lutopium

Un projet rassembleur pour Alexis

Posted by lutopium sur 8 mai 2008

Il m’arrive régulièrement de me faire identifier comme un étatiste, un gogauchiste et même un gérant d’estrade.  Récemment, un personnage se présentant sous le pseudonyme de Tenace, me lançait : « …on critique, on attaque, on choisit judicieusement « un » cas que l’on monte en épingle pour mieux le vilipender mais surtout, on se garde bien de proposer une alternative crédible. »

C’est bien mal me connaître.  Je ne sais pas pourquoi le blogueur Davidg, connu maintenant comme l’Anarcho-pragamatiste, ne cesse de me traiter également d’étatiste, comme si j’étais obsédé par l’existence même du gouvernement et que sans ses structures et ses services, je serais complètement perdu.  Je ne sais pas pourquoi, les libertariens et certains anarchistes semblent convaincus que l’entreprise privée traiterait mieux les citoyens dans un monde où le libre-marché et la primauté des libertés individuelles seraient maîtres et roi…

Je commence à en avoir marre de ces étiquettes qui sont utilisées à outrance et qui finalement, n’amènent rien au débat des idées.  Bien oui, je suis de gauche, à défaut d’être de droite ou de choisir le confort du centre.  Je ne suis pas communiste, je crois comme vous que Staline était fou allié et que les cubains ont également droit à plus de liberté. 

Ceci étant dit, j’aimerais répondre aujourd’hui à l’invitation lancée par Alexis St-Gelais où il demande aux blogueurs politiques de lancer « un projet d’envergure que nous aimerions voir se réaliser au Québec ».  J’en ai trois comme ça, les voici :

Projet politique :

Il est grand temps que le Québec modifie le système électoral.  La méthode actuelle, héritée de notre domination britannique, ne permet pas aux nouvelles idées politiques de faire leur place dans les débats.  Les partis alternatifs comme le Parti Vert du Québec et Québec solidaire ne sont plus des phénomènes marginaux.  Aux dernières élections provinciales, c’est près de 300,000 québécois – soit plus de 7% des votes, qui ont appuyé ces deux formations politiques.

Tous les partis politiques ont exigé le passage vers un mode de scrutin de type proportionnel.  Ça fait plus de quarante ans que le Parti Libéral et le Parti Québécois débattent de cette possibilité.  Comme le nous rappelle Paul Cliche dans le livre Libérer les Québecs, « Le premier ministre Lévesque, lui, avec son franc parler, ne s’était pas gêné, en 1972, pour qualifier le mode de scrutin actuel de démocratiquement infect ».  À une époque pas tellement lointaine, Mario Dumont exigeait lui aussi la révision de la méthode actuelle afin de permettre aux nouveaux partis d’accéder à l’Assemblée Nationale.  Le ministre des affaires intergouvernementales, M. Benoit Pelletier, allait encore plus loin, en publiant une lettre dans le quotidien Le Soleil – quelques semaines avant un projet de loi qui devait aller dans ce sens, où il mentionnait : 

 « Ceux qui auront à changer le plus leurs pratiques au cours de cette évolution, ce ne sont pas les citoyens, mais bien les partis politiques. Le citoyen ne pourra que sortir gagnant de ce genre d’exercice, puisqu’il aura la certitude que son vote comptera et que sa volonté sera mieux considérée. Si cette volonté entraîne des gouvernements de coalition dans certains cas, il incombera alors aux partis et non aux citoyens de s’ajuster. Leur survie dépendra de leur capacité de s’adapter et de travailler ensemble. »

Projet pour l’économie et l’environnement

J’aimerais tout simplement reprendre ici une idée que j’ai lancée le 18 janvier dernier où je suggèrais l’implication du Québec dans la construction de petits véhicules électriques :

Lors du salon de l’automobile de Montréal, le groupe français Dassault a présenté la toute nouvelle version de sa voiture électrique Cleanova. Le moteur a été conçu par TM4, une filiale d’Hydro-Québec qui a commandé quelques véhicules l’an dernier.

Ça fait des années qu’on entend parler de ce projet et, finalement que le produit est commercialisé, le Québec n’est pas dans la course. Le lancement d’une usine de fabrication de voitures électriques à 100% serait le type de projet mobilisateur où le talent et la détermination rassembleraient les québécois. Serait-il permis de penser que des entreprises comme Bombardier, Prévost et Hydro-Québec puissent s’associer avec Dassault pour construire une voiture électrique au Québec… abordable, même sans contribution gouvernementale? Ça nous ferait un p’tit retour sur investissement! Ça nous aiderait à atteindre les objectifs de réduction des GES.

Une idée comme celle-là est probablement irréalisable ici au Québec, me direz-vous. Manque de liquidités? Ingérance gouvernementale? Forces naturelles du marché s’opposant au moteur électrique? Main-d’œuvre trop dispendieuse? Climat? Marché?

On dit souvent que les citoyens sont opposés aux grands projets. Personnellement, j’aimerais bien entendre des idées nouvelles de la part de nos entrepreneurs. Ça ferait changement des ventes d’entreprises et des restructurations…

Invitation aux québécois

Finalement, j’aimerais lancer une invitation toute simple à tous les québécois et québécoises…  Vous êtes fiers de votre identité?  Vous voulez crier haut et fort que vous tenez à la survie de la langue française en Amérique du Nord?  Ça vous écoeure d’entendre Michaëlle Jean dire des conneries, rabaisser notre culture et la voir se comporter comme une esclave de service pour Stephen Harper?

Alors rendez-vous en grand nombre aux festivités du 400ème anniversaire de la ville de Québec cet été.  Empêchez Josée Verner et les opportunistes conservateurs voler notre fête pour la tourner en exercice de propagande canadienne.  Démontrez au reste du monde qu’une fête nationale c’est plus que le marketing destiné à remplir les hôtels et engraisser les restaurateurs.

Photo: vanou – Flickr 

Publicités

17 Réponses to “Un projet rassembleur pour Alexis”

  1. « C’est bien mal me connaître. Je ne sais pas pourquoi le blogueur Davidg, connu maintenant comme l’Anarcho-pragamatiste, ne cesse de me traiter également d’étatiste, comme si j’étais obsédé par l’existence même du gouvernement et que sans ses structures et ses services, je serais complètement perdu. Je ne sais pas pourquoi, les libertariens et certains anarchistes semblent convaincus que l’entreprise privée traiterait mieux les citoyens dans un monde où le libre-marché et la primauté des libertés individuelles seraient maîtres et roi…

    Je commence à en avoir marre de ces étiquettes qui sont utilisées à outrance et qui finalement, n’amènent rien au débat des idées. Bien oui, je suis de gauche, à défaut d’être de droite ou de choisir le confort du centre. Je ne suis pas communiste, je crois comme vous que Staline était fou allié et que les cubains ont également droit à plus de liberté. »

    Comme je l’ai dit auparavant et c’est loin d’être pour faire du tétage que vous étiez un gauchiste certes mais un gauchiste modéré avec une tête sur les épaules et un gros bon sens et une façon correcte d’exprimer vos idées et vos désaccords.

    Pour ce qui est de l’ami Davidg, j’ai exprimé mon désaccord ou disons mon incompréhension envers ses positions ce qui m’a valu d’être catalogué dans son blog roll d’anti-anarcho-pragmatiste (le seul d’ailleurs dans cette catégorie comme si mon existence était voué à diffamer et contrer toutes les positions du gars en question).

    Moi aussi j’en ai un peu marre de ce cataloguage, c’est un peu comme si j’essayais de vous vendre quelque chose et de vous expliquer la patente et que vous manifestiez votre incompréhension et votre inquisition quant à ce que je veux vous vendre et que je répondais en vous traitant de moron parce que vous ne comprenez pas et en vous antagonisant car vous êtes probablement trop con pour comprendre.

    C’est une stratégie qui ne marche pratiquement jamais dans un monde libre mais c’est une stratégie qui semble être privilégié par le « troll » en question…et ça semble porter ses fruits parait-il.

    Ça arrive à tout le monde de « péter sa coche » sauf que quand ça devient continuel, c’est un peu tannant à la longue. Je crois qu’un blogue peut servir à d’autre chose parfois de plus constructif que de n’être qu’un simple exutoire de ses frustrations comme le hockey, la boxe ou la masturbation.

    Salutations,

    Tym Machine

  2. « Je ne suis pas communiste, je crois comme vous que Staline était fou allié et que les cubains ont également droit à plus de liberté. »

    Staline, Castro, Mao Tse Tong et Kim Jong Hill ont tous ce point en commun, ils ont perverti l’idéologie du communisme qui est soit disant un idéal d’une certaine valeur dépendamment de notre point de vue mais sur des bases égalitaires oui pour leur entourage et leur profit personnel.

    La plupart des dictateurs communistes se sont avérés dans les faits être des despotes parfois même des racistes et des antisémites et vivaient dans des palais pendant que le peuple moyen vivait dans la misère et crevait de faim.

    À date le fardeau de la preuve appartient aux communistes de nous montrer un régime communiste où cela n’a pas viré en bouillie pour les chats et où les droits individuels ne se sont pas vus restreints au maximum voire carrément violés.

    Salutations,

    Tym Machine

  3. J’aimerai tant voir le projet de la TM4 voir le jour, mais nous avons déjà eu Renault et plus tard l’usine de Hyundai, mais les québécois ont préféré les grosses américaines.

  4. Tout d’abord, lutopium, merci d’avoir répondu à mon appel. J’apprécie beaucoup votre blogue, qui fait preuve de beaucoup de bon sens, et les projets que vous apportez aujourd’hui vont tout à fait dans ce sens.

    J’ai dans l’idée qu’une histoire de projet de fabrication de voitures québécoises a été soumis au dernier Congrès du PLQ, sans pouvoir toutefois me souvenir du contenu précis de la résolution. C’est effectivement un non sens que, alors que nous avons tout le savoir technique et les matériaux requis, nous ne lancions pas ce projet. Croyez-vous qu’une telle initiative soit cloisonnée dans le pourtour de Montréal ou qu’elle pourrait voir le jour dans une région?

    Quant au scrutin proportionnel, je demeure d’accord sur le principe. J’avais pour ma part dans l’idée quelque chose s’approchant plus d’un scrutin mixte: d’une part, les circonscriptions actuelles seraient maintenues (ou alors leur nombre diminué, peu importe). Une quarantaine ou une cinquantaine de sièges seraient ensuite réservés au scrutin proportionnel, ce qui laisserait au minimum deux sièges à Québec Soldaire et de trois à cinq pour le Parti Vert. J’avais entendu dire que la proportionnelle pure entraînait la prolifération des partis marginaux et que les gouvernements de coalition n’étaient pas la stabilité même… Mais le fond du projet est bon.

    Quant à l’appel pour le 400e, je joins ma voix à la vôtre pour cet appel! Et bonne fête Québec, bonne fête aux francophones d’Amérique, et longue vie à nous tous et à notre nation.

  5. lutopium said

    @Tym_Machine: merci pour les commentaires. Je vous rejoins dans l’essentiel de vos propos. Vous savez faire preuve de rationalité également…

    @AntiPollution: Les québécois, tout comme les américains, sont brainwashés par la publicité. 30 heures de tv par semaine, en plus des annonces publicitaires qu’on retrouve un peu partout. Chaque voiture que l’on voit est en fait une publicité en soi! Vous ne trouvez pas ça malsain cette identification au modèle de voiture que l’on conduit?

    @Alexis: tu as eu une bonne idée! J’espère que le PLQ comptera toujours sur des membres comme toi afin de maintenir un certain équilibre. Le PLQ, surtout s’il est au pouvoir, est sollicité de toutes part par les lobbies économiques qui veulent récupérer les sommes de leurs contributions… Faut bien dire que le Québec s’en tire bien: les américains qualifieraient le PLQ de parti socialiste! Oui, les lobbies (IEDM, chambres de commerces, grands constructeurs, etc.) exercent une pression continue, mais les forces en présence (syndicats, mouvements, Qs, groupes écologistes, etc.) procurent une bonne résistance aux abus. Faut être vigilants, malgré tout…

  6. Jp said

    Salut Lutopium,

    J’imagine que vous avez vu le documentaire « Who killed the Electric Car ? », un percutant documentaire américain sur la vie et la mort de la voiture électrique de GM appelée EV-1. Il y a une morale forte dans ce film : « Sans loi antipollution sévère, il ne pourra y avoir de changement. On doit forcer le constructeurs automobiles à créer des voitures à faible émission de GES. Sans contrainte législative, le lobby du pétrole peut régner en maître et rien ne changera. »

    La droite qui nous gouverne est souvent guidée par la doctrine du LESS GOVERNMENT, un minimum d’interventions de l’État, peu de restrictions.

    Le problème demeure donc entier…

    Merci et Bravo Lutopium, excellent travail.

    Jp

  7. lutopium said

    @Jp: merci pour les bons mots. Je n’ai pas encore vu ce documentaire… Tiens, je sais ce que je vais faire demain soir 😉 ! Certains disent qu’il faut laisser le libre marché faire son truc. Personnellement, comme vous, je crois, permettez-moi d’en douter…

  8. @Lutopium

    Je viens de publier ma contribution.

    Pour le système électoral, je préférerais un système préférentiel comme en Australie mais déjà, ta proposition est moins pire que le maudit système à un tour.

  9. « La droite qui nous gouverne est souvent guidée par la doctrine du LESS GOVERNMENT »

    Complètement faux! Ils PRÉTENDENT favoriser le less government, mais c’est le contraire qui se produit.

  10. […] Lire la suite… […]

  11. Nous sommes toujours à la gauche de quelqu’un et à la droite de quelqu’un d’autre. Insulter quelqu’un c’est afficher son manque de substance. Pourquoi laisser ces gens polluer votre blogue? Éliminez d’un clic ces parasites. Il pourra vous traiter de «dictateur» mais cela importe peu, ceux qui connaissent l’individu en question ne le considèrent pas.

    Je suis souvent d’un autre avis que le vôtre mais j’apprécie que vous rendiez vos idées publiques, cela favorise les échanges, peut donner lieu à des débats constructifs sinon intéressants.

    Pour ce qui est de TM4, vaut mieux oublier ça. Je connais bien les gens qui font partie de cette boîte plus ou moins sérieuse. Je doute d’ailleurs que le moteur électrique tel qu’on l’imagine chez TM4 puisse constituer une alternative valable au moteur conventionnel. Au mieux, le moteur électrique servira en appoint, le temps de développer une nouvelle source d’nergie car là est tout le problème: l’énergie de base.

    C’est notre mode de vie au complet qui devra changer, il faudra que la population mondiale diminue par deux. Pas d’autre choix. C’est mon avis.

    Accent Grave

  12. *soupir* Oui moi aussi je suis étiquetée «étatiste». Pire que ça, notre «ami» s’est mis dans la tête que je suis une «féminifasciste».

  13. lutopium said

    @Anarcho: je vais aller voir ça!

    @Accent Grave: Effectivement, je me retrouve souvent à la gauche et quelques fois à droite… Je laisserai cependant la possibilité à tous de laisser un message ou un commentaire, à moins qu’il ne dérape. J’ai cependant hâte que certains termes disparaissent car je les trouve insignifiants et ils ne cherchent qu’à discréditer les gens. Vive l’ouverture d’esprit et les échanges intelligents entre des gens qui ont des opinions diversifiées!

    @La Belette: Fémifascsisme est un des pires termes utilisés sur la blogosphère politique. On peut employer féminisme radical et on en comprendrait la portée!

  14. « J’espère que le PLQ pourra toujours compter sur des membres comme toi… »

    J’y compte bien! Et la grande majorité des libéraux sont des modérés; seule une petite partie est un peu plus radicale et portée vers une droite un peu excessive économiquement parlant. C’est à mon avis l’une des beautés du PLQ (et j’imagine bien que vous serez en désaccord, puisque les libéraux sont bien rares sur la blogosphère et que j’ai tout de même pu lire un peu ce qui s’était dit sur le blogue d’Anarcho-pragmatiste, discussion truffée de lieux communs et de termes vides visant uniquement à faire de la chasse au libéral), à savoir que le parti accueille une variété de gens aux opinions parfois différentes, et que tous finissent par pouvoir s’entendre sans grands déchirements sur la place publique et dans un consensus que j’apprécie beaucoup.

  15. « Il est grand temps que le Québec modifie le système électoral. La méthode actuelle, héritée de notre domination britannique, ne permet pas aux nouvelles idées politiques de faire leur place dans les débats. Les partis alternatifs comme le Parti Vert du Québec et Québec solidaire ne sont plus des phénomènes marginaux. Aux dernières élections provinciales, c’est près de 300,000 québécois – soit plus de 7% des votes, qui ont appuyé ces deux formations politiques. »

    J’ai souvent flirté avec cette idée qui semble bonne à priori mais avec le recul, je me suis résigné à abandonner l’idée dans sa pure forme pour la raison suivante (en fait l’ADQ en 2003 aurait pu aisément bénéficier de cette façon de faire avec 18% du vote et seulement 4 députés et même les libéraux qui en 1997 ont battu le PQ au suffrage universel mais ont quand même perdu les élections):

    Un député doit en premier lieu représenter ses citoyens de son comté et il y a quelque chose de sain de viser à gagner un siège de cette façon. Par exemple, je pourrais partir un parti pan-québecois comme QS, PV, PCQ ou ADQ, obtenir 1% du vote et réclamer mon député à l’assemblé « nationale » ce qui deviendrait un jeu d’enfant pour tout parti un tantinet opportuniste (qui ne l’est pas).

    Or, essaye de gagner un comté toi sans parti, de façon indépendante? Presque impossible avec le brainwashing des gens vendus aux partis. Il n’y a qu’André Arthur qui a réussi l’exploit récemment (et là je ne parle pas d’individus qui ont siégés comme indépendants mais qui avaient été élus avec un parti comme le regretté Chuck Cadman au BC).

    Ça voudrait dire aussi qu’une coalition d’indépendants arc-en-ciel de tous les horizons politiques uniquement liés par leur indépendance même si elle allait chercher disons 5% de la faveur de l’életorat ne pourrait pas citer à l’Ass. Nat. tandis que des partis de bouffons comme le PCQ et le Bloc Pot pourrait avoir leur député avec 1% du vote chacun. Ce serait selon moi un peu invraissemblable et pas assez représentatif des opinions des québecois.

    Mais en même temps, avoir trop de différentes opinions c’est comme ne pas en avoir assez, ça prend un chef, un leader qui mène à terme des objectifs et si ça fait pas, on change dans 4 ans.

    Salutations,

    Tym Machine

  16. lutopium said

    @Tym_Machine: bon point. On pourrait exiger, comme certains le proposent, d’obtenir au moins 5% du vote provincial. Ça éviterait les parti éphémères et les « trips » humoristiques. Qs et le Parti Vert n’ont pas récolté ce pourcentage aux dernières élections… Et les partis marginaux ne récoltent même pas 1%

  17. […] lutopium, qui ont soumis leurs projets sur leurs blogues (voir les billets ici, pour le premier, et ici, pour le second). En voici un […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :