses faillites, etc.. Comment un gars si brillant a t-il pu se sentir attirer par cette masse à odeur de vampire, des boules? Avez-vous vraiment envie de vous faire accroire que cette michèle richard no deux valait la peine, OUACH!
    Bye the way, elle est encore plus moche quand on connaît ses tromperies!

  13. lutopium said

    @Maxime: décider de devenir député est probablement un accident de parcours pour M. Bernier. Il semble s’y être comporté comme s’il faisait partie d’une chambre de commerce. Je prédis sa démission comme député de Beauce l’automne prochain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :